50429 - Regnéville-sur-Mer

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Retour

Regnéville-sur-Mer
Informations
Pays Portail-regionalisme-FRA.png    France
Département 50 - Blason - Manche.png    Manche
Arrondissement Blason Coutances-50147.png    Coutances (S-Préf.)
Métropole
Canton Blason en attente.png   50-23   Montmartin-sur-Mer
Code INSEE 50429
Code postal 50590
Population 830 habitants (2009)
Nom des habitants Regnévillais, Regnévillaises
Superficie 850 hectares
Densité 93 hab./km²
Altitude Mini:5 m
Point culminant 43 m
Coordonnées
géographiques
-° / -° (GoogleMaps) Cassini
Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)
Localisation (avant 2015)
50adm Regneville.png
          Arrondissement                 Canton                 Commune      ?
Section Tableau : Modifier

HHistoire.pngistoire de la commune

Le 11 novembre 1948, la commune se voit attribuer la Croix de guerre.

Découvertes archéologiques

Céramique avec sigle, dépôt monétaire du Haut Empire[1].


Topo.jpg Toponymie

La « ville » de Ragenharius > Regnier <, nom de personne de type germanique, demeuré bien connu comme nom de famille.[2].

Attestations anciennes

vers 1280, Renierville[2]. 1320, Regnerii villa[2].

1056, Grimouvilla : Notice de la confirmation par Guillaume le Bâtard des biens de la cathédrale de Coutances et de donations de ce prince à ladite cathédrale[3].


Marianne.jpg Histoire administrative

En l'an III, Regnéville a été augmentée des paroisses de Grimouville et d'Urville près la Mer. Le déterminatif sur-mer date de 1956.

Sous l'Ancien Régime, les trois paroisses relevaient du bailliage principal du Cotentin ou de Coutances. Elles dépendaient de l'élection de Coutances, de la généralité de Caen. Regnéville et Urville appartenaient à la sergenterie de la Halle, Grimouville à la sergenterie Couraye.

Les fiefs

Grimouville :

Dans le XVII° siècle, on comptait cinq fiefs nobles à Grimouville. Le fief du Roi relevant de la vicomté de Coutances, le fief de Grimouville, le fief de Saint-Etienne, le fief de la Luzerne appartenant aux religieux de la Luzerne, et celui de Crux.

le fief de Grimouville, relevant du Roi. En 1505, il appartient à Nicolas Le Maistre († 1505), seigneur de Maupertuis et de Grimouville, vicomte de Coutances, époux de Jeanne de Colombières ; son fils Olivier en héritera[4]. La famille Saint-Lo en fait l'acquisition après 1536.

Le fief d'Auxais plus tard appelé Saint-Etienne, arrière-fief de la seigneurie de Gouville mouvant de la baronnie de Say, huitième de fief de haubert. En 1327, Guillaume Courroie tient une vavassorie à Grimouville appelée le fié d'Aussés en l'honneur de Saé et rend 3 d. pour l'aide de la conté de Mortain. En 1431 son tenant Jean Du Bois possède le patronage alternatif de l'église. En 1530, le tenant est Pierre Saint-Lo, seigneur de Carantilly. En 1581, après l'acquisition du fief de Grimouville par la famille Saint-Lo, le patronage de l'église n'est plus alternatif.

Le 6 avril 1632, Isaac de Piennes acquiert la terre et seigneurie de Grimouville et de Saint-Etienne de Messire Charles du Bois, seigneur de l’Espiney et de Saint-Marcouf et de dame Louise du Bois, son épouse[5]. En 1687, les fiefs nobles de Grimouville et de Saint-Etienne sont saisis à la requête de Nicolas de Garabi, sieur de Garabi et de la Per silière. En 1693, Pancrace de La Motte, écuyer, sieur de Pontroger, conseiller au présidial de Cotentin, est seigneur et patron présentateur au bénéfice de la paroisse de Grimouville où il possède les fiefs et sieuries nobles de Grimouville et Saint-Etienne[6]. En 1694, Pancrace obtient du Roi, l'union au fief de la Cour du Bois des fiefs de Pontroger, de la Poissonnerie, de Grimouville et de Saint-Etienne de Grimouville. En 1782, la seigneurie de Grimouville, relevant du roi, et la seigneurie Saint-Etienne en Grimouville, relevant de la baronnie de Gouville, sont adjugées pour 70 560 livres à Charles-François-Daniel Morel de la Roguerie sur Claude-Marie de Bricqueville et ses cohéritiers en la succession de Claude de La Motte, chevalier, seigneur et patron de Grimouville.


Les Etats Généraux de 1789

Les paroisses de Regnéville et de Grimouville n'ont pas rédigé de cahiers de doléances.

