42147 - Montbrison

De Geneawiki
Aller à : navigation, rechercher


Retour

Montbrison
Blason deMontbrison
Informations
Pays Portail-regionalisme-FRA.png    France
Département 42 - Blason - Loire.png    Loire
Métropole
Canton Blason Montbrison-42147.png   42-07   Montbrison

Blason Montbrison-42147.png   42-09   Montbrison (Ancien canton)

Code INSEE 42147
Code postal 42600
Population 14589 habitants (1999)
Nom des habitants Les Montbrisonnais
Superficie 1633 hectares
Densité 893,38 hab./km²
Altitude Mini: 370 m
Point culminant 552 m
Coordonnées
géographiques
45.608333° / 4.065833° (GoogleMaps) Cassini
Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)
Localisation (avant 2015)
42147 - Montbrison carte administrative.png
          Arrondissement                 Canton                 Commune      ?
Section Tableau : Modifier

HHistoire.pngistoire de la commune

Bref historique

La plus ancienne mention du lieu remonte à 870 comme capitale des comtes de Forez.

La ville se forme autour d'un château élevé vers le milieu du XIe siècle sur une butte volcanique. Il contrôlait l'importante route nord-sud appelée Grand chemin de Forez.
Guillaume IV, comte de Lyon et du Forez y avait fondé un hôpital pour les voyageurs dès 1096.

Les comtes eurent un rôle déterminant dans l'extension considérable que prit la ville au XIIIe siècle. Guy IV créa un nouveau quartier au sud du Vizezy. Il décida la reconstruction de la seconde enceinte du château et transféra l'hôpital sur la rive droite.

Montbrisé sous la Révolution française.

L’institution des Préfets, en l’an VIII fait de Monbrison la préfecture du département de la Loire et ceci jusqu'en 1856. À cette date elle fut transférée à Saint-Étienne. Actuellement Monbrison est une sous-préfecture du département.


Histoire administrative

  • Préfecture de la Loire du 12 septembre 1795 au 1er janvier 1856.
  • Sous-Préfecture de la Loire

Résumé chronologique :

  • Le 1er janvier 1973, la commune de Moingt s’est associée à la commune de Montbrison.

Blason deMontbrison Héraldique

De gueule à la tour ajouré du champ et son avant-mur ouvert du champ , le tout d'argent maçonné de sable posé sur un mont aussi d'argent , mouvent de la pointe , au chef cousu de France.

Repère géographique.png Repères géographiques

  • Montbrison est situé à la limite de la plaine du Forez, au pieds des Monts du Forez.La commune est à environ 95 km de Lyon et 30 km de Saint-Étienne.
  • La rivière "le vizezy" traverse la ville de Montbrison.

Patrimoine.png Patrimoine

Tour de la Barrière ou des Adrets

La tour de la Barrière ou des Adrets

Cette tour est la seul subsstente du château comtal. Le premier château féodal fut construit par le Comte Artaud V, après son excommunication, en 1076, par le pape Grégoire VII (1073-1085). Le château agrandit et fortifié devient l'établissement principal des comtes de Forez, avec la permutatio de 1173, sous Guy II de Forez, quand Lyonnais et furent séparés définitivement. Le château occupait le sommet de la butte basaltique qui émerge de la plaine du Forez, au-dessus de la rivière de Vizézy , là où elle émerge des monts du Forez . Au franchissement de la rivière, le château comtal surveillait le passage du Grand Chemin de Forez. Sous les ordres du duc de Guise, gouverneur du roi, le château fut détruit du 21 au 27 juillet 1596.

Vue de Montbrison vers 1450 avec le château et la tour de la Barrière


Collégiale Notre-Dame d’Espérance

Au moyen-age la collégiale possède une assemblée de religieux appelée chapitre de moines. Ces clercs sont puissant et assurent les offices et enseignent à l'école du Chapitre afin de pourvoir les postes dans l'administration Comtale.

