50038 - Beauchamps

De Geneawiki
Aller à : navigation, rechercher

Retour

Beauchamps
Informations
Pays Portail-regionalisme-FRA.png    France
Département 50 - Blason - Manche.png    Manche
Métropole
Canton Blason La Haye-Pesnel-50237.png   50-17   La Haye-Pesnel
Code INSEE 50038
Code postal 50320
Population 388 habitants (2009)
Nom des habitants Beauchanais (ses)
Superficie 410 hectares
Densité 86 hab./km²
Altitude Mini:
Point culminant 136 m
Coordonnées
géographiques
-01°21'28"E/48°49'59"N
Localisation (avant 2015)
50adm Beauchamps.png
          Arrondissement                 Canton                 Commune      ?
Section Tableau : Modifier

HHistoire.pngistoire de la commune

Topo.jpg Toponymie

Camp / Champ, dans le sens de plaine cultivée, toponyme abondamment représenté dans le domaine gallo-roman.

Attestations anciennes

1172, Bello Campo[1]


Marianne.jpg Histoire administrative

Sous l'Ancien Régime, la paroisse relevait du bailliage secondaire de Cérences et du bailliage principal du Cotentin ou de Coutances. Elle dépendait de l'élection de Coutances, de la généralité de Caen. Elle appartenait à la sergenterie Sabot.

La seigneurie de Beauchamps, avec extensions au Mesnil-Rogues, Mesnil-Vineman, Esquilly sous le comté de Mortain ; simple gage-pleige, cour et usage. Château démoli et en ruine par la fortune des guerres. Patronage de l’église de Beauchamps, Service des ainés à garder une nuit la foire de Montmartin[2].

En 1310, 21 feux sur la paroisse de Mesnil-Rogues, 9 feux en la paroisse de Champrepus, 7 feux en la paroisse de Mesnil-Amant, 7 feux en la paroisse de Mesnil-Vineman, 7 feux en la paroisse de Ver sous nous Raoul de Beauchamp[3].


les cahiers de doléances en 1789

La paroisse appartenait au bailliage secondaire de Cérences et au bailliage principal du Cotentin ou de Coutances.

Députés : Thomas NEEL ; Jean-Baptiste LEBALLIN

Le cahier de doléances n'a pas été retrouvé (en 1907).

Bailliage de Cérences, nobles possédant fiefs : Le comte de Briges, représenté par messire Charles-Adolphe de Maucouvenant, chevalier de Sainte-Suzanne, son beau-frère.


Notice sur la commune en 1838

Cette commune est le berceau de l’une des familles les plus distinguées et les plus historiques de l’Angleterre. Un seigneur de Beauchamps était à la conquête ; il s’appelait Hugues. Parmi les Beauchamps, comtes de Warvick, on remarque William, qui joua un rôle très important dans les guerres d’Ecosse et du Pays de Galles, sous le règne d’Edouard Ier. Thomas se distingua plus particulièrement encore dans les guerres d’Edouard III, et surtout aux batailles de Crécy et de Poitiers. L’histoire de Froissard est remplie des prouesses de ce vaillant capitaine. Dans le XIV° siècle, Clémence Du Guesclin, épousa en premières noces Raoul, seigneur de Beauchamps. Le château de Beauchamps était au haut d’un coteau au pied duquel coule la rivière d’Airou, à la limite des cantons de Villedieu, la Haie-Pesnel, et Gavray[4].


Patrimoine.png Patrimoine

L'église

L'église



L'église est sous le vocable des saints Crespin et Crespinien. La cure demeura jusqu’à la fin à la présentation du seigneur du lieu.[5].
Le 16 juillet 1864, la foudre s'abat sur la tour de l'église, laquelle s'effondra en provoquant d'importants dégats. De cette église, il ne reste aujourd'hui qu'une chapelle dans le cimetière. Les travaux de l'église actuelle s'achèveront en 1880.

Sous l'ancien régime, cette paroisse dépendait de l’archidiaconé du Val de Vire et du doyenné de Gavray.

La paroisse sera supprimée en juillet 1977 et rattachée à celle de Folligny.


Le cimetière

La chapelle
La croix du cimetière

Dans le cimetière, la chapelle vestige de l'ancienne église et la croix datant de 1667.


Industrie.jpg L'activité économique

Du fait de sa situation géologique, de nombreuses carrières furent en exploitation sortant la pierre dite de Beauchamps. La dernière a fermé dans la décennie 1990.


