50247 - Hocquigny

De Geneawiki
Aller à : navigation, rechercher

Retour

Hocquigny
Informations
Pays Portail-regionalisme-FRA.png    France
Département 50 - Blason - Manche.png    Manche
Arrondissement Blason Avranches-50025.png    Avranches (S-Préf.)
Métropole
Canton Blason La Haye-Pesnel-50237.png   50-17   La Haye-Pesnel
Code INSEE 50247
Code postal 50320
Population 192 habitants (2009)
Nom des habitants Hocquignais
Superficie 305 hectares
Densité 47,21 hab./km²
Altitude Mini:67 m
Point culminant 126m
Coordonnées
géographiques
-01°24'15"E/48°48'51"N
Localisation (avant 2015)
50adm Hocquigny.png
          Arrondissement                 Canton                 Commune      ?
Section Tableau : Modifier

HHistoire.pngistoire de la commune

Topo.jpg Toponymie

Nom de type gallo-romain Hucconiacum contenant le nom de personne germanique Hucco avec le suffixe -iacum[1].

Attestations anciennes :

XIIe siècle, terra Hocquinne, Chronique de Dol[2]

1172, Uchinneio, Robert de Torigni


Marianne.jpg Histoire administrative

Sous l'ancien régime, la paroisse dépendait de la sergenterie du Saint-Pair, de l'élection de Coutances, de la généralité de Caen. Elle dépendait aussi de la baronnie de Saint-Pair.

La paroisse dépendait du bailliage de Coutances, du grand bailliage de Cotentin.


Une épidémie de peste au XVIIème

Selon une tradition orale, sous Louis XIV, une épidémie de peste aurait sévi dans la région. La paroisse aurait été durement touchée puisqu'il n'y aurait eu que six survivants. Ceux-ci se marièrent entre eux, de ce fait, les habitants d'Hocquigny auraient été surnommés : "les Cousins".


Les cahiers de doléances

Députés : Louis-Jean-Baptiste DUPONT la Nesliere, laboureur - Pierre PINOT, laboureur.

Pictos recherche.png Lire le cahier ...



1939-1945

Après l'arrivée des américains le 30 juillet 1944, un dépôt de munitions sera installé sur la commune. Il sera bombardé par les allemands les 6 et 7 août.


Patrimoine.png Patrimoine

L'église

L'église


L'église est dédiée à Saint-Pierre. L’église est desservie par les moines du Mont. Elle fut donnée en 1236 au prieuré de La Bloutière pour le service des pauvres de l'Hotel-Dieu de la Haye-Pesnel par Foulques Paynel. L'Hotel-Dieu Saint-Jacques du Repas fut rattaché à celui de la Haye-Pesnel quelques années plus tard. Le prieur-curé se devait donc de se consacrer aux pauvres de la Haye-Pesnel, Hocquigny, Folligny et le Tanu.

La tour est construite vers 1511 par frère Robert Guézet, prieur-curé du lieu (inscription sur une pierre de la tour). En 1682, l’église tombant en ruine par vétusté, elle est rebâtie par Gilles Lescolasse. En 1865, l'intérieur de l'église est refait.

Cette paroisse dépendait de l’archidiaconé de Coutances ou de la chrétienté et du doyenné de Saint-Pair.

Pictos recherche.png Visiter la galerie photo...


Le prieuré Saint-Maur

Le prieuré
Le prieuré

Le prieuré ou Hostel-Dieu de Hocquigny ou autrement de La Haye Painel est un bénéfice régulier à charge d’âmes et est un membre dépendant du prieuré conventuel de La Bloutière, uny et annexé à la cure régulière de Hocquigny et administré par le curé qui est un des religieux de La Bloutière… fondé par Fouques Painel cité par Le Hericher en 1845.

