54039 - Baccarat

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Retour

Baccarat
Baccarat-blason.jpg
Informations
Pays Portail-regionalisme-FRA.png    France
Département 54 - Blason - Meurthe-et-Moselle.png    Meurthe-et-Moselle
Métropole -
Canton Canton de Baccarat (54-01)

Baccarat-blason.jpg   54-03   Baccarat (Ancien canton)

Code INSEE 54039
Code postal 54120
Population 4 512 habitants (2012)
Nom des habitants Bachâmois, Bachâmoises

Bachamois, Bachamoises

Superficie 1 353 hectares
Densité 333 hab./km²
Altitude Mini : 257 m
Point culminant 365 m
Coordonnées
géographiques
48.448611° / 6.738055° (GoogleMaps) Cassini
Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)
Localisation (avant 2015)
54039 - Baccarat carte administrative.png
          Arrondissement                 Canton                 Commune      ?
Section Tableau : Modifier

HHistoire.pngistoire de la commune

Les origines de Baccarat

  • Les Romains étaient présents dans le secteur, comme l'attestent les vestiges découverts fortuitement sur le territoire de Deneuvre (commune contigüe) et reconstitués dans le musée « Les sources d'Hercule ».
  • Le nom de Baccarat est mentionné une première fois en 1291, quand les serfs de Deneuvre s'établissent en contrebas de leur rocher, au bord de la Meurthe. Mais c'est surtout au XIVe siècle que se forme un petit noyau d'habitations autour du château érigé après 1332 pour compléter la Tour des Voués.

Une ville de bûcherons et de flotteurs

Les premières occupations des Bachamois étaient le bûcheronnage et le flottage du bois. Les bûcherons travaillaient essentiellement pour les Salines de Rosières, et cela jusqu'en 1760. Quant au flottage, c'était l'activité principale de toute la région : les troncs d'arbres de plusieurs rivières convergeaient jusqu'à Raon-l'Étape, puis étaient regroupés en radeaux, flottes et trains, passaient par Baccarat puis rejoignaient le lit majeur de la Meurthe jusqu'à Saint-Nicolas-de-Port et Metz. Les villageois étaient aussi drapiers, tanneurs et meuniers.

L'époque industrielle

À partir de 1760 la vie de Baccarat prend un autre tournant. Les Salines viennent en effet de fermer et, pour donner du travail aux Bachamois, une verrerie est créée. Elle devient une grande manufacture nécessitant toute une infrastructure. Son développement entraîne de gros changements : une nouvelle physionomie de la ville et une forte croissance démographique liée au grand besoin de main d'œuvre (1127 ouvriers en 1854, le double en 1874).

Les guerres et la Libération

Cimetière
Carré militaire
  • Au début de la première guerre, le 25 août 1914, a lieu une terrible bataille sur le pont que les Français tentent d'emprunter pour libérer la cristallerie occupée par les Allemands. Le bilan est catastrophique : 90 corps sur le pont, 500 dans la ville et un millier de blessés. Pendant les quatre années qui suivent, le front se fixe devant Badonviller et Baccarat devient une ville d'arrière-front.

En 1918, les Américains de la Rainbow Division arrivent, se mêlent à la population et vont seconder les Français dans les tranchées. Mais ils sont peu habitués à ce type de guerre, et les victimes sont nombreuses. Les corps américains sont enterrés au cimetière de Baccarat puis dans celui de Pexonne.

  • À la fin de la seconde guerre, une tentative de libération a lieu le 31 octobre 1944, organisée par le Général Leclerc. Le pont est sauvé de la destruction grâce à la tactique de Mac Clenahan (d'où la dénomination du pont). La Libération de Baccarat sera effective le 1er novembre 1944.
Et une cérémonie a lieu dans la cour des cristalleries.


Héraldique

  • Coupé : au premier de gueules au dextrochère de carnation armé d'argent, tenant une épée du même garnie d'or et accostée de deux besants aussi d'or, au second d'azur au gobelet d'argent.
  • Ce sont les armes du chapitre de la cathédrale de Metz. Le verre à pied représente l'activité de la cristallerie.

