50188 - Folligny

De Geneawiki
Aller à : navigation, rechercher

Retour

Folligny
Informations
Pays Portail-regionalisme-FRA.png    France
Département 50 - Blason - Manche.png    Manche
Arrondissement Blason Avranches-50025.png    Avranches (S-Préf.)
Métropole
Canton Blason La Haye-Pesnel-50237.png   50-17   La Haye-Pesnel
Code INSEE 50188
Code postal 50320
Population 777 habitants (1999)
Nom des habitants Follignais, Follignaises
Superficie 1180 hectares
Densité 64 hab./km²
Altitude Mini:59 m
Point culminant 128 m
Coordonnées
géographiques
-01°24'36"E/48°49'29"N
Localisation (avant 2015)
50adm Folligny.png
          Arrondissement                 Canton                 Commune      ?
Section Tableau : Modifier

HHistoire.pngistoire de la commune

Topo.jpg Toponymie

Du nom de domaine de type gallo-romain Fulliniacum, composé avec le nom de personne germanique Fullo avec le suffixe -iacum.


Marianne.jpg Histoire administrative

En 1972, Cf. : La Beslière et Cf. : Le Mesnil-Drey fusionnent avec Folligny.

Sous l'Ancien Régime, en 1789, Les trois paroisses appartenaient à l'élection de Coutances, à la généralité de Caen. Les paroisses de Mesnil-Drey et La Beslière dépendaient de la sergenterie de Saint-Pair, la paroisse de Folligny dépendait de la sergenterie Sabot.

Les fiefs

le fief noble de Folligny assis en la paroisse de Folligny avec des extensions sur La Meurdraquière et Saint-Sauveur-de-La-Pommeraye. L'aveu était rendu comte de Mortain[1]


Les Etats Généraux de 1789

Les trois paroisses appartenaient au bailliage principal du Cotentin ou de Coutances. Le Mesnil-Drey et La Beslière relevait de Coutances alors que Folligny relevait du bailliage secondaire de Cérences.

  • Folligny : Députés : Jean-François SOULATRE-LAPAVEE, laboureur ; Germain LAVOLLEY
  • La Beslière : Députés : Joseph-André HUBERT, laboureur
  • Mesnildrey : la paroisse n'a pas comparu.

Les cahiers de doléances

Pour Folligny, le cahier de doléances n'a pas été retrouvé (en 1907).

Pour La Beslière : Pictos recherche.png Lire le cahier ...

Pour Mesnildrey, la paroisse n'a pas comparu.



1939-1944

La gare de Folligny a été bombardée le 17 juin 1940 par l'aviation allemande. Elle le sera de nouveau en 1944 par l'aviation américaine.

Folligny se situe la D35, une des voie qu'a emprunté l'armée Patton, le 30 juillet 1944, lors de la percée d'Avranches Opération Cobra. Les photos suivantes en sont une illustration.


Quelques éléments sur l'histoire du Repas

L'Hopital

Sous l'épiscopat de Vivien (1200 – 1208), Henry Murdrac fonda l'hôpital Saint-Jacques au Repas[3]. Certaines sources font état d'une fondation en 1193. Cet hôpital fut bientôt uni avec celui de la Haye-Pesnel (situé sur le territoire de Hocquigny. En 1238, il n'existait plus.

La paroisse

Au XII°, Le Repas était le centre d'une paroisse et avait deux curés. En 1234, la paroisse du Repas est supprimée et réunie aux paroisses voisines de Saint-Sauveur-la-Pommeraye, la Meurdraquière et Folligny (*). Cependant la chapelle de l’Hôtel-Dieu continue de subsister, elle est dédiée à Saint-Denis. Le Hericher dans son « Avranchin monumental » (1) nous signale que c'était un simple oratoire avec un campanier à deux cloches sur le portail. Son emplacement s'appelle toujours le champ Saint-Denis.

(*) Daniel LEVALET remet en cause les interprétations des érudits du XIXème dans Le Repas : une station routière gallo-romaine[4]. Il penche plutôt pour un démembrement de la paroisse de Folligny par la création des paroisses de la Meurdraquière et de Saint-Sauveur-la-Pommeraye, sachant que d'un point de vue étymologique les noms de ces paroisses semblent plus récents.


Patrimoine.png Patrimoine

L'église

L'église

L'église de Folligny est sous le vocable de Notre-Dame, celle de la Beslière sous le vocable de Saint-Pierre, celle du Mesnil-Drey sous le vocable de Sainte-Marie.

