50493 - Saint-Jean-des-Champs

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Retour

Saint-Jean-des-Champs
Informations
Pays Portail-regionalisme-FRA.png    France
Département 50 - Blason - Manche.png    Manche
Arrondissement Blason Avranches-50025.png    Avranches (S-Préf.)
Métropole
Canton Blason La Haye-Pesnel-50237.png   50-17   La Haye-Pesnel
Code INSEE 50493
Code postal 50320
Population 1 315 habitants (2009)
Nom des habitants Saint-Jeannais, Saint-Jeannaises
Superficie 1940 hectares
Densité 51 hab./km²
Altitude Mini: 21 m
Point culminant 122 m
Coordonnées
géographiques
-01°27'49" E / 48°49'42" N
Localisation (avant 2015)
50adm StJdC.png
          Arrondissement                 Canton                 Commune      ?
Section Tableau : Modifier

HHistoire.pngistoire de la commune

Toponymie

Le mot champsest à interpréter avec le sens de plaine cultivée[1].

Attestations anciennes

1179, Sancti Johannis de Campis[1].


Marianne.jpg Histoire administrative

En 1972, Cf. : Saint-Léger et Cf. : Saint-Ursin fusionnent avec Saint-Jean-des-Champs.

Pendant la période révolutionnaire, la commune prit le nom de Jean-des-Champs et était rattachée au canton de Granville.

Sous l'Ancien Régime, les trois paroisses dépendaient de la sergenterie du Saint-Pair, de l'élection de Coutances, de la généralité de Caen.

La paroisse dépendait du bailliage de Coutances, du grand bailliage de Cotentin.


La seigneurie de Saint-Jean-des-Champs

La seigneurie[2] de Saint-Jean appartenait aux Du Bois mais au XVe siècle elle était passée aux DE BREQVILLE (Briqueville ?). La seigneurie passa ensuite, dans la famille des LOUVEL DE LÉZEAUX qui résidaient à Bouillon.

Au cours du XVIIe siècle la seigneurie passa dans une autre famille, celle des DE LA MOTTE, qui étaient seigneurs de Saint-Planchers et dont dont un membre participa à la défense du Mont-Saint-Michel en 1434.

En 1661, Claude-François, sieur de Saint-Jean-des-Champs, de la Cour du Bois, de Pont-Roger et de Gastigny (fief de Saint-Pair) est trésorier de la Fabrique. Son fils Pancrace, sieur de Pont-Roger, fut probablement le constructeur du château actuel. En 1696, il négocia avec l'abbé de la Paluelle les emplacements du banc et de la sépulture des seigneurs dans le chœur de l'église. Ce Pancrace de la Motte exerçait la fonction de lieutenant criminel au bailliage-présidial de Coutances par suite de mariage ou d'héritage, il possédait les fiefs de Grimouville et Saint-Etienne dans la paroisse de Grimouville près Coutances. Son fils Claude-Pancrace, sieur de Grimouville et seigneur-patron honoraire de Saint-Jean-des-Champs, fit bénir en 1732 la nouvelle chapelle du château de Pont-Roger ; il avait épousé Françoise Escoulant d'Hudimesnil.

La seigneurie passa aux DE BRICQUEVILLE, seigneurs de Bretteville près Cherbourg. Claude-Marie, comte de Bricqueville, seigneur de Bretteville, Saint-Jean-des-Champs, Pont-Roger, la Cour du Bois, Beauchamps, Hotot, la Poissonnière, était maître de camp de cavalerie et chevalier de Saint-Louis. Esprit très ouvert aux idées des philosophes et des physiocrates il acheta la majeure partie des landes de Lessay pour essayer de les rendre productives et se fit admettre dans la loge maçonnique aristocratique de Valognes «l'Union Militaire ». Il avait épousé Catherine de Thiboutot.

