50437 - Roncey

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Retour

Roncey
Informations
Pays Portail-regionalisme-FRA.png    France
Département 50 - Blason - Manche.png    Manche
Arrondissement Blason Coutances-50147.png    Coutances (S-Préf.)
Métropole
Canton Quettreville-sur-Sienne (Canton 50 20)

Blason Cerisy-la-Salle-50111.png   50-10   Cerisy-la-Salle (Ancien canton)

Code INSEE 50437
Code postal 50210
Population 812 habitants (2009)
Nom des habitants Les Roncyais(es)
Superficie 1215 hectares
Densité 65,84 hab./km²
Altitude Mini:33 m
Point culminant 131 m
Coordonnées
géographiques
48.9369° / -0.8954° (GoogleMaps) Cassini
Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)
Localisation (avant 2015)
50adm Roncey.png
          Arrondissement                 Canton                 Commune      ?
Section Tableau : Modifier

HHistoire.pngistoire de la commune

Marianne.jpg Histoire administrative

Pendant la période révolutionnaire, la commune était rattachée au canton de Saint-Denis-le-Gast.

Sous l'ancien régime, la paroisse relevait du bailliage principal du Cotentin ou de Coutances. Elle dépendait de la sergenterie de Moyon, de l'élection de Coutances, de la généralité de Caen.

Les fiefs

Dans le XVIIe siècle, il y avait dix fiefs nobles à Roncey :

  • Le fief de la grande seigneurie de Roncey appartenait à M. de Romainville, brigadier général des armées du Roi.
  • Le fief de la Hogue, plein fief de haubert, relevait de la Baronnie de Marigny avec extension sur Quettreville. Au XVIIe siècle, il est dans la famille Hardouin, il passe ensuite, par héritage, dans la famille Brohon.
  • Les fiefs de Bouhon et du Petit-Guéhébert appartenaient au XVIIe au sieur de Guéhébert. Dans les années 1740, Jacques Brohon, sieur de Courbeville, acquiert les seigneuries de Bouhon et de Petit-Guéhébert.
  • La Lande et Maupertuis. Cassini, sur sa carte, indique le manoir de Maupertuis.
  • Le fief de Haineville. Dans les années 1740, Jacques Brohon, sieur de Courbeville, est est le propriétaire.
  • Le fief de Mortaing, avec extension sur Cenilly, relevait du prieuré de Mortain.
  • Le fief de Saussey appartenait à Adrien Belin , écuyer, sieur de Tourneville , conseiller au bailliage et siège présidial de Coutances.
  • Le dixième fief se nommait le fief des Champs de la Prague.

En 1789, le titre de seigneur de Roncey appartenait à Bon-Chrétien, marquis de Bricqueville, chevalier de saint-Louis, de la société de Cincinnatus, et chef d'escadre des armées navales.

Été 1944

1er août, devant l'église[1]

Le 28 juillet 1944, après l'opération Cobra, les Américains effectuent une percée du front en direction d'Avranches. De nombreux éléments allemands appartenant à la 2. S.S. Panzer-Division Das Reich[2], à la 91ème Luftlande Division et à la 17ème. S.S. Panzergrenadier Division "Götz von Berlichingen" se retrouvent encerclés autour de Roncey et de la Lande des Morts (Grimesnil, Trelly, le Mesnil-Aubert) par les 2ème et 3ème divisions blindées américaines. C'est la bataille de la poche de Roncey.

Les Américains font appel à l'aviation pour tenter de réduire les forces adverses. Près de 1 500 soldats allemands sont mis hors de combat et 4 000 autres sont faits prisonniers. 500 véhicules, dont de nombreux chars lourds, sont détruits.

Le 30 juillet 1944, le village est entièrement libéré.

Le 11 novembre 1948, la commune se voit attribuer la Croix de guerre.


Patrimoine.png Patrimoine

L'église

L'ancienne église fut détruite en 1944.

La moitié de l'église Saint-Côme et Saint-Damien fut donnée à la collégiale de Mortain le jour de la fondation (1082) par Gilbert de Brucourt, avec la moitié de la dîme de la paroisse et 120 acres de terre (près de 100 hectares). Depuis lors la collégiale céda ou perdit ses droits de présentation, car le patronage était redevenu purement laïque[3].

Elle dépendait, sous l'ancien régime, du diocèse de Coutances, de l’archidiaconé de Coutances (ou de la Chrétienté) et du doyenné de Cenilly.

Mausolée Letenneur

Mausolée Letenneur (entrée)

Cet édifice est si grand et original qu’on le nomme le « Mausolée Letenneur », et est devenu un lieu touristique de Roncey.