La construction de cette église gothique de plan basilical composée d'une nef centrale et de collatéraux, sans transept ni déambulatoire s’échelonne sur presque deux siècles et demi (1223-1466). Le chœur se termine par une abside pentagonale.Des chapelles ajoutées aux XVe et XVIe siècle s'ouvrent sur les collatéraux.

La tribune a été édifiée grâce au curé Jacques-Marie CROZET, qui réunit au moyen de dons et souscription l'argent nécessaire à la réalisation.

La tribune a été dessinée par l'architecte lyonnais Pierre BOSSAN et réalisé entre les années 1839 et 1840. Elle fut inauguré en 1842.

Un don d'une paroissienne, Mme LECLERC a permis de doter la collégiale d'un orgue. Orgue Callinet du facteurs d'orgues de Rouffach daté de 1842. L'orgue est constitué de 46 jeux (rangées de tuyaux) trois claviers à mains et un clavier à pédales. La fabrication du buffet dessiné par Pierre BOSSAN, de même facture que les stalles du chœur, sera confiée à l'atelier du sculpteur lyonnais Claude BERNARD.

Les stalles néo-gothique sont contemporaines de la construction de l'orgue et ont remplacées les anciens sièges détruits probablement à la révolution comme le jubé. Les 34 stalles ont été sculptées par le sculpteur lyonnais BERNARD. A noter les deux anges musiciens et les deux au phylactère qui encadre les stalles hautes.

Chaire à prêcher installée par la volonté du curé-archiprêtre PEURIERE en 1801. Elle fut réalisé en pierre de Tournus par l'architecte BENOIT , l'entrepreneur VISCONTI , le statuaire FANTAN et le menuisier MARQUIS, tous de Lyon pour la somme de 27800 francs.

Dans l'ancienne chapelle Saint André la restauration effectuée vers 1960 à permis de mettre au jour une peinture murale du XIIIe siècle représentant sainte Catherine d'Alexandrie terrassant un dragon.

La croix de pierre, à gauche de l'autel fut érigée lors d’une épidémie de peste au hameau d’Estiallet. Elle est installée dans la collégiale depuis mai 1980. Son fût est orné de statues polychromes.

L'ensemble est classé aux M.H depuis 1840[1]

Pictos recherche.png Pour en savoir plus.... 1er site ou Pour en savoir encore plus.... 2 éme site


Tombeau de Guy IV de Forez
Le tombeau de Guy IV , fondateur de la collégiale est placé dans l'abside. Seul le gisant subsiste , les huit pleurants n'existant plus. Le comte est représenté en habits civils mais porte les attributs (épées et éperons) des comtes. Le comte est représenté les mains jointes les pieds posé sur un lion symbole de force.


Chapelle du Couvent des Visitandines

Ancienne chapelle - Le Palais de justice - Quartier Saint Pierre - pendant de nombreuses années le siège de la Cour d'Assises de la Loire.

Commanderie de Saint-Jean des Prés

Élevé en 1160, est le plus vieil édifice de Montbrison.

Salle La Diana ou Salle des États de Forez

La Diana - Photo J-P GALICHON
La Diana - Photo J-P GALICHON

Fondée en 1223 - La salle héraldique de la Diana monument unique en France fût construite en 1295 par Jehan 1er et décorée à l’occasion de son mariage avec Alix de Viennois de 1728 caissons.
Sa voûte ogivale en tiers-point revêtue d'un lambris de bois, divisé par des baguettes saillantes en 48 zones verticales, subdivisées elles mêmes chacune en 36 caissons est décorée des blasons des familles invitées.
François 1er y fut reçu en 1536 lorsqu'il prit possession de son Comté du Forez.

L'ensemble est classé aux M.H depuis 1875[2]


Les remparts

Construits de 1428 à 1431, ont été rénovés ces dernières années.

Chapelle des Pénitents

Cette chapelle date du 18ème siècle.

Ancien couvent des Cordeliers

(1282) - Aujourd'hui L'hôtel de Ville


L'église Saint Julien

Église de Moingt


La tour

de Moingt

La porte Ogivale

de Moingt

Hôtel de la caisse d'épargne



Les travaux de construction du bâtiment commencent en 1904,

Le gros-oeuvre est achevé en 1905 (date portée sur le conduit de la cheminée extérieure) et l'édifice est achevé en 1906.

