44026 - Carquefou

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Retour

Carquefou
Blason de Carquefou
Informations
Pays Portail-regionalisme-FRA.png    France
Département 44 - Blason - Loire Atlantique.png    Loire-Atlantique
Métropole Nantes Métropole
Canton Blason Carquefou-44026.png   44-04   Carquefou

Blason Carquefou-44026.png   44-06   Carquefou (Ancien canton)

Code INSEE 44026
Code postal 44470
Population 19 805 habitants (2017)
Nom des habitants Carquefoliens, Carquefoliennes
Superficie 4 342 hectares
Densité 456,13 hab./km²
Altitude Mini : 1 m
Point culminant 76 m
Coordonnées
géographiques
47.2969° / -1.4928° (GoogleMaps) Cassini
Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)
Localisation (avant 2015)
44026 - Carte administrative - Carquefou.png
          Arrondissement                 Canton                 Commune      ?
Section Tableau : Modifier

Carquefou est située dans le département de la Loire-Atlantique. La ville est longée par l'Erdre, et parsemée de nombreux manoirs construits par les notables nantais à partir du XVIe siècle. Rurale jusqu'au milieu du XXe siècle, la commune est profondément modifiée par l'expansion urbaine de Nantes.

Sommaire

Histoire.png Histoire de la commune

Chronologie

  • 850 : Nominoë, roi des Bretons, à Carquefou, rend le comté nantais à son allié Lambert
  • 1124 : le duc Conan "confirme l'église de Carquefou à Brice, évêque de Nantes"
  • XIVe siècle : le duc de Normandie s'empare de Carquefou
  • XVe siècle : les Monfort récupèrent Carquefou
  • 1430 : Jean V de Bretagne exempte d'impôts les habitants de Carquefou
  • 1430 : édification d'une église, sur l'actuel place Aristide Briand
  • XVIe siècle : le culte catholique momentanément supprimé, après la conversion au protestantisme par la famille d'Avaugour
  • XVIIe siècle : la famille d'Avaugour revient au catholicisme et reconstruit l'église
  • XVIIe siècle : visite de la marquise de Sévigné au château de la Seilleraye
  • 1775 : la paroisse compte 1700 communiants
  • 1791, 8 mai : Julien NICOLAS, curé constitutionnel
  • 1792, 2 septembre : exécution de Joseph BECAVIN, à la prison des Carmes à Paris
  • 1793, 29 juin : siège de Nantes par l'armée vendéenne commandée par Jacques Cathelineau
  • 1926 : béatification de Joseph BECAVIN, par le pape Pie XI

Toponymie

  • Carcafagum, endroit planté de hêtres
  • Quercufolio, chêne au feuillage épais

Héraldique

Blason de Carquefou


De gueules, à un chêne arraché de sinople glandé d'or ; au chef d'hermine.


Devise

Quercus foliata semper virens signifie « Chêne feuillu toujours vert ».

Histoire administrative

  • Département - 1801-1957 : Loire-Inférieure, 1957-2020 : Loire-Atlantique
  • Arrondissement - 1801-2020 : Nantes
  • Canton - 1801-2020 : Carquefou

Résumé chronologique :

  • 1801-.... :

Patrimoine.png Patrimoine bâti

Les anciennes églises primitives

À l'origine, au IVe siècle, une chapelle dépendait de la paroisse Saint-Donatien et Saint Rogatien de Nantes.
Louis XI et le duc Conan de Bretagne confirment, en 1124, l'église de Carquefou à Brice, évêque de Nantes.
Édification d'une deuxième église, sur l'actuel place Aristide Briand, en 1430 par le recteur Maurice CAILLETEAU.

La nef mesure 19,30 mètres de longueur sur 9 mètres de large. Le chœur a une profondeur de 6 mètres et une largeur de 5,72 mètres.
L'église, composé de deux chapelles latérales de 11,40 mètres de longueur, a une contenance de 600 personnes.
Un petit clocher en charpente possède une couverture d'ardoises.

Une bénédiction de l'église a eut lieu le 4 octobre 1736. Le conseil municipal fit enlever les bancs de M. de BECDELIEVRE, seigneur de la Seilleraye et de M. LINSENS, seigneur de l'Epinay et briser les armoiries le 20 juin 1790. Le culte catholique est rétablie le 8 février 1802.

