50570 - Savigny-le-Vieux

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Retour

Savigny-le-Vieux
Blason de Savigny-le-Vieux
Informations
Pays Portail-regionalisme-FRA.png    France
Département 50 - Blason - Manche.png    Manche
Arrondissement Blason Avranches-50025.png    Avranches (S-Préf.)
Métropole
Canton Saint-Hilaire-du-Harcouët (Canton 50 21)

Blason Le Teilleul-50591.png   50-44   Le Teilleul (Ancien canton)

Code INSEE 50570
Code postal 50640
Population 443 habitants (2015)
Nom des habitants Savigniens, Savigniennes
Superficie 1 716 hectares
Densité 25 hab./km²
Altitude Mini : 87 m
Point culminant 220 m
Coordonnées
géographiques
48.520833° / -1.048055° (GoogleMaps) Cassini
Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)
Localisation (avant 2015)
50adm SavignyLeVieux.png
          Arrondissement                 Canton                 Commune      ?
Section Tableau : Modifier

HHistoire.pngistoire de la commune

Héraldique

  • D'or à la tige de fougère feuillée de sept pièces de sinople, une lettre S capitale de sable brochant en pointe sur la tige, au chef ondé de gueules chargé de deux léopards affrontés du champ.

Histoire administrative

Sous l'Ancien Régime, la paroisse dépendait de la sergenterie Doissey, de l'élection de Mortain, du bailliage secondaire de Mortain.

  • Département - 1801-2019 : Manche
  • Arrondissement - 1801-1926 : Mortain, 1926-2019 : Avranches
  • Canton - 1801-2015 : Le Teilleul, 2015-2019 : Saint-Hilaire-du-Harcouët

Résumé chronologique :

  • 1801-.... :

Patrimoine.png Patrimoine

Église Notre-Dame

L'église Notre-Dame-de-Savigny[1] fut donnée à l'abbaye du lieu, vers le temps de sa fondation, par Ernoul, Guillaume et Roger de Virey, avec l'assentiment de l'évêque d'Avranches Turgis qui siégea de 1095 à 1134. Cette donation était faite, non directement à l'abbaye, mais à un prieuré de sa dépendance que les donateurs fondaient à Virey ... Les religieux de Virey ayant été rappelés à l'abbaye en 1152, elle se fit autoriser à garder néanmoins les églises dépendantes du prieuré supprimé. Savigny était un prieuré cure.

La paroisse dépendait, avant 1789, du doyenné du Teilleul et du diocèse d'Avranches.

Abbaye de Savigny

De la belle église abbatiale, il ne reste plus que les murs dépouillés de leur revêtement de granit, sauf une porte latérale acquise par la société des Antiquaires. Elle avait de longueur intérieure deux cent quarante sept pieds, de largeur quatre-vingt pieds, cent trente à la croisée, soixante-dix sous clef de voûte. Le clocher avait deux cent pieds d'élévation.
La double porte et contreforts attenants au réfectoire de l'abbaye sont classés aux monuments historiques[2] en 1924.

Pictos recherche.png Article détaillé : Abbaye de Savigny

Repère géographique.png Repères géographiques

Communes limitrophes : Moulines, Les Loges-Marchis, Landivy, Buais, Saint-Symphorien-des-Monts.


Démographie.png Démographie

Année 1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
Population 1 220 1 267 1 300 1 205 1 325 1 415 1 300 1 421 1 361 1 360
Année 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
Population 1 307 1 256 1 215 1 218 1 213 1 138 1 108 1 113 1 088 1 089
Année 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
Population 1 042 930 973 983 989 1 010 945 890 825 723
Année 1982 1990 1999 2006 2011 2016 2021 - - -
Population 652 561 494 437 419 445 - - - -

Sources : Cassini/EHESS : de 1962 à 1999, population sans doubles comptes, Insee : depuis 2006, population municipale référencée tous les 5 ans.

Cf. : Cassini, INSEE 2006, 2011 & 2015 & 2016.

Rapport sur la dépopulation de la Manche entre 1831 et 1931

Un rapport a été demandé par le préfet à Auguste DAVODET sur la dépopulation de la Manche entre 1831 et 1931. Celui-ci a interrogé plusieurs maires dont le maire de Savigny-le-Vieux[3].

