50228 - Hambye

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Retour

Hambye
Blason de Hambye
Informations
Pays Portail-regionalisme-FRA.png    France
Département 50 - Blason - Manche.png    Manche
Métropole
Canton Blason en attente.png   50-14   Gavray
Code INSEE 50228
Code postal 50450
Population 1184 habitants (2009)
Nom des habitants Hambyons, Hambyonnes
Superficie 2957 hectares
Densité 41 hab./km²
Altitude Mini:
Point culminant 166 m
Coordonnées
géographiques
-° / -° (GoogleMaps) Cassini
Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)
Localisation (avant 2015)
50adm Hambye.png
          Arrondissement                 Canton                 Commune      ?
Section Tableau : Modifier

Histoire.png Histoire de la commune

Topo.jpg Toponymie

Ce nom ne se rattache pas à l’apport toponymique scandinave, mais parait formé des appellatifs franciques ham, maison, village, et * bakia, forme féminine de baki, ruisseau…[1]

On note à Notre-Dame-de-Cenilly, commune voisine de Hambye, l’existence du château de Marcambye, formé du même nom associé avec le francique marca, limite.

Attestations anciennes

1027, Hambeia, Dotation de la duchesse Adèle[2].


Marianne.jpg Histoire administrative

A compter de 1801, l'orthographe du nom de la commune devient Hambye. Auparavant l'on trouvait Hambie ou Hambye.

Sous l'Ancien Régime, la paroisse relevait du bailliage principal du Cotentin ou de Coutances. Elle dépendait de la sergenterie de Moyon, de l'élection de Coutances, de la généralité de Caen.

Au Moyen-Age, La chatellenie de Hambye, à la duchesse de Nemours, à Hambye, Percy, Montabot, Chevry, Le Loreur, Bourey, Montmartin, Hauteville-sur-Mer, Cérences en partie, Bréhal et Hudimesnil en entier, vaut 10 à 12000 livres de rente[3].

La seigneurie

La seigneurie, vers 1145, appartenait à Guillaume Paynel, une puissante famille de la région (voir la charte de fondation de l'abbaye). La seigneurie de Hambye est transmise au XVe siècle par Jeanne Paynel à son mari, Louis d'Estouteville (1400-1464), seigneur d'Estouteville et de Valmont, gouverneur de Normandie, défenseur du Mont-Saint-Michel. Elle passe ensuite aux Orléans-Longueville, puis aux Matignon-Grimaldi, princes de Monaco.


Les États Généraux de 1789

Députés : Antoine-David-Roger LE TULLIER, procureur du roi en l’élection de Coutances ; Roger-André BAUDRY, avocat et notaire ; François-Jean-Antoine LEFRANC Bouillonnière, huissier priseur-vendeur ; Joachim BAUDRY, laboureur ; Jacques-Antoine CALLIPET, laboureur ; Antoine ALLIET, laboureur (absent pour cause de maladie) ; David TISON-BOURDIÈRE, laboureur.

Pictos recherche.png Lire le cahier ...


Notices

En 1764

HAMBYE[4], bourg, en Normandie, diocèse & élection de Coutances, parlement de Rouen, intendance de Caen, sergenterie de Moyon. On y compte 673 feux. Ce bourg est à 3 lieues S. E. de Coutances, & 5 N. E. de Grandville. Il y a un château très ancien garni de tours avec un donjon bâti par les Anglais. Tout l'édifice est sur un roc. Dans la cour est un puits fort large, & de plus de cent pieds de profondeur. Il ne tarit jamais. Il est taillé dans la roche, & donne une prodigieuse quantité d'eau. On prétend qu'il a coûté des sommes immenses à faire. La chapelle du château est dédiée à Saint-Nicolas. C'était autrefois un Religieux de l'abbaye qui en était Chapelain. On vante beaucoup les souterrains de ce château, ses caves taillées dans le roc, une salle voûtée qui est au-dessus, & des écuries encore au-dessus de cette salle, qui est d'une structure gothique & très-belle. Au bas du château est un bel étang. Il se tient à Hambye tous les mardis un marché très fréquenté, & deux foires dans l'année, la première le 24 de Juin, & l'autre le 27 de Décembre. Le territoire du bourg dont il s'agit, est fort étendu, puisqu'on affure qu'il a sept lieues de tour, c'est parce que les maisons y font écartées, & les jardins ou enclos fort spacieux. Sa rivière de Soûle ou Sioule (Ndc : la Sienne), & le ruisseau appelé l'Hambiote y passent.

