50532 - Saint-Pair-sur-Mer - aveu baronnie

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

< Retour à la page Saint-Pair-sur-Mer

Aveu et dénombrement de la baronnie de Saint-Pair en 1556

Publié intégralement dans la Revue Mémoires de la Société Archéologique de l’Avranchin, T. XII, p. 24, 1895.

par JOSEPH COURAYE DU PARC, Sous-bibliothécaire à la Bibliothèque Nationale.


Avertissement

Le document publié ci-après ne se recommande pas par une bien grande ancienneté; nos dépôts d'archives et nos bibliothèques contiennent sans doute des pièces plus anciennes et plus importantes sur la baronnie de Saint-Pair et qui n'ont pas encore vu le jour ; toutefois un cartulaire du XV° siècle de la baronnie de Saint-Pair ne s'est pas retrouvé naguère aux Archives de la Manche (1) ; de plus le présent aveu appartient à une collection particulière, et la conservation et le sort d'un document en pareil cas étant toujours douteux, j'ai pensé qu'il n'était pas inutile de l'imprimer ici (2).

MM. Ad. et Jos. Tardif, dans leur charmant petit livre, Saint Pair sur la mer et les saints vénérés dans l'église de cette paroisse, ont donné un résumé substantiel de ce qu'on sait actuellement sur la baronnie ; je prie mes lecteurs de s'y reporter (3).

Nous avons ici le tableau très complet et très clairement exposé, du dernier état auquel était arrivé un des fiefs les plus importants de l'abbaye du Mont Saint-Michel (4). En 1556, le revenu qui semble avoir diminué était estimé environ 900 livres (5) tant en argent qu'en redevances, blé ou volailles ; on remarque comme redevance assez curieuse le nombre énorme de 2.207 œufs, du poivre et une bécasse. La partie la plus utile du fief consistait dans la propriété de la terre de Loiselière à Saint-Planchers, évaluée ici à 1.200 vergées. Les nombreux droits féodaux énumérés ensuite ne devaient pas représenter un revenu bien considérable (6); comme dans tous les documents de ce genre, ces vieilles formules du droit féodal ont longtemps survécu au régime qui leur avait donné naissance et étaient soigneusement conservées par les intéressés. Cependant il faut, avec MM. Tardif, faire une exception pour les droits de pêche sur la côte qui semblent avoir eu une réelle importance (7) et faire observer qu'à la veille de la Révolution, en 1789, l'abbé du Mont exerçait encore une juridiction dans son fief : un conflit existait alors entre le sénéchal de sa baronnie et le juge royal de Granville (8) ; mais il faut certainement considérer comme abolis les droits de pêche et de patronage revendiqués ici sur les îles de Jersey et Gernesey restées anglaises et sans doute déjà gagnées à la Réforme. Pour son fief, l'abbé payait au Roi 21 livres et devait le service de deux chevaliers acquitté par les seigneurs du Mesnildrey et de Bricqueville, un troisième service de chevalier dû par le fief du Bosc des Préaux à Saint-Jean-des-Champs anciennement possédé par le collège d'Harcourt à Paris, avait été depuis peu amorti. Anciennement la baronnie avait dû le service de sept chevaliers (9).

Le paragraphe 29 constate un état de choses assez remarquable et qui amène quelques observations. Après l'expulsion des Anglais, le roi de France avait fait réédifier et réparer les fortifications de Granville ; les matériaux avaient été fournis par la démolition d'une partie des maisons de Saint-Pair et de plus, pour accroître l'importance de la nouvelle place, le roi avait octroyé à Granville un marché dont la concurrence fit bientôt disparaître celui de Saint-Pair, source de revenus importants pour les possesseurs du fief. A la suite des réclamations de l'abbaye, en dédommagement de la ruine du siège de sa baronnie et aussi de la difficulté de lever certains droits dans Granville réédifié et transformé, le Mont reçut en don les biens que son abbé, Robert-Jolivet avait achetés à Rouen ; Robert-Jolivet, qui était passé au parti des Anglais, s'était réfugié à Rouen où il avait acheté des maisons et des jardins qu'on soupçonnait avoir été payés avec les revenus de l'abbaye, et que le roi de France prétendait confisquer. Au moment de cette donation, il semble que l'abbé transfuge vivait encore et Rouen était resté aux mains des Anglais. Plus tard, l'abbé du Mont négligea sans doute de réclamer ses droits en temps utile, et à la mort de Robert-Jolivet ses biens furent concédés à Guillaume Jouvenel, chancelier de France, qui les revendit, il est vrai, au Mont Saint-Michel, mais la réparation n'en restait pas moins illusoire. Notre illustre et regretté compatriote, Siméon Luce, a publié un mémoire présenté en 1463 à Louis XI où tous ces faits sont relatés, dans la collection de pièces si importantes pour l'histoire de notre pays qui suit son édition de la Chronique du Mont Saint-Michel (10). Le bien fondé de ces plaintes fut reconnu et quelques années plus tard, en 1467 (11) d'après notre document, Louis XI offrit une importante compensation aux dommages de la guerre : le Mont reçut le fief de Tanis, une rente sur le fiefferme de Regnéville, un moulin près de Gavray et enfin des emplacements de moulin à Pontorson. L'abbaye s'empressa de rétablir ces moulins et fit de grands frais pour les remettre en valeur, quand pour la seconde fois les libéralités royales perdirent leur effet : dans une circonstance que je n'ai pas recherchée, il fallut reconstruire le château de Pontorson et les gens du roi tentés par l'excellence des matériaux qui avaient servi à réédifier les moulins du Mont Saint-Michel, s'en emparèrent et usurpèrent l'emplacement pour leurs nouvelles constructions. Le document publié ici revendique encore des droits sur les moulins de Pontorson, mais, à ce qu'il semble, timidement, sans espoir bien sincère, et seulement pour interrompre la prescription (12). Il est peu probable que le Mont Saint-Michel ait jamais été dédommagé de l'expropriation nécessitée par les travaux du château de Pontorson.

