50605 - Trelly

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Retour

Trelly
Informations
Pays Portail-regionalisme-FRA.png    France
Département 50 - Blason - Manche.png    Manche
Arrondissement Blason Coutances-50147.png    Coutances (S-Préf.)
Métropole
Canton Blason en attente.png   50-23   Montmartin-sur-Mer
Code INSEE 50605
Code postal 50660
Population 654 habitants (2009)
Nom des habitants Trelliais, Trelliaises
Superficie 1177 hectares
Densité 42 hab./km²
Altitude Mini:11 m / 112 m
Point culminant 112 m
Coordonnées
géographiques
-01°25'31"E/48°57'38"N
Localisation (avant 2015)
50adm Trelly.png
          Arrondissement                 Canton                 Commune      ?
Section Tableau : Modifier

HHistoire.pngistoire de la commune

Topo.jpg Toponymie

Nom de domaine de type gallo-romain en –acum dont l’archétype est incertain.[1].

Attestations anciennes

1056, Trailliacum[1]. 1109-1113, Treilli[1].

1056, Sanctus Laudus super Sien[n]am, Notice de la confirmation par Guillaume le Bâtard des biens de la cathédrale de Coutances et de donations de ce prince à ladite cathédrale[2].


Marianne.jpg Histoire administrative

En l'an III, la paroisse de Saint-Louet-sur-Sienne lui est rattachée. En 1790, la commune sera rattachée au canton de Cérences. Ce dernier étant supprimé en l'an VIII, la commune sera rattachée au canton de Montmartin.

Sous l'Ancien Régime, les deux paroisses relevaient du bailliage principal du Cotentin ou de Coutances. Elles dépendaient de l'élection de Coutances, de la généralité de Caen. Elles appartenaient à la sergenterie de la Halle.


Fragments d'histoire

Trelly apparaît dans les noms latins du Moyen-Age sous la forme de « Traillliacum » jusque vers l’an 900, puis « Trellyium». Trelly est principalement borné par les rivières la Sienne et la Vannes, et par les ruisseaux le Cagnard et le Torvet. Son point culminant se situe à la Lande de Morts à 109 mètres d’altitude. Alors qu’en 1368 Trelly ne comptait plus que 25 feux, la population de la commune atteignit 1386 habitants en 1820 pour se stabiliser aux environs de 500 habitants dans les deux dernières décades du XXe siècle (538 h au dernier recensement).

La paroisse de Trelly est apparue dans les textes anciens vers 530-550.

Une église primitive est signalée en 1145 ; elle était dédiée à Saint-Germain.

Durant la Guerre de Cent Ans (1337-1453), Trelly fut le siège d’une terrible bataille contre les Anglais au lieu dit la « Lande des Quatre Paroisses ». Le lieu du carnage s’appelle depuis la « Lande des Morts ».

L’actuel château fut construit au cours du XVIIIe siècle, et le presbytère de 1879 à 1883.

En juillet 1944, de violents combats eurent lieu dans la zone de la « Lande des Morts ». Une manœuvre d’encerclement de plusieurs centaines de soldats américains fut victorieuse ; on déplora du côté américain environ 50 tués et 60 prisonniers, et du côté allemand, environ 400 tués et 1000 prisonniers. En hommage aux victimes de ces combats, une stèle commémorative a été érigée au pied de la « Lande des Morts ».


La légende de la Lande des Morts

Au temps passé, au temps des seigneurs, racontaient il y a cinquante ans les chroniqueurs de la veillée, l’Angleterre et la France étaient en guerre. Les Anglais campaient dans la lande des quatre paroisses. Pour vivre, ils pillaient les fermes du voisinage... Par une nuit noire, l’alarme fut jetée dans le camp des Anglais. Les soldats coururent aux armes, mais ils furent assaillis par des adversaires inconnus. Des monstres les fauchaient comme l’herbe des prairies. Ils se débandèrent terrifiés, car ils croyaient avoir affaire à une légion de démons. L’enfer n’était pour rien dans cette panique. C’était la ruse du paysan qui opérait. Il avait conseillé au seigneur de prendre des bœufs, de leur attacher des faux en travers des cornes et de les lancer sur les ennemis...

Pictos recherche.png Lire l'article


Patrimoine.png Patrimoine

Les églises

50605 Trelly eglise.JPG

L'église est dédiée à Saint-Germain.
L’église actuelle comporte des parties remontant au XIIIe siècle : le chœur avec ses fenêtres longues, étroites et à ogives. Le transept est de la première moitié du XIVe siècle[3].

