43200 - Saint-Julien-Chapteuil

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Retour

Saint-Julien-Chapteuil
Blason Saint-Julien-Chapteuil-43200.png
Informations
Pays Portail-regionalisme-FRA.png    France
Département 43 - Blason - Haute-Loire.png    Haute-Loire
Métropole
Canton Blason en attente.png   43-06   Emblavez-et-Meygal

Blason Saint-Julien-Chapteuil-43200.png   43-23   Saint-Julien-Chapteuil (Ancien canton)

Code INSEE 43 200
Code postal 43260
Population 1880 habitants (2015)
Nom des habitants Capitoliens, Capitoliennes
Superficie 2826 hectares
Densité 66,52 hab./km²
Altitude Mini: 771 m
Point culminant 1408 m
Coordonnées
géographiques
45.0358° / 4.0617° (GoogleMaps) Cassini
Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)
Localisation (avant 2015)
43200 - Saint-Julien-Chapteuil carte administrative.png
          Arrondissement                 Canton                 Commune      ?
Section Tableau : Modifier

HHistoire.pngistoire de la commune

Bref historique

La localité de Saint-Julien s’est développée autour d’un prieuré fondé à la fin du xie siècle par un groupe de moines bénédictins que les seigneurs de Chapteuil avaient fait venir de la Chaise-Dieu. Pour l’église Saint-Julien Chapteuil appartenait à l’archiprêtré de Monistrol-sur-Loire, lui-même partie du diocèse du Puy. En 1733, Jean Pierre de Surrel (1686-1756) fit l'acquisition du fief de Saint-Julien, qui restera en possession de la famille de Surrel de Saint-Julien jusqu'à la Révolution française. La commune a été créée entre 1790 et 1794 par la fusion des communes éphémères de Saint-Julien et Chapteuil.


Héraldique

D'azur au lion d'argent , armé et lampassé de gueules.

Histoire administrative

  • Département - 1801-2019 : Haute-Loire
  • Arrondissement - 1801-.... : ....
  • Canton - 1801-2015 : Saint-Julien-Chapteuil
  • Commune - 1801-.... : ....

Résumé chronologique :

  • 1801-.... :

Patrimoine.png Patrimoine

Église Saint-Julien

Façade - Photo J-P GALICHON
Vue sur les absides et absidioles - Photo J-P GALICHON



Édifice en grès d'Auteyrac construit sur un rocher basaltique dominant le bourg d'environ 50 mètres.
Le chevet date du XIIe siècle, certains bâtiments conventuels ont disparu ainsi que le clocher. Des annexes ont été ajoutées, les nefs latérales surélevées et la dernière travée ainsi que la façade datent du XIXe, mais la pierre d'Auteyrac a été conservée pour ces extensions, sauvegardant ainsi l'unité de l'ensemble.
Dans la nef, les piliers massifs avec colonnes engagées coiffées de chapiteaux sculptés datent de l'époque romane.
Un des chapiteaux décoré de motifs géométriques (triangles, cercles) est probablement un "réemploi" datant du Xe ou XIe siècle.
Au XVe siècle deux chapelles latérales ont été percées au niveau de la première travée, la chapelle de la Vierge côté sud et la chapelle saint Joseph côté Nord.
Le dallage du sol date du XIXe.
Le chœur est roman. La croisée du transept est surmontée d'une coupole dont la base a huit côtés. Sa forme symbolise la voûte terrestre.
L'abside est en "cul de four" arrondi à l'intérieur alors que le chevet est à pans coupés à l'extérieur.
Le clocher porche construit en 1872 est une copie du clocher roman de saint Saturnin avec ses arcatures lombardes et ses baies jumelées. Sa forme octogonale évoque le Christ ressuscité dont le huit est le symbole. Avant la réalisation de ce clocher, l'église possédait un clocher peigne à l'extrémité du transept sud.
La façade de style roman réalisée au XIXe siècle s'inspire de celle de la cathédrale du Puy. Pour les encadrements des ouvertures elle associe deux couleurs (grès blond et rose d'Auteyrac et trachyte bleuté de Monac[1].
Fontaine baptismale
Située à l'entrée du chœur, elle date du XIIIe siècle. Elle a été retrouvée dans le jardin de la cure. Ses huit faces étaient sculptées. Sept côtés évoquent les jours de la semaine et le huitième la résurrection du Christ. Sur trois faces on peut observer les trois âges de la vie.
Le Lutrin
Sculpté dans le noyer par le curé BANCEL du Mazet-Saint-Voy en 1884. Le pélican surmontant l'œuvre symbolise le Christ et l'amour paternel. Le pupitre représente le roi David dans une mandorle entourée de blé et de vigne. Entourant la colonnette centrale les quatre évangélistes sont surmontés par leurs symboles ( Saint Mathieu : l'homme ailé ; Saint Luc : le taureau ; Saint Marc : le lion ; Saint Jean : l'aigle).

