52 - Colombey-les-Deux-Églises

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Retour

Colombey-les-Deux-Églises
(Ancienne commun)
(Commune déléguée)
Blason de Colombey-les-Deux-Églises
Informations
Pays Portail-regionalisme-FRA.png    France
Département 52 - Blason - Haute-Marne.png    Haute-Marne
Métropole
Canton Canton de Châteauvillain (Canton 52 04)

Blason de Juzennecourt   52-14   Juzennecourt (Ancien canton)

Code INSEE 52140
Code postal 52330
Population 723 habitants (2016)
Nom des habitants Les Colombéens, Colombéennes
Superficie 7363 hectares
Densité 9,81 hab./km²
Altitude Mini: 239 m
Point culminant 395 m (La montagne)
Coordonnées
géographiques
48.224167° / 4.886667° (GoogleMaps) Cassini
Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)
Localisation (avant 2015)
52140 - Carte administrative - Commune - Colombey-les-deux-eglises.png
          Arrondissement                 Canton                 Commune      ?
Section Tableau : Modifier

HHistoire.pngistoire de la commune

Ancien nom : Colombé-les-Deux-Eglises (carte de Cassini).

Le nom de la commune vient du fait qu'elle a longtemps possédé deux églises, l'église paroissiale (Notre-Dame-de-l'Assomption) et le prieuré Saint Jean-Baptiste de l'ordre de Cluny fondé par les seigneurs du lieu à la fin du XIe ou début du XIIe siècle . Après la révolution, le prieuré fût vendu et transformé en résidence secondaire. A ce jour, seul son abside est encore observable. En revanche, l'autre église est toujours utilisée.

Pendant la révolution la commune a pris le nom de Colombey-la-Montagne.

Les otages de Colombey

L'histoire de la commune a été marquée par une prise d'otages pendant la Seconde Guerre mondiale, le 19 août 1944 : les troupes allemandes stationnent à Colombey devant la Boisserie et la mairie. Un camion dans lequel se trouvent des FFI passe dans le village, des coups de mitraillette éclatent, 2 soldats allemands sont tués, d'autres blessés. Les représailles ne tardent pas et des SS, venus de Bar-sur-Aube arrivent, arrêtent sans discernement les 21 hommes et 1 femme qui leur tombent sous la main dans la rue et les maisons. Donc 22 otages sont emmenés et emprisonnés à Chaumont une autre personne déjà arrêté est associé pour ce séjour de 4 jours avec interrogatoire.

Moments d'angoisse pour les familles qui connaissent les cruautés commises par les allemands. Et c'est pendant cette longue attente et avec l'espoir d'être enfin libérés que les 23 otages décident d'un commun accord, s'ils s'en sortent, d'ériger une statue en hommage à la Sainte-Vierge-Marie. Ces 23 otages pour la plupart ; agriculteurs, fromagers, ouvriers agricoles sont de Colombey, seuls 9 d'entre eux et l'épouse de l'un appartiennent à une entreprise forestière qui effectuent des coupes de bois dans les environs.

Les événements évoluent dans le bon sens puisque les otages seront finalement libérés. La promesse du "fameux séjour" sera tenue. L'achat d'une statue est préparé, la fonderie de Vaucouleurs est sélectionnée et, au printemps 1946, l'otage "Fernand ROETHLISBERGER" va en prendre livraison. Les travaux commencent. Le maçon, M. DENARDA, de Colombey, réalise la construction du socle du monument, le soubassement en béton avec les marches sont offertes par le marbrier, M. BOITEUX de Juzennecourt.

A l'intérieur du socle se trouve une bouteille cachetée dans laquelle figure une feuille écrite à l'encre de chine par l'Abbé DROUOT, curé de Colombey, qui retrace l'histoire des otages avec leurs noms.

L'emplacement avec le terrain d'accès à la statue sur la montagne de Colombey a été offert à l'Église de Colombey par la famille ÉTIENNEY.

La peinture du socle est réalisée par Maurice CHAPPUIS peintre du village.

La statue, haute de 2,20 m, en fonte, pèse 620 kg et donne un ensemble haut de 5,20 m.

En 1963, à l'initiative de l'Abbé DROUOT, le monument est agrémenté d'une table d'orientation montrant toute la région.

Le dimanche 24 août 1946, a eu lieu une l'inauguration officielle de la statue de la vierge qui deviendra NOTRE DAME DES OTAGES. Sous un beau soleil 3000 personnes assistent à la grand-messe présidée par Monseigneur CHIRON, Évêque de Langres. On remarque dans la foule, Yvonne De GAULLE avec 2 membres de sa famille. Le Général De GAULLE et sa famille assisteront dans l'après midi, en église du village, à la cérémonie d'action de grâce.

Depuis cette date, tout les ans, le dernier dimanche d'août, un Pèlerinage (Messe) a lieu devant la statue.

A ce jour, 17 septembre 2006, il ne reste qu'un seul otage, M. ROETHLISBERGER Fernand, 87 ans, son ami M. BURKARDT, régulièrement présent, est décédé il y a quelques mois.