Elle appartint de très ancienne date à l’Eglise de Coutances : la bulle du pape Eugène III donnée à l’évêque Algare en 1145 en fait mention : Trelly avec ses appartenances. La charte de Philippe V en 1319, plus explicite, dit « Trelly avec l’église, les moulins et tout ce qui en dépend. » Outre l’église, c’est encore la seigneurie ; et en effet « le fief de Hughes Meurdrac en Trelly » relevait de l’église de Coutances. Mais depuis, il dut y avoir aliénation ; car la paroisse avait son seigneur dans les derniers siècles, et il présentait à la cure[4].

La paroisse dépendait de l'évêché de Coutances, de l’archidiaconé de Coutances (ou de la Chrétienté) et du doyenné de Cérences.

50605 Saint-Louet tour.JPG


Saint-Louet

En 1853, Renault signale que l'église de Saint-Louet tombe en ruine, que "la commune doit la faire démolir et vendre les matériaux". Elle devait dater du XI° ou XII° siècle, la tour étant plus récente et devant dater du XVI° ou XVII° siècle.

La paroisse avec son église et ses deux moulins formait une prébende qui appartenait au chanoine pénitencier de la cathédrale de Coutances qui en était le curé, le seigneur et le patron.

La paroisse dépendait de l’archidiaconé de Coutances (ou de la Chrétienté) et du doyenné de Cérences.

Un registre de délibérations capitulaire nous apprend que le 5 octobre 1541, Guillaume Heusey, licencié in utroque jure, prend possession du pénitencier et de la prébende de Saint-Louet-sur-Sienne[5].

D. Levalet, au travers de ses observations sur la présence de gros fragments de sarcophage en calcaire coquillier de Sainteny dans la maçonnerie de l'église, la localisation de l'église sur l'ancienne voie romaine, émet l'hypothèse d'une trace de la christianisation précoce d'un ancien domaine gallo-romain[6].


Le château

Le château

Le château est planté au milieu d'un immense parc. Tout à coté, la chapelle seigneuriale des "Meurdrac", de style gothique, vient, avec sa petite flèche, se refléter dans la surface tranquille de l'étang dont les eaux se déversent bruyamment sur la roue d'un moulin[7].

C'est une construction du XVIIIe vraisemblablement de Charles Louis François de Bérenger.


Le manoir d'Outreleau à Saint-Louet

Sur le bord de la route de Coutances à Cérences, se trouve une belle propriété portant le nom « d’Outre-l’Eau ». Ce gratieux castel, de style ogival, remontant au XVII° siècle, était entouré de pièces d’eau et de splendides avenues de tilleuls qui tendent à disparaître. Il est actuellement la propriété de M. Alphonse Fonnard, notaire au Mesnil-Garnier. Cette demeure desservie ) l’intérieur par un curieux escalier en bois de chêne sculpté, du plus bel effet, et en bon état de conservation.

Démographie.png Démographie

Année 1794 1800 1806 1820 1831 1836 1841 1846 1851 1856
Population 1 181 1 169 1 401 1 388 1 295 1 279 1 249 1 213 1 256 1 247
Année 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
Population 1 172 1 164 1 104 1 048 1 063 1 003 906 863 803 809
Année 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
Population 811 722 733 736 723 717 712 655 622 551
Année 1982 1990 1999 2009 2011 2016 2021 - - -
Population 507 478 497 654 671 662 - - - -

Sources : Cassini/EHESS : de 1962 à 1999, population sans doubles comptes, Insee : depuis 2006, population municipale référencée tous les 5 ans.

Cf. : Cassini, INSEE 2006, 2011 & 2015 & 2016.

50605 Population graphe jtt.png


Sommaire


Repère géographique.png Repères géographiques

  • Trelly est principalement borné par les rivières la Sienne et la Vannes, et par les ruisseaux le Cagnard et le Torvet.

Les communes limitrophes de Trelly sont : Quettreville-sur-Sienne, Contrières, Saint-Denis-le-Vêtu, Guéhébert, Le Mesnil-Aubert, Cérences.

Elle se situe sur une ancienne voie romaine allant de Rennes (Condate) à Avranches (Legedia), Coutances (Cosedia Constantia) puis Valognes (Alauna). Cette voie traverse le territoire, passe à proximité de l'église Saint-Louet, puis au carrefour La France puis poursuit sa route vers Contrières et Saussey.


Illustrations - Photos anciennes.png En photos


Familles notables.png Notables

Personnalités

  • Jean-Baptiste LE CHEVALIER, qui naquit à Trelly en 1752 et vécut jusqu’en 1836. Après de brillantes études à Paris, il devint professeur de philosophie, et sa renommée fut telle que le peintre et sculpteur David exécuta son buste. Après des missions aux Affaires étrangères, il fut nommé conservateur de la bibliothèque Sainte-Geneviève à Paris.
  • Abbé MONROCQ : né à Trelly en 1763, il devint aumônier en chef de l’hôpital du Val de Grâce, puis aumônier de Louis XVIII et de Charles X avant de mourir en 1834.