Sources [2]

L'église est classée aux M.H depuis le 16 septembre 1916[3].

Chapelle Saint-Barthélémy

Vue côté abside - Photo J-P GALICHON
La façade - Photo J-P GALICHON



Chapelle située au hameau de La Chapelette.
L'abside et la nef semblent d'origine romane et dateraient des XIe et XIIe siècle. La façade et le clocher sont des reconstructions du XVIIe siècle.
La chapelle est nommée pour la première fois en 1210. Des sarcophages mérovingiens trouvés à proximité laissent penser qu'il s'agit d'un lieu de culte plus ancien.

La chapelle est inscrite aux M.H depuis le 07 mai 1982[4].

Sources [5]

Vestige de la forteresse

Neck de Chapteuil et les orgues basaltiques
Vestige de la forteresse- Photo J-P GALICHON
Porte - Photo J-P GALICHON



Le château construit au IXe siècle fut rasé en 1574.


Repère géographique.png Repères géographiques

Vue depuis les ruines du château de Chapteuil - Photo J-P GALICHON

Plusieurs sucs dépassant les 1000 mètres et faisant partie du massif du Meygal sont situés sur la commune :

- au nord : le mont Chanis (altitude 1231 m ), le mont Rouge ( 1159 m ), le Peyre de Bard ( 1200 m ), le suc de la Faye ( 1106 m ) ;
- à l’est : le Mounier (altitude 1408 m , point culminant de la commune), dont les flancs nord, ouest et sud appartiennent à la commune ;
- au sud : la Tortue (altitude 1327 m ) et le Montcharret ( 1199 m ), dont les flancs nord se situent dans la commune ;
- au centre, à environ 1 km du bourg de Saint-Julien, s’élève le suc de Chapteuil (altitude 1031 m ), remarquable par ses orgues basaltiques, et porteur d’une tour en ruine.

La commune est arrosée par La Sumène[6] qui est un affluent de la Loire. Elle prend sa source sur le Massif du Meygal sur le territoire de la commune de Queyrières, près du lieu-dit les Chalayes.

Démographie.png Démographie

Année 1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
Population 2 205 2 151 2 467 2 440 2 721 2 548 3 115 2 620 2 641 2 646
Année 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
Population 2 878 2 802 3 144 3 305 3 219 3 298 3 168 3 316 3 384 3 421
Année 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
Population 2 920 2 635 2 384 2 296 2 287 2 105 1 820 1 762 1 646 1 499
Année 1982 1990 1999 2006 2011 2016 2021 - - -
Population 1 569 1 664 1 804 1 877 1 864 1 881 - - - -

Sources : Cassini/EHESS : de 1962 à 1999, population sans doubles comptes, Insee : depuis 2006, population municipale référencée tous les 5 ans.

Cf. : Cassini, INSEE 2006, 2011 & 2015 & 2016.