Toponymie

Deux hypothèses sont formulées pour l'origine du toponyme :
- Baccarat serait issu du mot "bac", équivalent de pont, celui jeté sur la Meurthe
- ou alors le nom serait une contraction de Bacchi-Ara (= autel de Bacchus), dénomination du castellum romain encore visible sur les hauteurs de Deneuvre, et appelé maintenant "Tour du Bacha".
Par la suite le toponyme prendra d'autres formes comme "Bacquarat" ou "Bakarroit".

Histoire administrative

  • Département - 1801-1871 : Meurthe, 1871-2019 : Meurthe-et-Moselle
  • Arrondissement - 1801-2019 : Lunéville
  • Canton - 1801-2019 : (Bacarat) Baccarat

Résumé chronologique :

  • 1801-.... :
  • Baccarat absorbe, entre 1790-1794, l'ancienne commune Badménil, puis absorbe, en 1807, l'ancienne commune Verreries-Sainte-Anne.

Patrimoine.png Patrimoine

La tour des Voués

Tour des Voués

En 1305, Henri Ier, sire de Blâmont, profite d'un rocher qui domine la vallée d'environ six mètres pour y édifier une tour. Son but était de défendre les habitants et elle prend le nom de "Tour des Voués" (le mot "Voués" signifiant "défenseurs").
Sur presque 15 mètres de long et 11 de large, elle comporte trois étages et des petites ouvertures de type meurtrières disséminées de façon irrégulière. Pourvue à l'origine une toiture à quatre pans, sa hauteur était de 30 mètres. Quant aux murs, leur épaisseur est de 2,86 mètres, y compris dans leur partie haute.
Cette tour est rachetée en 1332 par l'évêque de Metz, du nom d'Adémar de Montil, qui la fait compléter par un château.

La cristallerie

La cristallerie en 1918

Une verrerie voit le jour dès 1764, sous l'impulsion de l'évêque de Metz, pour redonner du travail à la population qui a perdu une de ses principales ressources. En 1816, elle est transformée en cristallerie. Au fil des années, des ingénieurs et administrateurs, la production se diversifie et propose de nombreuses innovations. Le cristal étant de grande qualité, de par sa quantité de plomb, il est réputé et très prisé par les rois et empereurs, si bien qu'il prend parfois l'appellation de « Cristal des Rois ». Les créations de la maison Baccarat sont souvent mises à l'honneur lors des expositions universelles et récompensées par des distinctions.
Malgré 250 ans d'histoire, la manufacture poursuit son activité.

Pictos recherche.png Article détaillé : Cristallerie Baccarat

L'hôtel de ville

Le premier édifice, demeure des MICHAUT dans leur parc privé, avait été offert à la ville qui le transforma en mairie. Mais il fut détruit lors de l'incendie de 1914, ainsi d'ailleurs qu'une centaine de maisons.
L'architecte Deville le reconstruit à partir de 1924, au même emplacement, dans un style plus ou moins flamand. Les façades sont ornées de médaillons représentant les différents corps de métier de la cristallerie. L'escalier d'honneur est muni d'une rampe en fer forgé, réalisée par Jean prouvé.
À l'arrière de l'édifice, le parc Michaut existe toujours, agrémenté d'une roseraie.

L'église Saint-Rémy

Église vue de l'autre côté de la Meurthe Photo B.ohland
Son chevet

La première église avait une centaine d'années lorsqu'elle fut victime des bombardements de 1944. La construction d'une nouvelle est envisagée, au même endroit, c'est à dire au bord de la Meurthe. La construction commence en 1953 suivant le projet de l'architecte Nicolas KAZIS et s'achève en 1957.
L'ensemble de l'édifice, en béton brut de décoffrage, repose sur 114 pieux enfoncés à 14 mètres de profondeur. La base du clocher, de section triangulaire, est immergée. Sur sa hauteur de 55 mètres, des reliefs ornent les trois faces.
Que ce soit de l'extérieur ou de l'intérieur, la forme globale avec le chevet en pointe fait penser à une étrave de bateau, laquelle supporte une charpente en pin d'Alsace pesant 19 tonnes.