Démographie.png Démographie

Année 1794 1800 1806 1820 1831 1836 1841 1846 1851 1856
Population 660 608 691 711 738 678 692 682 727 705
Année 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
Population 683 642 630 592 545 548 511 510 505 439
Année 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
Population 434 384 403 380 384 422 402 383 348 314
Année 1982 1990 1999 2009 2011 2016 2021 - - -
Population 299 314 354 388 376 404 - - - -

Sources : Cassini/EHESS : de 1962 à 1999, population sans doubles comptes, Insee : depuis 2006, population municipale référencée tous les 5 ans.

Cf. : Cassini, INSEE 2006, 2011 & 2015 & 2016.


50038 Beauchamps Population graphe jtt.png


Sommaire

Repère géographique.png Repères géographiques

Les communes limitrophes de Beauchamps sont : Équilly, Le Mesnil-Rogues, Le Mesnil-Villeman, Champrepus, La Haye-Pesnel.


Lieux-dits, noms de villages

Hameau aux Comptes, Hameau aux Riches, le Motey, La Croix Chatel, la Corbinière, le Manoir, la Pichardière, La Forge au Balais, Laugrinière, la Petitière, Village Cacquevel, le Moulin, la Gombauderie, la Bougourderie, la Gautrie, les Hauts vents, la Huberderie, la Houtinnière, la Porte Durey, la Soulâtrie, le Scion.


Illustrations - Photos anciennes.png En photos


Familles notables.png Notables

Les de Beauchamp

Il est admis que les maisons de Beauchamps, de Saint-Denis et de Murdrac de Poterel ont même origine ayant divers surnoms, et mêmes armes avec peu de différence… Le seigneur de Beauchamp qui épousa Clémence du Guesclin, portait d’azur à 4 jumelles d’or, au lion passant de même en chef ce qui ressemble beaucoup aux armes de Meurdrac, St Denys et Trelly[6]

I – Guillaume de Beauchamp marié à Malherbe d’où :

II – Raoul de Beauchamp marié à Clémence Du Guesclain, nièce de messire Bertrans du Guesclin jadis connestable de France d’où

  • Jehanne de Beauchamp mariée à messire Jehan de Hotot, seigneur du lieu
  • Un fils a épousé la fille de messire Jacques de Mony, chevalier, seigneur du lieu de Mony
  • Guillemette de Beauchamp qui suit

III – Guillemette de Beauchamp mariée à Jehan, sire de Colombière et baron de la Haye-du-Puits et en seconde noces à messire Jehan de Creullet, chevalier, sieur du lieu d’où 3 filles :

  • 1 - L’une mariée à La Bellière
  • 2 - L’autre à Fréville de laquelles sont issues
  • Jehan Le Herissé en son vivant docteur en droit et official de Caen
  • Guillaume Le Hérissé, chevalier, seigneur de Creullet
  • 3 - L’autre mariée à messire Guillaume de Cambernon, seigneur du lieu et de Montpinchon[7].


17 juin 1377, Lettre de Pierre de Navarre, comte de Mortain, lieutenant du roi de Navarre son père mandant à Jean Lefran, trésorier du roi de Navarre, en considération des services «  que messire Raoul de Beauchamp, chevalier, chambellan de mondit seigneur (le roi de Navarre) lui a fait au temps passé de donner pour une fois à la fille aisnée dudit messire Raoul au mariage faisant d’elle avec messire Jehan de Hotot » la somme de 500 francs d’or et de délivrer celle-ci audit messire Jehan de Hotot[8].

1398, accord entre noble dame Clémence du Guesclin, veuve de Raoul de Beauchamp, chevalier et Jehan de Hotot et la dame sa femme par lequel ladite dame de Hotot cède en viager à la dite veuve les fieux de Saint-Jean-des-Champs et du Mesnil-Vineman, lesdits mariés se réservant la propriété desdits fiefs[2].