Notes

(1) Cf Ad. et Jos. Tardif, Saint-Pair sur la mer, p. 170.

(2) C'est un cahier de parchemin de quatre feuillets d'un format in-4° avec une couverture également en parchemin. L'écriture, d'une grande élégance, s'est souvent effacée et, dans certains passages, ne peut se lire qu'à l'aide d'un réactif.

(3) Ibid., p. 160.

(4) Quelques années après, le même aveu de la baronnie fut fait par l'abbé Arthur de Cossé : cette pièce qui reproduisait sans doute la nôtre avait été vue par dom Huynes. Cf, Hist. gén. de l'abb. du Mont S. Michel, éd. Beaurepaire, II, p. 72.

(5) Dans ce chiffre les terres et maisons directement possédées par l'abbaye ne sont peut-être pas comprises.

(6) Cela ressort du petit nombre d'officiers de la baronnie et de la modicité de leurs appointements.

(7) Ad. et Jos. Tardif, l. c., p. 166.

(8) Ce conflit donna lieu à un procès au cours duquel fut présenté le présent document qui est resté dans la famille du dernier vicomte de Granville, François-Léonor Couraye du Parc.

(9) Ad. et Jos. Tardif, l. c. p. 164.

(10) Chronique du Mont Saint-Michel (1343-1468), publiée avec notes et pièces diverses relatives au Mont Saint-Michel et à la défense nationale en Basse-Normandie pendant l'occupation anglaise, par Siméon Luce. Paris, Société des anciens textes français, 1879-1883, tome II, p. 256.

(11) En 1463 des lettres patentes de Louis XI accordaient déjà une réparation à l'abbaye : cette pièce a souvent été publiée. (Cf. Tardif, l. c., p. 172). A moins d'une confusion du rédacteur de notre aveu, je ne crois pas qu'il se soit agi dans ce document des donations mentionnées ici sous la date de 1467.

(12) Comme pour les biens de Robert Jolivet, l'abbaye se décida à racheter ces emplacements de moulin. (Cf. Le Héricher, Avr, mon., II, p. 272, note).

Sommaire

L'aveu (1)

1 -– C’est la DECLARATION DE LA BARONNIE de Sainct Paer sur la mer en la viconté de Coustances que tient et advoue a tenir du roy notre sire, Jacques d'Annebault, abbé commendataire du Mont Sainct-Michel, pour luy et le couvent d'icelle abbaïe ; icelle déclaration baillée par frère Jehan d'Anneville religieux omosnier et procureur général d'icelle abbaïe ; et présentée au greffe du bailliage de Costentin au siège de Coustances, suyvant l'édict et ordonnance du roy et mandement pour, et décrété par monsieur le bailly ou son lieutenant, le dixiesme jour d'apvril mil cinq centz cinquante et cinq avant Pasques (2) et signifiée au manoir de Laiselyere par Jehan Robert sergent royal en ladite viconté, le treizieme jour dudict moys d'apvril ou dict an Laquelle baronnie aveques ses apartenences tant en chef que en membres est tenue noblement et franchement à gage plège, cours et usage. Et s'estend aux paroisses de Sainct Paer sur la mer, Grantville, Donville, Anquetoville, Coudeville, Longueville, Bréville, Lingreville, Briqueville sur la mer, Annoville, Erenguerville, Saint Martin le Viel, Langronne, Chantelou, St Planchez, Sainct Jehan Deschamps, Sainct Aulbin Despreaulx, St Leger, St Ursin, Le Mesnildrey, La Bellyere, Hoquigny, Le Loreur, Hyquelon, Sainct Sauveur de la Pommeraye, La Mordraquère, La Colombe, Saincte Marguerite, Saussay et Le Mesnilamber. Et doivent ces hommes et tenans d'icelle baronnie audict abbé et couvent, plusieurs rentes en deniers, grains, oyseaulx, œufz, poyvre, pain, harenc fraiz et aultres rentes appelées sommaiges, avecques reliefz, traiziesmes et aides, jouxte la loy et coustume du pays : revenantes les dictes rentes en deniers et aultres espèces, non comprins charges et pentions qui sont deubs annuellement en deniers la somme de huict centz quatre-vingtz traize livres, traize sols, six deniers tournois.