La seigneurie de Hambye est une ancienne baronnie & plein-fief, duquel relèvent plusieurs autres fiefs considérables. Le fief de Hambye vaut lui seul plus de 15 mille livres de rente. Il appartient à la maison de Matignon, qui l'a eu de celle de Longueville.

L'Abbaye de Hambye est à une demi-lieue S. E. du bourg de ce nom. Elle est de l'ordre de Saint-Benoît, & a été fondée vers l'an 1145 par Guillaume Pesnel, Seigneur de Hambye. On y conserve plusieurs reliques, & il y a de magnifiques tombeaux de différents Seigneurs de Hambye. L'Abbé commendataire jouit de 1000 liv. de rente ou environ. La taxe en cour de Rome est de 72 florins.


En 1838

La commune de Hambye[5], une des plus étendues du département, a deux châteaux forts, dont le principal, celui qui porte le nom de la commune, a toujours été possédé par des seigneurs très puissants. Celui qui le possédait à l’époque de la conquête joua un rôle important à cette expédition. La baronnie de Hambye fut donnée au comte de Suffolk par Henri V, roi d’Angleterre ; elle fut rendue à ses anciens possesseurs ou à leur famille en 1450. le donjon était un des plus grands, des plus beaux et des mieux situés du département. Sa position domine majestueusement le bourg de Hambye. De tous les cotés, ses ruines sont très pittoresques. Il est carré, a cent pieds de hauteur, est flanqué de tourelles dont la plus considérable est celle qui soutient l’escalier sous le premier palier, d’où l’on voit une chambre qui a servi probablement de citerne. Une plate-forme assez spacieuse est au sommet ; des guérites sont aux quatre angles des ces plates-formes ; elles font saillie et sont soutenues par des consoles.

A ½ lieue du bourg et du château de Hambye, au pied d’un coteau couvert de bois, dans la vallée de la rivière de Sienne, on trouve les ruines de l’abbaye de Hambye fondée en 1145 par Guillaume Pesnel. Un peu au dessous de l’abbaye, on trouve l’emplacement du château de Mauny, dont la famille vint, dans le XIVe siècle, à la suite du connétable du Guesclin.


Blason de Hambye Héraldique

D'or aux deux fasces d'azur, accompagnées de neuf merlettes de gueules ordonnées en orle.


Patrimoine.png Patrimoine bâti

L'église

50228 Hambye eglise.jpg



L'église Saint-Pierre fut donnée à l'abbaye par le fondateur, Guillaume Paynel, du consentement de l'évêque Algare, instigateur de la fondation[6].

Cette paroisse dépendait de l’archidiaconé du Val de Vire et du doyenné de Gavray.

De la première église ne subsiste plus que le petit porche occidental du XVe, aux arc en accolade ; le chœur date du XVIIe, la nef et ses bas-cotés de la fin du XVIIIe. Grand retable exécuté par Maréchal, ébéniste de Louis XIV.

L'abbaye

Pictos recherche.png Lire la suite...


Le château

Ne retenant plus l'attention de ses propriétaires, il est petit à petit démoli à partir de 1730. Le Conseil municipal se chargera d'en supprimer les éléments les plus remarquables en faisant sauter le donjon et la tour de Moyon. Le journal "l'Echo du département de la Manche" du 11 avril 1830 relate : "Les antiquaires apprendront avec douleur que la dernière tour du château de Hambye a du être renversée le mardi gras à 2 heures après-midi. Le tambour du lieu l'avait annoncé la semaine précédente, et la foule se faisait fête de voir partir en même temps douze mines pratiquées pour abattre l'antique édifice"[7].


Démographie.png Démographie

Année 1794 1800 1806 1820 1831 1836 1841 1846 1851 1856
Population 3 530 3 631 3 827 3 593 3 684 3 814 3 554 3 535 3 362 3 203
Année 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
Population 3 064 2 907 2 690 2 610 2 555 2 350 2 158 2 039 1 961 1 913
Année 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
Population 1 837 1 676 1 682 1 701 1 725 1 816 1 844 1 750 1 558 1 318
Année 1982 1990 1999 2009 2011 2016 2021 - - -
Population 1 241 1 218 1 121 1 184 1 193 1 152 - - - -

Sources : Cassini/EHESS : de 1962 à 1999, population sans doubles comptes, Insee : depuis 2006, population municipale référencée tous les 5 ans.

