52008 - Andelot-Blancheville

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Retour

Andelot-Blancheville
Blason d'Andelot-Blancheville
Informations
Pays Portail-regionalisme-FRA.png    France
Département 52 - Blason - Haute-Marne.png    Haute-Marne
Métropole
Canton Bologne (Canton 52 01)

Blason d'Andelot-Blancheville   52-01   Andelot-Blancheville (Ancien canton)

Code INSEE 52008
Code postal 52700
Population 874 habitants (2016)
Nom des habitants
Superficie 3318 hectares
Densité 26,34 hab./km²
Altitude Mini: 235 m
Point culminant 376 m
Coordonnées
géographiques
48.1926° / 5.7376° (GoogleMaps) Cassini
Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)
Localisation (avant 2015)
52008 - Carte administrative - Andelot-Blancheville.png
          Arrondissement                 Canton                 Commune      ?
Section Tableau : Modifier

HHistoire.pngistoire de la commune

01/10/1973 : Andelot (52008) et Blancheville (52054) fusionnent dans Andelot-Blancheville.

Au sommet du village, le nom de « Cour des Trois Rois » perpétue le souvenir du traité d’Andelot qui fut ratifié à Andelot le vendredi 28 novembre 587. Ce fut une rencontre entre Gontran Ier roi de Bourgogne et d'Orléans, sur ses terres, et la reine Brunehilde d'Austrasie, venue de Metz avec son fils, le roi Childebert II, et les princes ses petits fils, Thibert (deux ans) et Thierry (nouveau né), petits neveux de Gontran.

Le traité d'Andelot stipule que le dernier vivant recevra le domaine de l'autre. Gontran considère ses petits neveux comme ses héritiers. C'est l'un des épisode de la lutte entre Frédégonde et Brunehaut. Pour la première fois, dans l'histoire de France, une femme, la reine Brunehilde, est considérée comme un « roi » à part entière. Brunehilde avait trouvé un moyen de contrecarrer le défaut majeur de la monarchie mérovingienne, le morcellement du royaume pour cause d'héritage.

Héraldique

Parti, au 1er de Navarre, au 2e de Champagne, au chef d'azur chargé d'une rose d'or accompagné de deux fleurs de lys du même.

Histoire administrative

  • Département - 1801-2019 : Haute-Marne
  • Arrondissement - 1801-2019 : Chaumont
  • Canton - 1801-1973 : Andelot --> 1973-2015 : Andelot-Blancheville --> 2015-2019 : Bologne
  • Commune - 1801-1973 : Andelot --> 1973-2019 : Andelot-Blancheville

Résumé chronologique :

  • 1801-.... :

Patrimoine.png Patrimoine

L'abbaye royale Saint-Nicolas de Septfontaines

Fondée en 1125 et confiée aux Prémontrés, ordre de chanoines réguliers créé par Norbert de XANTEN (Saint Norbert), l'abbaye se développa rapidement, et gagna la protection royale. Après des difficultés au XIVe siècle et au XVe siècle, elle retrouve vie avec les Prémontrés réformés, qui l'occupent jusqu'à la Révolution. L'abbaye sera, au XIXe siècle, achetée par T. DUCOS, fils du ministre de la marine de Napoléon III. Il restaure les bâtiments abandonnés, en ajoute de nouveaux et en fait sa demeure. Ses descendants gèrent encore actuellement le domaine.

Les origines de l’abbaye de Septfontaines remontent au XIIème siècle lorsqu’une petite communauté érémitique, s’établissant en ce lieu, adopte la règle de Saint Augustin et rejoint l’ordre des chanoines réguliers de Prémontré. Au plus fort de son activité, celle-ci comptera jusqu’à trente religieux. Les dommages de la Guerre de Cent Ans (XIVème siècle) puis les invasions suédoises (XVIIème siècle) entraînent des reconstructions aux XVIème, XVIIème et XVIIIème siècle. Après le départ des religieux à la révolution, l’abbaye devient une ferme mais est sauvée de la ruine par un particulier, le Comte Ducos, qui en tombe amoureux et en fait sa demeure. Elle est aujourd’hui entretenue pas ses descendants.
Le portail monumental en fer forgé orné des armes de l’abbaye devant lequel vous vous trouvez, ainsi que le bâtiment et le colombier adjacents, datent du XIXème siècle, tout comme la restauration de l’église en ruine romantique. Sur la gauche, cachés de la vue, les bâtiments conventuels du XVIIIème siècle encadrent la cour d’honneur et la belle fontaine « aux hérons » provenant de la fonderie du Val d’Osne. Vous pourrez les découvrir à l’occasion d’une visite guidée, tout comme le cloître voûté, le bel escalier XVIIème siècle, l’ancien réfectoire des religieux et le jardin romantique.
Des nombreuses abbayes que comptait la Haute-Marne, Septfontaines est, avec celle d’Auberive, l’une des plus complètement conservée. Elle est toujours dotée d’une partie du système hydraulique monastique, avec un ensemble de canaux alimentés par la source de l’abbaye dite de « Saint Augustin » .