2 - En froment grant mesure, a huict ruches par quartier, le nombre de cinq centz vingt-six quartiers trois ruches.

3. - En froment petite mesure, à cinq ruches par quartier, le nombre de cinq cens vingt-six quartiers, trois ruches.

4.- En avoyne cinquante, deux quartiers.

5. - En blay moulturé et croissant tel sur la terre, unze boesseaulx.

6. - Chappons, cent cinquante et trois.

7. - Gelines, six centz saize gelines.

8.- OEufz, deux mil deux centz sept œufz.

9.- Poyvre, deux livres.

10 - Pains de deux deniers piece, trois centz dix-huict et demy

11 - Harenc fraiz, ung quarteron.

12 - Coqz, deux.

13 - Pygeons, deux douzaines.

14 - Sommaiges, six vingtz.

15 - Ung vitecoq.

16 - Item il y a en icelle baronnie plusieurs moullins à blay, sçavoir en ladicte paroisse de Sainct Paer, deux moullins ; Sainct Planchez, trois moullins ; en la paroisse de Sainct Legier, ung moullin ; en Sainct Aulbin Despreaulx, ung moullin ; en Coudeville, ung moullin; en Sainct Jehan Deschamps, deux moullins qui ont esté fieffés à vingt livres de rente par chacun an.

17 - Item y a ung moullin foulleur avecques trois places de moullin à vent, l'une place en Sainct Paer, l'autre en Coudeville, I’autre en Sainct Planchez qui de present ne sont en estat mais de long temps ont esté et sont de present en ruyne.

18 - Item ont lesdicts abbé et couvent à cause de leur dicte baronnie en la paroisse de Sainct Paer, ung vieil manoir où il y a une maison servante à tenir la jurisdiction d'icelle baronnie et à mectre partye des grains des rentes d'icelle baronnye.

19 - Item il ont en la paroisse de Sainct Planchez ung manoir nommé Layselière où qu'il y a plusieurs maisons, jardins, praitz, boys de haulte fustaye, un estang ou vivyer, le tout contenant douze cens vergées de terre ou viron.

20 - Item en icelle paroisse de Sainct Paer ont ung aultre estang nommé le Neuf-Moulin.

21 - Item iceulx abbé et religieux en icelle baronnye de Sainct Paer ont droict de gaige-plêge, court et usaige, droict de pescher en la mer et en la mare ou lac dict le lac de Bouillon, et en la coste de la mer à l'endroit de la dicte baronnye, et partout où elle s'estend, et aux islez dc Chausey, Gersey et Guernesey, qui dependent d'icelle baronnye. Ont lesdicts abbé et couvent droict de varesques et prendre tous poissons à lard et aultres poissons royaulx et choses gayves (3). Et sur leurs resteans et demeurans en ladicte baronnye et aux enclavemens d'icelle ont droict de tavernage et mectre taux aulx boyres et aultres vyvres qui sont exposés en vente en icelle baronnie. Droict de mesures et icelles esgauger et les faulces, faire brusler et fendre, comme le cas le requiert. Et ont droict de lever amende sur les delinquens et defaillens qui est taxée par le séneschal de ladicte baronnye estably en icelle par lesdicts abbé et couvent.

22.- Item appartient audicts abbé et couvent en icelle baronnye, droict de cheminage, garde d'enfans nobles et droict de leur bailler tuteurs que aultres hommes d'icelle baronnye demeurens en mynoritey et basage et faire tenir compte ausdicts tuteurs par devant leur sénéchal.

23.- Plus ilz ont droict de présenter et nommer aux églises de Sainct Paer sur la mer, Sainct Planchez, Sainct Aulbin Despreaulx, Sainct Jehan Deschamps, Coudeville, Longueville et à trois portions de Lingreville, les vacances à icelles églises occurentes. Item à la cure de Sainct Germain sur E et au procurey à l'église de Cartheret, à l'église de Herenguerville... alternative entre ledict abbé et couvent et messieurs de la Luserne et le seigneur dudict lieu. Item en Gersey, la cure de Sainct Ouen, en l'isle de Gernesey, le bénéfice de Sainct Michel de Valle et le bénéfice de Nostre Dame du Chastel avecques l'église Saint Michel et Saint Pierre du Boys.

