52372 - Outremécourt

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Retour

Outremécourt
Informations
Pays Portail-regionalisme-FRA.png    France
Département 52 - Blason - Haute-Marne.png    Haute-Marne
Métropole
Canton Blason de Bourmont   52-05   Bourmont
Code INSEE 52372
Code postal 52150
Population 102 habitants (1999)
Nom des habitants
Superficie 914 hectares
Densité 12 hab./km²
Altitude Mini:
Point culminant
Coordonnées
géographiques
-° / -° (GoogleMaps) Cassini
Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)
Localisation (avant 2015)
          Arrondissement                 Canton                 Commune      ?
Section Tableau : Modifier

HHistoire.pngistoire de la commune

Sur le site de la commune s'élevaient autrefois la citadelle et la ville de la Mothe-en-Bassigny, appartenant au comté de Bar et ensuite au duché de Lorraine. Elle a été fondée à l'emplacement d'un château-fort qui existait déjà, en juillet 1258 par une charte accordée par le comte de Bar Thibaut II, qui accorda les droits de bourgeoisie et divers privilèges à tous ceux qui y habiteraient. Notons que c'est sous Thibaut II (1240-1291) que le comté de Bar atteint son apogée. Le bastion Saint-Nicolas est à l'altitude de 504 m, dominant de 190 m la rivière du Mouzon.

La forteresse et la ville furent détruites en 1645. En effet, après le siège de Nancy livré à l'armée française sous le commandement du Duc de la Force par la duc de Lorraine Charles IV par le traité de Charmes le 20 septembre 1633, La Mothe avait succombé le 26 juillet 1634 après un siège de plusieurs mois et le Maréchal-Duc de la Force y était entré. Le Duc de Lorraine Charles IV, récupère La Mothe par le traité de Saint-Germain du 21 mars 1641. La paix de Saint-Germain ne dure pas même 4 mois car Charles IV, dont les traits de son caractère sont le manque de loyauté et la mauvaise foi, se précipite à Sedan dans le camp des Espagnols.

La France l'en punit en enlevant les dernières places qui pouvaient servir à maintenir l'indépendance de la Lorraine. En 1642 une petite armée française vient bloquer la Mothe, mais le Duc venu à son secours la bat à Liffol-le-Grand. En 1644, un protégé de Mazarin, Magalotti, revient assiéger La Mothe. La place forte se défendit vaillamment sept mois (du 6 décembre 1644 au 5 juillet 1645). Magalotti fut tué, mais le marquis de Valleroy, qui le remplaça, obligea la place à capituler. La vaillante garnison, que commandait Cliquot, eut la vie sauve, mais contrairement aux assurances données, les bourgeois furent obligés de s'expatrier et la place forte, comme la ville (dont l'église collégiale) à l'intérieur des remparts, furent rasées. Les troupes lorraines n'avaient fait aucune tentative pour débloquer la place forte, dont la chute soulagea plutôt les villages voisins qui avaient souffert des brigandages de la garnison. Pourtant son héroïsme força l'admiration et La Mothe fut de plus en plus considérée comme le symbole de l'indépendance lorraine. Au milieu d'opérations décousues, sans plan défini, menées souvent par des partisans, ce duel loyal prit un relief extraordinaire. Ce plateau, dont rien ne rompt la solitude qu'un sobre mémorial "Ici fut La Mothe", ce mont aujourd'hui boisé, aux confins de la Champagne, demeure un des hauts lieux de la Lorraine.

Patrimoine.png Patrimoine

La citadelle de La Mothe-en-Bassigny

Blason de la citadelle de La Mothe-en-Bassigny


Sur le site de la commune s'élevait autrefois la citadelle de La Mothe-en-Bassigny, appartenant au duché de Lorraine.

Fondée en 1258, elle a été détruite en 1645 par l'armée française.


Le blason de la citadelle de La Mothe-en-Bassigny

L'église

Une grande partie des matériaux de l'église d'Outremécourt proviennent de La Mothe, c'est notamment le cas des blocs de pierre constituant les deux colonnes qui encadrent le porche. Elle a été construite entre 1698 et 1700 sous l'impulsion de l'abbé Nicolas de LANDRIAN, fils d'un défenseur de la citadelle. Le dallage est en grande partie constitué de pierres tombales entières ou en fragments.

On trouve à l'intérieur du bâtiment, le retable « Vision de Saint-Hubert » réalisé en 1710 autour du haut relief de Saint-Hubert provenant de la Mothe.

Repère géographique.png Repères géographiques

Démographie.png Démographie

Année 1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
Population - - - - - - - - - -
Année 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
Population - - - - - - - - - -
Année 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
Population - - - - - - - 124 131 124
Année 1982 1990 1999 2006 2011 2016 2021 - - -
Population 124 113 102 92 92 95 - - - -

Sources : Cassini/EHESS : de 1962 à 1999, population sans doubles comptes, Insee : depuis 2006, population municipale référencée tous les 5 ans.

Cf. : [Cassini], INSEE 2006, 2011 & 2014.

Illustrations - Photos anciennes.png En photos

Familles notables.png Notables

Les maires

Prénom(s) NOM Mandat Observations
- -  
- -  
- -  
- -  
Daniel MAULBON mars 2001 - ...  
- -  
- -  

Cf. [ MairesGenweb]

Les notaires

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
- -  

Les curés

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
- -  


Ressources généalogiques

Dépouillements d'archives

Documents numérisés

>> Voir la liste complète sur Geneanet

Cimetières



Informations pratiques

Horaires d'ouverture de la mairie

Horaires Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dimanche
Matin - - - - - - -
Après-midi - - - - - - -
Commune.png

Mairie
Adresse : - 52150 OUTREMÉCOURT

Tél : - Fax :

Courriel :

Site internet :

GPS : ° / ° (GoogleMaps) ou Cassini / Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)

Commentaire :

Source : ()

Associations d'histoire locale

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)

Référence.png Notes et références


Blason de la Haute-Marne
Portail du département de la Haute-Marne
Blason de la région Champagne-Ardenne
Portail de la région Champagne-Ardenne