50188 - Folligny - église

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

< Retour à l'histoire de Folligny

Folligny

L'église de Folligny est sous le vocable de Notre-Dame.

Guillaume Meurdrac fonda en 1193 un hospice au lieu nommé Le Repas, en la paroisse de Folligny ; ensuite il unit la cure de Notre-Dame de Folligny à ce même hospice, qui était sous le vocable de Saint-Jacques. Or le prieuré de la Bloutière, fondé bientôt après, acquit une grande réputation ; le curé de Folligny, qui se nommait Raoul Mouton, consentit à remettre sa cure, et Guillaume Meurdrac donna la cure et l’hospice au prieuré.

Foulques Paynel comprenant que son hôtel-Dieu n’était pas suffisamment doté, en demanda l’union au spirituel et au temporel avec l’hospice du Repas, et l’obtint moyennant la concession d’un bois de trente vergées à l’hôtel-Dieu. C’était en 1235. Dès lors, les pauvres furent placés à la Haye-Pesnel, dont la situation parut plus convenable, et les malades au Repas… Guillaume de Tournebu, évêque de Coutances, ratifia les premiers arrangements, et Hughes de Morville, les derniers. La chapelle était dédiée à Saint-Denis, elle est démolie depuis un demi-siècle. Il y eut une autre chapelle au manoir des Meurdrac[1].

Sous l'ancien régime, la paroisse de Folligny dépendait de l’évêché de Coutances, de l’archidiaconé du Val de Vire et du doyenné de Gavray.


Détails du fut de la croix du cimetière (voir aussi sur le sujet l'article de Le HERICHER). Cette croix fut restaurée en 1915.


La Beslière

L'église de la Beslière sous le vocable de Saint-Pierre. Elle resta jusqu’à la révolution à la présentation du seigneur du lieu.

Sous l'ancien régime, la paroisse de la Beslière dépendait de l’évêché de Coutances, de l’archidiaconé de Coutances ou de la chrétienté et du doyenné de Saint-Pair.


Le Mesnildrey

L'église de Mesnildrey sous le vocable de Sainte-Marie. Après avoir été sous le patronage de l’évêque de Coutances, la présentation à la cure était redevenue laïque.

Sous l'ancien régime, la paroisse de Mesnildrey dépendait de l’évêché de Coutances, de l’archidiaconé de Coutances ou de la chrétienté et du doyenné de Saint-Pair.


Référence.png Notes et références

  1. Abbé LECANU, « Histoire du diocèse de Coutances et d’Avranches », Coutances, 1878, page 278 et suivante (t. 2).