Leur fils François-Claude, né à Fécamp en 1761, épousa en 1783 Françoise-Renée de Carbonnel de Canisy, petite nièce de l'abbé de la Paluelle et, à ce titre, devint comte de La Lucerne. Lorsque éclata la Révolution cet officier de cavalerie émigra et rejoignit l'armée de Condé, mais en 1796 il rentra en France pour offrir ses services à de Frotté. Il fut arrêté presque aussitôt et fusillé, le 30 mai à Coutances.

Le fils de François, Armand François Bon Claude comte de Bricqueville (1785-1844) fut colonel de cavalerie de l'armée napoléonienne et député de la Manche.


En la seconde moitié du XVIIIe siècle et durant tout le XIXe siècle[3], les armateurs granvillais LA FORTERIE avaient une résidence de campagne à Saint-Jean-des-Champs.

Les cahiers de doléances en 1789

Pour Saint-Jean-des-Champs : Pictos recherche.png Lire le cahier ...
Pour Saint-Léger : Pictos recherche.png Lire le cahier ...
Pour Saint-Ursin : Pictos recherche.png Lire le cahier ...


Députés :

Saint-Jean-des-Champs : Jean-François HEREMBOURG-MAISONNEUVE, laboureur ; Jean-François LEBACHELIER-LESNOYERS, laboureur.
Saint-Léger : Nicolas-Jean LE COUPE, laboureur ; François-Hyacinthe COUARDE, laboureur.
Saint-Ursin : François MALENFANT, laboureur ; Jean HEREMBOURG, laboureur


Patrimoine.png Patrimoine

L'église

l'église de Saint-Jean-des-Champs


L'ancienne église de Saint-Jean-des-Champs, a été complètement détruite par un incendie dans la nuit du 13 au 14 août 1869.

Sous l'ancien régime, les paroisses de Saint-Jean-des-Champs, de Saint-Léger et de Saint-Ursin dépendaient de l’archidiaconé de Coutances ou de la chrétienté et du doyenné de Saint-Pair.

Vers 1200, Gilbert Bacon et sa femme donnèrent le patronage de Saint-Jean-des-Champs à l'abbaye du Mont-Saint-Michel[4].

Le patronage appartenait en dernier lieu et depuis longue date à l’abbaye du Mont-Saint-Michel, présente à l’origine des détails peu conciliables, s’il ne fut partagé entre plusieurs ayant-droits. Il fut donné au Mont par Raoul de Bréhal vers le milieu du XIe siècle. Une seconde charte du même siècle, mais postérieure, contient la donation de l’église de Saint-Jean-des-Champs à la même abbaye par Gilbert Bacon. D’autre part, le patronage de Saint-Jean-des-Champs était en litige, en 1119 entre l’évêque de Coutances et l’abbaye de Saint-Lo, par devant l’abbé du Mont-Saint-Michel[5].

Les patronages des églises de Saint-Léger et de Saint-Ursin étaient laïcs.


Le château de Pont-Roger

50493 chateaudePont-Roger.jpg


Demeure de style classique édifié au XVIIe siècle sur l'emplacement d'une ancienne demeure seigneuriale par les de La Motte.

Au XIXe siècle, le château est acheté par Louis LEMPEREUR de SAINT-PIERRE qui sera maire de la commune. Il passe ensuite, par héritage, dans les mains des familles Dubois et Charveriat.

L'if de l'église de Saint-Ursin

50493 - Saint-Ursin If.jpg
50493 - Saint-Ursin If2.jpg


Taxus baccata a reçu le label d'arbre remarquable en l'an 2000. Son âge est estimé à plus de 1000 ans.

Démographie.png Démographie

50493 SJdC Population graphe jtt.png



Pictos recherche.png Lire la suite ...


^ Sommaire

Repère géographique.png Repères géographiques

Localisation


Les communes limitrophes de Saint-Jean-des-Champs sont : Coudeville-sur-Mer, Hudimesnil, Saint-Sauveur-la-Pommeraye, Folligny, La Lucerne-d'Outremer, Saint-Pierre-Langers, Saint-Aubin-des-Préaux, Saint-Planchers.