Les cloches de l'église

Noms Poids Dates Parrains et marraines Commentaires
Georges-Rosalie 294 kg 1736
  • Georges-Briand MAILLARD, chevalier, seigneur du Bois-Saint-Lys
  • Dame Rosalie de BOUSSINEAU de MAURE, épouse de Messire Jacques Léonard de la RABELAIS, chevalier, seigneur du HOUSSEAU
Fondue, en 1791, à la monnaie de Nantes pour en faire des canons.
Anne-Félicité - 1787
  • Puissant seigneur Hilarion Anne François Philippe, marquis de Becdelièvre, seigneur de la Seilleraye, Avaugour, la Bouvardière et autres lieux, conseiller du roi en tous ses conseils, chevalier, premier président de la chambre des comptes de Bretagne.
  • Puissante dame Marie Félicité Charlotte Michelle de Bourigand Du Pé d'Orvault, épouse de haut et puissant messire Marie Bonaventure de Ménardeau, chevalier seigneur de Maubreuil, la Gilière et autres lieux, chevalier de l'Ordre Royal et militaire de St-Louis.
Pauline-Armande-Calixte 450 kg 1849
  • Armand Bouvais de la Fleuryaie
  • Calixte de Larlan, marquise de Becdelièvre
Fabriquée dans la fonderie Voruz de Nantes

Église Saint-Pierre-et-Saint-Paul

Carte postale ancienne


La bénédiction de la première pierre de l'actuelle église, date du 8 décembre 1869, pour le début de la construction et se termine le 19 avril 1874, à nouveau bénie par l'évêque de Nantes Mgr FOURNIER.
Des tableaux peints sont l'œuvre de Louis SERENDAT de BELZIM.

Noms Poids Dates Parrains et marraines Commentaires
Alix-André 1 800 kg 1897
  • André de Cassin, baron de Kainlis
  • Alix de Courtarvel, comtesse de Solages
  • Note : do #
  • Fondue par l'entreprise Astier
Emilie-Sophie 1 150 kg 1897
  • Emile Hardouin, ancien maire de Carquefou
  • Sophie Hardouin, son épouse
  • Note : ré #
  • Fondue par l'entreprise Astier
Marie 800 kg 1897
  • Louis Maugat, curé de la paroisse
  • Marie-Félicité Pageau, épouse Clouet
  • Note : fa
  • Fondue par l'entreprise Astier
Pauline-Armande-Calixte 450 kg 1849
  • Armand Bouvais de la Fleuryaie
  • Calixte de Larlan, marquise de Becdelièvre
  • Se trouvait dans l'ancienne église
  • Descendue en 2003 et offerte au musée du Temps qui Passe
Juliette Géraldine 380 kg 2004
  • Gérard Uzureau
  • Juliette Royer-Lepage
  • Note : sol #
  • Coulée à Orléans à la Fonderie Bollée

Cf. : Site Paroisse-Carquefou-Sucé-sur-Erdre (fichier pdf)

Châteaux et manoirs

Château de la Barre (Barbe)

Le château de la Barre date du XVe siècle.
Guillaume GRIMAUD, secrétaire du duc Jean V de Bretagne, en est le premier seigneur.

Château de Bel-Air (Bellair)

Château de Bel-Air du XIXe siècle, devenu restaurant.

  • Propriétaires :

Le château est construit par M. PELLERIN de la VERGNE en 1864, puis est hérité de son fils aîné Albert PELLERIN de la VERGNE et son épouse Marguerite-Marie QUERQUI de la POUZAIRE.
Autre fils qui y a habité, François PELLERIN de la VERGNE et son épouse Solange de FREMOND de la MERVEILLÈRE.

Château de la Bidaudière

Le château de la Bidaudière date du XVIe siècle.
Il eut comme propriétaires Arthur ÉCOMARD, maire et notaire de Carquefou.

Château de la Brechetière

Le château de la Brechetière, construit au XVIe siècle, fut la propriété de la famille GUISNEL, notaire à Nort-sur-Erdre.

Château de la Cadranière

Château de la Cadranière du début du XXe siècle.

Château de la Chambre

Le château du XVIe siècle a été la propriété de M. MARCHIS de la CHAMBRE, maire de Carquefou au XIXe siècle, puis de M. BINET, directeur de l'entreprise de biscuiterie LU (Lefèvre-Utile).

La chapelle de la Chambre, est en ruine en 1686.

Manoir de la Chaumière

La famille ÉCOMARD a été propriétaire du manoir.

Château de la Couronnerie

Le château de la Couronnerie est édifié au XIXe siècle.
Il a appartenu entre autre à Guillaume FRESNEAU, sire de la Couronnerie, Guillaume de COUPPEGORGE, seigneur de Maubreuil et de la Couronnerie et de la famille AVROUIN-FOULON, dont Louis Avrouin-Foulon, maire de Carquefou de 1865 à 1878.

La chapelle de la Couronnerie du XVIIe siècle (1660), fondée par Guillaume FRESNEAU, n'existe plus.

Château des Enfas

Château de l'Epinay

Le château de l'Epinay (Lepinay) a été construit au XVIIe siècle à l'emplacement de l'ancien manoir du Bernier, il eut les propriétaires Péronné de CARNÉ au XIVe siècle et Charles de Harrouys au XVIe siècle.
Le château est partiellement inscrit aux MH[1] en 1963.

