50060 - La Bloutière

De Geneawiki
Aller à : navigation, rechercher

Retour

La Bloutière
Informations
Pays Portail-regionalisme-FRA.png    France
Département 50 - Blason - Manche.png    Manche
Métropole
Canton Blason Villedieu-les-Poêles-50639.png   50-48   Villedieu-les-Poêles
Code INSEE 50060
Code postal 50800
Population 398 habitants (2009)
Nom des habitants Les Bloutierions
Superficie 931 hectares
Densité 46 hab./km²
Altitude Mini:80 m
Point culminant 172 m
Coordonnées
géographiques
-° / -° (GoogleMaps) Cassini
Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)
Localisation (avant 2015)
50adm LaBloutiere.png
          Arrondissement                 Canton                 Commune      ?
Section Tableau : Modifier

HHistoire.pngistoire de la commune

Fragments d'histoire

En 1244, Louis IX, Roi de France, fit abattre le château de Rollos à La Bloutière ; mais les donations de ces seigneurs furent conservées au prieuré du lieu[1].

Le 25 fructidor an II, le moulin à papier tout neuf (propriété de M. Piel-Ferronnière, maire du Mesnil-Amand) fut le théâtre d'un évènement sanglant. La chouannerie se signala par cinq meurtres dont la paroisse fut le théâtre, le premier eut lieu sur la personne de monsieur Marin Dubois, agent municipal de la commune et riche propriétaire. Il fut commis à l'usine à papier située au lieu la Ferronière sur les bords de la rivière de Sienne... Il semble qu'il y ait un problème de datation dans ce qui nous est rapporté[2].


Topo.jpg Toponymie

Il s'agit d'une formation médiévale classique, suffixe en -ière composée avec le nom de famille Blouet[3].

Attestations anciennes

1189, Bloteria

1200, Bloetaria, cartulaire de la Bloutière


Marianne.jpg Histoire administrative

Sous l'ancien Régime, la paroisse dépendait de la sergenterie Chaslon, de l'élection de Coutances, de la généralité de Caen.

La paroisse dépendait du bailliage de Coutances, du grand bailliage de Cotentin.


Notice sur la commune en 1838

Fabriques de casseroles en cuivre. Papeteries.

On voit dans cette commune les restes d’un ancien château fort, nommé château de la Roche, au bord de la rivière de Sienne, en face du château de la Roche-Tesson. En 1199, un prieuré considérable fut fondé près du château de la Bloutière[4].


Patrimoine.png Patrimoine

L'église

L'église
If funéraire millénaire


L'église est sous le vocable de Notre-Dame[5].
Cette paroisse dépendait de l’archidiaconé du Val de Vire et du doyenné de Gavray.

Petite église typiquement cotentinaise. La croisée du transept, avec ses piles massives, ses arcades chanfreinées, ses groupes de têtes décoratives, forme la partie la plus intéressante et la plus ancienne[6].


Le prieuré

Blason du prieuré[7]

L’an 1200, le 3 mai, Guillaume de Tournebu [ndr évêque de Coutances] bénit et dédia sous l’invocation de Saint-Thomas de Cantorbéry, l’église du prieuré de La Bloutière, fondé l’année précédente, dans la paroisse de ce nom, pour des chanoines réguliers de Saint-Augustin, par Richard de Rollos[8].

Des donations de la famille de Rollos ont accompagné cette création, elles comprenaient les églises de La Bloutière, de Fleury, de Bricqueville-la-Blouette, les terres de la Husardière, Luvacrie, la Marquetière et la Cornelerie[1].

La paroisse d'Hocquigny lui fut donnée, en 1236, pour le service des pauvres de l'Hotel-Dieu de la Haye-Pesnel par Foulques Paynel. La paroisse ainsi que l'Hostel-Dieu de Hocquigny ou de La Haye Painel sont administrés par un religieux de la communauté.

Odon Rigaut, archevêque de Rouen visita les églises en 1251, 1253, 1263 pour user de son autorité pour réformer les abus et ramener les prêtres et les peuples à leur première régularité. Il vint à la Boutière, mais ce monastère était si pauvre qu’il ne prit rien pour sa visite[9].

Le 11 septembre 1371, du consentement de l'évêque Sylvestre de la Cervelle, Luce de Villars, veuve de Guillaume d'Argouges, donna au prieuré de La Bloutière l'église de Saint-Fragaire[10].

Les derniers religieux le quitte en 1764.


Industrie.jpg L'activité économique

En 1842, la commune possédait 2 papeteries produisant 3600 rames pour une valeur de 21 600 F. Elle possédait aussi un moulin mécanique occupant 3 ouvriers qui faisaient moudre annuellement 18000 hectolitres de blé pour une valeur de 324 000 F[11].


Démographie.png Démographie

Année 1794 1800 1806 1820 1831 1836 1841 1846 1851 1856
Population 668 639 712 671 702 788 731 660 672 668
Année 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
Population 648 571 578 582 551 546 535 489 503 458
Année 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
Population 432 424 425 444 443 454 455 442 398 374
Année 1982 1990 1999 2009 2011 2016 2021 - - -
Population 418 428 418 398 407 425 - - - -

Sources : Cassini/EHESS : de 1962 à 1999, population sans doubles comptes, Insee : depuis 2006, population municipale référencée tous les 5 ans.

Cf. : Cf. : Cassini, INSEE 2006, 2011 & 2015 & 2016.</small>


Repère géographique.png Repères géographiques


Les communes limitrophes de La Bloutière sont : Fleury, Villedieu-les-Poêles, La Colombe, Percy, Montaigu-les-Bois, Le Mesnil-Garnier.