Source : Transcription du texte figurant sur un panneau descriptif visible à l’entrée de l’abbaye, objet d’une photographie ci-dessous)

Église Saint-Louvent d'Andelot [1]


Église Saint-Nicolas de Blancheville [2]

Photo R.Hourdry L'église Saint-Nicolas


Repère géographique.png Repères géographiques


Démographie.png Démographie

Année 1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
Population 832 845 879 819 967 943 992 994 1 077 1 012
Année 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
Population 1 107 1 600 1 015 1 014 1 008 959 1 009 949 922 863
Année 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
Population 851 757 793 775 700 676 771 855 874 916
Année 1982 1990 1999 2006 2011 2016 2021 - - -
Population 1 044 1 024 1 004 944 899 874 - - - -

Sources : Cassini/EHESS : de 1962 à 1999, population sans doubles comptes, Insee : depuis 2006, population municipale référencée tous les 5 ans.

52008 - Démographie - Andelot-Blancheville.png



Cf. : Cassini, INSEE 2006, 2011 & 2016.

Illustrations - Photos anciennes.png En photos

Familles notables.png Notables

Les maires

Prénom(s) NOM Mandat Observations
- -  
- -  
Nicolas Luc Victor GOBIN ... 1851 ...  
Henri MIGNON ... 1854 ...  
Gabriel HUMBLOT ... 1858 ...  
Nicolas Luc Victor GOBIN ... 1861 ...  
Ferdinand DORMOY ... 1864 - 1867 ...  
Eugène CHOLLOT ... 1872 - 1875 ...  
Blaise DUPUY ... 1881 - 1880 ...  
Nicolas Jules BOUVIER ... 1883 - 1882 ...  
Isidore ULMO ... 1894 - 1895 ...  
Pierre Gaspard RENNEPONT (de) ... 1896 ...  
Philippe Louis Mélasippe GUYOT ... 1899 ...  
Joseph DAILLY ... 1900 ...  
- -  
- -  
Jean-Philippe GEOFFROY mars 2001 - 2014  
Marie-France JOFFROY 2014-(2020)  
- -  

Cf. Mairesgenweb

Les notaires

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
- -  

Les curés

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
- -  

Monument aux morts

Prénom(s) NOM Naissance Décès Observations
- - -  
Albert Gustave ROGER 16/05/1890
Châteauvillain (52)
15/12/1916
Louvemont (55)
Dit Gustave - Cultivateur - Domicile à Morteau (52) - Fils de François Jules Paul et de Marie Alix ALBERT
Classe 1910 - Matricule au recrutement : 635 Neufchâteau - Sergent-major au 4e R.M.Z.
Son nom est également inscrit sur le Monument aux Morts de Châteauvillain (52)  
- - -  


^ Sommaire

Ressources généalogiques

Dépouillements d'archives


Documents numérisés

>> Voir la liste complète sur Geneanet

Cimetières


Informations pratiques

Horaires d'ouverture de la mairie

Horaires Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dimanche
Matin - - - - - - -
Après-midi - - - - - - -
Commune.png

Mairie
Adresse : - 52700 ANDELOT-BLANCHEVILLE

Tél : - Fax :

Courriel :

Site internet :

GPS : ° / ° (GoogleMaps) ou Cassini / Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)

Commentaire :

Source : http://www.annuaire-mairie.fr ()

Associations d'histoire locale

Remarques

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie


Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)

Référence.png Notes et références

  1. Église Saint-Louvent d'Andelot sur le site "Champagne-Ardenne, Haute-Marne, Recensement des églises et chapelles du département de la Haute-Marne".
  2. Église Saint-Nicolas de Blancheville sur le site "Champagne-Ardenne, Haute-Marne, Recensement des églises et chapelles du département de la Haute-Marne".


Blason de la Haute-Marne
Portail du département de la Haute-Marne
Blason de la région Champagne-Ardenne
Portail de la région Champagne-Ardenne