24.- Item droict de conferer et nommer au prieuré de Chauzey lequel jouyct de la terre dudict lieu et en oultre [des ri]vages de terre environ qui sont en la paroisse de Grantville joignant de plusieurs buctz de champs (?) Et est le total de ladicte baronnie joignant d'un costé par devers midy à ung russeau ou riviere nommé le Thar, par devers occident elle joinct à un aultre ruisseau nommé Vendée boutant le chemin perré (4) qui est le grand chemin royal tendant de La Haye-Pesnel à Coustances, de d'aultre bouct à la mer et jusques aus dictes isles de Chauzey, Gersey et Guernesey et icelle comprinses. Et sont toutes (5) qui sont enclavées des joinctz et buctz predictz tenuez d'icelle baronnie, nuement, sans moyen ou par le moyen des nobles ou noblement tenans d'icelle baronnie cy après nommés et déclarés. Et oultre lesdicz joinctz, en sont et dépendent les teneures de terre ausquelle ladicte baronnie s'estend en icelles paroisses de Lingreville, Annoville, Herenguerville, Langronne, Le Loreur, La Coulombe, Saincte Marguerite, Saussay, et Le Mesnil Lambert.

25. - Item iceulx abbé et couvent ont une foyre ou marché qui se tient une foys l'an et le jour Saincte Anne en ladicte paroisse de Sainct Paer et levent coustume des marchandises venduez et achaptez en icelle foyre ; et si ont droict de cuillage (6) de bateaulx qui se font tant au havre de Grantville que partout lailleurs en la coste de la mer à l'endroit d'icelle baronnye, qui est cinq solz tournois pour chacun bateau tant grand que petit ; et davantaige, ont droit de dixme de poysson prins et apporté audict lieu de Sainct Paer.

26. - Item les trouveurs que leurs hommes trouvent en la mer et amenent au ryvaige d'icelle à l'endroict de la dicte baronnie, appartiennent ausdicts abbé et couvent, lesquelz soy en peust saizir, et des varesques et choses gayves, sans y apeler es gentz et officiers du Roy, sans toutesfoys les apliquer a leur usage, synon après le temps estably par la coustume du pays.

27. - Item ont droict de mectre et tenir en leurs prisons et ceptz les malfaicteurs et bryseurs de marchey, pourveu qu'il n'y ait sang ny plaie ou clameur de harou, pour faire amender ausdicts malfaicteurs de leur malfaict ou jusques ad ce qu'ils ayent baillé plège de eulx en justifier.

28. - Et sy ont droict de chemynage, comme dict est, tant aux chemyns et adresses d'icelle baronnie que à l'endroict des chemyns royaulx passans par sur icelle et les faire amender par les gentz qui en sont trouvez coulpables.

29. - Item et ainsy que envyron, l'an mil quatre centz soixante sept le roy Loys lors regnant bailla, quitta et délaissa àl'abbé et couvent du Mont Sainct Michel et au nom et profit de ladicte abbaye, les moullins ou places de moullins de Pontorson, sytuez et assises près et joignant ladicte ville de Pontorson en la viconté d'Avrenches avecques et en comprins les pescheryes, moultes moullans et aultres apartenances d'iceulx qui de longtemps avaient été rendues audict seigneur et Roy ou ses prédécesseurs par défunct messire Robert Desfontenilles, chevalier, seigneur d'Osebosq et dame sa femme à cause d'elle, lors tenans iceulx moullins qui lors dudict bail et delays ainsi faicts à eulx, estoient en ruyne et décadence. Aussi pareillement bailla et délaissa audict abbé et couvent, ledict seigneur et Roy un petit fieu noble nommé le fief de Tanye assis pareillement en ladicte viconté d'Avrenches. Item aussi leur bailla ung aultre moullin, le moulin de Huect assis en ladicte viconté de Coustances sur la rivyere d'Ayrou près le bourg de Gavray. Et pareillement vingt livres douze deniers sur la fiefferme de Regnieville. Et fut icelluy bail et transport faict ausdictz prédécesseurs par le dict seigneur et roy de toutes les choses dessusdictes pour et en eschange, restor et récompence de plusieurs maisons, terres et fons d'heritaiges, rentes, coustumes, trépas, enprunctz et aultres droictures, libertés et possessions, ausdicts abbé et couvent appartenans à cause de leur dicte baronnie de Sainct Paer, prinses et faict prendre par ledict seigneur et roy au précédent le temps prédict, au lieu ou à présent est la place et forteresse de Grantville, et à la charge de payer au compteur et recepte royal [d]'Avrenches sur lesdictz moullins et fief de Tanye, vingt solz tournois et ung chapon blanc d'annuelle rente et dix solz tournois et ung aultre chapon blanc sur ledict moullin de Huect à la recepte royal de Coustances, le tout ou terme de la sainct Michel en septembre. Lesquels prédécesseurs d'iceux abbé et couvent au temps dessus declairé, réédifièrent et misdrent en estat deubment lesdicts moullins de Pontorson, tous pretz de faire de blay faryne, où fut enployé trois mille livres tournois; la place desquels moullins et toutes les matières iceulx auroent esté reprins par ledict seigneur et roy pour bastyr, construire et édifier ung chasteau qui est à présent audict lieu qui se appelle le chasteau de Pontorson, et doncques n’a esté faict encores récompence aulcune, que lesdictz abbé et couvent protestent demander soulz le bon plaisir du roy. Lequel moullin de Huect a droit de moultes moultans, amendes et forfaictures. Et audict fief de Tanye y a gaige plège, court et juridiction, duquel les dictz abbé et couvent bailleront déclaration particulière au viconté d'Avrenches, pour la confection du papier terrier d'icelle viconté d'Avrenches, déclarative des causes pourquoy à présent ne se paye aulcune chose de ladicte rente deubez à cause dudict fief de Tanye et moullins de Pontorson.