Son inauguration a eu lieu en 1907.

L'immeuble est inscrit à l'Inventaire général du patrimoine culturel depuis 2011[3]

Pictos recherche.png Pour en savoir plus....


Moingt

La commune de Moingt (3 398 h au recensement de 1999) s’est associée à la commune de Montbrison le 1er janvier 1973.(ce statut juridique de commune associée lui permet de conserver une section d’état-civil distincte, une section électorale distincte et donc de disposer de 8 élus au sein du conseil municipal)

L’histoire de Moingt

L’histoire de Moingt remonte au Ier et IIème siècle après JC.

Moingt, dont le nom actuel est d’origine celtique, est l’ancienne ville gallo-romaine d’Aquae Segetae.

De nombreux vestiges gallo-romains permettent de reconstituer les grandes étapes de l’histoire de cette cité thermale.

Des thermes, un théâtre, un temple, des tronçons d’aqueduc, des quartiers résidentiels ont été identifiés.

Illustrations - Photos anciennes.png En photos

42147 Montbrison.jpg

Hopital de Montbrison


Ville de naissance de.jpg Ville de naissance et de décès de

  • Pierre BOULEZ, compositeur contemporain et chef d'orchestre né le 26 mars 1925
  • Victor de LAPRADE, né le 13 janvier 1812, décédé à Lyon (Rhône) le 13 ou le 14 décembre 1883, poète oublié mais statufié au jardin d'Allard. "Il a baptisé l'art grec avec l'eau du Jourdain" (Th. Gauthier)
  • Marie de MEAUX né le 18 septembre 1830, décédé le 4 novembre 1907 à Ecotay-l'Olme . Ministre de l'Agriculture et du Commerce du 10/3/1875 au 9/3/1876 et du 17/5 au 23/11/1877.
  • Murielle ROBIN, actrice, née le 2 août 1955


Décès :

  • Édouard Alfred MARTEL, spéléologue né à Pontoise (Val-d'Oise) le 1[[er}} juillet 1859, décédé à Montbrison le 3 juin 1938
  • François RAVACHOL, anarchiste de son vrai nom François Claudius KÖENIGSTEIN, né à Saint-Chamond (Loire) le 14 octobre 1859, guillotiné à Montbrison le 11 juillet 1892

Démographie.png Démographie

Année 1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
Population 5 000 4 703 5 400 5 486 5 265 6 266 7 054 7 003 8 047 7 456
Année 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
Population 7 201 6 475 6 987 6 363 7 006 7 369 7 086 7 170 7 520 7 631
Année 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
Population 7 707 7 800 7 645 7 783 7 756 7 934 8 521 10 697 11 213 12 451
Année 1982 1990 1999 2006 2011 2016 - - - -
Population 13 280 14 064 14 589 15 127 15 324 - - - - -

Sources : Cassini/EHESS : de 1962 à 1999, population sans doubles comptes, Insee : depuis 2006, population municipale référencée tous les 5 ans.

Source :Cassini-Ehess, INSEE 2006, 2011 & 2013

Démographie.png Démographie de Moingt

Année 1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
Population 530 559 513 611 655 701 736 869 944 862
Année 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
Population 939 1012 1 075 1 044 1 089 1 268 1 208 1 163 1 211 1 126
Année 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
Population 1 156 1 253 1 295 1 328 1 365 1 423 1 530 - - -

Sources : Cassini/EHESS : de 1962 à 1999, population sans doubles comptes, Insee : depuis 2006, population municipale référencée tous les 5 ans.