Députés :

  • Grimouville : Jean VAUVERT les Jardins, architecte, et Louis ESNOL, laboureur.
  • Regnéville : Jacques-Nicolas LECLERC-DESLANDES et Julien OLLIVIER, laboureurs
  • Urville : Jacques-Samson LENEVEU et Jean-Baptiste SIMON, laboureurs


Notices

Rapport de Monseigneur PHELYPEAUX (1694)

"Agon à Rénieville est un port où il ne peut pas entrer de batimens qui tirent plus de douze pieds d’eau, encore n’est ce que dans les grandes marées et ils échouent demy heure après la pleine mer. Aussy il ne navigue absolument dans ce port que des barques depuis 30 jusqu’à 50 tonneaux et qui tirent depuis 6 jusqu’à 8 pieds et demy d’eau, si bien qu’elles peuvent avoir cinq ou six jours de la vive eau à chaque lune pour entrer et pour sortir car pendant la morte eau le port est toujours sec. Les habitans de ce port ne lessoient point d’avoir autrefois en tems de paix jusqu’à 40 et 50 barques avec lesquelles ils alloient jusqu’à Lisbonne, à Terre Neuve et au Chapeau-rouge d’où ils faisoient le retour à Grandville, mais il n’y a plus aucun bastiment dans ce port tant à cause de la guerre que parce que le commerce de Saint-Malo a tout absorbé. Les maistres de ce port qui avoient autrefois des bastimens sont à présent maistres pilotes ou décoleurs, c’est à dire des pilotes de passes de Saint-Malo dont une des passes s’appelle du décolé. Il n’y a pas mesme lieu d’espérer que jamais ce lieu se remette car la misère y est considérable et il n’y a personne en estat de soutenir les autres...[7]"


Patrimoine.png Patrimoine

L'église de Regnéville

50429 Regnéville eglise.JPG
en 1930[8]

L'église est dédiée à Notre-Dame.

Elle date de la seconde moitié du XIIIe siècle[9], le chœur a été vouté en 1868 dans le style gothique. La flèche du clocher-porche est tombée à une date inconnue. En 1713, les frères Leclerc qui ont fait restaurer le clocher déclarent : "la tour était ruinée de temps immémorial".

La paroisse dépendait dépendait de l'évêché de Coutances, de l’archidiaconé de Coutances ou de la chrétienté et du doyenné de Cérences..


Les églises de Grimouville et d'Urville

église de Grimouville
église d'Urville



L'église de Grimouville est dédiée à Saint-Etienne. Elle était demeurée de patronage laïque. La paroisse dépendait de l'évêché de Coutances, de l’archidiaconé de Coutances ou de la chrétienté et du doyenné de Cérences.

L'église d'Urville est aussi dédiée à Saint-Etienne. Le chanoine prébendé du lieu était seigneur et patron présentateur. La paroisse dépendait de l'évêché de Coutances, de l’archidiaconé de Coutances ou de la chrétienté et du doyenné de Cérences.

Le chateau

50429 Regnéville chateau.jpg



Sa construction daterait du XIe siècle. Pendant la guerre de cent ans au XIX° et XV° siècle, le chateau fut occupé alternativement par les français et les anglais. Du fait du port, il fut l'objet d'âpres batailles.
Pendant les guerres de religion, il fut un refuge pour le parti protestant.
En 1642, Richelieu le fait détruire. Le donjon est rempli de poudre et c'en est est fini de cette forteresse médiévale.


Industrie.jpg L'activité économique

Le port

Le port est un port d'échouage. Si aujourd'hui il est consacré uniquement à la plaisance, il a été un important port pour le commerce du charbon avec l'Angleterre et le Pays de Galles au XIXème siècle. Mais l’augmentation du tonnage des navires, la traction à vapeur, ont eu raison de sa vocation commerciale.

Cette vocation commerciale est ancienne, puisqu'en 1322, le Bailli du Cotentin écrivait “ les plus fortes nefs devaient pour s’y rendre s’alléger à la hauteur des îles Chausey ”.

Les fours à chaux du Rey

50429 Regneville fourachaux duRey.jpg



Construits au milieu du XIX°, les quatre grands fours à chaux du Rey à Regnéville sur Mer produisaient de la chaux destinée en priorité à l’agriculture et non à l’industrie de la construction. La chaux était utilisée jadis à amender les terres acides du massif armoricain et favoriser une augmentation des rendements en céréales. Pour obtenir la chaux, on procédait à l’extraction de roches calcaires, affleurant dans le secteur de Montmartin-sur-Mer, puis on les transportait, comme le charbon anglais débarqué dans le port de Regnéville, par voitures à cheval, jusqu’aux fours.

Construits par Victor BUSNEL, par ailleurs propriétaire de carrières de calcaire, de scieries de calcaire et de l'abbaye de la Lucerne, au début du second Empire (en 1852). Ils ont cessé leur activité vers 1880.