Après sa fondation, Foulques Paynel comprenant que son hôtel-Dieu n’était pas suffisamment doté, en demanda l’union au spirituel et au temporel avec l’hospice du Repas, fondé par Henry Murdrac, et l’obtint moyennant la concession d’un bois de trente vergées à l’hôtel-Dieu. C’était en 1235. Dès lors, les pauvres furent placés à la Haye-Pesnel, dont la situation parut plus convenable, et les malades au Repas… Guillaume de Tournebu, évêque de Coutances, ratifia les premiers arrangements, et Hughes de Morville, les derniers[3].
Le prieuré sera détruit à la fin des années 1920. Les restes sont supprimés dans les années 1950.

Les croix du cimetière

50247 Hocquigny croixMontoise 2007.jpg


La Croix du cimetière (photo de droite) avait d’abord été érigée (en 1776) au carrefour du village Pinot par maître Pinot. En 1830 les héritiers Pinot l’ont cédée à la paroisse pour être érigée dans le cimetière à la place de l’ancienne. A sa base a été posée une plaque commémorative de la première guerre mondiale.

La Croix montoise comme chemin montois c'est à dire chemin emprunté par les pélerins pour se rendre au Mont-Saint-Michel. Le socle provient de la croix montoise qui était située au prieuré. Elle a été restaurée en 1921 "en souvenir de la mission", P. Pioche étant curé.


Démographie.png Démographie

Année 1794 1800 1806 1820 1831 1836 1841 1846 1851 1856
Population 362 217 253 384 338 366 323 354 357 343
Année 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
Population 334 300 283 269 253 258 259 243 222 223
Année 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
Population 171 180 186 181 177 190 206 205 171 153
Année 1982 1990 1999 2009 2011 2016 - - - -
Population 148 139 144 192 - - - - - -

Sources : Cassini/EHESS : de 1962 à 1999, population sans doubles comptes, Insee : depuis 2006, population municipale référencée tous les 5 ans.

Cf. : Cassini, INSEE 2006, 2011 & 2015.

En 1760, la paroisse comptait 61 feux[4].

50247 Hocquigny Population graphe jtt.png



Repère géographique.png Repères géographiques

  • La commune est située le long d'une ancienne voie romaine allant de Rennes (Condate) à Avranches (Legedia), Coutances (Cosedia Constantia) puis Valognes (Alauna). De la Haye-Pesnel, elle passait par Hocquigny, Le Repas, Le Loreur et Cérences.


  • Hocquigny se situe la D35, une des voies qu'a emprunté l'armée Patton, le 30 juillet 1944, lors de la percée d'Avranches Opération Cobra.



  • Hydrographie : Le Thar, le Nélet, la Cotonnière.


Illustrations - Photos anciennes.png En photos


Familles notables.png Notables

Les seigneurs de la paroisse

  • 1789, De Guer, marquis de Pontcallec, à Berné (Bretagne), seigneur de Hocquigny et la Haye-Pesnel.

Les maires

Prénom(s) NOM Mandat Observations
Louis DUPONT-NESLIERE 1790 -  
- -  
François DUVAL-DUPRE 1795 - 1808 (1762-), en l'an XII.  
Gabriel-Jean YVON 1808 - 1809  
Nicolas-Guillaume PINOT 1809 - 1818  
Charles-Louis PINOT 1818 - 1831  
DUVAL-GRANDERIE 1831 - 1841  
René LEMAINS 1841 - 1874  
Désiré-Amand LEMAINS 1874 - 1908  
Jules-Marie DANGUY 1908 - 1918  
Henri-Marie DANGUY 1918 - 1924  
Amand BEDOUIN 1924 - 1933  
Adolphe PINOT 1933 - 1938  
Edmond FIZEL 1938 - 1947  
Bernard FIZEL 1947 - 1959  
Arsène PINOT 1959 - 1994 en 1978  
Claude LENOAN 1994 - Retraité, réélu en 2014  
- -  


Les curés

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
Gilles LESCOLACE - (-1707), Prieur-curé, doyen de Saint-Pair, en 1696, en 1702  
- -  
Blason de Gilles Lescolasse[5] en 1696


Morts des guerres 1914-1918 / 1939-1945

Pictos recherche.png Consulter la liste ...


