50216 - Graignes-Mesnil-Angot

De Geneawiki
Aller à : navigation, rechercher

Retour

Graignes
Informations
Pays Portail-regionalisme-FRA.png    France
Département 50 - Blason - Manche.png    Manche
Arrondissement Blason Saint-Lô-50502.png    Saint-Lô (Préf.)
Métropole
Canton Blason en attente.png   50-34   Saint-Jean-de-Daye
Code INSEE 50216
Code postal 50620
Population 789 habitants (2009)
Nom des habitants Les Graignais
Superficie 1 835 hectares
Densité 37 hab./km²
Altitude Mini:0 m
Point culminant 37 m
Coordonnées
géographiques
-° / -° (GoogleMaps) Cassini
Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)
Localisation (avant 2015)
50adm GraignesMesnilAngot.png
          Arrondissement                 Canton                 Commune      ?
Section Tableau : Modifier

HHistoire.pngistoire de la commune

Marianne.jpg Histoire administrative

Les communes de Graignes et de Le Mesnil-Angot ont fusionné le 28 février 2007 et ont pris le nom de Graignes-Mesnil-Angot.

La commune de Graignes fut rattachée au canton de Montmartin-en-Graignes pendant la période révolutionnaire (canton supprimé en l'an VIII). Celle du Mesnil-Angot fut rattachée au canton d'Esglandes.

Sous l'ancien régime, les deux paroisses relevaient du bailliage secondaire de Saint-Lô et du grand bailliage du Cotentin ou de Coutances. Elles dépendaient de l'élection de Saint-Lô, de la généralité de Caen. Elles dépendaient de la sergenterie de Carentan.


1939-1944

Le 6 juin 1944, vers deux heures du matin, cent soixante dix parachutistes de la 82° division aéroportée américaine atterrissent dans les marais inondés de Graignes, à une vingtaine de kilomètres au sud d'Amfreville, l'endroit prévu.

Après s'être regroupés grâce à leurs "crickets", ils se dirigent vers le bourg non occupé par les Allemands, et s'y installent. Aidés par les habitants, qui les logent, les ravitaillent, les soignent, ils se préparent à la bataille qui parait à tous inévitable, les Allemands les ayant repérés et observés. La commune est bouclée. Des tranchées entourent le bourg. L'école sert de poste de commandement et le clocher de poste d'observation.

Les hostilités sont déclenchées le 10 juin, dans la soirée, lorsqu'un parachutiste américain abat deux allemands se dirigeant en side-car vers le bourg. Le lendemain, c'est le dimanche sanglant à Graignes. Vers 10 heures, alors que des parachutistes assistent à la messe avec des habitants, les Allemands lancent une première attaque. Ce n'est qu'au bout de la troisième, un peu avant la tombée de la nuit, qu'ils contrôlent le bourg. Les Américains, manquant de munitions, sont obligés de décrocher. Plusieurs d'entre eux sont tués ou capturés. Les autres parviennent à s'enfuir par les marais après s'être cachés. Les prisonniers sont exécutés.

Les Allemands qui ont subi de très lourdes pertes, se vengent en saccageant des maisons dont les habitants ont été expulsés voire exécutés comme l'abbé Leblastier, curé de Graignes.

Graignes est libérée le 12 juin, après plusieurs tirs d'artillerie de part et d'autre. Une trentaine d'Américains sont morts au cours des combats. Un tiers des immeubles sont entièrement détruits, les autres le sont partiellement.

Le Bourg (la mairie, l'école et l'église) sera reconstruit dans un nouvel endroit : le nouveau bourg.

Le 11 novembre 1948, les deux communes de Graignes et du Mesnil-Angot se voient attribuer la Croix de guerre.


Patrimoine.png Patrimoine

L'église

L'ancienne église aujourd'hui Mémorial


On trouve l'église Saint-Michel-de-Graignes au nombre des propriétés de l'abbaye de la Sainte-Trinité de Caen, dès la fin du XIe siècle. Graignes était une des seigneuries appartenant à la branche des Meurdrac établie en Angleterre après la conquête, et de là provient sans doute la donation. L'église est de cette époque[1]. L'église fut détruite en 1944, elle est devenue un Mémorial à la mémoire des civils et des soldats américains morts dans les combats de Graignes, du 6 au 12 juin 1944 inauguré le 12 juin 1949.