Cet article, est dédié à ces otages et au devoir de mémoire pour les générations futures.

Sources (journal de la Haute-Marne) et les derniers survivants.

Fusions

Héraldique

  • Parti, au premier de gueules à six burelles d'argent (de Vignory) ; au second d'azur à une fasce d'argent chargée d'une guse (tourteau de gueules) et accompagnée de trois roses d'or, deux en chef, une en pointe ; et brochant sur la partition, une émanche d'argent mouvant du chef à la croix engrêlée de gueules.

Histoire administrative

  • Département - 1801-2016 : Haute-Marne
  • Arrondissement - 1801-2016 : Chaumont
  • Canton - 1801-2015 : Juzennecourt --> 2015-2016 : Châteauvillain
  • Commune - 1801-2016 : Colombey-les-Deux-Églises

Résumé chronologique :

  • 1801-.... :

Patrimoine.png Patrimoine

Les églises

La croix de Lorraine


Situé au sommet de "La Montagne" la Croix inaugurée en 1972 mesure 44 mètres de haut. Elle est réalisée en granit rose sous la responsabilité des architectes Marc NEBINGER et Michel MOSSER.


Église Notre-Dame-de-l'Assomption


Édifice partiellement roman du XIIe siècle à nef de quatre travées et deux bas-côtés.
L'église est classé[2] au M.H depuis 1936 pour le chœur, l'abside et les chapelles latérales.


La Boisserie


Le commandant De Gaulle acquiert la "Boisserie" le 9 juin 1934. En 1946, il fait restaurer cette maison après les outrages de la guerre et il fait construire la tour pour y installer son bureau, dans lequel y écrira ses Mémoires. Les pièces du rez-de-chaussée (salle à manger, salon, bibliothèque, bureau) ont conservé l'aménagement qu'elles avaient à la mort du général et sont visitables.
La Boisserie est inscrite aux M.H depuis 2004[3].


Repère géographique.png Repères géographiques

Démographie.png Démographie

Année 1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
Population 556 583 633 601 666 708 734 799 805 820
Année 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
Population 830 756 718 698 668 639 618 574 572 527
Année 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
Population 486 361 349 378 327 312 363 399 391 713
Année 1982 1990 1999 2006 2011 2016 2021 - - -
Population 688 660 650 678 668 723 - - - -

Sources : Cassini/EHESS : de 1962 à 1999, population sans doubles comptes, Insee : depuis 2006, population municipale référencée tous les 5 ans.

Cf. : Cassini, INSEE 2006, 2011 & 2016.

Illustrations - Photos anciennes.png En photos

Familles notables.png Notables

  • La commune est célèbre car le général Charles de Gaulle et son épouse Yvonne y avaient acheté le domaine de La Boisserie. Le domaine appartient depuis lors à son fils l'amiral Philippe de Gaulle. Le général et sa veuve sont tous deux inhumés dans le petit cimetière communal au coté de leur fille Anne. Depuis 1972, sur le territoire de la commune se trouve le mémorial Charles-de-Gaulle qui est visible de loin puisque, sur son emplacement, s’élève une monumentale croix de Lorraine de 43,50 m, symbole de la France libre.

Les maires

Prénom(s) NOM Mandat Observations
- -  
- -  
- -  
- -  
Marcel JURVILLER - 1966  
Jean RAULLET 1966 - 2001  
Pascal BABOUOT 2001 - 31 décembre 2016  

Cf. : Mairesgenweb

Les notaires

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
- -  

Les curés

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
Claude JAUGEY 1970 - 1979  
- -  

Monument aux morts couleur france.png
Monument aux morts


Morts des guerres 1914-1918 / 1939-1945

Pictos recherche.png Article détaillé : Consulter la liste des inscrits sur le Monument aux Morts ...

Ressources généalogiques

Dépouillements d'archives

Documents numérisés

>> Voir la liste complète sur Geneanet

Cimetières


Informations pratiques

Horaires d'ouverture de la mairie

Horaires Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dimanche
Matin - - - - - - -
Après-midi - - - - - - -
52140 - Colombey-les-Deux-Églises Mairie.jpg

Mairie
Adresse : 68, rue Général de Gaulle - 52330 COLOMBEY-LES-DEUX-ÉGLISES

Tél : 03 25 01 50 79 - Fax : 03 25 01 15 62

Courriel : Contact

Site internet :

GPS : -° / -° (GoogleMaps) ou Cassini / Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)

Commentaire :

Source : http://www.annuaire-mairie.fr (04/2014)

Associations d'histoire locale

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

  Colombey-les-Deux-Eglises

Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)

Référence.png Notes et références

Blason de la Haute-Marne
Portail du département de la Haute-Marne
Blason de la région Champagne-Ardenne
Portail de la région Champagne-Ardenne



Medaille geneawiki.png
Cet article a été mis en avant pour sa qualité dans la rubrique "Article de la semaine" sur l’encyclopédie Geneawiki.