Sous l'ancien régime, la paroisse de Folligny dépendait de l’archidiaconé du Val de Vire et du doyenné de Gavray.

Les paroisses du Mesnil-Drey et de la Beslière dépendaient de l’archidiaconé de Coutances ou de la chrétienté et du doyenné de Saint-Pair.


Pictos recherche.png Visiter la galerie photo...



Industrie.jpg L'activité économique

Les foires

Il s'y tient tous les ans une belle foire, le jour de Saint Barnabé, au mois de Juin[5].

Dans l'Annuaire du département de la Manche de 1833, on peut lire : Foire de 1 jour, le 12 juin. Elle existe de temps immémorial. Il s’y vend une très grande quantité de chevaux, bœufs, vaches, porcs et moutons ; des arbres, de la mercerie, de la quinquaillerie. C’est la foire la plus considérable de l’arrondissement d’Avranches. Il y vient beaucoup de marchands du pays d’Auge : elle est renommée surtout pour les beaux bœufs qu’on y achète.

Toujours dans l'Annuaire du département de la Manche de 1850 cette fois, Leopold Delisle précise[6] : Renaud, comte de Boulogne donna à l’hopital de Saint-Jacques-du-Repas la moitié des foires qu’il avait au Repas, sur le territoire de Folligny, le jour Saint-Jacques et Saint-Christophe et le jour Saint-Denis.

En 1235, la foire du Repas se trouvait dans un des lots du comté de Mortain qui échurent au roi de France. En 1318, il fut jugé que les hommes de la baronnie de Saint-Pair seraient francs et quittes en vendant et en achetant aux foires du Repas. En 1326, les foires du Repas rapportaient 8 livres au Roi.

En 1920, la foire du 11 juin rassemblait 600 chevaux et 3000 bovins. La proximité de la gare avec ses possibilités d'expédition pour Paris ont donné attrait à ces foires.


La gare de chemin de fer

Première moitié du XX° s.
la gare en 2008

Le premier coup de pioche de la ligne Paris-Granville est donné en 1860. Elle sera finalement inaugurée le 3 juillet 1870 en gare de Granville après bien des péripéties.

Concernant la ligne Lison-Dol, le choix se portera sur le tracé via Cérences, la Haye-Pesnel au détriment du tracé via Granville. Cette ligne fut à son origine dénommée "ligne stratégique de Cherbourg à Brest" car elle devait permettre de porter des troupes au point menacé par un débarquement de l'ennemi. Pour cela, elle devait être à peu de distance des côtes, mais suffisamment éloignée pour échapper au canon de la flotte adverse. Le tronçon de la ligne Coutances-Avranches fut terminé en 1879.

La ligne Lison-Dol coupe la ligne Paris-Granville à Folligny. C'est ainsi que Folligny, hérita de la gare de correspondance, du dépot et est devenu une bourgade cheminote. Ainsi en 1939, 200 cheminots y étaient affectés.

Dans le dernier quart du 20ème siècle, la gare est rattachée à celle de Granville. Les principales activités y sont transférées. Folligny aura été une cité cheminote pendant un siècle.

à propos de la ligne Paris-Granville sur Wikipedia


Démographie.png Démographie

50188 Folligny Population graphe jtt.png





Pour accéder aux données détaillées pour chacune des communes

Pictos recherche.png Voir les données détaillées ...


Sommaire


Repère géographique.png Repères géographiques

Localisation

Les communes limitrophes de Folligny sont : Saint-Sauveur-la-Pommeraye, La Meurdraquière, Équilly, Hocquigny, La Lucerne-d'Outremer, Saint-Jean-des-Champs.


Hydrographie

L'aulne, la Thanaise, le Doucoeur, le ruisseau de la Coquerie, le Thar, la Tharnaise.


La voie romaine

Une ancienne voie romaine allant de Rennes (Condate) à Avranches (Legedia), Coutances (Cosedia Constantia) puis Valognes (Alauna) en passant par Hocquigny, Le Repas, Le Loreur et Cérences. Selon Emile Vivier[7], cette voie aurait emprunté d'anciennes pistes gauloises, les romains en transformant quelques-unes en routes, en les pavant de larges dalles assurant ainsi leur solidité et leur durée. Encore en quelques endroits, elle porte le nom de « Chemin Perré » ou de "chemin Chaussé" comme à Cérences. De plus D. Levalet rapporte qu'avant 1835 au Repas près de la très ancienne chapelle placée sous le vocable de Saint Denis, furent trouvées des poteries et des monnaies romaines, des tuiles rouges à rebord, et des tombeaux qui ne renfermaient plus que des cendres.