Son concepteur Auguste Letenneur est né à Roncey (Manche) dans une famille paysanne modeste, il avait quitté son village à 23 ans. En 1855, il alla travailler à Caen, avait dû faire tous les métiers, devenant tour à tour, manœuvre, débardeur, blanchisseur avant de devenir marchand ambulant. Son périple l'emmène à Bayeux et au Havre. En 1857, c'est dans la ville portuaire qu'il décide de démarrer son activité commerciale. Il a ensuite ouvert différentes boutiques. Il revint dans son pays natal en 1870 et s’installa à Saint-Lô où il implanta le plus important de ses magasins en créant un commerce de nouveautés, qui prospère rapidement. Grâce au développement du chemin de fer, il va s’enrichir. Dans les années 1880 et 1890, cette période marquant le début d’une spectaculaire réussite commerciale, il a développé son activité à Coutances, sur l'actuelle place de la Poissonnerie, mais aussi à Valognes, Vire et Torigni-sur-Vire.
Il se marie le 28 août 1860 avec Henriette Basourdy, qui lui donne sept enfants.
Il se met à l'écriture, rédige ses mémoires, compose des poèmes et se constitue une importante bibliothèque. En autodidacte celui-ci chercha d’ailleurs à acquérir une culture personnelle, comme le montrent ses achats de livres et la constitution d’une bibliothèque à la Rousserie.
Ce caveau était destiné à lui-même, à son épouse et à tous ses descendants. La première pierre fut posée en 1900 et il comporte outre la crypte, une tour de vingt-trois mètres surmontée d’une terrasse, une salle à manger, deux chambres pour les visiteurs et leur recueillement, munies de cheminées et toute une série d’aménagements. Un réservoir de 1000 litres alimente l’ensemble en eau. La crypte héberge le tombeau du fondateur, ainsi que ceux de son épouse et de deux de ses enfants.
Dans l’esprit de leur concepteur, ces bâtiments devaient être le symbole d’élévation de l’âme. Auguste Letenneur a apparemment surtout voulu exprimer le succès de son ascension sociale, et s’affirmer face aux autorités civiles et religieuses : sa tour devait être « plus haute que l’église ». Le maire aurait refusé que cet imposant monument ne soit édifié dans le cimetière.
Le tombeau de la Rousserie répondait aussi, dans l’esprit du croyant qu’était Auguste Letenneur, à des préoccupations d’ordre spirituel et à une réflexion sur la vie et son sens.

La construction dans le champ voisin en contrebas, d’une fontaine de béton, appelée « Le Pucelage », témoigne également des interrogations métaphysiques de son auteur. A l’emplacement d’une source naturelle, un coquillage de grande taille symbolise le sexe féminin, source de vie. De part et d’autre, un vase ouvragé et un simple pot de terre exprime l’inégalité des hommes à la naissance.
Caprice de mégalomane ou réel projet familial, Auguste Letenneur a voulu faire de son caveau un monument majestueux. Le bâtiment culmine à près de 35 mètres. Depuis, des réunions familiales y ont eu lieu, mais personne n'a encore réussi à en percer tous les secrets. « L'endroit était prévu pour accueillir les héritiers lors des inhumations. Mais seuls ceux qui s'étaient bien comportés avaient le droit de venir », confie Georges Letenneur, son arrière-petit-fils.


La tour du caveau ne fut jamais terminée pour ne pas payer d'impôts sur ce bâtiment. En 1916, victime d'un accident agricole, Auguste Letenneur y fut inhumé, rejoint un an plus tard par sa femme et deux enfants du couple morts en bas âge. Mais les corps furent déplacés en 1972 au cimetière communal. Son épitaphe affirme qu’il « (...) fut un travailleur persévérant et sans reproche. » Les lieux, dégradés par le temps, ont été cédés en 1993 par les héritiers à la commune de Roncey. Dans son testament, Auguste Letenneur priait les maires successifs de la commune, de veiller à son entretien.

Aujourd’hui, le mausolée est devenu un lieu de pique-nique les dimanches ensoleillés !

Notes et références

Repère géographique.png Repères géographiques

Communes limitrophes : Saint-Denis-le-Vêtu, Guéhébert, Grimesnil, Saint-Martin-de-Cenilly, Notre-Dame-de-Cenilly, Montpinchon

Démographie.png Démographie

Année 1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
Population 1 122 1 103 1 189 1 160 1 237 1 187 1 215 1 218 1 176 1 120
Année 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
Population 1 130 1 084 1 024 1 049 980 974 920 826 884 864
Année 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
Population 834 827 851 808 811 828 792 740 695 617
Année 1982 1990 1999 2006 2011 2016 2021 - - -
Population 680 708 800 770 839 805 - - - -

Sources : Cassini/EHESS : de 1962 à 1999, population sans doubles comptes, Insee : depuis 2006, population municipale référencée tous les 5 ans.

Cf. : Cassini, INSEE 2006, 2011 & 2014.


Illustrations - Photos anciennes.png En photos


Familles notables.png Notables

Personnalités

Émile EUDES

dit le général Eudes, est né à Roncey (Manche) le 12 septembre 1843. Il fut une des grandes figures de la commune de Paris (18 mars –27 mai 1871) ...