Illustrations - Photos anciennes.png En photos

Familles notables.png Notables

Les maires

Prénom(s) NOM Mandat Observations
Amable Dominique de SANHARD 1790 - 1790  
Jean François MAURAS 1790 - 1791  
Jean Pierre MONTAGNE 1791 - 1793  
Jean Claude GENTIAL 1793 - 1795  
Jean Pierre ROUBIN 1795 - 1795  
Jean François GERVAIS 1795 - 1797  
Jean François MAURAS 1798 - 1800  
Jean Gabriel RICHAUD 1800 - 1804  
Louis Gabriel de BONNEVILLE 1804 - 1824  
Jean François MAURAS 1825 - 1829  
Jean GENTIAL 1829 - 1830  
Jacques SABATIER 1830 - 1834  
Jean François MAURAS 1834 - 1837  
Emmanuel MAURAS 1837 - 1851  
Jacques SABATIER 1852 - 1857  
Auguste Jean Pierre MATHIEU 1857 - 1870  
Émile MAURAS 1870 - 1874  
Auguste MATHIEU 1874 - 1876 (1820-1905) - Conseiller général  
Émile MAURAS 1876 - 1888  
Antoine LAYES 1888 - 1892  
Firmin JOUVES 1892 - 1897  
Jacques Jules MAURAS 1897 - 1904 Conseiller général  
Camille SABATIER 1904 - 1908 Conseiller général  
Auguste VERNET 1908 - 1925 Conseiller général  
Claude BOULHIOL 1925 - 1935 Conseiller général  
Jean BARRIOL 1935 - 1944  
Gabriel LAYES 1944 - 1947 Conseiller général  
Louis BOYER 1947 - 1959 Conseiller général  
Auguste ROUZIER 1959 - 1971  
Paul REYNAUD 1971 - 1989  
André RAVEYRE 1989 - 2008 Conseiller général  
André FERRET 2008 - (2020)  
- -  

Cf. : Mairesgenweb

Les notaires

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
- -  
- -  

Les curés

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
TERASSE - Curé en 1813[7]  
Augustin MALESCOT 1838- Source[8]  
- -  
Bruno PASCAL 1859- Source[9]  
Alexandre ROBERT 1872- Source[10]  
- -  
- -  
- -  

Ville de naissance de.jpg Ville de naissance et de décès de

  • Louis FARIGOULE, écrivain sous le nom de Jules ROMAINS, né le 25 août 1885, décédé à Paris le 14 août 1972
  • Victor André Laurent EYNAC, dit Laurent EYNAC, né le 4 octobre 1886 et mort le 16 décembre 1970 à Paris 7e, est un avocat, journaliste, et homme politique français. Il a occupé divers poste de Sous-secrétaire d'État et ministre entre janvier 1921 et juin 1940.

Monument aux morts couleur france.png
Monument aux morts

Monument - Photo J-P GALICHON


Pictos recherche.png Article détaillé : Consulter la liste des inscrits sur le Monument aux Morts ...


Ressources généalogiques

Dépouillements d'archives


Documents numérisés

>> Voir la liste complète sur Geneanet

Cimetières


Informations pratiques

Horaires d'ouverture de la mairie

Horaires Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dimanche
Matin - - - - - - -
Après-midi - - - - - - -
43200 - Saint-Julien-Chapteuil Mairie.JPG

Mairie
Adresse : Place Saint-Robert - 43260 SAINT-JULIEN-CHAPTEUIL

Tél : 04 71 08 70 14 - Fax : 04 71 08 42 20

Courriel : Contact

Site internet : Site officiel

GPS : -° / -° (GoogleMaps) ou Cassini / Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)

Commentaire :

Source : http://www.annuaire-mairie.fr ()

Associations d'histoire locale

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

  Jules Romains
  Entre Meygal et Mézenc

Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)

Référence.png Notes et références

  1. Lithotèque
  2. Panneaux explicatifs à l'intérieur de l'église
  3. Base Mérimée
  4. Base Mérimée
  5. Panneaux explicatifs à proximité de la chapelle.
  6. Sandre eau
  7. La France ecclésiastique: almanach du clergé
  8. Archives
  9. Archives
  10. Archives


Medaille geneawiki.png
Cet article a été mis en avant pour sa qualité dans la rubrique "Article de la semaine" sur l’encyclopédie Geneawiki.