50425 - Rauville-la-Bigot

De Geneawiki
Aller à : navigation, rechercher

Retour

Rauville-la-Bigot
Blason de Rauville-la-Bigot
Informations
Pays Portail-regionalisme-FRA.png    France
Département 50 - Blason - Manche.png    Manche
Métropole
Canton Blason Bricquebec-50082.png   50-07   Bricquebec
Code INSEE 50425
Code postal 50260
Population 1 104 habitants (2008)
Nom des habitants Les Rauvillais(es)
Superficie 1716 hectares
Densité 50,11 hab./km²
Altitude Mini: 52-151 m
Point culminant 151 m
Coordonnées
géographiques
49°31'10" Nord / 1°40'56" Ouest
Localisation (avant 2015)
50adm RauvilleLaBigot.png
          Arrondissement                 Canton                 Commune      ?
Section Tableau : Modifier

HHistoire.pngistoire de la commune

Toponymie

Le nom de Rauville (-la-Bigot) apparait dans les actes des ducs de Normandie vers l'an 1000 sous la forme "Radulfivilla", ce qui signifie "le domaine de Radulf"[1]. Radulf est un nom d'origine franque mais qui peut très bien avoir été adopté par un viking du Xe siècle. L'appellatif "-ville" (bas-latin "villa" = domaine), a connu une popularité constante au début du moyen-âge qui lui a valu d'être accolé à des noms de personnes de toutes origines. On note par ailleurs, sur le territoire de la commune, le lieu "Raulonde" où "Radulf" pourrait être associé à l'appellatif d'origine scandinave "lundr" (le "bois") bien attesté en Normandie. Le déterminant complémentaire "-la-Bigot" apparait dans les textes au XVe siècle. Il s'agit ici manifestement de l'adjonction d'un nom de famille noble, pratique fréquente dans la région pour différencier des localités homonymes. Si une famille Bigot est bien connue en Normandie au moyen-âge, l'un de ses membres étant compagnon de Guillaume-le-Conquérant, rien ne permet de la rattacher à Rauville.


Marianne.jpg Histoire administrative

Sous l'ancien Régime, la paroisse relevait du bailliage de Valognes secondaire du bailliage de Cotentin. Elle dépendait de l'élection de Valognes, de la généralité de Caen. Elle dépendait de la sergenterie de Tollevast.

Sous l'ancien régime

La première famille noble connue pour Rauville est celle des Symon au XVIe siècle, à l'origine du château actuel. En 1789, la paroisse relevait de quatres fiefs : le fief de La Chesnaye (M. Lucas de Couville), le fief de La Luthumière (Melle de Lordat), le fief de Flamanville (M. de Bruc) et le fief de Belleville (M. de Gerville).

Le XIXe siècle

Un peu à l'écart des principaux axes de communication pendant l'ancien Régime, Rauville est traversée par la nouvelle route royale Cherbourg - Saint-Malo terminée à la veille de la Révolution (actuelle D900). Le bourg de Rauville est alors construit le long de la nouvelle route, à proximité de l'église, au cours du XIXe siècle. En 1858, l'extrémité nord-est de son territoire est traversée par la ligne de chemin de fer Paris-Cherbourg.

Le XXe siècle

Durant la première guerre mondiale, 43 Rauvillais ont été tués sur les champs de bataille. Un seul d'entre eux est enterré dans le cimetière de la commune.

Durant la Seconde Guerre mondiale, Rauville a abrité un camp de requis de l'organisation Todt. Originaires de plusieurs pays européens, les travailleurs étaient employés sur les chantiers du Mur de l'Atlantique. Par ailleurs plusieurs rampes mobiles de V1 ont été aménagées sur le territoire de la commune mais, comme pour toutes les installations du Cotentin, elles n'étaient pas encore en état de fonctionner lorsque Rauville fut libérée le 19 juin 1944 par les troupes américaines.


Blason de Rauville-la-Bigot Héraldique

D'azur au chevron accompagné, en chef, de deux têtes de lion arrachées et, en pointe, d'un cœur, le tout d'or.


Patrimoine.png Patrimoine

L'église

L'église est sous le vocable de Notre-Dame. Elle fut donnée par le duc Guillaume à l'abbaye de Cerisy. Labbé Antoine d'Apchon vendit ce patronage, en 1577, à Richard-le-Berceur, pour acquitter des charges mises sur l'abbaye ; depuis lors, le patronage demeura laïque[2].

Elle dépendait, sous l'ancien régime, du diocèse de Coutances, de l’archidiaconé du Cotentin et du doyenné des Pieux.