30. - Sont les hommes d'icelles baronnie exemptz de cousturne payer de toutes marchandyses qu'ilz vendent ou achaptent à la foyre saint Lucas à Gavray et n'y doibvent fors de pry sy non que ilz ne achaptassent pour revendre, ou quel cas ilz doibvent demye coustume.

31. - Les héritiers de messire Nicolle Paysnel pour lors qu'il vivoit, chevalier, tiennent desdicts abbé et couvent, en foy et hommaiges et à cause de ladicte baronnie, ung fief de haubert avec ses apartenences, qui se nomment Bricqueville sur la mer, et à cause dudict fief sont patrons présentateurs à la cure et bénefice dudict lieu quand elle vacque.

32. - Les enfans myneurs d'ans de feu Jehan du Homme pour lors qu'il vivoit, escuyer, tiennent desdicts abbé et couvent, en foy et par hommage comme dict est, ung aultre fief de haubert entier avecques ses apartenences et dépendences, duquel sont deubz à icelle baronnie huict quartiers de froment de rente ; et ont droict de nommer et présenter aux cures et bénéfices de Mesnildrey, de Sainct Ursin, de Sainct Légier, à l'une des portions de Grantville, ausquelles paroisses ladicte terre s'estend et en aulcunes des aultres paroisses d'icelle baronnie ; et dépendent et sont tenuz d'icelle terre et seigneurie du Mesnildrey, les fiefz et vavassourerie de la Huardyere Quilly.

33. - Les héritiers de feu Jehan d'Argouges en soulloient tenir un franc fieu de haubert nommé le fieuf du Bois des Preaulx, lequel à présent est en la main desdictz abbé et couvent par la délaissance que leur en ont faicte long temps a, les escolliers bourcyers du collège de Harcourt à Parys ausquelz il avoit esté donné et omosné par feu Geffroy en son vivant évesque de Coustances, qui l'avoit acquis des héritiers dudict d'Argouges ; ausquels escolliers et bourcyers nous en debvons huict vingtz livres tournois de rente, au terme sainct Michel en septembre et Pâques ensuivant.

34. - Item est tenu d'icelle baronnie le fieu et verge de Coudeville duquel il est deu ausdictz abbé et couvent servir de prevosté en icelle verge à ses coustz, périlz, dangiers et dépens. Et les héritiers de feu Eustache des Isles tiennent le fieuf de Lezeaulx desdictz abbé et couvent duquel ilz doibvent servir de prévosté en la verge du Desert, lesqueiz en doibvent à cause desdictz fiefz ou dict abbé et couvent foy et hommage et aultres droictz seigneuriaulx.

35. - Item est tenu en ladicte baronnie de Sainct Paer le fieuf aux Perdriaulx, assis en la paroisse de Coudeville, avecques le fieuf de Villiers, pareillement assis en ladicte paroisse.

36. - Item est tenu de ladicte baronnie la vavassourerie de Longueville que tient à présent de Marry.

37. - Item est tenue de ladicte baronnie la vavassourerye de Hocquigny.

38. - Item est tenue de la dicte baronnie la vavassourerie de la Bellyere que tient à présent Richard de la Beilyere.

39. - Item est tenue de ladicte baronnie la vavassourerie de Chantelou et Sainct Martin le Viel que tient à présent noble seigneur Anthoyne d'Estouteville (7).

40. - Item est tenue de ladicte baronnie la vavassourerie de Anquetoville que tient à présent les héritiers de feu sieur du Mesnildot et Montsurvent.

41. - Item sont tenuz d'icelle baronnie les vavassoureries de Grantville que tiennent à présent les sieurs de Gratot et de Mesnildrey.

42. - Item est tenue de ladicte baronnie une vavassourie assise en Donville que tiennent à présent les dames religieuses de Mortaing.

43. - Item est tenue de ladicte baronnie, la vavassourye de la Poyssonnerie que tient à présent Pancrace Louvel et nous en doibt à cause d'icelle chacun an trois quartiers de froment de rente.