Cf. : Cassini, INSEE 2006, 2011 & 2015 & 2016.

50228 Population graphe jtt.png


^ Sommaire

Repère géographique.png Repères géographiques

Les communes limitrophes de Hambye sont : Sourdeval-les-Bois, La Baleine, Saint-Denis-le-Gast, Saint-Martin-de-Cenilly, Notre-Dame-de-Cenilly, Le Guislain, Maupertuis, Percy.


Illustrations - Photos anciennes.png En photos


Familles notables.png Notables

La famille Paynel

Pictos recherche.png Lire la suite...

Les maires

Prénom(s) NOM Mandat Observations
- -  
Antoine-David-Roger LETULLIER ... - (1749-1822) Procureur du Roi en l'élection de Coutances, 1er secrétaire-général du département de la Manche, Juge de Paix.  
Gilles François HAREL 1802 -  
- -  
Nicolas Pierre François HUREL - 1830 en 1813, en 1823  
LEBRUN 1830 -  
LEPOIL 1834 -  
Nicolas PIGNOLLET 1836 - 1838  
- -  
Édouard Charles Bon LEBRUN - 1862 (1803-1867), membre du Conseil d'Arrondissement, suppléant de la justice de paix de Gavray, maire en 1849, en 1854.  
- -  
Pierre Alphonse NIOBEY 1872 - 1884 Médecin.  
- -  
Cyrille-Guillaume LECAPLAIN - (1860 à Lengronne-1927), notaire, conseiller-général du canton de Gavray (1904-1927).  
- -  
Auguste CAPELLE - En 1978.  
- -  
Marcel FERNANDEZ 1989 - 1995  
Georges PIGACE 1995 - 2001  
Nadège BESNIER 2001 - ... Mère au foyer, réélue en 2014  

Cf. [ MairesGenweb]


Les notaires

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
- -  
- -  

Les curés

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
Antoine MARIETTE - curé de Hambye, doyen de Gavray en 1744  
- -  
Abbé Casimir Robine.jpg Casimir ROBINE - 1941 Décédé le 19 juillet 1941 dans sa 58ème année  
- -  

Liste des titulaires de la Légion d'Honneur

Médaille - Légion d'honneur.png
Prénom(s) NOM Naissance Décès Observations
Pierre Alphonse NIOBEY 16/02/1816 17/09/1889 Chevalier en date du 29/01/1855, médecin.  
Honoré Auguste HUREL 13/02/1849 28/04/1923 Dieppe Chevalier en date du 06/07/1895, Lieutenant de vaisseau.  
Édouard Alphonse TISON 19/03/1849 -  
Stanislas Clovis DESTIGNY 19/04/1849 - Chevalier en date du 30/12/1890, Capitaine au 2e Régiment de Dragons.  
Alfred Léon Edmond PIGNET 12/09/1853 29/11/1927 Chevalier en date du 20/12/1881, Pharmacien de 2e classe de la Marine.  
Désiré Frédéric GARDIN 30/12/1854 - Chevalier en date du 25/12/1899, Officier en date du 11/11/1915, Commandeur en date du 16/06/1920, Lieutenant-Colonel au 119e Régiment d'Infanterie.  
Éric Anatole OLIVE 22/01/1862 -  
Jules Émile Joseph REGNAULT 01/06/1873 11/08/1962 Granville Chevalier en date du 24/07/1912, Médecin de la Marine.  
Émile Octave GRENTE 12/9/1876 20/03/1927, Tours (Indre-et-Loire) Chevalier en date du 13/08/1918, Lieutenant au 104e Régiment d'Artillerie Lourde.  
André Edmé Hyacinthe QUESNEL 20/11/1883 -  
Émile Alphonse Joseph DOLLEY 13/03/1884 31/08/1956 Chevalier en date du 15/07/1938, Officier en date du 10/12/1956, ancien soldat du 225e Régiment d'Infanterie.  
Louis Alberic Édouard LEVALLOIS 28/07/1892 -  
Georges ALPHONSE 08/10/1901 -  

Morts des guerres 1914-1918/1939-1945

Pictos recherche.png Consulter la liste ...