Ressources généalogiques

Dépouillements d'archives

Documents numérisés

Cimetières


Informations pratiques

Horaires d'ouverture de la mairie

Horaires Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dimanche
Matin - - - - - - -
Après-midi - - - 14h30 à 16h30 - - -
50247 - Hocquigny Mairie 2011.jpg

Mairie
Adresse : Village Duval - 50320 Hocquigny

Tél : 02 33 61 59 20 - Fax :

Courriel : mairie.hocquigny@wanadoo.fr

Site internet : Communauté de communes du pays hayland

GPS : -° / -° (GoogleMaps) ou Cassini / Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)

Commentaire :

Source : (3/2011)

Registres paroissiaux

Collections : de 1795 à aujourd'hui.

Dépouillements du CG50 : 1803 à 1892 (NMD)

(mise à jour décembre 2009)


Les dispenses de consanguinité

Elles sont disponibles aux archives départementales de la Manche à Saint-lô ou encore aux archives diocésaines de Coutances (sur rendez-vous).

Pictos recherche.png La liste concernant la commune ...


Les recherches de noblesse

Pictos recherche.png voir ...


Archives notariales

Il n'y a pas de notaire, les habitants utilisaient principalement les services des notaires de la Haye-Pesnel.

Remarques

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

  • frère Gilles Lescalau ou Lescolasse, prieur-curé de Hocquigny, Registre de la cure de Hocquigny et de l'Hôtel-Dieu de la Haye-Pesnel situé en la paroisse de Hocquigny, 1687, bibliothèque de la ville d'Avranches.
  • Edouard LE HERICHER, Avranchin monumental et historique, E. Tostain éditeur à Avranches, 1848, t. 2.
Pictos recherche.png Lire l'article...
  • Albert LEGRIN, Notice sur la Maison-Dieu d’Hocquigny, dans la Revue de l’Avranchin, t. XVI, n°1, 1911, p. 181-184
  • Emile VIVIER, Hocquigny, calvaire montois, dans la Revue de l’Avranchin, 1922, t. XX, n° 1-2, p. 47-48
  • Le tabernacle d’Hocquigny et la chaire de Montviron, dans la Revue de l’Avranchin, 1928, n° 138, t. XXII, p. 323-331
  • Léon LELIEVRE, Destruction du prieuré de Hocquigny, dans la Revue de l’Avranchin, n° 139, 1929, t. XXII, p. 540-541
  • abbé HULMEL, Hocquigny, revue de l'Avranchin, tome XXVI, 1933
  • Emile VIVIER, "Anciens grands chemins de l’Avranchin" dans la Revue de l’Avranchin et du Pays de Granville, tome XXXIII, N° 199, juin 1954.
  • Julien DESHAYES et Vincent JUHEL, L’hôpital Saint-Maur d’Hocquigny, in Hôtels-Dieu et pèlerins sur les chemins du Mont-Saint-Michel, Actes des 3e rencontres historiques d’Ardevon, 8 mai 2006, Association Les Chemins du Mont-Saint-Michel, Vire, 2008, p. 125-132


Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)

  • Les voies montoises Un site très complet et très documenté sur l'art roman dans la baie du Mont-Saint-Michel et aussi les voies montoises.


Référence.png Notes et références

  1. François de Beaurepaire, Les noms de communes et anciennes paroisses de la Manche, Picard, Paris, 1986, p. 139.
  2. Annales Bretonnes, t. XXXII, p. 551.
  3. Abbé LECANU, « Histoire du diocèse de Coutances et d’Avranches », Coutances, 1878, page 278 et suivante (t. 2).
  4. Abbé Expilly, Dictionnaire géographique, historique et politique des Gaules et de la France, 1764, t. 3, p. 766.
  5. Blason, Armorial général de France. Vol. 20 : Normandie (Caen) (906 p.), dressé en vertu de l'édit de 1696 par Charles d'Hozier, Bibliothèque nationale de France, Mss fr.32247, Gallica


Medaille geneawiki.png
Cet article a été mis en avant pour sa qualité dans la rubrique "Article de la semaine" sur l’encyclopédie Geneawiki.