52060 - Bourbonne-les-Bains

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Retour

Bourbonne-les-Bains
Blason de Bourbonne-les-Bains
Informations
Pays Portail-regionalisme-FRA.png    France
Département 52 - Blason - Haute-Marne.png    Haute-Marne
Arrondissement 52269 - Blason - Langres.png    Langres (Ss-Préf.)
Métropole
Canton Canton de Bourbonne-les-Bains (Canton 52 02)

Blason de Bourbonne-les-Bains   52-04   Bourbonne-les-Bains (Ancien canton)

Code INSEE 52060
Code postal 52400
Population 2 118 habitants (2015)
Nom des habitants Bourbonnais, Bourbonnaises
Superficie 6493 hectares
Densité 32,61 hab./km²
Altitude Mini: 245 m
Point culminant 444 m
Coordonnées
géographiques
47.953889° / 5.749444° (GoogleMaps) Cassini
Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)
Localisation (avant 2015)
52060 - Carte administrative - Bourbonne-les-Bains.png
          Arrondissement                 Canton                 Commune      ?
Section Tableau : Modifier

HHistoire.pngistoire de la commune

28/12/1972 : Genrupt (52215) et Villars-Saint-Marcellin (52527) sont rattachées à Bourbonne-les-Bains.

Elle fut chef-lieu de district de 1790 à 1795. Il était composé des cantons de Bourbonne, Fresne, Laferté, Montigny, Pernot, Rançonnières, Varennes et Voisey.

Bourbonne tire son nom du dieu gaulois Borvo, lié comme la déesse Damona à la source dont les bienfaits étaient donc déjà connus et utilisés par les Gaulois, dans un cadre religieux. Les Romains construisent des thermes et les nombreux ex-voto retrouvés à Bourbonne témoignent de l'importance du culte qui y était pratiqué.

Du XIVe siècle au XVIIe siècle les bains sont régulièrement cités parmi les revenus des seigneurs de Bourbonne.

Un grand incendie ravage Bourbonne le 1er mai 1717, mais l'ouverture en 1735 de l'hôpital militaire royal, puis la construction d'un établissement thermal à partir de 1783 marquent le début de la grande période du thermalisme à Bourbonne, qui a été encore favorisé par l'arrivée du chemin de fer à la fin du XIXe siècle et par la construction d'un nouvel établissement thermal entre 1977 et 1979.

Héraldique

Écartelé, au premier et au quatrième d'azur à la croix tréflée d'or, au deuxième et au troisième d'argent au croissant de gueules.

Histoire administrative

  • Département - 1801-2019 : Haute-Marne
  • Arrondissement - 1801-2019 : Langres
  • Canton - 1801-2019 : Bourbonne-les-Bains
  • Commune - 1801-2019 : Bourbonne-les-Bains

Résumé chronologique :

  • 1801-.... :

Patrimoine.png Patrimoine

L'Hôtel de Ville

Construit en 1737 sur l'emplacement des dépendances de l'ancien château féodal, dont les ruines faisait encore bon effet au temps où Diderot les visitait (1770), mais dont les vestiges abritent le Musée, cet immeuble fut donné à la ville en 1887 par Georges Chevandier de Valdrôme.

Le musée

Médiathèque et Musée municipal (anciennes parties communes du Château)
Photo C. PIEMINOT

Le musée comprend :

- Une partie archéologie qui contient de nombreux vestiges anciens retrouvés à Bourbonne : deux têtes sculptées gauloises en bois, des stèles votives et funéraires romaines, et de nombreux objets gallo-romains.
- Une partie peinture, surtout consacrée à des peintres du XIXe siècle et XXe siècle qui ont résidé à Bourbonne : Jules ZIEGLER, René François-Xavier PRINET, Clément SERVEAU et Georges FRÉSET.


Le parc de la Mairie

Partie basse du parc dont entrée (autre que celle de la porte-Galon) et Statue du Général Maistre. Se distingue le clocher de l'église
Photo C. PIEMINOT
Autre partie basse du parc : Statue de Georges Chevandier de Valdrôme, Mairie et Monument aux Morts
Photo C. PIEMINOT

Le parc de la Mairie (également appelé parc du Château qui y avait anciennement son emplacement), dominant la vallée de l’Apance [1] , offre une promenade au milieu d’arbres centenaires.
On y trouve également un petit jardin à la française, des massifs de mosaïcultures et de grands massifs floraux ainsi que les monuments aux morts et en l'honneur de Georges Chevandier de Valdrôme et du Général Maistre.
On pourra également y voir les anciens communs du château médiéval, aujourd’hui réhabilités en médiathèque et en école de musique.