Lieux-dits, noms de villages

La Vaudonnière, La Mancelière, La Barbinière, Village Fontaine, Village Burnouf, La Comterie, Village aux Roux, La Gaillardière, La Daninière, Village Bois, Le Pavé, Le Pont Roger, La Blondelière, Village Ruel, La Poissonière, Maison Neuve, L’Hermitière, La Grosserie, La Fermonière, Village Fontaine, L’Eau Hamel, La Hamelinière, Le grand Trait, La Limerie, La Raboterie, La Bidelière, La Roquetière, La Porte Bans, La Bufferie, La Tracerie, La Boudinière, La Brehonière, La Métaiserie, La Leverie, La vallée au Tourneur, Le Chesne, La Couarderie, La vallée Ruel, Pimont, Rondoy


Illustrations - Photos anciennes.png En photos


Familles notables.png Notables

Personnalités

Jean COUARDE

Né à Saint-Léger, il est entré dans la congrégation des eudistes le 9 octobre 1729 ...

Pictos recherche.png Lire la suite...


Notables en 1784

Une lettre de l’assemblée des habitants en 1784 mentionne les noms suivant[6] : J. LEMONNIER député ; P. ALLAIN syndic de l’Assemblée municipale ; H. ALLAIN député ; J. LEPESANT député ; J. DUCHESNE greffier ; P.LEMEREY député ; J.J. FONTAINE ; Pierre BALLE ; Thomas LETOURNEUR ; Jacques LETOURNEUR ; Jean LEMEREY ; F.C. CLEMENT ; M. CLEMENT ; J. LAURENT ; Jean FONTAINE ; Jacques-M. DUCHESNE ; J.B. DUCHESNE ; Thomas ALLAIN.


Tranquille, Eugène FONTAINE

Né le 6 juillet 1831 à Saint-Jean-des-Champs (Manche)[7]. Domicile : 30 rue des Rosiers à Paris. Profession : garçon couvreur. Etat-civil : célibataire.

Nature des faits : coup de feu au bras droit. Nature de la demande : secours. (F/1dIII/88).


Roger-André de la Paluelle
Blason Roger-André de La Paluelle, curé de Saint-Jean-Des-Champs en 1697[8]

Né le 25 octobre 1646[9] au château de la Paluelle à Saint-James (Manche), décédé le 2 septembre 1710 à Clinchamps (Calvados). Seigneur et patron de la Lucerne, Sieur du Guépéroux et autres lieux. Licencié en Théologie et en Droit canon à la Faculté de Paris, fut successivement curé de Saint-Jean-des-Champs (1679), puis de Clinchamps (1701) et Doyen du Val-de-Vire.

Sous son ministère à Saint-Jean-des-Champs, il fit confectionner par deux notaires : P. Duhamel et Jacques Graffard un cartulaire intitulé "Titres du Trésor de Saint-Jean-des-Champs". Celui-ci contient la transcription intégrale des pièces des archives de la fabrique paroissiale antérieures à 1689. Ce cartulaire est aujourd'hui conservé aux Archives diocésaines de Coutances.

Il est l'auteur d'un ouvrage intitulé "Les Cas de Conscience touchant les devoirs réciproques des Seigneurs et des Vassaux" et d'un second intitulé "Résolution de plusieurs cas de conscience, et des plus importantes question du Barreau touchant les droits et devoirs réciproques des seigneurs et des vassaux, des patrons et des curés, tant pour le fort extérieur que pour celui de conscience". Ce dernier ouvrage imprimé en 1710 chez Pierre-François Doublet à Caen fit l'objet de deux rééditions dont la dernière en 1746 à Rouen.