44. - Item est tenue d'icelle baronnie la vavassourye de la Motte que tient à present Anthoyne de la Motte et soulloit estre nommé antiennement le fieuf aux Vérons et est assise en la paroisse de Sainct Planchez.

45. - Item lors que messire Jehan Tesson vivoit, il avait la vavassourerie de la Coulombe en laquelle est assis le château de la Roche-Tesson et en estoit deu audict abbé et couvent à cause de ladicte baronnie relief quand le cas advenoit, par relief quatre vingtz livres tournois, laquelle vavassourerie est de présent appliquée au domaine du roy notre sire, en la viconté de Coustances.

46. - Item le seigneur de Sainct Jehan le Thomas (8) auparavant qu il se forfeyst par cas de crime de lèze majesté tenoit dudict abbé et couvent les fiefz de Saint Sauveur de la Pommeraye et d'Yquelon. Et sont encores de présent les hommes de Sainct-Saulveur de notre mouvance et nous en doibvent coustumes et aydes.

47. - Item la vavassourerie de Senilly assise en la paroisse de Grantville est tenue de ladicte baronnye.

48. - Item la vavassourerie de Poterel assise en la paroisse de Herenguerville est tenue de ladicte baronnye.

49. - Item la vavassourerie de Cray assise en Sainct-Aulbin-Despreaulx est tenue de ladicte baronnie lesquelles Vavassoureryes de Gastigny (9), la Roche et de Crey ne sont nobles.

50. - Item plusieurs communes, landes, maresquez, cotilz et terres vagues à icelle baronnye appartenans, scises tant en Breville, Donville, Sainct Ursin, Sainct Légier, Sainct Plancheys que aultres paroisses dépendant d'icelle baronnye.

51. - A CAUSE DE LAQUELLE BARONNIE LESDICTZ ABBE et couvent doivent au roy notre dict seigneur, le service de feaulté et de fidelité qui se faict par chacun abbé au roy totes fois que mestier en est. Avecques ce, en sont deubz le service de trois chevaliers toutes fois et quantes que le ban et arrière ban est mandé en ce païs et duché de Normandye ; l'un desquels est faict en la descharge desdicts abbé et couvent par le sieur de Mesnildrey et ses soustenans; et l'autre part le sieur de Bricqueville et ses soustenans ; lesquelz sont tenuz à acquitter ledict abbé et couvent et à leurs dépens, toutes fois et quantes que ledict ariere ban est mendé. Et en tant que le tiers, il estoit deu par le sieur du Boys et ses soustenans, mays à raison de ce que ledict fieuf est de présent entre les mains desdictz abbé et religieux par aquest qu'il en ont faict au précédent, l'an mil cinq cens vingt, depuis ledict temps ledict fief a esté admorty par admortissemens généraulx qui ont esté faictz par le feu roy que Dieu absolve et par le roy de présent régnant, iceulx abbé et religieulx ne sont tenuz à faire aulcun service.

52. - Item à cause de ladicte baronnie est deu au roy nostre sire, vingt et une livre tournois de rente qui ce nomme tailles et graineryes, du quel nombre il va et est payé au comptens et recepte du roy nostre dict seigneur en la viconté de Coustances et qui soulloit en estre payés à Gavray à la recepte du roy de Navarre pour le temps alors qu'il tenoit ledict chastel de Gavray, la somme de six livres tournois à la feste sainct Michel en septembre cent solz tournois à la My-caresme ; et quinze livres tournois en sont payez au roy nostre dict seigneur à cause de sa conté de Sainct Sauveur Lendelyn et néantmoins sont payées à Coustances par lesdicts prévostz ou par l'un de eulx ; c'est assavoir sept livres dix solz tournois au terme sainct Michel en septembre et aultre somme de sept livres dix solz tournois au terme de Pasques. Les quelles vingt et une livres sont cuellys et leveez tant sur les hommes des paroisses d'Yquelon, Sainct-Saulveur de la Pommeraye que aultres es mettes (10) de ladicte baronnie et sur les hommes des francz tenemens d'icelle par leurs prévotz, selon leurs portions qu'ils en doibvent à cause de leurs fieufz et teneures, lesquelz les livrent et baillent aux prévostz d'icelle baronnie qui en font et doibvent faire acquict et en garder lesdictz abbé et couvent de tous dommages ; qui sont le prévost de Sainct Paer pour une tierce partye, le prévost de Coudeville aultre tierce partie, le prévost de Lezeaulx autrement dict du Désert aultre tierce partie; et pour raison de paiement desdictes tailles, lesdictz hommes et subjectz d'icelle baronnye et des seigneurs tenans d'icelle subjectz ausdictes tailles et graveryes sont exemptz de paier coustume de ce qu'ils vendent et achaptent par toute la duché de Normandye ensemble de tout service et deubvoir qu'ilz soulloient antiennement faire au chastel de Gavray.