Château de la Fleuriaye (Fleuriais)

Le château de la Fleuriaye de 1852, construit par Elzéar BOUVAIS de la FLEURIAYE, est transmis, à son décès, à sa nièce Marie Valentine de la FLEURIAYE et son époux Samuel de CHASTEIGNER.
Actuellement propriété de la commune de Carquefou.

Château de la Florigny

Centre de loisirs.

Château de la Madeleine

Château de Maubreuil

L'ancien château détruit lors de la Révolution a fait place à l'actuel château de 1815.

  • Propriétaires:
  • Guillaume de COUPPEGORGE, chevalier, XIVe siècle
  • Artus de MENARDEAU, XVIe siècle
  • Jacques Marie Armand de BEAUREGARD, XVIIIe, prend le nom de MAUBREUIL après la Révolution
  • Félix COSSIN de CHOURSES, négociant et armateur
  • Albert Louis Guillaume, marquis de DION, époux de Laure Félicie COSSIN
  • Albert, marquis de DION de WANDONNE
  • Département de la Loire-Atlantique
  • Un sanatorium est construit dans le parc en 1936.
  • Devenue, actuellement, un centre de repos pour malades.

Manoir de la Pilardière

Le manoir de la Pilardière date du XVIIe siècle.

Manoir du Plessix

Le manoir du Plessix a appartenu à Bernardin HAY et son épouse Anne d'AUSSY, puis à François MABIT.

Château des Renaudières

Le château des Renaudières a été édifié au XVIIe siècle. Une chapelle y fut incendiée en 1793 par les colonnes infernales.
Il eut les propriétaires de la famille d'ESPINOZE au XVIe-XIXe siècle, la famille BOUVAYS de la FLEURIAYE, la famille du REAU.

Château de la Seilleraye

Le château de la Seilleraye a été construit en 1671 par l'architecte Delahaye, sur les plans de Mansard, avec un jardin à la française de Le Nôtre.
Le château est partiellement classé et inscrit aux MH[2] en 1994. Mme de Sévigné y séjourna quelques temps. Son portrait en Diane chasseresse, par Mignard, se trouve dans la chambre qu'elle occupa.

Le premier propriétaire fut Guillaume de HAROUYS, trésorier général de Bretagne et maire de Nantes.
Le château a été un centre hospitalier régional, depuis la Seconde Guerre mondiale (1943).

La chapelle de la Seilleraye date aussi de 1671.

Moulins

Moulin de Clouet

Le moulin de Clouet est un moulin à eau du XVIIe siècle.
Il eut les fariniers Joseph PERRAULT (1790) et Jean PERRAULT (1836).

Moulin de Fay

Le moulin de Fay est un moulin à vent du XVe siècle.

Moulin Neuf

Le moulin Neuf fut tenu par un meunier de la famille CHRETIEN.

Moulin de Rabinard

Le moulin de Rabinard était utilisé par un meunier de la famille RABIN au XVIIesiècle.

Moulins disparus

  • Moulin du Bourg, moulin à vent disparu.
  • Moulin de Gachet, moulin à vent détruit pendant l'occupation allemande.
Le meunier Louis Donatien VIÉ, dit Gueule de Serpent, est décédé en 1916.
  • Moulin de la Magdelaine-en-Bois fut détruit en 1880.
  • Moulin de la Seilleraye n'existe plus.

Musée

  • Musée de L'Erdre et Espace d'exposition des Renaudières

Patrimoines disparues

Chapelles disparues

  • La chapelle de la Blanche, fondée en 1530, par le recteur Geoffroy MOREAU, se situait au milieux de l'ancien cimetière de Carquefou, elle est aujourd'hui disparue.
  • La chapelle du Chêne, fondée en 1764, bénie le 7 novembre 1765 par Louis François Macé de Vaudoré, est dédiée à Notre-Dame-de-l'Assomption. Elle n'existe plus.
  • La chapelle du Plessis-Chérault, la chapelle des Renaudières et la chapelle de la Fillonnière du XVIIe siècle (plus utilisé en 1686), n'existent plus.

Château du Bois d'Avaugour

Cet ancien château a eut comme propriétaires la famille d'AVAUGOUR, la famille LE CLERC, dont Jacques Gabriel Louis LE CLERC marquis de JUIGNÉ et de MONTAIGU qui vend le château le 2 mai 1769 au marquis de BECDELIÈVRE, seigneur de la SEILLERAYE.
La chapelle du Bois d'Avaugour, dite chapelle de Roualland (Roualan ou Rouellan) située près du ruisseau du Gaubert, lieu de sépultures de la famille d'AVAUGOUR, n'existe plus.