L'église Saint-Martin du Mesnil-Angot fut donnée en 1251 au prieuré de Saint-Fromond par Robert du Hommet, fils de Guillaume, connétable de Normandie[2].

Les deux paroisses dépendaient, sous l'ancien régime, du diocèse de Coutances, de l’archidiaconé du Val de Vire et du doyenné du Hommet.

La nouvelle église


La nouvelle église est sous le vocable de saint Michel.



Démographie.png Démographie

Le Mesnil-Angot

Année 1794 1800 1806 1820 1831 1836 1841 1846 1851 1856
Population 200 226 251 230 233 217 215 211 177 172
Année 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
Population 174 152 137 138 129 114 99 101 113 106
Année 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
Population 96 90 99 82 77 79 73 86 71 47
Année 1982 1990 1999 2006 2011 2016 2021 - - -
Population 42 34 50 783 800 793 - - - -

Sources : Cassini/EHESS : de 1962 à 1999, population sans doubles comptes, Insee : depuis 2006, population municipale référencée tous les 5 ans.

Cf. : Le Mesnil-Angot </small>

Entre 1830 et 1930, la commune a perdu 65% de ses habitants.

Graignes

Année 1794 1800 1806 1820 1831 1836 1841 1846 1851 1856
Population 1 120 1 033 1 206 1 199 1 187 1 217 1 232 1 208 1 163 1 146
Année 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
Population 1 132 1 151 1 158 1 172 1 126 1 067 1 081 1 050 1 004 996
Année 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
Population 920 818 849 795 776 712 782 783 677 602
Année 1982 1990 1999 2009 2011 2016 2021 - - -
Population 588 534 617 789 800 793 - - - -

Sources : Cassini/EHESS : de 1962 à 1999, population sans doubles comptes, Insee : depuis 2006, population municipale référencée tous les 5 ans.

Cf. : Cassini, INSEE 2006, 2011 & 2015 & 2016.

Repère géographique.png Repères géographiques

Communes limitrophes : Saint-André-de-Bohon, Tribehou, Le Hommet-d'Arthenay, Le Dézert, Le Mesnil-Véneron, Montmartin-en-Graignes


Illustrations - Photos anciennes.png En photos


Familles notables.png Notables

Les maires

Graignes

Prénom(s) NOM Mandat Observations
- -  
- -  
Albert DEFORTESCU 1919 - 1944  
Alphonse VOYDIE 1944 - 1977  
Octave MARIE 1977 - 1989  
Pierre DRION 1989 - 1995  
Denis SMALL 1995 - 2007  


Le Mesnil-Angot

Prénom(s) NOM Mandat Observations
- -  
- -  
Jean POULLAIN 1922 - 1951  
Alfred DEFORTESCU 1951 - 1983  
Paul LESOIMIER 1983 - 1989  
Gaston DEFORTESCU 1989 - 2007  

Graignes-le Mesnil-Angot

Prénom(s) NOM Mandat Observations
Denis SMALL 2007 - Directeur d'école, réélu en 2014  
- -  
- -  

Les notaires

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
- -  

Les curés

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
- -  

Ressources généalogiques

Dépouillements d'archives

Documents numérisés

>> Voir la liste complète sur Geneanet

Cimetières


Informations pratiques

Horaires d'ouverture de la mairie

Horaires Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dimanche
Matin 9h30 - 12h30 - - - 9h30 - 12h30 - -
Après-midi - - 15h30 - 18h30 - - - -
Commune.png

Mairie
Adresse : 1 place Alphonse Voydie - 50620 Graignes-Mesnil-Angot

Tél : 02 33 56 80 64 - Fax :

Courriel : mairie.graignes@wanadoo.fr

Site internet :

GPS : -° / -° (GoogleMaps) ou Cassini / Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)

Commentaire :

Source : (4/2013)


Dépouillements des registres paroissiaux

Collections :

  • Graignes : 1627-1632, 1700 à aujourd’hui
  • Le Mesnil-Angot : de 1668 à aujourd'hui (lacunes au XIX°)

Dépouillements du CG50

Archives notariales

Remarques

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)

Référence.png Notes et références

  1. Abbé LECANU, « Histoire du diocèse de Coutances et d’Avranches », Coutances, 1878, page 401 (t. 2).
  2. Abbé LECANU, op. cit.