Démographie.png Démographie

Année 1794 1800 1806 1820 1831 1836 1841 1846 1851 1856
Population 333 1 815 1 894 1 831 1 825 1 857 1 873 1 925 1 974 1 993
Année 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
Population 1 994 2 063 1 955 1 888 1 925 1 777 1 621 1 526 1 527 1 512
Année 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
Population 1 437 1 122 1 079 1 039 1 000 1 204 1 040 889 829 790
Année 1982 1990 1999 2009 2011 2016 2021 - - -
Population 793 769 790 830 829 733 - - - -

Sources : Cassini/EHESS : de 1962 à 1999, population sans doubles comptes, Insee : depuis 2006, population municipale référencée tous les 5 ans.

Cf. : Cassini, INSEE 2006, 2011 & 2015 & 2016.

50429 Population graphe jtt.png


Sommaire


Repère géographique.png Repères géographiques



Illustrations - Photos anciennes.png En photos


Familles notables.png Notables

Personnalités

La famille de Grimouville
Pictos recherche.png Lire la suite...
La famille de Piennes
Pictos recherche.png Lire la suite...

Bemard Escoulant

Capitaine garde côtes de la capitainerie de Regnéville-sur-Mer, officier de cavalerie...

Pictos recherche.png Lire la biographie ...


Charles-Joachim BROHYER de LITTINIERE

Né le 23 août 1794 à Coutances, décédé le 9 octobre 1868 à Regnéville à l'âge de 74 ans. Avocat puis propriétaire (propriétaire de la terre du Manoir au Pont de Soulles), juge de paix du canton de Coutances (sous Louis-Philippe), il est destitué par le gouvernement provisoire en 1848. Officier de la garde nationale, il est un soutien actif de la candidature de Louis-Napoléon Bonaparte à la présidence de la République. Il reçoit la Légion d'honneur des mains de ce dernier à Cherbourg, en septembre 1850. Il est maire de Coutances en mars 1850 et conseiller d'arrondissement depuis septembre 1848. Candidat officiel dans la troisième circonscription de la Manche en 1852, il est élu député, ainsi que conseiller général en août 1852. Il sera réélu en 1857 et 1863, et se distingue dans les commissions d'intérêt local. Il est promu officier de la Légion d'honneur. Il était franc-maçon, initié à la loge de la Constante Amitié de l'Orient de Caen. Marié à Victoire-Virginie Pierre[10].


Les maires

Prénom(s) NOM Mandat Observations
- -  
Nicolas OLLIVIER - en 1841, en 1848  
- -  
Julien-Lucien LECLERE - médecin, en 1855, en 1863, en 1868  
- -  
Léopold Joseph LELIEVRE 1887 - Sans interruption entre 1887 et 1926, fin de mandat ?  
Olivier CAROUGE - en 1933  
Louis-Auguste ESNOL 1935 - 1940  
- -  
René GASLAIN - en 1978  
- -  
Danielle LE BRETON-PASTUREL - 2001  
- -  
Daniel CARIOU 2005 - 2014 Intendant de collège  
Bernard MALHERBE 2014 -  


Liste des titulaires de la Légion d'Honneur

Médaille - Légion d'honneur.png
Prénom(s) NOM Naissance Décès Observations
Pierre LAFORGE 19/08/1830 13/11/1899 Sergent-major à la division de Brest, Syndic des gens de mer à Coutances, Chevalier en date du 5/2/1875  
Henri Frédéric HEDOUIN 31/08/1841 - Pilote-major de la Flotte, Chevalier en date du 6/6/1887, Officier en date du 24/7/1928  
Victor Jules LE JOLI 30/11/1848 - Lieutenant des Douanes à Dieppe, Chevalier en date du 2/2/1899  
Adolphe Eugène Henry ESNOL 21/11/1855 - Capitaine au 2° Régiment de Hussards, Chevalier en date du 11/7/1900  
Léopold Joseph LELIEVRE 23/11/1861 - Maire de Regnéville, Chevalier en date du 29/1/1926  
François ROULET 06/05/1878 25/10/1964 Capitaine au Long-cours, Chevalier en date du 7/7/1933  
Jules Auguste LE ROI 20/07/1879 -  
Arsène Léon GAMBILLON 27/09/1880 08/09/1962 Caporal au 225° régiment d'Infanterie, Chevalier en date du 16/5/1957  
Charles Constant Etienne BEATRIX 26/12/1885 20/07/1954 à Dijon Chef de Bataillon de l'Infanterie Coloniale, Chevalier en date du 30/12/1920, Officier en date du 2/7/1936  
Gaston André Jean GIRAUDEAU 16/08/1892 18/12/1918 Enseigne de Vaisseau, Chevalier en date du 9/8/1920  
Raymond Ernest MITHOIS 24/04/1905 -  

Source : Base Léonore


Morts des guerres 1914-1918 / 1939-1945

Pictos recherche.png Consulter la liste ...