Illustrations - Photos anciennes.png En photos


Familles notables.png Notables

Les seigneuries

LA BESLIERE

En 1744, Gabriel-Charles Lemprereur, chevalier, seigneur châtelain de Saint-Pierre-Langers, la Rochelle, la Beslière, la Lande Servon de Cavigny, président de la Chambre des comptes et finances du Parlement de Normandie. La famille Lemprereur conservera la seigneurie jusqu'à la Révolution.


MESNIL-DREY

  • 1697, Jean-François-Eustache Le Mercier, seigneur de Granville, le Mesnildrey, Saint-Ursin, Saint-Léger, dame Françoise de Saint-Ouen son épouse


Les maires

FOLLIGNY

Prénom(s) NOM Mandat Observations
- -  
Jean François SOULATRE 1792 - 1812 (1748-1818)  
Pierre DUHAMEL 1812 - 1815  
Guillaume LARCHER 1815 - 1816  
Pierre ALIX 1816 - 1817  
Jean LORANCE 1817 - 1832  
Pierre ALIX 1832 - 1835  
Joseph LEPROVOST 1835 - 1849  
Pierre PLAINE 1849 - 1864  
Louis-Marie FEVRIER 1864 - 1872  
Louis LORANCE 1872 - 1890 (1822-1890)  
Michel PROVOST 1891 - 1900  
Emile ROSSELIN 1900 - 1919  
Joseph CHANTELOU 1919 - 1925  
François HUBERT 1925 - 1926  
François SCELLES 1926 - 1928  
André CONSTANT 1928 - 1933  
Jules DRILLET 1933 - 1945  
Marcel LEBIGRE 1945 - 1965  
Victor LENOIR 1965 - 1989  
Archange HARASSE 1989 - 1995  
Bernard DEFORTESCU 1995 - 2014  
Jean-Pierre GIRARD 2014 -  


LA BESLIERE

Prénom(s) NOM Mandat Observations
- -  
- -  
Joseph HUBERT-PATINIERE -  
Pierre FONTAINE - 1831  
Magloire HUBERT-PATINIERE 1831 - 1838  
Désiré LORAULT 1838 - 1847  
François TRILLY 1847 - 1870  
Eloi HÉDOUIN 1870 - 1879  
Pierre LHOMME 1879 - 1897  
Jean-Marie FONTAINE 1897 - 1904  
Joseph FONTAINE 1904 - 1914  
Auguste LHOTELIER 1914 - 1917  
Joseph FONTAINE 1917 - 1935 (1874-1935)  
Pierre Henri DUVAL 1935 - 1946 (1886-1946), cultivateur  
Lucien FONTAINE 1946 - 1947 (1874-1935)  
Louis PORÉE 1947 - 1974  
- -  


MESNIL-DREY

Prénom(s) NOM Mandat Observations
- -  
Jean GENVRESSE La Fosse 1796 - 1816  
Charles-François BOUILLON 1816 - 1831 en 1830  
Jean-Baptiste GENVRESSE La Fosse 1831 - 1835  
Jean-François GENVRESSE 1835 - 1872  
Albert DULIN 1872 - 1884  
Alphonse GENVRESSE 1884 - 1902  
Louis GENVRESSE 1902 - 1919  
Auguste LEROUX 1919 - 1923  
Paul LEBRETON 1923 - 1964 (1890-1964)  
Jules BRIAULT 1964 - 1974  
- -  


Les curés

FOLLIGNY

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
Jean-François de TAILLEBOIS - en 1735, prieur-curé de Folligny, chanoine de Saint-Augustin  
- -  

LA BESLIERE

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
Jean de LA BELLIERE - en 1677  
Jacques de LA BELLIERE - en 1694  
- -  
Charles PAYEN - en 1744  
- -  
Blason de Jacques de La Bellière[8]


LE MESNIL-DREY

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
Louis NAVET - doyen de Saint-Pair en 1717, 1718, 1731  
- -  
Michel LE COUPÉ - en 1750  
- -  


Liste des titulaires de la Légion d'Honneur

Médaille - Légion d'honneur.png
Prénom(s) NOM Naissance Décès Observations
Julien André PELLERIN 30/11/1792 (Folligny) 22/06/1854 Lieutenant au 7° régiment de cuirassiers, chevalier en date du 19/6/1831  
Lucien Marcel CAHU 17/09/1898 (La Beslière) -  

Source : Base Léonore


Morts des guerres 1914-1918 / 1939-1945

Pictos recherche.png Consulter la liste ...