Seigneurs de la paroisse

  • 1602, Pancrace Louvel, seigneur de Lézeaux, Pontroger et la Bidelière[10].
  • Pancrace de la Motte, écuyer, seigneur de Pontroger et de Grimouville, lieutenant général et criminel au bailliage de Coutances… épouse, à Hambye en 1675 Françoise Lesvilly, fille de Jacques, receveur des Tailles à Coutances et de Jeanne Mosrin d’où :
  • Madeleine de la Motte, mariée en octobre 1721 à Guillaume-Antoine de Bricqueville, seigneur de Bretteville et de Bricqueville en partie[11].
  • Claude-Pancrace de la Motte, sieur de Grimouville et seigneur-patron honoraire de Saint-Jean-des-Champs, marié à Anctoville, le 30 avril 1722, à Françoise Escoulant d'Hudimesnil.
  • 1789, François-Claude Bricqueville (vicomte de ), seigneur de Saint-Jean-des-Champs


Saint-Léger

  • 1697, Jean-François-Eustache Le Mercier, seigneur de Granville, le Mesnildrey, Saint-Ursin, Saint-Léger, dame Françoise de Saint-Ouen son épouse

Saint-Ursin

  • 1697, Jean-François-Eustache Le Mercier, seigneur de Granville, le Mesnildrey, Saint-Ursin, Saint-Léger, dame Françoise de Saint-Ouen son épouse

Les capitaines de la paroisse

Prénom(s) NOM Mandat Observations
Jacques DUCHESNE - (- 1707), Sieur du Bourg, en 1698  
Pierre de Saint-Planchers - Sieur des Ecluses, en 1717  
- -  
- -  


Les maires

Saint-Jean-des-Champs

Prénom(s) NOM Mandat Observations
Thomas LE MONNYER 1793 - Maire en 1794.  
François Jacques LEMONNYER - 1797  
Michel ALLAIN 1797 - 1798  
François Jacques LEMONNYER 1798 -  
Michel HAMELIN - 1799 Officier municipal en l'an VIII.  
François Jacques LEMONNYER 1800 - 1815 né le 05/08/1765.  
Charles François HEREMBOURG 1816 - 1825  
Pierre Jean LAYNÉ 1825 - 1831  
Théodore Magloire LEBRETON 1831 - 1859 (1797 à Saint-Malo-de-la-Lande - 1859)  
Zacharie François LECATELIER 1860 - 1864 (1809-1864)  
Louis LEMPEREUR de SAINT-PIERRE 1864 - 1881 Conseiler général de Sartilly (1867-1871), député (1871-1876)  
Jules Marie MACÉ 1881 - 1885 (1840-1885)  
Clément COULOMBIER 1885 - 1905  
Léopold COULOMBIER 1905 - 1923  
Emile NEEL 1923 - 1947 (1881-1949), agriculteur  
André NEEL 1947 - 1983 (1910-1991), agriculteur, fils d'Émile.  
Claude LEONARD 1983 - 1995 artisan  
Jean-Claude RETAUX 1995 - Retraité. réélu en 2008, 2014  
- -  

Saint-Léger

Prénom(s) NOM Mandat Observations
- -  
RUEL - 1831  
LECOUPE 1831 - 1837  
DE LANCYSE 1837 -  
- -  
Emile DECAUVILLE - (1856-1926), inhumé à La Lucerne d'Outremer, maire entre 1914-1918.  
- -  

Saint-Ursin

Prénom(s) NOM Mandat Observations
- -  
DELABROISE - 1831  
LEGUERRIER 1831 -  
- -  
François RIEU -  
- -  
- -  


Les curés

Prénom(s) NOM Période Observations
Pierre FONTAINE 1445 - Source[12]  
Arthaud de BATERNAY 1496 - Le domaine de Beauchamps lui appartenait jadis  
Michel LE HERICEY 1594 - Il avait aumôné la maison paroissiale avec le jardin et la cour le 25 Xbre 1600  
Jean PIERRE 1614 -  
Isaac LIOULT (frère) 1621 - Il avait fieffé au profit du bénéfice les Champs (3 vergées)  
Jean VESVAL 1643 -  
Roger-André de LA PALUELLE 1673 - Il avait fait bâtir la grange en 1660. Il a fait reconnaitre les rentes dûes au Trésor de la Fabrique  
Thomas RUALLEM 1673 -  
Georges DU CHASTEL 1702 -  
Jean-Baptiste DU CHASTEL 1733 - neveu du précédent  
Jean-François YVER 1746 - de Saint-Ursin  
Jean FONTAINE 1747 - de Saint-Jean  
Jean-Louis BOESSEL 1777 -  
Jean DAIROU 1804 -  
- -  
- -  
Pierre MAILLARD 1955 - 1976  
André BLOUIN 1976 -  
- -  