Les vitraux

  • Pour la réalisation des vitraux, contemporains, la cristallerie a été mise à contribution. Les verriers ont coulé 4000 dalles, dans 130 tons différents. Les quatre artistes du groupe "Témoignage" ont alors découpés 20 000 morceaux de formes géométriques et les ont jointoyés avec du béton. Pour chaque côté de la nef, ils ont choisi de symboliser des éléments du livre de la Genèse. Pour faire la jonction de ces deux façades, au-dessus du chœur, ils ont opté pour un arc-en-ciel symbolisant l'alliance entre Dieu et les hommes. Pour chaque côté du chœur, deux verrières au ras du sol représentant chacune trois apôtres, de manière stylisée.

L'orgue

Reflets sur l'orgue

Cet orgue moderne est l'œuvre du facteur d'orgues Jacquot-Lavergue de Rambervillers. Son soubassement est en bois exotique et la sobriété des tuyaux est compensée par les jeux de lumière à travers les vitraux.
L'instrument comporte trois claviers de 61 notes et un pédalier des 32 notes. Avec ses 3660 tuyaux et la nature du plafond, il propose une belle acoustique.
Il a été inauguré le 8 mai 1958 en présence de l'évêque du diocèse de Nancy-Toul, Monseigneur Émile Pirolley.

Repère géographique.png Repères géographiques

Plan de situation

Baccarat est située dans la vallée de la Meurthe, juste au pied de la ligne bleue des Vosges et plus précisément entre le plateau de Deneuvre et les collines boisées du Grammont.
Le territoire est parcouru par huit cours d'eau, dont la Meurthe.
La ville fait partie de la communauté de communes des Vallées du Cristal.

Démographie.png Démographie

Année 1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
Population 983 1 096 1 246 1 857 2 304 3 057 3 216 3 260 3 520 3 565
Année 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
Population 4 121 abs. 5 036 5 764 6 013 5 823 5 723 6 772 7 014 6 996
Année 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
Population 7 277 5 739 5 605 5 598 5 336 5 034 6 024 6 067 5 856 5 590
Année 1982 1990 1999 2006 2011 2016 2021 - - -
Population 5 433 5 022 4 746 4 671 4 584 4 435 - - - -

Sources : Cassini/EHESS : de 1962 à 1999, population sans doubles comptes, Insee : depuis 2006, population municipale référencée tous les 5 ans.

Cf. : Cassini, INSEE 2006, 2011 & 2015 & 2016.

En photos

Familles notables.png Notables

Les maires

Prénom(s) NOM Mandat Observations
- -  
Pierre Antoine MOITRIER - avant 1863 Baptisé ici le 1er août 1777. Pharmacien. Titulaire de la légion d'honneur pour 30 ans de service militaires et 16 ans de services civils. Décédé le 12 mars 1867.  
- -  
Paul MICHAUT 1871 - Né le 25 juillet 1827 à Lunéville. Ingénieur, industriel et homme politique. Directeur de la cristallerie de 1868 à 1883 . Conseiller général. Député de 1877 à 1881. Chevalier de la Légion d'honneur le 6 mars 1876. Propriétaire du Parc Michaut : la demeure privée est donnée à la ville qui en fera son hôtel de ville.  
Adrien MICHAUT 1880 - 1913 Fils de Paul. Né le 17 mai 1853. Polytechnicien. Directeur de la cristallerie en 1883. Une rue porte son nom. Chevalier de la Légion d'honneur le 5 juillet 1919. Décédé le 23 août 1936.  
- -  
Jean Marie FÈVE 1965 - 1971  
- -  
Michel LE PAIGE 2001 - 2008 Proviseur de lycée professionnel  
Josette RENAUX 2008 - 2013 Décédé en 2013  
Christian GEX 2013 - (2020)  