AUTRES RENTES QUI SONT DEUBS HORS LE CORPS DE LADICTE baronnie de Sainct Paer ausdictz abbé et couvent de l'abbaye du Mont Sainct-Michel.

53. - Du prieur religieux de Sainct Thomas de la Bloutière est deu de pention annuelle la somme de cinquante livres tournois, moitié au jour sainct Michel en septembre et aultre moitié à Pasques.

54. - Item est deu sur la baronnie du Hommet pour la fondacion et dotacion d'une messe la somme de quinze livres tournois.

55. - Item est deu sur le fieuf de Villiers la somme de vingt livres tournois.


CHARGES ET PENCIONS SUR LADICTE BARONNIE DE SAINCT-PAER

56. - Il est deu par chacun an à l'office d'omosnerie de ladicte abbaye du Mont Sainct Michel sur le revenu de ladicte baronnye le nombre de quatre-vingtz dix quartiers froment mesure de Sainct Paer pour donner en l'honneur de Dieu chacun [an] en ladicte abbaye.

57. - Item à révérend pere en Dieu monseigneur l'évesque de Coustances pour la visitation de la chapelle Sainct-Thomas sytuée au prieuré de Sainct Paer est deu chacun an sur ladicte baronnye la somme de dix livres douze solz tournois.

58. - Item au trésor de Notre Dame de Grantville est deu de pencion sur icelle baron nie par chacun an sept livres tournois ou six boesseaulx froment.

59. - Item au chantre de ladicte abbaye du Mont Sainct Michel pour sa pencion annuelle deue à son office sur ladicte baronnie la somme de douze solz tournois.

60. - Item est donné et omosney chacun an au couvent qui soulloit estre à Chauzey deux quartiers froment mesure de Sainct Paer.


GAGES D'OFFICIERS EN LADICTE BARONNIE

61. - Il est deu au séneschal de ladicte baronnye pour ses gaiges de son dict office la somme de cent solz tournois.

62. - Item au greffier d'icelle baronnye pour ses gaiges la somme de vingt solz tournois.

63. - Item à l'advocat de la dicte baronnie, quatre livres.

64. - Item au procureur de ladicte baronnye pour mener les causes d'icelle baronnie et pour aller aulx aultres affaires d'icelle pour ses gaiges ordinaires, la somme de quinze livres tournois.

65. - Item au prévost de ladicte baronnie pour ses gaiges, la somme de trente solz tournois.

66. - Item au conscierge de la maison et manoir de Layseliere et verdier du boys dudict lieu, pour ses gaiges, la somme de vingt livres tournois.

67. (11) - La dicte déclaration baillée au greffe du baillage de Costentin par honeste frere, noble et religieuse personne frere Jehan d'Anneville aosmonier du Mont Sainct Michel, prieur de Pontorson et Rapheville, et procureur général dudict seigneur cardinal et desdicts religieux et couvent dudict lieu du Mont Sainct Michel, signée de son signe aujourd'huy vingt troyse jour de apvril l'an mil cinq centz cinquante et cinq et dont ledict d'Anneville nous a requis ce présent pour luy valloir qu'il apartiendra; fait et signé.


Notes

(1) J'ai ajouté à chaque paragraphe un numero qui ne se trouve pas dans l'original, pour faciliter les renvois de la table.

(2) 1556, nouveau style

(3) « Sont espaves et choses egarées et adirées qu'aucun ne réclame. » (Coutume de Normandie. cité par Lacurne de Sainte Palaye).

(4) « .. dont le fonds est dur ou pierreux où les chevaux n'enfoncent pas » (Trévoux).

(5) Il semble qu’un mot a été omis : paroisses ou vavassoreries ?

(6) Quillage

(7) Cf. Alfred Chaumeil, Le Château de Chanteloup en Costentin, et ses seigneurs, 1893, p.61-62.

(8) Je n’ai pas recherché l’événement auquel il est fait ici allusion ; il s’agit sans doute de G. de Saint-Jean, cité par Le Héricher, Avranchin Monumental, T. 1, p. 642

(9) Le rédacteur a omis de nous parler antérieurement de Gastigny. D'ailleurs on n'est pas renseigné sur la nature des liens qui unissaient à la baronnie, la Meurdraquiére mentionnée au début comme en faisant partie.

(10) Bornes, limites

(11) Le dernier paragraphe, d’une autre main, a sans doute été écrit par un greffier du bailliage de Coutances.


Table des noms propres

(les chiffres renvoient aux paragraphes)


Anne (foire sainte), à Saint-Pair. 25.

Annebault (Jacques d'), abbé du Mont Saint-Miche!. 1, 67.

Annoville. 24.

Anneville (Jehan d'), aumononier du Mont Saint-Miche!, prieur de Pontorson, rédacteur du présent document. 1, 67. Cf. Dom Huyne, I. c., Il, 126.

Anquetoville. I, 40.