Saint-Ursin

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
GUICHARD 1763 - 1791 + à Londres en 1801  
Nicolas-Guillaume PINOT 1800 - 1828  
- -  
Louis THEAULT - en 1931  
- -  

Liste des titulaires de la Légion d'Honneur

Médaille - Légion d'honneur.png
Prénom(s) NOM Naissance Décès Observations
Pierre CHAPET 03/03/1781 Saint-Léger 11/07/1843 Sergent de Voltigeurs au 25° Régiment de Ligne, chevalier en date du 4/6/1831  
Jacques-Ange COUILLARD-DUROCHER 12/09/1790 - Chirurgien sous-aide major, docteur en médecine, chevalier en date du 26/8/1834  
Cyprien BEDOUIN 07/06/1848 - Capitaine au 45° d’Infanterie, chevalier en date du 9/7/1895  
Jean Emile Louis de LA BROISE 30/04/1867 Saint-Ursin - Premier Président de la Cour d’Appel d’Aix, officier en date du 7/8/1935  
Cyrille Armand LEGENTIL 26/06/1877 01/07/1938 Soldat au 79° Régiment d’Infanterie, chevalier en date du 19/1/1932  

Source : Base Léonore


Morts des guerres 1914-1918 / 1939-1945

Pictos recherche.png Consulter la liste ...


Ressources généalogiques

Dépouillements d'archives

Documents numérisés

>> Voir la liste complète sur Geneanet

Cimetières


Informations pratiques

Horaires d'ouverture de la mairie

Horaires Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dimanche
Matin 8h30 - 12h00 8h30 - 12h00 8h30 - 12h00 8h30 - 12h00 8h30 - 12h00 - -
Après-midi 14h30 - 16h30 14h30 - 16h30 14h30 - 16h30 14h30 - 16h30 14h30 - 16h30 - -
50493 - Saint-Jean-des-Champs Mairie.JPG

Mairie
Adresse : Le bourg - 50320 Saint-Jean-des-Champs

Tél : 02 33 61 31 38 - Fax :

Courriel : commune.st.jean.des-champ@wanadoo.fr

Site internet : Site de la Communauté de Communes

GPS : -° / -° (GoogleMaps) ou Cassini / Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)

Commentaire :

Source : (7/2011)


Dépouillements des registres paroissiaux

Registres :

  • Saint-Jean-des-Champs : de 1680 à aujourd'hui (lacunes 1732 à 1746 ; 1777 à 1780 ; 1786 à 1787)
  • Saint-Léger : de 1694 à aujourd'hui
  • Saint-Ursin : de 1790 à aujourd'hui


Dépouillements du CG50 :

  • Saint-Jean-des-Champs : 1680 à 1790 (BS)
  • Saint-Léger : 1694 à 1808 (BMS)


Dépouillements en accès libre : Bases généalogiques de la Manche :

  • Saint-Jean-des-Champs : 1680 à 1793 (M)
  • Saint-Léger : 1694 à 1808 (BMS)

(mise à jour décembre 2009)


Les dispenses de consanguinité

Elles sont disponibles aux archives départementales de la Manche à Saint-lô ou encore aux archives diocésaines de Coutances (sur rendez-vous).

Pictos recherche.png La liste concernant la commune ...


Archives notariales

Les 3 communes ne possèdent pas de notariat, ses habitants utilisaient les services des notaires de Granville, La Haye-Pesnel voire de Bréhal.

