52093 - Prêtre - Claude GERARD - Chalindrey

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

< Retour aux familles notables de Chalindrey - < Retour aux prêtres de Chalindrey

Claude GERARD (ou GIRARD ?) ( - 1756)

Le premier acte de M. GIRARD, successeur de M. HALLÉ, est du 2 juin 1749. M. Claude GIRARD était fils de M. François GIRARD, bourgeois de Langres.

C’était un prêtre très distingué car Mgr de MONTMORIN qui, pour s’assurer de la pureté de la foi et de la capacité des prêtres de son diocèse, était allé jusqu’à révoquer tous les pouvoirs de ses prêtres, pour ne les renouveler qu’après un examen subit devant lui ou ses vicaires généraux, l’avait nommé d’abord sous doyen, puis doyen du Môge. Il le jugeait donc capable de porter un titre qui alors conférait des droits réels et exigeait non seulement un savoir et des talents ordinaires, mais même des lumières supérieures. Ces talents et ces lumières étaient d’autant plus nécessaires que plusieurs curés avaient donné dans des excès regrettables en suivant les maximes des jésuites (ou jansénistes ?). Quatre entre autre, étaient allés si loin que Mgr de MONTMORIN avait été obligé de demander contre eux au cardinal de FLEURY alors ministre des lettres de cachet, pour les éloigner de leur paroisse.

Au commencement du mois d’août 1749 M. GIRARD obtint un vicaire nommé Joseph Étienne MAILLET. C’est lui qui rédige tous les actes, à peine si de temps à autres on voit la signature du curé.

La position devint difficile en 1752 car l’église fut interdite par l’autorité épiscopale.

Il fallut alors faire les offices à la chapelle de Culmont. Cet état de choses dura jusqu’à la fin de 1754 car le premier mariage célébré dans l’église après sa restauration est du 19 novembre de cette année.

Cependant les travaux ne devaient pas être achevés car une inscription gravée sur le portail porte le millésime de 1755. Le clocher n’était pas encore construit, ce qui n’empêche pas M. GIRARD de bénir la cloche principale le 30 juillet 1755. La communauté était représentée par Christophe METTRIER, fils de M. Jacques METTRIER procureur d’offices et par Anne BALLANT fille de Hubert BALLANT, charpentier. Ils la nommèrent Marie GENGON.

A M. MAILLET avait succédé comme vicaire M. PELTERET qui ne resta que deux ans. Son dernier acte est du 8 février 1756. Il fut remplacé par Didier LEVASSEUR qui signe pour la dernière fois le 28 juillet 1756.

Cependant M. GIRARD était tombé malade, mais jeune, plein d’ardeur et d’énergie, il croyait pouvoir dominer son mal. Nous le voyons en effet à l’œuvre jusqu’au 20 juin 1756, le 23 juin il meurt à l’age de 43 ans.

Il fut inhumé à l’église à la tête de M. HALLÉ par M. GILLOT curé de Bussières, en présence de Joseph MÉCHET curé des Loges, Didier LEVASSEUR vicaire de Chalindrey et Benjamin PELLETIER prêtre du diocèse.

Aux DESSERREY avait succédé comme maître d’école un nommé DAUGEVIN (ou DANGEVIEN ?).

Sous l’administration de M. GIRARD, l’école était tenue par Adrien MENNE.

Déjà Sébastien ZAMET avait défendu aux maîtres et maîtresses d’école d’enseigner sans l’approbation de l’évêque ou de ses vicaires généraux. Mgr de MONTMORIN dans un mandement célèbre, renouvelle cette défense et fait un règlement pour les visites pastorales des églises et des paroisses. C’est une preuve de sa foi et de sa vigueur pour la conserver intacte.

Blason de Chalindrey
Portail de la commune de Chalindrey
Blason de la Haute-Marne
Portail du département de la Haute-Marne