52093 - Chalindrey - Le cimetière Saint-Martin

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

< Retour au patrimoine de Chalindrey

Patrimoine.png Le cimetière Saint-Martin

Autour de l'Eglise Saint-Martin s’étendait un immense cimetière qui couvrait toute la crête de la montagne. On s’expliquera facilement cette grande étendue si l’on sait que non seulement la paroisse de Chalindrey y enterrait ses morts, mais que les localités environnantes y venaient aussi ensevelir leurs défunts. C’est ainsi que nous trouvons dans les archives que Hortes donnait une rente de 12 émines pour avoir le droit de sépulture.

On conçoit que les Seigneurs d'Hortes, anciens Seigneurs de Chalindrey, aient ainsi acheté à grand prix cette faveur, mais pour les autres localités, cette raison n’existait pas. Pourquoi donc cette coutume de se faire enterrer au cimetière Saint-Martin ? Nous ne saurions l’expliquer que par une dévolution spéciale aux grands Thaumaturges des Gaules à moins que nous n’aimions mieux admettre avec JOLIBOIS l’hypothèse d’une maison religieuse bâtie sur la montagne à coté de l’église. Ce qu’il y a de certain, c’est que l’évêque de Langres avait à Chalindrey au XVe siècle sous le monastère de Saint-Martin, une vigne appelée la vigne du Cognelot qui fut à feu Messire GAUTHIER du Pailly (Émile JOLIBOIS dans La Haute-Marne ancienne et moderne - ISBN : 2-84178-037-6).

D’après ce même auteur, ce monastère avait été une succursale de la maison hospitalière de Grosse-Sauve qui plus tard après la ruine de l’Église Saint-Martin aurait été transporté lui-même à Chalindrey près de l’Église nouvelle comme nous le dirons plus loin.

C’est ce motif qui a fait choisir Aubigny pour la sépulture d’un grand nombre de paroissiens, il pourrait bien en être ainsi de Chalindrey ; mais nous ne pouvons faire à ce sujet que des suppositions.

Lorsque l’Église n’exista plus ou fut en partie détruite, les inhumations étrangères furent moins fréquents de jour en jour et cessèrent complètement. On dut alors rétrécir le cimetière pour n’avoir pas à entretenir des murs considérables. Il est très probable que les ruines de l’ancienne église furent employées à cet usage et que les murs de l’enceinte viennent de l’Église Saint-Martin.

Les terrains environnants furent à la longue livrés à la culture, ce qui prouve qu’autrefois ils ont servi à la sépulture, c’est le grand nombre de cercueils de pierre qu’on a extrait depuis quelques temps. Il en est de toutes les formes, de toutes les grandeurs, quelques-uns sont à peine taillés, d’autres sont d’un fini parfait. On en voit même qui sont sculptés et qui portent en relief des armes, des épées surtout. Ces derniers, d’après la tradition, auraient appartenu au chevalier de Saint-Jean de Jérusalem qui avait une maison à Chalindrey.

En 1773, Culmont même ne vint plus à Chalindrey enterrer ses morts de sorte que le cimetière demeura trop vaste encore pour la population de la paroisse.

Blason de Chalindrey
Portail de la commune de Chalindrey
Blason de la Haute-Marne
Portail du département de la Haute-Marne