Remarques

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

  • (1) Le Hericher : « Avranchin monumental et historique », t. 2 E. Tostain éditeur à Avranches en 1848.
Pictos recherche.png Lire l'article d'Edouard Le Hericher sur Saint-Jean-des-Champs ...
Pictos recherche.png Lire l'article d'Edouard Le Hericher sur Saint-Ursin ...
  • Gaétan GUILLOT, « Un incident de la vie municipale à Saint-Jean en 1784 », Le Pays de Granville 1906.
  • comte Réginald de WARREN, « François-Claude, comte de Bricqueville », Revue de l'Avranchin 1936, pp. 96-110 et 217-229.
  • "Le château de Pont-Roger" dans les publications multigraphiées de la Société d’Archéologie et d’Histoire de la Manche en 1976, 5° série, p. 131-135.
  • abbé Georges LECOURT, « Baux et traits de dîme », Revue de l'Avranchin t. 66, 1989.
  • Emile VIVIER, « Saint-Jean du XVIe siècle à la révolution », Le Pays de Granville 1949.
  • Emile VIVIER, « Les habitants de Saint-Léger aux XVIIe ET XVIIIe siècles », Le Pays de Granville 1950.
  • abbé L. HULMEL, « Saint-Ursin », Revue de l'Avranchin, 1930, t. 23, pp 175-176.
  • abbé L. HULMEL, « Saint-Léger », Revue de l'Avranchin, 1940-41, t. 31, pp 260-262.
  • abbé L. HULMEL, « Saint-Jean-des-Champs », Revue de l'Avranchin, 1947-1950, t. 34, pp. 151-161.
  • Marie-Hélène Didier, Saint-Jean-des-Champs, église Saint-Léger, In : "Les peintures murales de la Manche : 40 ans d'études et de restaurations". - Saint-Lô : Conseil général de la Manche, [1999 ?]. - p. 112
  • Bernard et Jacqueline d'ARCANGUES, « Les vicissitudes de la paroisse de Saint-Leger après le concordat», Revue de l'Avranchin, juin 2002, t. 79, fasc. 391.

Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)


Référence.png Notes et références

  1. 1,0 et 1,1 F. de Beaurepaire "Les noms des communes et anciennes paroisses de la Manche", Paris 1986, p. 198.
  2. Émile VIVIER, Saint-Jean du XVIe siècle à la révolution.
  3. Maurice COLLIGNON, La Haute-Ville de Granville, in Revue du département de la Manche, 1976.
  4. Richard Seguin, Histoire archéologique des Bocains, Imprimerie Adam, Vire, 1822, p. 196.
  5. Abbé LECANU, « Histoire du diocèse de Coutances et d’Avranches », Coutances, 1878, page 278 (t. 2).
  6. Gaétan GUILLOT, « Un incident de la vie municipale à Saint-Jean en 1784 » in Le Pays de Granville, 1906.
  7. CENTRE HISTORIQUE DES ARCHIVES NATIONALES, RÉCOMPENSES HONORIFIQUES : INSURGÉS DE 1848 F 1d III 83 à 98, Inventaire-index par Monique Mayeur, 2001
  8. Charles D'HOZIER, 150 blasons de l'élection de Coutances, 1697, AD Manche, cote 4 J 46.
  9. Frédéric ALIX, "Un Doyen-Rural du Val-de-Vire" dans Au Pays Virois, 1923-03, p34-35 ; Emile VIVIER, "Saint-Jean du XVIe siècle à la révolution", Le Pays de Granville 1949.
  10. Michel Lepesant (AD50 284 J 39, fiches par fiefs). Référence Bibl. Nat. Pièces originales 1062, dossier 24551, no 5.
  11. Preuves de noblesse pour être admis page à la petite écurie du Roi le 17 août 1734 Gallica)
  12. Registres de catholicité (A.D. 50, 5 Mi 2001 - 1747-1756, vue 1)


Medaille geneawiki.png
Cet article a été mis en avant pour sa qualité dans la rubrique "Article de la semaine" sur l’encyclopédie Geneawiki.