50468 - Saint-Fromond

De Geneawiki
Aller à : navigation, rechercher

Retour

Saint-Fromond
Blason de Saint-Fromond
Informations
Pays Portail-regionalisme-FRA.png    France
Département 50 - Blason - Manche.png    Manche
Arrondissement Blason Saint-Lô-50502.png    Saint-Lô (Préf.)
Métropole
Canton Blason en attente.png   50-34   Saint-Jean-de-Daye
Code INSEE 50468
Code postal 50620
Population 750 habitants (2009)
Nom des habitants Les Fromondais (ses)
Superficie 1552 hectares
Densité 43 hab./km²
Altitude Mini:0
Point culminant 53 m
Coordonnées
géographiques
-° / -° (GoogleMaps) Cassini
Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)
Localisation (avant 2015)
50adm StFromond.png
          Arrondissement                 Canton                 Commune      ?
Section Tableau : Modifier

HHistoire.pngistoire de la commune

La commune porte le nom du saint fondateur (Fromond, évêque de Coutances, 677 à 690) de l'abbaye érigée sur son territoire au VIIe siècle et détruite par les vikings au IXe siècle.

Marianne.jpg Histoire administrative

Sous l'ancien régime, la paroisse relevait du bailliage secondaire de Saint-Lô et du grand bailliage du Cotentin ou de Coutances. Elle dépendait de l'élection de Saint-Lô, de la généralité de Caen. Elle appartenait à la sergenterie du Hommet.

La commune fut rattachée au canton d'Esglandes pendant la période révolutionnaire (canton supprimé en l'an VIII).

Été 1944

Le 7 juillet 1944[1]

L'ontérêt de la prise de Saint-Fromond réside dans son pont de pierres nécessaire pour franchir la Taute. La 30ème Division américaine est chargée de cet objectif et Saint-Fromand sera libérée le 7 juillet 1944.

Le 11 novembre 1948, la commune se voit attribuer la Croix de guerre.

Blason de Saint-Fromond Héraldique

D'argent aux trois fleurs de lys de gueules.


Patrimoine.png Patrimoine

L'église

Elle dépendait, sous l'ancien régime, du diocèse de Coutances, de l’archidiaconé du Val de Vire et du doyenné du Hommet.

En 1251, les seigneurs du Hommet, Robert, Pierre et Enguerrand, fils de Guillaume, connétable de Normandie, rétablirent sous le nom de prieuré l’ancienne abbaye de Saint-Fromond, à la charge et au bénéfice de l’abbaye de Cerisy, et y ajoutèrent les églises du dézert, de Cavigny, d’Esglandes et de Notre-Dame de Daye. Celle de Saint-Fromond avait été donnée à la même abbaye par un premier Robert du Hommet dès le temps de l’évêque Geoffroi de Montbray (1080). Le couvent tombait en ruines en 1441 ; le prieur Thomas Dubourg obtint la permission de l’évêque Gilles de Duremort, de faire une quête par tout le diocèse pour le relever. Il porta avec lui une relique de Saint-Fromond, qui attira les populations à sa rencontre ; et trouva ainsi une somme considérable. Son successeur, Laurent Le Clerc, dernier abbé régulier de Cerisy, mort en 1497, fit rebâtir l’église. Elle sert maintenant de paroissiale ; il ne reste rien du couvent. Les religieux cessèrent de desservir la paroisse en 1600 ; dès lors, elle le fut par un vicaire perpétuel à la nomination du prieur[2].


Le château de la Rivière

Il fut construit, aux environs de 1090, par Odon de Carville, demi-frère de Guillaume le Conquérant. A l'origine, le château était bâti en front de mer dans l'estuaire de la Vire.

Il appartint ensuite à la famille de Montenay jusqu'en 1462, à la famille d'Argouges à partir de 1698, à la princesse de Montmorency-Luxembourg, baronne du Hommet la Rivière qui cesse de l’occuper en 1818. Il passe ensuite aux mains de familles bourgeoises.

En 1944, il est éventré par les bombardements puis s’écroule partiellement sous les opérations d’artificiers américains. De ces dommages, le château ne se relèvera pas, il devient carrière de pierre et ruines.

Ces dernières années, le château abrite de nombreux nids de cigognes.


Industrie.jpg L'activité économique

La briqueterie du Porribet

Alors qu'il construit le canal Vire-et-Taute, Alfred Mosselman (la Compagnie Chaufournière de l'Ouest) crée en 1854 une briqueterie industrielle de tuyaux de drainage, des briques réfractaires et ordinaires à partir de l'argile se trouvant à proximité.

La production est écoulée sur des gabarres remontant le canal. L'usine a cessé sa production vers 1875.

Il ne reste aujourd'hui que les ruines de deux tours.

Démographie.png Démographie

Année 1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
Population 706 586 891 908 891 916 944 969 947 953
Année 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
Population 947 941 914 933 906 874 834 774 793 821
Année 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
Population 804 739 758 746 718 576 765 838 852 773
Année 1982 1990 1999 2009 2011 2016 2021 - - -
Population 592 662 668 750 797 768 - - - -

Sources : Cassini/EHESS : de 1962 à 1999, population sans doubles comptes, Insee : depuis 2006, population municipale référencée tous les 5 ans.

Cf. : Cf. : Cassini, INSEE 2006, 2011 & 2015 & 2016.</small>

Repère géographique.png Repères géographiques

Communes limitrophes : Montmartin-en-Graignes, Saint-Jean-de-Daye, Le Dézert, Cavigny, Airel, Neuilly-la-Forêt.

Illustrations - Photos anciennes.png En photos

Familles notables.png Notables

Les maires

Prénom(s) NOM Mandat Observations
- -  
- -  
- -  
Michel LOUIS -  
- -  
Félix VIOLETTE 1989 - 2001  
Bernard FESTOC 2001 - 2014  
Dominique QUINETTE 2014 -  

Les notaires

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
- -  

Les curés

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
- -  


Ressources généalogiques

Dépouillements d'archives

Documents numérisés

Cimetières


Informations pratiques

Horaires d'ouverture de la mairie

Horaires Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dimanche
Matin - - - - - 10h00 - 12h00 -
Après-midi - 14h30 - 18h00 - 14h30 - 19h00 - - -
Commune.png

Mairie
Adresse : 1 place Michel Louis - 50620 Saint-Fromond

Tél : 02 33 77 19 30 - Fax :

Courriel : mairie.st.fromond@wanadoo.fr

Site internet :

GPS : -° / -° (GoogleMaps) ou Cassini / Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)

Commentaire :

Source : (4/2012)

Dépouillements des registres paroissiaux

Collections : de 1761 à aujourd'hui

Dépouillements du CG50

Archives notariales

Remarques

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)

Référence.png Notes et références

  1. crédit : Conseil Régional de Basse-Normandie / National Archives USA
  2. Abbé LECANU, « Histoire du diocèse de Coutances et d’Avranches » Coutances 1878, page 402 (t. 2).