Ressources généalogiques

Dépouillements d'archives

Documents numérisés

>> Voir la liste complète sur Geneanet

Cimetières


Informations pratiques

Horaires d'ouverture de la mairie

Horaires Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dimanche
Matin 9h00-12h00 9h00-12h00 9h00-12h00 9h00-12h00 9h00-12h00 - -
Après-midi - - - - - - -
50188 Folligny Mairie.JPG

La mairie, architecte Paul DUBUFFE
Adresse : 42 rue de la Libération - 50320 Folligny

Tél : 02 33 61 33 11 - Fax :

Courriel : commune.folligny@wanadoo.fr

Site internet : Communauté de communes du pays hayland

GPS : -° / -° (GoogleMaps) ou Cassini / Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)

Commentaire :

Source : (3/2011)


Dépouillements des registres paroissiaux

  • Folligny : Registres de 1793 à aujourd'hui
  • La Beslière : registres de 1673 à aujourd'hui
  • Le Mesnil-Drey : registres de 1692 à aujourd'hui


Dépouillements du CG50 :

  • Folligny : 1793-1892 (BMS)
  • La Beslière : 1673-1798 (BMS)
  • Le Mesnil-Drey : 1692-1812 (BMS)


Dépouillements en accès libre : Bases généalogiques de la Manche :

  • La Beslière : 1673-1798 (M)
  • Le Mesnil-Drey : 1803-1880 (M, registres de catholicité)

(mise à jour décembre 2009)


Les dispenses de consanguinité

Elles sont disponibles aux archives départementales de la Manche à Saint-lô ou encore aux archives diocésaines de Coutances (sur rendez-vous).

Pictos recherche.png La liste concernant la commune ...


Les recherches de noblesse

Pictos recherche.png voir ...

Archives notariales

Il n'y a pas de notaire, les habitants utilisaient principalement les services des notaires de La Haye-Pesnel.

Remarques

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

  • Le Hericher : « Avranchin monumental et historique », t. 2 E. Tostain éditeur à Avranches en 1848. page 32
Pictos recherche.png Lire l'article d'Edouard Le Hericher sur Folligny ...
Pictos recherche.png Lire l'article d'Edouard Le Hericher sur La Beslière ...
Pictos recherche.png Lire l'article d'Edouard Le Hericher sur Le Mesnildrey ...
  • (4) L. HULMEL, Folligny-Le Repas, Revue de l’Avranchin, t.22, p.582, 1927-29.
  • (5) « Le Repas : une station routière gallo-romaine » : D. LEVALET, Annales de Normandie, Janvier 2006.
  • Compte-rendu de visite à Folligny, Revue de l'Avranchin, t.83, p.246, juin 2006.
  • (7) "Paris-Granville, 150 ans d'histoire", Jean-Marie VANNIER, Marigny, Eurocibles, 2005
  • Georges LECOURT, "Deux curés se disputent la paroisse de La Beslière en 1790", Revue de l’Avranchin, 1961-62, tome XXXIX, p. 311
  • L. HULMEL, "La Beslière", Revue de l’Avranchin, 1941.

Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)

Référence.png Notes et références

  1. Dubosc archiviste, Inventaire sommaire des Archives départementales antérieures à 1790 (Manche, archives civiles, série A), Imp. Jacqueline Saint-Lô, 1865, 421 p., A 1129.
  2. mention  : Conseil Régional de Basse-Normandie / National Archives USA
  3. Toustain de Billy, Histoire des évêques de Coutances p.307 et 308
  4. Le Repas : une station routière gallo-romaine ; Annales de Normandie Janvier 2006
  5. Abbé Expilly, Dictionnaire géographique, historique et politique des Gaules et de la France, t. 3, p. 196.
  6. Léopold Delisle : « Notes sur les anciennes foires de la Manche », dans Annuaire de la Manche 1850.
  7. Emile Vivier, "Anciens grands chemins de l’Avranchin", Revue de l’Avranchin et du Pays de Granville, tome XXXIII, N° 199, juin 1954.
  8. Charles D'HOZIER, 150 blasons de l'élection de Coutances, 1697, AD Manche, cote 4 J 46.