Les seigneurs

  • 1066, Hughes de Beauchamps qui commandait à la Conquête les troupes du Val de Sienne. Toutes les listes citent son nom  ; il figure dans le Domesday, sous la forme de Hugo de Belcamp, comme Tenant en chef dans trois comtés et comme Sous-tenant dans huit endroits du Hertfordshire[9].
  • 1172, Hugues de Beauchamp devait au roi le service d’un chevalier pour le comté de Mortain
  • 1287 Jean Marie de Beauchamp vendit : Nobili domino Radulfo de Bello Campo militi unam quart. frumenti ad mensuram de Haya Paganelli... ad feodum de la Favrerie[9].
  • 1300, Raoul de Beauchamp
  • 1327, Fouquier ou Fouques de Beauchamp, écuyer tient une vavassorie en la paroisse de Beauchamps et du Mesnil-Rogues, est tenu du roi à cause du comté de Mortain aussi seigneur de La Meurdraquière
  • Guillaume de Beauchamps certainement aussi seigneur de La Meurdraquière.
  • 1361, 1378 Raoul de Beauchamp († av. 1398), lieutenant du roy de Navarre, seigneur de La Meurdraquière, époux de Clémence Du Guesclain.
  • 1392, Aveu de Jean de Hotot au droit de dame Jeanne de Beauchamp sa femme pour une franche vavassorie à Beauchamps et au Mesnil-Rogues en la comté de Mortain et pour une franche vavassorie au Mesnil-Amand, aussi seigneur de La Meurdraquière et Hotot.
  • 1411, Jehan de Creullet († av. 1414), chevalier, seigneur de Beauchamps, époux de Guillemette de Beauchamp
  • 1418, 1436, le roi d’Angleterre donne à Jean de Beauchamp de Powik le château de Beauchamps[2]

Pierre de Bérauville acquiert la seigneurie de Beauchamps en 1438[10]. Elle reste passe dans les mains de la famille puis passe dans la famille de Pierrepont vers 1570.

  • 1570, Guillaume de Pierrepont († avant 1597) au droit de son épouse Jeanne de Bérauville.
  • 1612, Jean de Pierrepont, fils puiné de Guillaume, écuyer, seigneur et châtelain de Beauchamps, Mesnil-Rogues et Baudreville[11]. Marié en 1595 à Catherine Pigousse.
  • 1657, 1679, Robert de Pierrepont, seigneur de Beauchamps, Mesnil-Rogues, Baudreville, Pirou, Folligny, lieutenant de la compagnie écossaise des gardes du corps du roi, colonel et brigadier de cavalerie, gouverneur de l’ile de Ré et lieux en dépendant.
  • 1696, François-Jacques de Pierrepont († en 1712), seigneur de Beauchamps, Mesnil-Rogues et verge de Folligny,
  • 1718, Robert de Pierrepont († en 1751 à Paris), frère de François-Jacques. Chevalier, seigneur de Saint-Nicolas-de-Pierrepont, Escolleville, Beauchamps, Mesnil-Rogues, Baudreville, Ourville, la verge de Folligny. Sans postérité.
  • 1759, Charles-François de Thère († en 1764 à Valognes), chevalier, seigneur et patron d’Esglandes, Saint-Pierre-d’Arthenay, Héroudeville, Saint-Nicolas-de-Pierrepont, Escolleville, Beauchamps, Mesnil-Rogues, Baudreville, Pirou, Ourville, la verge de Folligny. Neveu de Robert de Pierrepont et son seul héritier du fait de Catherine-Thérèse de Pierrepont, sa mère.
  • 1770, Barnabé-Louis-Gabriel d’Osmond-Medavy († en 1791 à Bruxelles), chambellan du duc d’Orléans, seigneur et patron de Medavy, Beauchamps, Mesnil-Rogues, Folligny… Pirou au droit de son épouse Rose-Thérèse-Guillemine de Thère, fille de Charles-François.
  • 1785, Christophe-Joseph de Malbert de Montjot de Briges, chevalier, comte de Briges († en 1795 à Quiberon), premier écuyer du roi en survivance en sa grande écurie, capitaine au régiment des dragons du Comte d’Artois, seigneur et patron de Beauchamps, Mesnil-Rogues, Baudreville et Folligny au droit de son épouse Charlotte-Rose-Jacqueline d’Osmond, fille de Barnabé-Louis-Gabriel d’Osmond[2]