Le Monument Georges CHEVANDIER DE VALDROME

Monument érigé dans le parc de la Mairie en l'honneur de Georges Chevandier de Valdrôme (1805 - 1887), donateur du bâtiment qui abrite aujourd'hui la mairie. Il légua cette propriété à la ville en reconnaissance des bienfaits qu'il avait reçus des eaux thermales.
Sa généalogie [2]

La Statue du Général MAISTRE

Statue érigée dans le parc de la Mairie en l'honneur du Général Maistre (1858 - 1922), qui passa ses vacances et permissions à Bourbonne-les-Bains où ses parents résidaient.
Décédé dans la Capitale, il fut d'abord inhumé dans le caveau familial de Bourbonne en 1922 après avoir reçu l'hommage d'obsèques nationales. Le 28 mai 1831, son corps fut transféré dans le caveau des gouverneurs aux Invalides à Paris.
Sa généalogie [3]

La porte-Galon

La porte-Galon, qui permet accéder dans le parc de la Mairie, est une construction fortifiée du XVIe siècle.

Église Notre-Dame-de-l'Assomption [4]

L'église Notre-Dame-en-Assomption, dont le début de la construction date du XIIe siècle, est de style composite. Gothique, elle est classée Monument Historique depuis 1875 [5] .
Incendiée pendant la guerre de Trente Ans et en 1717, elle a été restaurée et agrandie d'une travée en 1875.
Nef de six travées avec bas-côtés. Chœur de deux travées, chevet plat percé d'un triplet et d'une rosace ; de chaque côté de la première travée, une arcade de basse ouvre sur une chapelle. En élévation de la nef : grandes arcades et fenêtres hautes en plein cintre. Ensemble voûté d'ogives. Deux statues de la Vierge à l'Enfant du XIVe siècle.


Les thermes gallo-romains

Fontaine chaude
Photo C. PIEMINOT

Vestige des thermes gallo-romains. Situé dans le parc de l'actuel établissement thermal, un curieux monument regroupe les rares vestiges d'architecture gallo-romaines encore visibles et fournissent la preuve d'installations thermales dans ces lieux depuis Auguste, et sans doute avant.
Les ruines sont inscrites aux monuments historiques depuis 1925[6]


L'arboretum de Montmorency

L'arboretum de Montmorency, conçu comme un jardin à l’anglaise, qui présente un parc botanique avec environ 250 essences d’arbres différentes dont 90 sortes de résineux, 95 de feuillus et toute une gamme d’arbustes et d’arbrisseaux. L’espace de l'arboretum de Montmorency est réparti selon les 5 continents.

Le parc animalier de la Bannie

Le parc animalier de la Bannie, sur la route de Coiffy, propose un parcours au contact de la faune et de la flore. Étendu sur 100 hectares de forêt, le parc abrite divers animaux dans leur cadre naturel : biches, daims, cerfs, sangliers, paons, lapins, chèvres, oiseaux, canards... A l’intérieur, une zone de promenade de 30 hectares est aménagée au milieu des enclos avec des bancs, une aire de pique-nique et une aire de jeux.

Église Saint-Marcellin [7]

L'église de Villars-Saint-Marcellin (XIe siècle et XIIe siècle), commune associé à Bourbonne-les-Bains depuis le 27 décembre 1972, dont le tympan d’entrée, le chœur et la crypte ont été classés monuments historiques à la demande de Prosper MÉRIMÉE en 1846[8] .

Repère géographique.png Repères géographiques

  • Carte routière d'accès à Bourbonne-les-Bains, sur le site ViaMichelin.

Démographie.png Démographie

Année 1793 1800 1806 1821 1831 1841 1846 1851 1856 1861
Population 3 107 3 136 3 306 3 380 3 272 3 700 3 844 4 135 3 810 4 080
Année 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906 1911
Population 4 053 4 274 4 039 4 406 4 322 4 148 4 156 4 038 4 021 3 707
Année 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975 1982
Population 3 215 2 896 2 808 2 827 2 709 2 702 2 617 2 912 3 095 3 022
Année 1990 1999 2006 2011 2016 2021 - - - -
Population 2 764 2 495 2 275 2 197 2 133 - - - - -

Sources : Cassini/EHESS : de 1962 à 1999, population sans doubles comptes, Insee : depuis 2006, population municipale référencée tous les 5 ans.

Cf. : Cassini, INSEE 2006, 2011 & 2015 & 2016.