En 1831 : 1 325 habitants
En 1931 : 983 habitants
Diminution 342 habitants
Soit près de 25 %

De 1926 à 1931, la natalité dépasse la mortalité de 46 unités, alors que la population s'accroît de 14 personnes. Il y a donc exode : beaucoup de jeunes gens quittent Savigny pour les villes.

Il n'y a pas lieu de considérer ces départs comme une conséquence de la transformation en herbages des terres labourées. On fait encore beaucoup de cultures à Savigny, et si la main d'œuvre agricole a pu être réduite, c'est grâce à l'emploi de quelques machines.

Il n'y a pas non plus disparition d'une petite industrie. La commune est exclusivement rurale, et ses rares artisans (maréchaux-ferrants, charrons), dépendent étroitement de l'agriculture.

Les départs ne semblent pas venir non plus d'un engouement pour les emplois de l'État. Les fonctionnaires originaires de Savigny sont l'exception. Il faut plutôt voir dans l'exode de la population la conséquence de l'attrait exercé par les villes.

Les gains qui y sont proposés sont souvent supérieurs à ceux de la campagne, quand il s'agit des domestiques. Pour devenir fermier il faut posséder un capital assez élevé et le risquer. La place obtenue en ville comporte moins d'aléas.

À coté d'avantages indiscutables, le travail de la terre est extrêmement pénible, et l'on doit reconnaître qu'on a, à l'heure actuelle, fait très peu de choses pour le rendre plus agréable. Très fatigant, le labeur du domestique agricole n'est pas limité comme celui de l'ouvrier ; à la belle saison surtout il est extrêmement long. L'exploitation des fermes est encore trop souvent rendue difficile par le mauvais état des chemins. L'hiver, les voitures enfoncent dans la boue jusqu'aux moyeux et il faut, aux endroits difficiles, réduire les chargements. Alors qu'en ville on a l'eau au robinet, nos fermes ont presque toutes des puits sans pompe. Savigny n'a pas d'électricité.

Toutes ces raisons font que les domestiques surtout ont tendance à quitter le terre. Pour le propriétaire, l'amour des champs fait oublier bien des inconvénients.

Savigny n'offre aucune distraction, alors que les villes ont des fêtes nombreuses, des cinémas, ce qui augmente leur attrait.

Illustrations - Photos anciennes.png En photos

Familles notables.png Notables

Les maires

Prénom(s) NOM Mandat Observations
- -  
- -  
Louis DIOR 1865 - 1874 (1812-1874).  
- -  
- -  
Adolphe RIGAULT 1930 - 1945  
François BELLIARD 1946 - 1970 Grand-père d'André BELLIARD (1951-2014).  
René LEMONNIER 1971 - 1995  
Roland LEGRAND 1995 - 2008  
André BELLIARD 2008 - 02/2014 Agriculteur, né le 12/03/1951, décédé le 06/02/2014 en cours de mandat.  
Patrick LEPELTIER 04/2014 - (2020)  

Cf. : MairesGenWeb

Les notaires

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
- -  
- -  

Les curés

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
- -  
- -  


Ressources généalogiques

Dépouillements d'archives

Documents numérisés

>> Voir la liste complète sur Geneanet

Cimetières


Informations pratiques

Horaires d'ouverture de la mairie

Horaires Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dimanche
Matin - - - - - - -
Après-midi 15 h - 18 h 15 h - 18 h - 15 h - 18 h 15 h - 19 h - -
Commune.png

Mairie
Adresse : Le Bourg - 50640 SAVIGNY-LE-VIEUX

Tél : 02 33 49 02 09 - Fax :

Courriel : Contact

Site internet :

GPS : -° / -° (GoogleMaps) ou Cassini / Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)

Commentaire :

Source : L'annuaire Service Public (Novembre 2018)

Associations d'histoire locale

Dépouillements des registres paroissiaux

  • Collections : 1658-1660, 1668-1672, 1686-1688, 1692-1712, 1715, 1723 à aujourd'hui.

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie


Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)

Référence.png Notes et références

  1. Abbé LECANU, « Histoire du diocèse de Coutances et d'Avranches » Coutances 1878, page 373 et suivante (t. 2).
  2. Base Mérimée
  3. Auguste DAVODET, "La dépopulation de la Manche de 1831 à 1931", 1934, pages 19.