Les maires

Prénom(s) NOM Mandat Observations
- -  
- -  
Pierre CHEMIN an VI - 1808  
Jean-Baptiste LEBALLAIS 1808 - 1815  
Jean-Baptiste NEEL 1815 - 1818  
Charles LEBALLAIS 1818 - 1824  
Thomas LEPRODHOMME 1824 - 1830  
Jean FEVRIER 1830 - 1848  
Thomas AUGRAIN 1848 - 1850  
Félix LEMONNYER 1850 - 1870 Médecin  
Prosper AUGRAIN 1870 - 1889 fils de Thomas  
Amand ROSSELIN 1889 - 1904  
Jules LEPETIT 1904 - 1915 Homme de lettres  
Amand FEVRIER 1915 - 1929  
Albéric LEGENTIL 1929 - 1939  
Alexandre PINAULT 1942 - 1946  
Georges COUENNE dit Bouverie 1946 - 1947  
Émile LEHÉRISSEY 1947 - 1949  
Georges COUENNE dit Bouverie 1949 - 1968 élu précédemment en 1946  
Émile LEHÉRISSEY 1968 - 1985 élu précédemment en 1947  
Jacques MAINCENT 1985 - 1989  
Guy HALLAIS 1989 - 2001  
Jean-Pierre REGNAULT 2001 - Retraité, réélu en 2014  
- -  


Morts des guerres 1914-1918 / 1939-1945

Pictos recherche.png Consulter la liste ...


Ressources généalogiques

Dépouillements d'archives

Documents numérisés

>> Voir la liste complète sur Geneanet

Cimetières


Informations pratiques

Horaires d'ouverture de la mairie

Horaires Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dimanche
Matin - - - - - 9h00 - 12h00 -
Après-midi - 14h30 - 16h30 - - - - -
50038 - Beauchamps Mairie.JPG

Mairie
Adresse : 3 place de l'église - 50320 Beauchamps

Tél : 02 33 61 31 18 - Fax :

Courriel : communedebeauchamps@orange.fr

Site internet : Site de la mairie

GPS : -° / -° (GoogleMaps) ou Cassini / Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)

Commentaire :

Source : (8/2009)


Dépouillements des registres paroissiaux

Collections : 1671 à aujourd’hui (lacunes : 1672, 1676-1678, 1692)

Dépouillements du CG50 : 1671-1792 (BMS), 1793-1892 (NMD)

(mise à jour janvier 2010)


Les dispenses de consanguinité

Elles sont disponibles aux archives départementales de la Manche à Saint-Lô ou encore aux archives diocésaines de Coutances (sur rendez-vous).

Pictos recherche.png La liste concernant la commune ...


Les recherches de noblesse

Pictos recherche.png voir ...


Archives notariales

De 1686 à 1791, la commune a dépendu du notariat de La Haye-Pesnel.

Remarques

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

  • Edouard LE HERICHER, Avranchin monumental et historique, E. Tostain éditeur à Avranches, 1848, t. 2.
Pictos recherche.png Lire l'article...
  • René CASSIN, Beauchamps de village en bocage, 2011, One Book, Condé-sur-Noireau

Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)

Référence.png Notes et références

  1. Jean Adigard des Gautries, Fernand Lechanteur, Les noms des communes de Normandie - V. In: Supplément aux Annales de Normandie. 12e année, n°4, 1962. Les noms des communes de Normandie (suite) pp. 1-11.
  2. 2,0, 2,1, 2,2 et 2,3 Fonds Michel Lepesant (AD50 284 J 39), fichier fiefs ; AN P 289 3, n° 156
  3. Fonds Michel Lepesant, op. cit. ; Bibl. Nat. Pièces Originales 238, de Beauchamp, dossier 5296, No 4
  4. Guide pittoresque du voyageur en France, tome V, 1838, Firmin-Didot frères, Paris p. 15.
  5. Abbé LECANU, « Histoire du diocèse de Coutances et d’Avranches », Coutances, 1878, page 278 et suivante (t. 2).
  6. Charles de Gerville, Recherches sur les anciens Châteaux de la Manche, par M. de Gerville, Mémoires de la Société des antiquaires de Normandie, années 1827 et 1828, pages 59 et suivantes.
  7. Manuscrit de la première moitié du XVI°, Bibl. Nat., Cabinet d’Hozier 223, dossier 5798 Malherbe, no 12 à 15 dans Fonds Michel Lepesant
  8. Bibl. Nat. P O 238, de Beauchamp, dossier 5296, No 15. dans Fonds Michel Lepesant.
  9. 9,0 et 9,1 Edouard LE HERICHER, Avranchin monumental et historique
  10. Selon la généalogie de la famille de Bérauville.
  11. Fonds Michel Lepesant (AD50 284 J 39), fichier fiefs. Dom Lenoir, t. 54, p. 184