Familles notables.png Notables

Notables du Montbrisonais Annuaire de Saint-Étienne 1914

Les maires

Prénom(s) NOM Mandat Observations
- -  
- -  
- -  
LAMBERT 21.04.1815 -  
DUMONCEL 14.03.1816 -  
Camille DEMEAUX 24.07.1821 -  
RATER 26.09.1830 -  
MOREL 12.01.1837 -  
DESARNAUD 10.06.1838 -  
BOUVIER 1.02.1842 -  
Jacques Constant LAGUERENNE 30.10.1846 - -  
Laurent CHAVASSIEU 22.03.1848 - -  
Jean Antoine BOUVIER 09.06.1849 - 11.1852 -  
André Camille DURAND 11.11.1852 - 08.1855 -  
Léon de SAINT-PULGENT 14.08.1855 - 11.1861 -  
Jean Marie MAJOUX 27.11.1861 - 03.1869 -  
Jean François REY 27.03.1869 - 09.1870 -  
Jean-Baptiste CHAVASSIEU 27.09.1870 - 05.1871 Conseiller général du canton de Saint-Just-Saint-Rambert - Député[4] - Sénateur[5]  
Christophe COLMET 26.05.1871 - 03.1874 -  
Paul de QUIRIELLE 10.03.1874 - 05.1876 -  
Georges LEVET 24.06.1876 - 01.10.1879 -  
Alfred AVRIL 2.10.1879 - 28.04.1882 -  
Georges LEVET 29.04.1882 - 17.03.1884 Conseiller général  
Henri Mathieu DUPUY 18.03.1884 - 18.02.1887 -  
Jean Marie FRAISSE 1887 - 1890 -  
Paul Philippe DULAC 1890 - 1894 -  
Claude CHIALVO 1894 - 1913 Conseiller général  
Jean-Baptiste RIGODON* 1913 - 1919 Conseiller général  
Louis DUPIN 1919 - 1943 Député[6]  
Jean VIAL 1943 - 1944 -  
Victor PATAY 1944 - 1953 -  
André MASCLE 1953 - 1962 -  
Louis CROIZIER 1962 - 1965 -  
André MASCLE 1965 - 1971 -  
Guy POIRIEUX 1971 - 1995 Conseiller général  
Philippe WEYNE 1995 - 2008 Conseiller général  
Liliane FAURE 2008 - 2014 Conseillère générale - [ Photo]  
Christophe BAZILE 2014 - (2020) -  
- - -  

Nota: Jean Baptiste Rigodon : médecin militaire reprend du service durant la période 1914 - avril 1918 et c'est Louis Dupuis qui fait fonction de Maire.

Cf. Mairesgenweb

Les notaires

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
- -  

Les curés de Notre-Dame

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
- - Période révolutionnaire  
Marie Dominique POPULUS Mars 1803 - Source[7]  
Jacques Marie CROZET Septembre 1829 - Source[7]  
Antoine CHATELAIN Septembre 1858 - 1864 Source[7] - (? - 1864)  
Claude PEURIERE Octobre 1864 - 1902 (1826 - 1902) - Ex vicaire à Ainay à Lyon  
André Alexis BROSSE 1902 -  
Claude BERTHELOT 1905 - 1910 (? - 1919) - Ex curé de Saint-Germain-Lespinasse - Puis chanoine titulaire de la Primatiale  
JEANNIN 1910 - 1920 Chanoines honoraires de la Primatiale en 1914 - Ex archiprêtre de Saint-Rambert-sur-Loire - Puis archiprêtre de Saint-Étienne, à Saint-Étienne  
Alexandre ROMAGNY 1920 - 1940 Ex supérieur de l'Institution Saint-Gildas, à Charlieu - chanoine honoraire de la Primatiale - Puis aumônier des Religieuses, à Moingt  
- -  
- -  