Les notaires

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
- -  
- 1749 - 1757 5 E 4165 – 4188.  
Roger-André BAUDRY 1764 - 1807 5 E 4189 - 4372.  
Victor-Jean-François DUPONT 1807 - 1815  
Nicolas PIGNOLLET 1815 - 1846  
Jules-Armand PIGNOLLET 1846 - 1858  
Mary-Louis DANCE 1858 - 1861  
Eugène-François CIROU 1861 - 1877  
Florentin-Désiré GUENON 1877 - 1886  
Constant-Armand FAUVEL 1887 - 1889  
Cyrille-Guillaume LECAPLAIN 1889 - 1913  
Eugène LEPELTIER 1913 - 1923  
Auguste-Emmanuel POTIER 1923 - 1955  
Marc-Léon-Albert POTIER 1955 - 1978.  
Michel-Roger-Édouard LEFRANC 1978 -  
- -  


Ressources généalogiques

Dépouillements d'archives

Documents numérisés

>> Voir la liste complète sur Geneanet

Cimetières


Informations pratiques

Horaires d'ouverture de la mairie

Horaires Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dimanche
Matin 9h00 - 12h15 9h00 - 12h15 9h00 - 12h15 9h00 - 12h15 9h00 - 12h15 - -
Après-midi 13h30 - 17h00 13h30 - 17h00 - 13h30 - 17h00 13h30 - 17h00 - -
50228 - Hambye mairie.JPG

Mairie en 2011
Adresse : 1 place de la bascule - 50450 Hambye

Tél : 02 33 90 44 09 - Fax :

Courriel : mairie.hambye@wanadoo.fr

Site internet :

GPS : -° / -° (GoogleMaps) ou Cassini / Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)

Commentaire :

Source : (9/2011)


Dépouillements des registres paroissiaux

Collections de 1671 à aujourd’hui (lacunes : 1677, 1681-1682, 1685, 1692, 1708-1709, 1711-1719, 1730-1739, 1761-1768, 1780, 1792).

Dépouillements

(mise à jour janvier 2010)


Les dispenses de consanguinité

Elles sont disponibles aux archives départementales de la Manche à Saint-Lô ou encore aux archives diocésaines de Coutances (sur rendez-vous).

Pictos recherche.png La liste concernant la commune ...


Les recherches de noblesse

Pictos recherche.png voir ...

Archives notariales

Patronymes

Remarques

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

  • RENAULT, Revue monumentale et historique de l’arrondissement de Coutances, « Annuaire du département de la Manche » 1854 et additifs de 1861.
Pictos recherche.png Lire les articles de M. Renault de 1854 ...
  • Joseph GRENTE, Hambye, l'église, le bourg, le château, l'abbaye, Impr. de Perrin Avranches, 1903.
  • NIOBEY, Hambye, le château, l’abbaye, Imprimerie Jacqueline Saint-Lô, 1940.
  • René HERVAL, « L'abbaye de Hambye » Éditions Notre-Dame Coutances, 1949.
  • Revue de l'Avranchin et du Pays de Granville, t. 85 fasc. 416, 2008 : « Compte-rendu de visites », page 308-315.
  • Jean-Louis CUCHE, « La vie d'une femme résolue, au XXe siècle, dans une abbaye », Revue de l'Avranchin, t. 87 fasc. 422, 2010, p. 55-100.


Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)

Référence.png Notes et références

  1. F. de Beaurepaire, "Les noms des communes et anciennes paroisses de la Manche", Paris 1986, p. 132.
  2. Jean Adigard des Gautries, Les noms de lieux de la Manche attestés entre 911 et 1066, In: Annales de Normandie, 1e année, n°1, 1951. pp. 9-44.
  3. Ch. Fierville, Etude historique sur le marquisat de Marigny, extrait du premier volume des Mémoires de la Société Académique du Cotentin, 1874, Daireaux Imprimeur, Coutances, p.2. référence au recensement que Foucault, intendant de la généralité de Caen, fit faire à la fin du XVIIe siècle.
  4. Abbé Expilly, Dictionnaire géographique, historique et politique des Gaules et de la France, 1764, t. 3, p. 712.
  5. Guide pittoresque du voyageur en France, tome V, 1838, Firmin-Didot frères, Paris, p. 31.
  6. Abbé LECANU, « Histoire du diocèse de Coutances et d’Avranches », Coutances, 1878, page 329 et suivante (t. 2). ; Bernard BECK, « Quand les normands bâtissaient des églises » OCEP, 1981.
  7. La voix du patrimoine de Sienne, 2013, No 63.