52060 - Démographie - Bourbonne-les-Bains.png



Illustrations - Photos anciennes.png En photos

Familles notables.png Notables

Les maires

Prénom(s) NOM Mandat Observations
- -  
- -  
- -  
- -  
Victor SORIOT 1908-1912  
Ernest NOIROT 1912-1914  
-Henri PARISON 1914-1915  
Louis MARÉCHAL 1915-1926  
Henri SORIOT 1926-1935  
Frédéric PROUDHON 1935-1940  
Jules ARNOULT 1940-1941  
Joseph MOLLY 1941-1942  
Jules ARNOULT 1942-1945  
Charles BASTIEN 1945-1947  
Henri BABLON 1947-1954  
Michel DELONG 1954-1959  
Jean GUYOT 1959-1971  
Louis MAIGNIEN 1971-1989  
André NOIROT 1989-2014  
Dominique RICHARD-BRICE 2014-août 2018 Source[9]  
André NOIROT Octobre 2018-(2020) Source [10]  
- -  

Cf. : MairesGenweb

Les notaires

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
- -  

Les curés

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
- -  

Donateur du bâtiment qui abrite aujourd'hui la Mairie de Bourbonne-les-Bains

  • Georges, Auguste, Frédéric CHEVANDIER DE VALDROME, né à Paris le 18 mai 1805 et décédé à Saint-Quirin (Moselle) le 17 mars 1887 (Faire-part décès). Président du Conseil d'administration de la société des Verreries de Vallérysthal et de Portieux.

Ville de naissance de.jpg Ville de naissance et de décès de

Naissance de :

  • Maurice CONSTANTIN-WEYER : Bourbonne-les-Bains, 24 avril 1881 - Vichy, 18 octobre 1964, écrivain. Dans sa jeunesse, il fréquente le Lycée Henri VI où il se lie d'amitié avec Gus BOFA. En 1904, il part pour le Manitoba et acquiert des terres dans la petite ville rurale de Saint-Claude, principalement peuplée de colons français. L'agriculture n'est pas sa vocation et il fait faillite après deux ans seulement mais reste dans la région, où il épouse une jeune métisse en 1910 (ils auront trois enfants) et survit assez misérablement comme journalier. Il retourne au pays pour prendre les armes. Dans des livres de souvenirs, des biographies, des romans, il décrit l'histoire, les paysages, la vie des pionniers de l'Ouest Canadien. Son livre le plus connu est le roman « Un homme se penche sur son passé », Prix Goncourt 1928.
  • Prudent THIERIOT : Bourbonne-les-Bains, 6 avril 1730 - Paris, 9 décembre 1786, plus connu sous le nom de Prudent, est un facteur d'instrument de musique à vent, maître parisien, célèbre pour son art dans la facture des clarinettes, bassons et flûtes traversières baroques et pré-classiques.

Décès de :

Villégiatures et inhumation de :

  • Paul André Marie MAISTRE : Né le 20 juin 1858 à Joinville (Haute-Marne). Militaire, il passa ses vacances et permissions à Bourbonne-les-Bains où ses parents résidaient. Général, il est décédé à Paris le 25 juillet 1922. Il fut d'abord inhumé dans le caveau familial de Bourbonne-les-Bains en 1922 après avoir reçu l'hommage d'obsèques nationales. Le 28 mai 1831, son corps fut transféré dans le caveau des gouverneurs aux Invalides à Paris.

Monument aux morts couleur france.png
Monument aux morts

Ressources généalogiques

Dépouillements d'archives

Documents numérisés

>> Voir la liste complète sur Geneanet

Cimetières


Informations pratiques

Horaires d'ouverture de la mairie

Horaires Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dimanche
Matin - - - - - - -
Après-midi - - - - - - -
Commune.png

Mairie
Adresse : - 52400 BOURBONNE-LES-BAINS

Tél : - Fax :

Courriel :

Site internet :

GPS : ° / ° (GoogleMaps) ou Cassini / Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)

Commentaire :

Source : ()

Associations d'histoire locale

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

  Les seigneurie et féaultez de Bourbonne

Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)

Référence.png Notes et références

  1. Sandre eau
  2. Geneanet
  3. Geneanet
  4. Église Notre-Dame-en-son-Assomption de Bourbonne-les-Bains sur le site "Champagne-Ardenne, Haute-Marne, Recensement des églises et chapelles du département de la Haute-Marne".
  5. Base Mérimée
  6. Base Mérimée
  7. Église Saint-Marcellin de Bourbonne-les-Bains sur le site "Champagne-Ardenne, Haute-Marne, Recensement des églises et chapelles du département de la Haute-Marne".
  8. base Mérimée
  9. Journal de la Haute-Marne
  10. Journal de la Haute-Marne