Les seigneurs de la paroisse

  • 1180, Hugues MURDRAC
  • 1280, Guillaume MURDRAC, patron de l’église
  • 1344, Guillaume MURDRAC
  • 1373, Jean MURDRAC, seigneur de Trelly et de Contrières en sa partie
  • 1398, Guillaume MURDRAC
  • 1403, Jean MURDRAC
  • 1408, Guillaume MURDRAC, écuyer, seigneur de Trelly et de Houdetot, époux de Jehenne de Brionne
  • 1433, Thomas BLOUNT
  • 1457, Robert de GRAINVILLE, époux de Jeanne Murdrac
  • 1496, Robert d’ANGERVILLE, trésorier et chanoine de Coutances, seigneur temporel et curé de Trelly
  • 1501, Jean d’ANGERVILLE, seigneur de Trelly et de Grainville
  • 1502, Charles d’ANGERVILLE
  • 1531, Jean d’ANGERVILLE
  • 1549, René d’ANGERVILLE , seigneur de Grainville
  • 1567, Charles d’ANGERVILLE, († av. 1599), seigneur de Trelly, de Valencey et de Corbigny ; époux de Claude de Rabodanges
  • 1599, 1615, François NÉEL, seigneur de Tierceville, baron de Valencey, seigneur de Trelly au droit de Jeanne d’Angerville († ca 1639), sa femme
  • 1640, Jacques de LOUVAT, seigneur de Bossuzet, fils de Jacques et de Jeanne d’Angerville
  • <>1645 et 1653, Louis NÉEL, seigneur de Trelly, du Loreur, du Mesnil-Normand
  • 1665, Jacques NÉEL, seigneur de Trelly, fils de Gédéon
  • <>1670 et 1677, Jean NÉEL, seigneur de Sainte-Marie-Laumont, héritier de son frère Jacques
  • 1697, Guillaume-Denis LE TELLIER (1647 - † après 1720), fils de Joachim, écuyer, sieur de la Varablière, et d’Anne Matinel, marié à Suzanne-Renée Néel, fille de Jean, seigneur de Sainte-Marie-Laumont
  • 1728, Jean-Jacques LE TELLIER (1680 - † 1747), seigneur de Trelly et de la Varablière, neveu de Guillaume-Denis Le Tellier, époux de Marie-Anne-Angélique de Maucouvenant
  • 1764, Charles-François-Louis de BÉRANGER, seigneur et patron de Trelly, Hérenguerville, Canteloup et autres lieux, époux de Suzanne-Françoise-Angélique Le Tellier
  • 1789, Suzanne-Françoise-Angélique LE TELLIER, veuve de Charles-François-Louis de Béranger


Les maires

Prénom(s) NOM Mandat Observations
- -  
Louis-François LE CHEVALLIER la BUTTE 1789 - 1793  
Gilles-Paul MESNAGE 1793 - 1800  
Antoine LEPRODHOMME 1800 - 1804  
Louis-Charles-François de BERENGER 1804 - 1809  
Marie-Pierre-Frédéric de BERENGER 1810 - 1815  
Désiré de LA VALLEINERIE 1815 - 1820  
Marie-Pierre-Frédéric de BERENGER 1820 - 1830  
Charles-Jean MONROCQ 1830 - 1833  
Jean-Baptiste LE CHEVALLIER la BUTTE 1834 - 1846  
Célestin-Pierre MESNAGE 1846 - 1869  
Edmond MESNAGE 1869 - 1918 Médecin  
Henri de BERENGER 1918 - 1925  
Joseph BREGEAULT 1925 - 1929  
Henri de BERENGER 1929 - 1936  
Raymond de BERENGER 1936 - 1948  
Léon PERIER 1948 - 1953  
Eugène LESOUEF 1953 - 1983  
Auguste BAZIRE 1983 - 1995  
René PASTRAT 1995 - 2001  
Michel BOIZARD 2001 - 2013 Médecin retraité  
Hervé GUILLE 2013 - réélu en 2014  

Source : mairie

Les notaires

Fin du XVIIe siècle, début du XVIIIe siècle, la commune possédait un notariat qui s'est ensuite transporté à Quettreville.