Cf. : Mairesgenweb

Les notaires

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
Joseph GRIDEL 1851 - Né ici le 14 décembre 1805. Propriétaire. Maire de Baccarat en 1851. Conseiller général de 1848 à 1852. Décédé ici le 31 décembre 1875.  
- -  
Maurice CHAMBÉ 1933 -  
Marcel CORNAERT 1933 -  

(Source : Geneanet et Baccarat en 1933)

Les curés

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
Jean Baptiste Jacques CHATELAIN 1er juin 1826 - Né à Châtel le 28 septembre 1789. Ordonné le 18 février 1815. Curé à Fribourg en 1817. Après Baccarat, chanoine titulaire à Saint-Dié. Décédé le 18 novembre 1876.  
- -  
Rémy Eugène BAILLY 2 décembre 1874 - Né à Château-Salins le 9 juin 1830. Ordonné le 7 avril 1855. Licencié en Droit. Administrateur de Baccarat en 1871. Très charitable. Chanoine honoraire le 26 septembre 1875. Décédé le 24 mars 1892.  
- -  
Jean Baptiste CHAZEL 11 juin 1898 - Né à Frémonville le 25 février 1849. Ordonné le 5 octobre 1873. Curé doyen à Baccarat. Chanoine honoraire le 9 juin 1902. Décédé le 28 mai 1915.  
- -  
Joseph VINCENT 13 décembre 1918 - Né à Angomont le 6 juin 1865. Ordonné le 14 juillet 1889. Curé doyen à Baccarat. Décédé le 14 novembre 1940  
- -  

Titulaires de la Légion d'honneur

Médaille - Légion d'honneur.png
Prénom(s) NOM Naissance Décès Observations
- - -  
Edouard Louis IGNACE 4 janvier 1862 - Dossier - Avocat à la Cour d'Appel de Paris - Député en 1914 - Chevalier de la Légion d'honneur  
Adrien MICHAUT 17 mai 1853 23 août 1936 Fils de Paul MICHAUT. Polytechnicien. Maire de Baccarat de 1880 à 1913. Directeur de la cristallerie en 1883. Une rue porte son nom. Chevalier le 5 juillet 1919, officier le 4 août 1935. Son dossier  
Pierre Antoine MOITRIER 1er août 1777 12 mars 1867 Pharmacien. Maire de Baccarat avant 1863. 30 ans de service militaires et 16 ans de services civils. Chevalier le 11 août 1863. Son dossier  
- - -  

Monument aux morts couleur france.png
Monument aux morts

Le monument aux morts de 1914-1918
Le monument aux morts de 1939-1945

Ressources généalogiques

Dépouillements d'archives

Documents numérisés

>> Voir la liste complète sur Geneanet

Cimetières


Informations pratiques

Horaires d'ouverture de la mairie

Horaires Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dimanche
Matin 8h - 12h 8h - 12h 8h - 12h 8h - 12h 8h - 12h 10h - 12h -
Après-midi 13h30 - 17h30 13h30 - 17h30 13h30 - 17h30 14h - 17h30 13h30 - 17h30 - -
54039 - Baccarat Mairie.JPG

Mairie
Adresse : 2, rue Adrien Michaut - 54120 BACCARAT

Tél : 03 83 76 35 35 - Fax : 03 83 76 35 30

Courriel : Contact

Site internet :

GPS : ° / ° (GoogleMaps) ou Cassini / Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)

Commentaire :

Source : L'annuaire Service Public (Juin 2015)

Remarques

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

Sur Geneanet :
  Notice sur la Cristallerie de Baccarat
Livre des familles de 1773 à 1910 par l'association Familles de nos Villages"

Sur Google Books :

  • Qui êtes vous - C.Delagrave - 1783

Documents sur papier :

  • Fascicule Baccarat, la cour des cristalleries, une ville dans la ville, édité par la maison du Tourisme du pays Lunévillois.
  • Différentes fiches thématiques et historiques de l'office du tourisme

Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)

Référence.png Notes et références