Démographie.png Démographie

Année 1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
Population 781 755 866 897 940 1 039 1 070 1 006 1 000 942
Année 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
Population 993 941 878 844 865 840 816 753 747 763
Année 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
Population 746 765 752 770 708 765 724 727 663 646
Année 1982 1990 1999 2006 2008 2016 - - - -
Population 742 823 860 1036 1104 - - - - -

Sources : Cassini/EHESS : de 1962 à 1999, population sans doubles comptes, Insee : depuis 2006, population municipale référencée tous les 5 ans.

Cf. : Cassini, INSEE 2006, 2011 & 2015.


Repère géographique.png Repères géographiques

Communes limitrophes : Bricquebosq, Grosville, Quettetot, Bricquebec, Sottevast, Brix, Breuville


Illustrations - Photos anciennes.png En photos

Familles notables.png Notables

Les maires

Prénom(s) NOM Mandat Observations
Pierre LE MELLETIER 1794 - 1795  
Claude Antoine EBINGER 1795 - 1803 Également curé de Rauville durant cette période.  
Pierre Michel BRISSET 1803 - 1807  
Nicolas HAMEL dit DESCROUTES 1807 - 1808  
Pierre BRISSET 1808 - 1817  
Nicolas HAMEL dit DESCROUTES 1817 - 1838  
Jean Guillaume François PELLERIN-DESLONCHAMPS 1838 - 1848  
Pierre BRISSET-DESLINIERES Fils 1848 - 1849  
Grégoire MOULIN 1849 - 1852  
Jean Guillaume François PELLERIN-DESLONCHAMPS 1852 - 1859  
Pierre François BIGARD 1859 - 1871  
Pierre BRISSET-DESLINIERES 1871 - 1871  
Marin PELLERIN- 1871 - 1876  
Jules LE MARCHAND 1876 - 1887  
Raymond LE MARCHAND 1887 - 1906  
Commission spéciale nommée par le Préfet Septembre 1906 Problème lié aux inventaires pour la loi de séparation de l'Église et de l'État.  
Marin PELLERIN 1906 - 1907  
Raymond LE MARCHAND 1907 - 1909  
Joseph BAUER 1909 - 1912  
Henri MOULIN Père 1912 - 1918  
Henri MOULIN Fils 1918 - 1945  
Ferdinand DELSART 1945 - ...  
François LEJEUNE ... - 1989  
Michel LECOFFRE 1989 - 2001  
Hubert LEFEVRE 2001 - ... Réélu en 2008, en 2014  
- -  


Les curés

Prénom(s) NOM Période Observations
François LEFEBVRE 1664 - 1670  
Jacques SEMERY 1680 - 1687  
V. BYDEL 1688 - 1691  
Jean DE LA BARRE 1691 - 1720  
René LE MALIER 1721 - 1722  
Jean François VAULTIER 1722 - 1764  
Siméon CAUVIN 1764 - 1765  
Jean Thomas MORIN 1766 - 1779  
Jean Louis LE BOISSELIER 1779 - 1779  
Robert Thomas LELIEVRE 1779 - 1779  
Claude Antoine EBINGER 1780 - 1803  
Jean Jacques LE MAROIS 1804 - 1810  
François Antoine FEREY 1813 - 1823  
Jean Baptiste Arsène RENARD 1823 - 1873  
Charles MABIRE 1873 - 1911  
Charles MACE 1911 - 1947  
Alexandre LAISNEY 1948 - 1953  
Marcel LELOY 1953 - 1966  
Henri FOLLIOT 1966 - 1972  
Octave DUMONCEL 1972 - ...  
André LECHEVALLIER  


Ressources généalogiques

Dépouillements d'archives

Documents numérisés

Cimetières


Informations pratiques

Horaires d'ouverture de la mairie

Horaires Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dimanche
Matin - 8h30 - 12h00 - 8h30 - 12h00 8h30 - 12h00 - -
Après-midi - 14h00 - 18h00 - 14h00 - 18h00 14h00 - 18h00 - -
Commune.png

Mairie
Adresse : le Bourg - 50260 Rauville-la-Bigot

Tél : 02 33 04 40 80 - Fax :

Courriel : mairie.rauville.la.bigot@wanadoo.fr

Site internet :

GPS : ° / ° (GoogleMaps) ou Cassini / Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)

Commentaire :

Source : http://www.annuaire-mairie.fr (2/2013)

Dépouillements des registres paroissiaux

Collections : 1680 à aujourd'hui (lacunes : 1700, 1703)

Dépouillements du CG50

Archives notariales

Remarques

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)

Référence.png Notes et références

  1. François de Beaurepaire, Les noms des communes et anciennes paroisses de la Manche, Picard, Paris, 1986, p. 181.
  2. Abbé LECANU, « Histoire du diocèse de Coutances et d’Avranches », Coutances, 1878, page 422 (t. 2).