Château du Vieil Epinay

Le château a été la propriété de Charles de Harrouys, au XVIe siècle. Il est ensuite devenu un bâtiment de ferme, détruit en 1966 et remplacé par un lotissement. Seul vestige, le vieux puits, dans le jardin d'un particulier.

Manoir de Clouet

Guillaume POUPONNEAU, acquière le manoir le 7 septembre 1553 à l'évêque de Nantes, puis se transmet au fil du temps aux familles HERBERT, FORGET, MAILLARD du BOIS SAINT-LYS, BOUVAIS de la FLEURIAYE et ECOMARD.

Manoir de la Vincendière

Le manoir a été construit au XVIe siècle. En 1429, Geulequin LALLIER en est le seigneur. Puis le manoir passe à Guillaume MONNYER, Noël HAYS (vers 1540), Pierre MERSENT, la famille POULAIN avec Jean POULAIN seigneur du Housseau et sa première épouse Perrine MERSENT, puis sa deuxième épouse Anne BARILLIER.
Il ne reste que des ruines d'une ancienne chapelle.

Repère géographique.png Repères géographiques


Démographie.png Démographie

Année 1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
Population 2 273 1 259 2 156 2 379 2 626 abs. 2 690 2 912 2 899 2 891
Année 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
Population 2 810 2 897 2 799 2 782 2 932 2 909 2 902 2 751 2 670 2 843
Année 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
Population 2 609 2 586 2 538 2 472 2 635 3 026 3 169 3 287 3 744 6 239
Année 1982 1990 1999 2006 2011 2016 2021 - - -
Population 9 664 12 877 15 377 17 898 18 022 19 384 - - - -

Sources : Cassini/EHESS : de 1962 à 1999, population sans doubles comptes, Insee : depuis 2006, population municipale référencée tous les 5 ans.

Cf. : Cassini, INSEE 2006, 2011, 2016 & 2017

Illustrations - Photos anciennes.png En photos

Cartes postales

Photos

Familles notables.png Notables

Les maires

Prénom(s) NOM Mandat Observations
Pierre STALDER 1971 - 1983 Conseiller général du canton de Carquefou (1973-1985).  
Francis SERGENT 1983 - 1989  
Gisèle GAUTIER 1989 - 2003 Née le 09/12/1938. Députée maire. Conseillère régionale (1992-2003). Sénatrice (2001-2011).  
Claude GUILLET 2003 - 2014  
Véronique DUBETTIER-GRENIER 2014 - (2020) Née le 02/04/1962.  
Pictos recherche.png Article détaillé : Consulter la liste des maires ...

Les notaires

Pictos recherche.png Article détaillé : Consulter la liste des notaires ...

Les curés

Pictos recherche.png Article détaillé : Consulter la liste des curés ...

Les vicaires

Pictos recherche.png Article détaillé : Consulter la liste des vicaires ...

Les titulaires de la Légion d'honneur

Pictos recherche.png Article détaillé : Consulter la liste des titulaires de la Légion d'honneur ...

Monument aux morts couleur france.png
Monument aux morts

Le monument aux morts

Morts des guerres 1914-1918 / 1939-1945

Pictos recherche.png Article détaillé : Consulter la liste ...

Ressources généalogiques

Dépouillements d'archives

Documents numérisés

>> Voir la liste complète sur Geneanet

Cimetières


Informations pratiques

Horaires d'ouverture de la mairie

Horaires Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dimanche
Matin 9 h - 12 h 30 9 h - 12 h 30 9 h - 12 h 30 9 h - 12 h 30 9 h - 12 h 30 9 h - 12 h * -
Après-midi 13 h 30 - 17 h 13 h 30 - 17 h 13 h 30 - 17 h 13 h 30 - 17 h 13 h 30 - 17 h - -
Commune.png

Mairie
Adresse : Rue de l'Hôtel de Ville - 44470 CARQUEFOU

Tél : 02 28 22 22 22 - Fax : 02 28 22 22 21

Courriel :

Site internet : Site officiel

GPS : ° / ° (GoogleMaps) ou Cassini / Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)

Commentaire : * Accueil ouvert le samedi matin uniquement pour l'état civil.

Source : L'annuaire Service Public (Février 2020)

Associations d'histoire locale

  • Le Temps qui Passe, histoire et patrimoine local.
  • De Dion et Patrimoine, rénovation, entretiens de biens et objets liés au patrimoine carquefolien.

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

  Carquefou - Une paroisse bretonne

  • Carquefou... Le temps qui passe, cahiers de 1 à 8; Association Le Temps qui Passe.

Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)

Référence.png Notes et références

  1. Château de l'Epinay : Fiche Base Mérimée
  2. Château de la Seilleraye : Fiche Base Mérimée



Medaille geneawiki.png
Cet article a été mis en avant pour sa qualité dans la rubrique "Article de la semaine" sur l’encyclopédie Geneawiki.