Pictos recherche.png Lire la suite...


Les maires

Prénom(s) NOM Mandat Observations
- -  
Victor Amédée GUILLOT 1791 - 1795 Propriétaire  
Jean-Philippe BOSQUET 1795 - 1796 Propriétaire  
Jean François CORBET 1796 - 1796 Cultivateur  
Jean-Baptiste NEEL 1796 - 1797 Cultivateur  
Jean-Philippe BOSQUET 1797 - 1800 Cultivateur  
François-Casimir LEBRUN 1800 - 1815 Avocat  
François Pierre LEPEINTEUR 1815 - 1815 Notaire  
François-Casimir LEBRUN 1815 - 1817 Avocat  
Jacques Antoine LETOUSEY-DUBUISSON 1817 - 1832 Propriétaire  
Joseph HAMELIN 1832 - 1837 Officier de santé  
François André LECORDIERE 1837 - 1852 Cultivateur  
Victor QUINETTE 1852 - 1855 Propriétaire  
Eugène François LETOUSEY 1855 - 1875 Vivant de son bien  
Isidor Louis DURAND 1876 - 1888 Cultivateur  
Ismael VIGOT 1888 - 1898 Cultivateur  
Alfred BADIN 1898 - 1914 Notaire, Conseiller général (1902-1907)  
Auguste DAUGUET 1914 - 1914 Notaire  
Arsène VIMOND 1914- 1918 Négociant  
Jean-Baptiste LEMARECHAL 1918 - 1922 Propriétaire  
Paul-Alfred BADIN 1922 - 1937 Vivant de son bien  
Edmond GIRES 1937 - 1945 Entrepreneur  
Pierre JOUAULT 1945 - 1946 Notaire, conseiller général (1937 - 1940)  
René FOUCAULT 1946 - 1947 Marchand de bestiaux  
Roger HALBECQ 1947 - 1977 Commerçant  
Gilbert BOSQUET 1977 - 1983 Eleveur  
Claude HALBECQ 1983 - (2020) Vétérinaire, conseiller Général (1979-2008), réélu en 2014  
- -  


Cf. : Mairesgenweb et Source : tableau affiché en mairie

Les notaires

Prénom(s) NOM Période Observations
Augustin Philippe HARASSE 1808 - 1809 Créateur de l'étude  
Jean François Pierre LE PEINTEUR 1809 - 1846  
Edmond armand Alphonse SAINT-PAIR 1846 - 1866  
Jules Albert DESPONTS 1866 - 1876  
Théophile Auguste HAREL 1876 - 1882  
Alfred Jules DESILLES-BADIN 1883 - 1910  
Auguste Julien DAUGUET 1910 - 1917  
Armand MORIN 1918 - 1925  
Pierre-Baptiste JOUAULT 1925 - 1959  
Michel Pierre JOUAULT 1959 - ?  
Alain PINAUD -  


Les curés

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
- -  
- -  

Ressources généalogiques

Dépouillements d'archives

Documents numérisés

>> Voir la liste complète sur Geneanet

Cimetières


Informations pratiques

Horaires d'ouverture de la mairie

Horaires Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dimanche
Matin 09h00 - 12h00 09h00 - 12h00 09h00 - 12h00 09h00 - 12h00 09h00 - 12h30 - -
Après-midi - - - - - - -
Commune.png

Mairie
Adresse : 5 place de la Mairie - 50210 RONCEY

Tél : 03 2 33 46 93 35 - Fax :

Courriel : mairieroncey@wanadoo.fr

Site internet :

GPS : -° / -° (GoogleMaps) ou Cassini / Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)

Commentaire :

Source : (4/2012)

Dépouillements des registres paroissiaux

Collections de 1697, 1718-1736, 1739-1741, 1743-1757, 1759 à aujourd’hui

Dépouillements

Archives notariales

Remarques

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

  • Renault, Revue monumentale et historique de l'arrondissement de Coutances. Canton de Cerisy-le-Salle, Annuaire de la Manche, 1855, p. 17-66 et additif de 1861.
  • Roncey - 900 ans d'histoire 1082-1982, André BOIZARD et Guy POIRIER, Imprimerie Le Rachinel à Saint-Lô, 1984

Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)

Référence.png Notes et références

  1. 1,0 1,1 1,2 et 1,3 crédit : Conseil Régional de Basse-Normandie / National Archives USA
  2. 2e SS Panzer Division "Das Reich" tristement célèbre pour ses exactions dans le sud-ouest de la France et notamment le 9juin où 99 hommes sont pendus dans les rues de Tulle et 149 autres déportés au camp de Dachau ; le 10 juin à Oradour-sur-Glane où 642 hommes, femmes et enfants seront massacrés.
  3. Abbé LECANU, « Histoire du diocèse de Coutances et d’Avranches » Coutances 1878, page 328 (t. 2).