Argouges (Jehan d'). 33.

Avranches (vicomté d). 29.

Ausebosq (seigneur d). 29.

Ayrou, riviére. 29.

Bois des Preaux (fief du), ou du Bosc des Préaux, en Saint Jean des Champs. 33

Bois (sieur du). 51.

Bouillon (mare de). 21.

Breville. 1, 50.

Briqueville sur mer. 1, 31

Briqueville (sieur de). 51.

Carteret. 23.

Chantelou. 1, 39.

Chausey. 21, 24, 60.

Cotentin (baillage du). 1, 67.

Coudeville. 1, 16, 17, 23, 34, 35, 52.

Coutances. 1, 24, 29,45, 52 ; évéque. 57

Cray ou Crey, vavassorerie à Saint Aubin des Préaux. 49.

Desert (verge du), à Coudeville. 34,52.

Desfontenilles (Robert.) 29.

Des Isles (Eustache). 34.

Donville. 1, 42, 50.

Du Homme (Jehan.) 32.

Erenguerville. Herenguerville.

Estouteville (Antoine d'). 39.

Gastigny. 49.

Gavray. 29, 30, 52.

Geoffroy d'Harcourt, éveque de Coutances. 33.

Gernesey. 21, 23, 24.

Gersey. Jersey.

Granville. 1, 24, 25, 29,32, 41, 47; Notre-Dame. 58.

Gratot (sieur de). 41.

Harcourt (collége d'), à Paris. 33

Herenguerville. 1, 23, 24, 48.

Homme (Du). Du Homme.

Hommet (baronnie du). 54.

Hoquigny. I, 37

Huect (moulin du) près Gavray. 29.

Hyquelon. Yquelon.

Jersey. 21, 23, 24.

La Bellière 1, 38.

La Bellière (Richard de). 38.

La Bloutière. 53.

LaColombe. 1,24,45.

La Haye-Paynel. 24

La Huardyere Quilly. 32.

Laselyere. Loiseliere.

La Luserne (abbaye de). 23.

La Meurdraquiere. 1.

La Motte (vavassorerie de), en Saint Planchers. 44

La Motte (Richard de). 44.

Langronne. I, 24.

La Poyssonnerie (vavassorerie de). 43.

Le Loreur. 1, 24.

Le Mesnil Aubert. 1, 24.

Le Mesnildot (sieur du M.). 40, 51.

Le Mesnildrey. 1,32.

Le Mesnildrey (sieur du M.) 41.

Lezeaux. 34, 52.

Lingreville.1, 23, 24.

Longueville 1, 23,36.

Louvel (Pancrace). 43.

Louis XI, roi de France. 29.

Lucas (foire saint), à Gavray. 30.

Mary (de), de Longueville. 36.

Mi-careme ; terme, 52.

Michel (terme saint). 29, 33, 52, 53.

Mont Saint Michel. 1, 29 ; aumonier. 56 ; chantre. 59.

Montsurvent (sieur de). 40

Mortain (religieuses de). 42.

Navarre (roi de) ; Charles le Mauvais. 51.

Notre Dame du Chastel, en Guernesey. 23.

Normandie. 51.

NeufMoulin (étang du), à Saint Pair. 20.

Oseboscq. Auxboscq.

Paques, terme. 1, 33, 53.

Paris. 33.

Paynel (Nicole). 31.

Perdriaulx (fief aux) à Coude-ville. 35.

Poterel (fief) à Herenguerville. 48.

Preaux (fief du Bois des).

Quilly. La Huardiere Quilly.

Rapheville, Reffuveille. 67.

Regnéville. 29.

Robert (Jehan). 1.

Roche-Tesson (chateau de la) 45.

Saint Aubin des Preaux. 1, 16, 23, 49.

St Germain sur Ay. 24.

St Jean des Champs, 1, 16 , 23.

St Jean le Thomas. 46.

St Léger. 1, 16, 32, 50.

St Michel du Val, en Guernesey. 23.

St Martin le Viel, à Bréhal. 1, 39.

St Ouen, en Jersey. 23.

St Pair. 1, 16, 17, 18, 20, 21, 23, 25; mesure 56, 60.

St Pierre du Bois, en Guernesey. 23.

St Planchez, Planchey. 1, 16, 17, 19, 23, 44, 50.

St Sauveur de la Pommeraie 1, 46, 52.

St Sauveur Lendelin. 52.

St Thomas (chapelle), à Saint Pair. 57.

St Thomas de la Bloutière. 53

St Ursin. 1, 32, 50.

Sainte Marguerite. 1, 24.

Saussay 1, 24.

Senilly (vavassorerie de), à Granville. 47.

Tanis. 29.

Tesson (Jehan). 45.

Thar, rivière. 24.

Vendée, ou Venlée, rivière 24.

Verons (fief aux), en Saint-Plancher. 44.

Villiers (fief de), en Coudeville. 35, 55.