50363 - Moyon

De Geneawiki
Aller à : navigation, rechercher

Retour

Moyon
Blason de Moyon
Informations
Pays Portail-regionalisme-FRA.png    France
Département 50 - Blason - Manche.png    Manche
Arrondissement Blason Saint-Lô-50502.png    Saint-Lô (Préf.)
Métropole
Canton

Blason en attente.png   50-45   Tessy-sur-Vire (Ancien canton)

Code INSEE 50363
Code postal 50860
Population 1 117 habitants (2009)
Nom des habitants Les Moyonnais (es)
Superficie 2374 hectares
Densité - hab./km²
Altitude Mini:50 m
Point culminant 145 m
Coordonnées
géographiques
-° / -° (GoogleMaps) Cassini
Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)
Localisation (avant 2015)
50adm Moyon.png
          Arrondissement                 Canton                 Commune      ?
Section Tableau : Modifier

HHistoire.pngistoire de la commune

Le 11 novembre 1948, la commune se voit attribuer la Croix de guerre.

Marianne.jpg Histoire administrative

La sergenterie

Siège d'une sergenterie qui comprenait, en 1735, 26 paroisses[1] : Hambye, Roncey, Percy, La Colombe, Lorbehaye. Ces paroisses faisaient partie du ressort de l'élection de Coutances, de la généralité de Caen.

Moyon, Tessy, Chevry, Fervache, Saint-Romphaire, Saint-Sauveur de Bonfossé, Saint-Martin de Bonfossé, le Mesnil au Parc, Mesnil-Hermand, Soulle, la Haye-Belfond, le Guislain, Montabot, Beaucoudré, Vilbaudon, Tresgots, Dangy & le Pont-Brocard, Mesnil-Raout, Chefresne, Maupertuis. Ces paroisses faisaient partie du ressort de l'élection de Saint-Lô, de la généralité de Caen.


Notice sur la commune en 1838

Guillaume de Moyon était à la conquête de l’Angleterre. Les possesseurs de cette baronnie siégeaient à l’échiquier de Normandie, entre ceux de la Luthumière et de Marcey. Il y avait autrefois à Moyon une haute justice et un marché. On les transféra à Tessy, bourg voisin, qui en était jadis une dépendance. Non loin de l’église, vers le couchant, on voit, sur un emplacement assez étendu, mais peu élevé, quelques traces de l’ancien château. Il subsiste encore des débris d’anciennes murailles que la dureté seule du ciment a garanti d’une destruction totale. L’emplacement de ce château est sur la partie la plus élevée de cette grande paroisse[2].


Patrimoine.png Patrimoine

L'église

Elle dépendait, sous l'ancien régime, du diocèse de Coutances, de l’archidiaconé du Val de Vire et du doyenné de Percy.

Démographie.png Démographie

Année 1794 1800 1806 1820 1831 1836 1841 1846 1851 1856
Population 1 178 1 346 1 367 1 231 1 469 1 490 1 496 1 480 1 427 1 348
Année 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
Population 1 321 1 385 1 250 1 287 1 212 1 162 1 132 1 205 1 103 1 176
Année 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
Population 1 131 1 007 923 973 987 891 927 884 824 712
Année 1982 1990 1999 2009 2011 2016 2021 - - -
Population 672 673 894 1 117 1 130 1 503 - - - -

Sources : Cassini/EHESS : de 1962 à 1999, population sans doubles comptes, Insee : depuis 2006, population municipale référencée tous les 5 ans.

Cf. : Cassini, INSEE 2006, 2011 & 2015 & 2016.

Un rapport a été demandé par le Préfet à Auguste Davodet sur la dépopulation de la Manche entre 1831 et 1931. Celui-ci a interrogé plusieurs maires dont le maire de Moyon :

La question de la dénatalité ne se pose pas à Moyon, écrit M. le Maire. « Il y a des familles de 19, de 17, de 12, de 10 enfants. Plus de 30 médailles de la famille française ont été attribuées, ainsi qu’un prix Cognacq. » La diminution constatée, les pertes de la grande guerre mises à part, seraient dues, dans une certaine mesure, à la transformation des cultures en herbages, à l’emploi des machines agricoles et aussi à la disparition de la petite industrie. La population de cette importante commune aurait peu de goût pour les emplois de l’état. « Elle ne fournit pas de fonctionnaires » assure M. le Maire. L’exode vers la ville est à peu près nul ; mais « à chaque Saint-Michel des familles de fermiers et de journaliers quittent la commune sans être remplacées en nombre égal par les jeunes ménages. Perte d’environ 80 depuis dix ans malgré les excédents de naissances. Ces pertes vont enrichir les communes rurales des environs ».


Repère géographique.png Repères géographiques

Communes limitrophes : Soulles, La Haye-Bellefond, Villebaudon, Beaucoudray, Tessy-sur-Vire, Chevry, Troisgots, Fervaches, Le Mesnil-Opac, Le Mesnil-Herman


Illustrations - Photos anciennes.png En photos

Monument aux morts couleur france.png
Monument aux morts

Morts des guerres 1914-1918 / 1939-1945

Pictos recherche.png Consulter la liste

Familles notables.png Notables

Les maires

Prénom(s) NOM Mandat Observations
- -  
- -  
- -  
- -  
Raymond OZENNE - 1990 En 1978.  
Gilles BEAUFILS 1990 - (2020) Retraité agricole, réélu en 2014  

Les notaires

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
- -  

Les curés

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
- -  


Ressources généalogiques

Dépouillements d'archives

Documents numérisés

Cimetières


Informations pratiques

Horaires d'ouverture de la mairie

Horaires Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dimanche
Matin 09h00-12h15 10h00-12h15 10h00-12h15 09h00-12h15 10h00-12h15 10h00-12h15 -
Après-midi 16h00-18h30 14h00-16h00 - 16h00-18h30 - - -
Commune.png

Mairie
Adresse : 12 rue de la Mairie - 50860 MOYON

Tél : 02 33 56 32 13 - Fax : 2 33 56 32 13

Courriel : Contact

Site internet : Site officiel

GPS : -° / -° (GoogleMaps) ou Cassini / Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)

Commentaire :

Source : (5/2012)

Dépouillements des registres paroissiaux

Collections : 1865 à aujourd’hui.

Archives notariales

Remarques

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

  • André DESCOQS, Moyon, sa seigneurie, ses barons dans Notices, mémoires et documents publié par la Société d'archéologie et d'histoire et de la Manche, 1938.

Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)

Référence.png Notes et références

  1. Claude-Martin Saugrain, Nouveau dénombrement du royaume, par généralitez, élections, paroisses et feux, 1735.
  2. Guide pittoresque du voyageur en France, tome V, 1838, Firmin-Didot frères, Paris, p. 9.