42 - Saint-Just-sur-Loire

De Geneawiki
(Redirigé depuis 42279 - Saint-Just-sur-Loire)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Retour

Saint-Just-sur-Loire
(Ancienne commune)
Blason Saint-Just-sur-Loire-42250.png
Informations
Pays Portail-regionalisme-FRA.png    France
Département 42 - Blason - Loire.png    Loire
Métropole
Canton Saint-Just-Saint-Rambert
Code INSEE 42279
Code postal
Population habitants (1999)
Nom des habitants
Superficie hectares
Densité hab./km²
Altitude
Point culminant
Coordonnées
géographiques
-° / -° (GoogleMaps) Cassini
Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)
Localisation (avant 2015)
          Arrondissement                 Canton                 Commune      ?
Section Tableau : Modifier

Histoire.png Histoire de la commune

Le centre du village historique fut situé au hameau d'Urieux avant de se déplacer en bordure du fleuve.

En 1830 une ordonnance royale érige le village d'Andrézieux en commune autonome au détriment de Saint-Just-sur-Loire.
En 1891 les habitants des hameaux de Chirat et de Jarretières situés sur la commune de Saint-Just-sur-Loire demande par pétition leur rattachement à Andrézieux. En 1893 nouvelle pétition , un commissaire enquêteur est nommé concluant au bien fondé de la demande car la plupart des enfants de ces hameaux vont à l'école d'Andrézieux. Le conseil général et le conseil d'arrondissement valident les conclusions du rapport . Le conseil municipal de Saint-Just-sur-Loire démissionne en signe de protestation . Le conseil est réélu en août 1895 et le préfet ordonne au maire d'assumer ses fonctions jusqu'à la nomination de son successeur. Le 28 Juillet 1896 par décret les hameaux concernés sont rattachés à Andrézieux.

Saint-Just-sur-Loire et Saint-Rambert-sur-Loire (42279) fusionnent dans Saint-Just-Saint-Rambert (42279) par arrêté du 19 septembre 1972, paru au Journal officiel le 1er novembre 1972 et ayant pris effet au 1er janvier 1973.

Les anciennes communes étaient toutes les deux situées dans le canton de Saint-Rambert. A cette occasion le canton a pris le nom de canton de Saint-Just-Saint-Rambert.

La verrerie

La première verrerie a été fondée en 1826 par Antoine PASCAL , elle était spécialisée dans la fabrication des bouteilles. L'implantation d'une verrerie est probablement liée à la présence de la Loire d’où le sable était extrait et la présence d'un port sur la commune , port ou était chargé une partie du charbon des mines stéphanoises. De 1826 à 1865 quatre propriétaires se sont succédé à la tête de la fabrique. En 1865 c'est Mathias André PELLETIER qui achète aux enchère l'usine. Mr PELLETIER est issu d'une famille de verrier et reconverti les ateliers en verre de couleur soufflé .

En 1921 Saint-Gobain prend une part du capital est en 1961 la verrerie est acquise en totalité par Saint-Gobain et des ses ateliers sont sortis un certain nombre de créations remarquables (Vitraux de la synagogue du centre médical de Jérusalem pour Marc CHAGALL , vitraux de la chapelle de Vence pour Henri MATISSE etc..) ou de rénovations de qualité (Suite à la tempête de 1999 les vitres des fenêtres du château de Versailles ont du être changées)

Pictos recherche.png Pour en savoir plus....

Site de Saint-Gobain Saint-Just

Autres industries

Il convient de citer la teinturerie et en particulier la teinture de la soie et la fabrication de visserie par les établissements GROUSSET implantés au début du XXe siècle.

Les mariniers

En 1702 , des lettres patentes concèdent la navigation sur la Loire de Saint-Rambert jusqu'à Roanne aux sieurs André MANESSIER et Pierre LAGARDETTE. Pour circuler en bateau sur la Loire , il faut engager des travaux. C'est pourquoi il faudra attendre 1704 pour que Roanne soit relié à Saint-Rambert.
Les mariniers étaient principalement des habitants de Saint-Just-sur-Loire. En 1851 on compte encore environ 200 mariniers à Saint-Just. Mais l'arrivée du chemin de fer dans la seconde moité du XIXe marquera la fin de ce métier. Le débit de la Loire n'est pas régulier et les mariniers sont aussi agriculteur , charpentier ou autre.

Le chemin de fer

Saint-Just-sur-Loire est desservie par la première ligne de chemin de fer créée en France qui relie Saint-Étienne (Le Pont de l'Âne) à Andrézieux via la Fouillouse. Elle a été réalisée par l'ingénieur BAUNIER (fondateur de l'école des mines de St Étienne) . Cette voie a permis de remplacer le transport par mulets ou chevaux depuis les mines jusqu'à Saint-Just ou il était chargé sur « les Rambertes » pour Roanne.
La mise en service a eu lieu le 30 Juin 1827 et c'est des chevaux qui tractaient les convois . Il a fallu attendre 1844 pour que la traction soit effectué par une machine à vapeur. Les voyageurs ont pu emprunter ce nouveau moyen de locomotion a compter du 1er Mars 1832. Tant que la ligne n'ira pas au delà d'Andrézieux , elle facilitera le transport par bateaux au départ de Saint-Just. Mais a partir de 1833 la liaison Saint-Étienne Roanne sera ouverte , marquant ainsi la décroissance puis la fin du métier de batelier.

Quelques ligne sur l'histoire de liaison ferroviaire.

Héraldique

D'azur aux deux ancres de marine d'or passées en sautoir, cantonnées d'une étoile du même en chef.