Ressources généalogiques

Dépouillements d'archives

Documents numérisés

>> Voir la liste complète sur Geneanet

Cimetières


Informations pratiques

Horaires d'ouverture de la mairie

Horaires Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dimanche
Matin - 09h00 - 11h30 - 09h00 - 11h30 - 09h00 - 11h00 -
Après-midi 17h00 - 18h30 - 17h00 - 18h30 - 17h00 - 18h30 - -
50429 - Regnéville-sur-Mer mairie.JPG

Mairie
Adresse : 2 rue des Cap-Horniers - 50590 Regnéville-sur-Mer

Tél : 02 33 45 31 28 - Fax :

Courriel : mairie-regneville@nomotech.fr

Site internet :

GPS : -° / -° (GoogleMaps) ou Cassini / Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)

Commentaire :

Source : (10/2009)


Dépouillements des registres paroissiaux

Collections :

  • Grimouville, de 1746 à 1795
  • Regnéville, de 1744 à nos jours
  • Urville, de 1734 à 1744, 1755 à 1795

Dépouillements du CG50 :

  • Grimouville, 1746-1795 (M)
  • Regnéville, 1736-1812 (B) 1744-1812 (MS)
  • Urville, 1734-1795 (M)

Dépouillements sur le Net en accès libre : Bases généalogiques de la Manche

  • Grimouville, 1746-1750 (BMS).

(mise à jour octobre 2009)


Les dispenses de consanguinité

Elles sont disponibles aux archives départementales de la Manche à Saint-Lô ou encore aux archives diocésaines de Coutances (sur rendez-vous).


Pictos recherche.png La liste concernant la commune ...


Les recherches de noblesse

Pictos recherche.png voir ...


Archives notariales

Remarques

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

  • Renault, Revue monumentale et historique de l'arrondissement de Coutances. Canton de Montmartin-sur-Mer, Annuaire de la Manche, 1853, p. 56-58 et additif de 1861.
Pictos recherche.png Lire les notices sur Regnéville, Grimouville, Urville ...
  • Robert CHATEL, Le château de Regnéville, Saint-Lô, R. Jacqueline, 1935.
  • Charles Mahias, "Le château et le port de Regnéville à travers les siècles" Editions Notre-Dame, Coutances, 1952
  • « Regnéville, son port, son chateau » : Résumé de mémoire d'ENI, Annales de Normandie, N°3 et 4, p. 316, 1954
  • Michel Le Pesant, « Le commerce maritime de Regnéville au Moyen Âge », Annales de Normandie, tome VIII, n° 3, octobre 1958
  • Charles de La Morandière, « Les Mémoires de François Lambert Bourgneuf, de Regnéville », Revue du département de la Manche, n° 6 et 7, 1960
  • Christiane Daireaux, « Histoire d'un clocher : Regnéville-sur-Mer », Revue du département de la Manche, n° 175, 2002
  • Michel Delafosse, "Histoire de la ligne de chemin de fer Orval - Regnéville", dans "le Viquet", 2003
  • Gilles Panier, « Regnéville-sur-Mer, un village maritime de la Manche », ed. de l’auteur, 2011


Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)


Logo internet.png Liens utiles (externes)

Référence.png Notes et références

  1. Dominique Bertin. Introduction à une étude de l'époque gallo-romaine en Basse-Normandie : carte de répartition des voies et des sites gallo-romains de Basse-Normandie. In: Annales de Normandie, 25e année n°2, 1975. pp. 67-74.
  2. 2,0 2,1 et 2,2 François de Beaurepaire, Les noms de communes et anciennes paroisses de la Manche, Picard, Paris, 1986, p. 182
  3. Jean Adigard des Gautries, Les noms de lieux de la Manche attestés entre 911 et 1066, In: Annales de Normandie, 1e année, n°1, 1951. pp. 9-44.
  4. Dom Lenoir, t. 74, p. 45
  5. Notariat de Coutances, Inventaire d’Argouges, 29 septembre 1737, n° 1693 ; Bibliothèque Nationale, Carrés d’Hozier, 494, f. 1490. Dans Fonds Michel Lepesant (AD50 284 J 39, fiches par fiefs).
  6. Bibliothèque de Coutances, Ms n° 26.
  7. Revue du Pays de Granville, 1949
  8. Fonds iconographique Geneanet, cartes postales
  9. Conservation des antiquités et objets d'art du département de la Manche
  10. E. Anceau, Dictionnaire des Députés du Second Empire. P.U.R., 1999.




Medaille geneawiki.png
Cet article a été mis en avant pour sa qualité dans la rubrique "Article de la semaine" sur l’encyclopédie Geneawiki.