Illustrations - Photos anciennes.png En photos


Familles notables.png Notables

Les seigneurs

Les Rollos

Richard de Rollos (Roullours), dont les fiefs en Normandie s'étendaient sur Roullours, Viessoix, Vaudry, Chènedollé, Truttemer et dans le Cotentin, participa à la conquête. Il reçut des terres dans le comté de Lincoln, il était, en 1076, chambellan du duc Guillaume (le-Conquérant)[12].

Dans sa descendance, il existe de nombreux Richard. Un autre Richard avait épousé la fille du vicomte d’Avranches puis comte de Chester, Hughes Goz dit le Loup. Il devient seigneur de la Bloutière par sa femme[13].

Guillaume, certainement fils de ce dernier avait épousé Isabelle de la Haye, seconde fille de Richard de la Haye, baron de la Haye-du-Puits, et de Mathilde de Vernon.

Richard de Rollos, certainement fils de Guillaume, est le fondateur du prieuré en 1199 (cf. supra).

Les Rollos émigrent en Angleterre, après 1204, Leurs biens en Normandie ont fait l’objet de saisies et leur château détruit en 1244.

Les maires

Prénom(s) NOM Mandat Observations
- -  
- -  
Léonord CRESPIN - médecin, en 1862  
- -  
M. BOISSEL - pendant la guerre 14-18  
- -  
Gaston LEMAISTRE - en 1978  
- -  
Roland BAZIRE 1995 - 2008  
Hubert QUEUNIET 2008 - 2014 Retraité  
Didier GUILBERT 2014 -  


Morts des guerres 1914-1918/1939-1945

Pictos recherche.png Consulter la liste ...


Ressources généalogiques

Dépouillements d'archives

Documents numérisés

>> Voir la liste complète sur Geneanet

Cimetières


Informations pratiques

Horaires d'ouverture de la mairie

Horaires Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dimanche
Matin - - - 10h00 - 12h00 10h00 - 12h00 - -
Après-midi 16h30 - 18h30 - - - - - -
50060 - La Bloutière mairie.jpg

Mairie
Adresse : 3 place de la Mairie - 50800 La Bloutière

Tél : 02 33 51 49 58 - Fax :

Courriel :

Site internet : Site de la Communauté de Communes

GPS : -° / -° (GoogleMaps) ou Cassini / Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)

Commentaire :

Source : (7/2011)


Dépouillements des registres paroissiaux

Registres : de 1583 à nos jours (lacunes)

Dépouillements du CG50 : 1583 à 1802 (M), Lacunes 1646-1700

Dépouillements sur le Net en accès libre : Bases généalogiques de la Manche Registres de catholicité : 1804 - 1880 (BMS).

(mise à jour août 2009)


Les recherches de noblesse

Pictos recherche.png voir ...


Archives notariales

Remarques

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

  • Le Hericher : « Avranchin monumental et historique », t. 2 E. Tostain éditeur à Avranches en 1847 ; Canton de Villedieu-les-Poëles, t. 2, pages 672 et suivantes.
Pictos recherche.png Lire l'article d'Edouard Le Hericher ...
  • Paul Lecacheux, « Le Cartulaire de Guillaume Le Gros, prieur de la Bloutière », in Mélanges de la Société de l'histoire de Normandie. Documents, 9e série, 1925, p. 105-198
  • "La Bloutière" dans les publications multigraphiées de la Société d’Archéologie et d’Histoire de la Manche en 1979, 8° série, p. 71-76.

Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)

Référence.png Notes et références

  1. 1,0 et 1,1 Richard Seguin, Histoire archéologique des Bocains, Imprimerie Adam, Vire 1822 p. 201.
  2. La Voix du patrimoine du Val-de-Sienne, N° 55, mai 2012
  3. F. de Beaurepaire, "Les noms des communes et anciennes paroisses de la Manche", Paris 1986, p. 81.
  4. Guide pittoresque du voyageur en France, tome V, 1838, Firmin-Didot frères, Paris, p. 15.
  5. Abbé LECANU, « Histoire du diocèse de Coutances et d’Avranches » Coutances 1878, page 329 et suivante (t. 2).
  6. Bernard BECK, « Quand les normands bâtissaient des églises » OCEP, 1981.
  7. Charles D'HOZIER, 150 blasons de l'élection de Coutances, 1697, AD Manche, cote 4 J 46.
  8. Abbé LECANU, op. cit. page 162.
  9. Richard Seguin, Histoire archéologique des Bocains, contenant les antiquités naturelles, civiles, religieuses et littéraires du Bocage, Imprimerie Adam, Vire, 1822, p. 295
  10. Paul Lecacheux, « Le Cartulaire de Guillaume Le Gros, prieur de la Bloutière », in Mélanges de la Société de l'histoire de Normandie. Documents, 9e série, 1925, p. 132.
  11. Annuaire du département de la Manche, 1842, pp. 209-210.
  12. Camille Cautru, La participation du Bocage Normand à la conquête de l'Angleterre, In Supplément aux Annales de Normandie. 4e année, n°3-4, 1954, L'histoire locale à l'école : La Normandie au Xème siècle, II. pp. 35-41
  13. Rodolphe de Mons, Identification des notables de l'Avranchin et du Cotentin cités dans le livre noir de l'Abbaye de la Lucerne (1143-1309), in Publications multigraphiées de la Société d'Archéologie et d'Histoire de la Manche, Fasc. 83, 1992.