Liste des titulaires de la Légion d'Honneur

Médaille - Légion d'honneur.png
Prénom(s) NOM Naissance Décès Observations
Jean Baptiste LE CHEVALIER 01/07/1752 02/07/1836 Chevalier en date du 28/10/1829. Homme de Lettres, premier conservateur de la bibliothèque Sainte-Geneviève  
Marie Pierre Frédéric de BERENGER 08/09/1784 05/04/1821 Chevalier en date du 30/12/1815. Capitaine de dragons.  
Jean Baptiste LECOMTE 02/02/1790 7/12/1871 Chevalier en date du 21/2/1814. Sergent major de chasseur à pied.  
François Jules LEMERCIER 11/12/1795 22/05/1874 Chevalier en date du 28/12/1859. Aumonier de l'Hôpital militaire de Versailles  

Source : Base Léonore


Morts des guerres 1914-1918 / 1939-1945

Pictos recherche.png Consulter la liste ...


Ressources généalogiques

Dépouillements d'archives

Documents numérisés

Cimetières


Informations pratiques

Horaires d'ouverture de la mairie

Horaires Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dimanche
Matin 9h30 - 12h30 - 9h30 - 12h30 - 9h30 - 12h30 - -
Après-midi - - - - - - -
50605 - Trelly mairie.JPG

Mairie
Adresse : le Bourg - 50660 TRELLY

Tél : 02 33 47 62 23 - Fax :

Courriel : mairie.trelly@laposte.net

Site internet : Office du tourisme de Trelly

GPS : -° / -° (GoogleMaps) ou Cassini / Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)

Commentaire :

Source : (10/2009)


Dépouillements des registres paroissiaux

Collections :

  • Trelly : 1747 à 1770, 1793 à aujourd'hui
  • Saint-Louet : pas de registre

Dépouillements : aucun dépouillement effectué

(mise à jour octobre 2009)


Les dispenses de consanguinité

Pictos recherche.png La liste concernant la commune ...


Les recherches de noblesse

Pictos recherche.png voir ...


Archives notariales

Remarques

Artisans et commerçants donnent un dynamisme certain à la vie du village. Outre un hôtel gastronomique, il existe plusieurs confortables gîtes ruraux. Les bords de la Sienne sont aménagés autour de l’ancien moulin de Sey. Des circuits pédestres sont là pour le bonheur des randonneurs, au détour desquels ils peuvent apercevoir la chapelle des ermites, le manoir du XVIIIe siècle et sa chapelle ; la tour de l’ancienne église de Saint-Louet, sans oublier l’église avec un chœur du XIIIe siècle et son caractéristique clocher à bâtière, et la fontaine Sainte Apolline réputée pour soulager les maux de dents. Pour se détendre, on peut aussi pratiquer la pêche, le tennis, la pétanque et le farniente !

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie


  • Renault, Revue monumentale et historique de l'arrondissement de Coutances. Canton de Montmartin-sur-Mer, Annuaire de la Manche, 1853, p. 56-58 et additif de 1861.
Pictos recherche.png Lire les notices sur Trelly, Saint-Louet ...
  • ADAM (L.), Deux paroisses normandes Trelly et Saint-Louet-sur-Sienne, Paris, A. Breger, 1898. (Adam était curé de Trelly)
  • André BOIZARD, Trelly, jadis et maintenant, Chez l'auteur, 1988, 121 p.
  • les églises de Cérences, Saint-Louet, Mesnil-Aubert, Revue de l'Avranchin, t. 87 fasc. 422, 2010, p. 128 et s.
  • B. Aranda, C. Le Carlier de Veslud, J-C. Le Bannier, Le dépôt de haches à douilles de type armoricain du Hallstatt D1-D2 de Trelly (Manche). Interprétations à partir des analyses chimiques élémentaires, in Bulletin de la Société Préhistorique Française, 2013, t. 101, no 1, P. 105-119.

Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)

Référence.png Notes et références

  1. 1,0 1,1 et 1,2 François de Beaurepaire, Les noms de communes et anciennes paroisses de la Manche, Picard, Paris, 1986, p. 226
  2. Jean Adigard des Gautries, Les noms de lieux de la Manche attestés entre 911 et 1066, In: Annales de Normandie, 1e année, n°1, 1951. pp. 9-44.
  3. Conservation des antiquités et objets d'art du département de la Manche
  4. Abbé LECANU, « Histoire du diocèse de Coutances et d’Avranches », Coutances, 1878, page 349 (t. 2).
  5. "Les Statuts synodaux de Coutances de l'année 1479 d'après un manuscrit du fonds de la reine Christine à la bibliothèque du Vatican", Paul Lecacheux, Bibliothèque de l'école des chartes, Année 1901 Volume 62 Numéro 62 pp. 611-617
  6. Daniel LEVALET "Le Repas, une station routière gallo-romaine" in Annales de Normandie, t. 56, 2006, p. 15 et s.
  7. ADAM (L.), Deux paroisses normandes Trelly et Saint-Louet-sur-Sienne, Paris, A. Breger, 1898, p. 10