Patrimoine.png Patrimoine bâti

Église Saint-Just

Église de Saint-Just : construite sur un terrain cédé par la famille MELLET-MANDARD . Sa construction date de 1828.

Mairie annexe

Immeuble construit en 1785 par Jean-Pierre BERRY-LABARRE (négociant cousin de la famille MELLET-MANDARD) que la famille occupera jusqu'en 1842. En 1851 la maison est acquise par la commune.

Repère géographique.png Repères géographiques

Démographie.png Démographie de Saint-Just-sur-Loire

.

Année 1793 1801 1806 1821 1831 1841 1851 1861 1872 1876
Population 1 500 - 1 621 1 807 2 500 2 322 2 560 2 337 2 102 2 242
Année 1881 1886 1891 1896 1901 1906 1911 1921 1926 1931
Population 2 641 2 438 2 429 2 685 2 577 2 445 2 409 2 604 2 642 2 858
Année 1936 1946 1954 1962 1968 1975 1982 1990 1999 -
Population 3 087 3 040 3 282 - - - - - - -

Sources : Cassini/EHESS : de 1962 à 1999, population sans doubles comptes, Insee : depuis 2006, population municipale référencée tous les 5 ans.

Source : Cassini

Illustrations - Photos anciennes.png En photos

Familles notables.png Notables

Les maires

Jean-Pierre MELLET-MANDARD : Fit fortune dans le commerce du charbon qu'il faisait extraire à Roche la Molière et acheminer à Roanne . (1811 – 1872)

.

Prénom(s) NOM Mandat Observations
- - -  
Jean MELLET-MANDARD 1804 - 1826 -  
- - -  
Jean-Pierre MELLET-MANDARD 1842 - 1872 -  
Mathias PELLETIER 1872 - 1878 -  
Jean VENDE 1878 - 1882 -  
Henri MARCOUX 1882 - 1895 -  
Gabriel VENDE 1895 - 1896 -  
André CHATROUILLOUX 1896 - 1908 Conseiller d'arrondissement  
Joannès BEAULIEU 05/1908 - 1925 Mobilisé pendant la guerre, c'est son adjoint DUFOUR qui assurera l'intérim.  
Guillaume TARDY 1925 - 1929 -  
Isidore DALAUDIERE 1929 - 1935 -  
Jean GASPIAN 1936 - 1944 industriel et député (1936/1945)  
François FARISSIER 1944 - 1945 -  
Francisque BEAULIEU 1945 - 1965 -  
Jean ALLIGIER 1965 - 1972 -  
- - -  

Les notaires

Prénom(s) NOM Période Observations
- - -  
- - -  
- - -  
- - -  
- - -  

Les curés

Prénom(s) NOM Période Observations
- - -  
Antoine VINCENT - Source[1]  
Jean FAVIER 22 janvier 1595 - Source[1]  
Mathieu MONTET 13 mars 1614 - Source[1]  
André REDON - 1641 Résignation[1]  
Benoît PETIT 1641 - Source[1]  
Jean BOST - Source[1]  
Antoine BOST 19 octobre 1698 - Source[1]  
César VALOUS 13 décembre 1712 - Source[1]  
Pierre François JAVELLE 5 décembre 1733 - Source[1]  
Claude Marie TINET - Ou THINET [1]  
Jean BARRIOT 25 février 1761 - Source[1]  
Pierre DUCHON 10 septembre 1783 - 1789 Source[1]  
- - Période révolutionnaire  
Pierre DUCHON 1803 - Source[2]  
Cyrille PICARDI Juin 1806 - Source[2]  
Jean MAERCIER Décembre 1810 - Source[2]  
François JAYOL Décembre 1854 - Source[2]  
Antoine Louis SIMAND 1884 - Source[2]  
Michel Marie Auguste FORESTIER Novembre 1888 - (1837 - 1919) - Ex curé de Saint-Romain-le-Puy  
Michel NOYEL 1911 - 1916 (1853 - 1925) - Ex curé de Maclas - Puis curé de curé de Corcelles  
Claude FAVERJON 1916 - 1920 (1853 - 1920) - Ex curé de Chessy  
- - -  
- - -  

Monument aux morts couleur france.png
Monument aux morts

Morts des guerres 1914-1918 / 1939-1945 de Saint-Just et de Saint-Rambert

Pictos recherche.png Consulter la liste ...

Informations pratiques

Horaires d'ouverture de la mairie

Horaires Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dimanche
Matin de 8H30 à 12H00 de 8H30 à 12H00 de 8H30 à 12H00 de 8H30 à 12H00 de 8H30 à 12H00 de 8H30 à 12H00 -
Après-midi de 13H30 à 17H00 de 13H30 à 17H00 - de 13H30 à 17H00 de 13H30 à 17H00 - -
42279 - Saint-Just-sur-Loire-Mairie annexe.jpg

Mairie
Adresse : 19Bis rue Joannes Beaulieu - 42170 Saint-Just Saint-Rambert

Tél : - Fax :

Courriel :

Site internet :

GPS : -° / -° (GoogleMaps) ou Cassini / Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)

Commentaire :

Source : Mairie (08/2011)

Associations d'histoire locale

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

  • Un siècle de commerce et d'artisanat à Saint-Just-sur-Loire . Les Amis du Vieux Saint-Just Saint-Rambert ISBN 2-9526976-6-3
  • Saint-Just Saint-Rambert au fil du temps de Véronique GUILLAUME ISBN 978-2 35792 001 9

Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)

Référence.png Notes et références


Medaille geneawiki.png
Cet article a été mis en avant pour sa qualité dans la rubrique "Article de la semaine" sur l’encyclopédie Geneawiki.