Les curés de Saint-Pierre

Prénom(s) NOM Période Observations
Antoine ROLAND y est en 1614 Source[8]  
Pierre GRATA - Source[8]  
Etienne FRASSON - Source[8]  
Léonard GUEYDET 7 mars1637 - Source[8]  
Gabriel CHAPUIS 27 décembre 1653 - Source[8]  
Simon PACTIER 29 octobre 1676 - Source[8]  
Antoine BRICITTO - Source[8]  
Gaspard CAZE 12 février 1720 - Source[8]  
PINETON vers 1756 - Source[8]  
Benoît CAQUET 13 juin 1768 - y est en 1803  
Pierre SEIGNOLLES février 1805 - Source[7]  
Jean CHEVALARD octobre 1806 - 1819 Y était vicaire - Source[7]  
Jean-Joseph BAROU juin 1819 - (1772 - 1855) [9] devint vicaire général  
Jean BAROU février 1824 - y était vicaire - Source[7]  
Joseph Thomas De LANGLADE 1835 - 1838 Puis curé de Saint-Germain-Laval  
- -  
Louis Charles OLLAGNIER septembre 1862 - 1911 (1818 - 1911) - Ex curé de Champoly  
- -  
SIMON - 1927  
Joseph BÉGONNET 1927 - 1933 (1870 - 1933) - Ex curé de Marcoux  
Pierre MOUTOT 1933 - Ex curé de Saint-Martin-la-Sauveté  
- -  

Les curés de Saint-Julien (Moingt)

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
- -  
Jean DUMAS 22 novembre 1595-  
Barthélemy DUMAS 24 octobre 1596 -  
Pierre VERDIER - 1615 Décès  
Pierre CHOVON 12 juin 1615 -  
Pierre ROTANIER -  
Gabriel FOIN 22 mai 1635 -  
Barthélemy BERTAUD 28 avril 1651 -  
Guillaume BERTHAUD 1 juillet 1664 -  
Lambert VAYRON 1 février 1689 -  
Jean Baptiste MARCHAND 5 décembre 1702 -  
Antoine CHAUX 15 janvier 1716 -  
Genest PAYET 20 mars 1742 -  
Claude BUER 13 novembre 1765 -  
Antoine de VERTAMY de La BORIE 3 mai 1774 - 1789  
- -  
Claude ALLOIS 1803 -  
Jean GIRAUDIER Juin 1811 -  
Philibert BONNETON Mars 1816 - 1816 Démission  
Jean Pierre CHAZELLE Avril 1816 - Puis aumônier de Légion  
Claude ALLOIS Mars 1817 -  
Denis FAVIER Avril 1819 -  
Jean BREUIL Mai 1824 -  
Joseph BAUD Janvier 1833 -  
Jean Baptiste COUPARD Juillet 1834 -  
- -  
BARRIQUAND - (1817 - 1896)  
Antoine CASARD 1888 - 1904 (? - 1919) - Puis curé de Saint-Jean-d'Ardières  
Jean BREUIL 1904 - 1937 (1852 - 1937)  
Alexandre PRÉJOUX 1937 - Administrateur de Moingt - Ex curé de Virigneux  
- -  

Émigration

Émigration en Algérie

Pictos recherche.png Consulter la liste ...


Ressources généalogiques

Dépouillements d'archives

Documents numérisés

>> Voir la liste complète sur Geneanet

Cimetières


Informations pratiques

Horaires d'ouverture de la mairie

Horaires Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dimanche
Matin de 8h30 à 12h30 de 8h30 à 12h30 de 8h30 à 12h30 de 8h30 à 12h30 de 8h30 à 12h30 de 10h00 à 12h00 -
Après-midi de 13h30 à 17h00 de 13h30 à 17h00 de 13h30 à 17h00 de 13h30 à 17h00 de 13h30 à 17h00 - -
Commune.png

Hôtel de ville
Adresse : Place de l'Hôtel de ville - 42600 MONTBRISON

Tél : 04 77 96 18 18 - Fax : 04 77 58 00 16

Courriel : Contact

Site internet :

GPS : -° / -° (GoogleMaps) ou Cassini / Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)

Commentaire :

Source : http://www.annuaire-mairie.fr (Site - Mise à jour : 05/2009 ))

La Mairie de Moingt

Maire délégué de Moingt : Pierre CLAIRET

Horaires d'ouverture de la mairie

Horaires Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dimanche
Matin de 9h30 à 11h45 de 9h30 à 11h45 de 9h30 à 11h45 de 9h30 à 11h45 de 9h30 à 11h45 - -
Après-midi de 13h30 à 15h45 de 13h30 à 15h45 de 13h30 à 15h45 de 13h30 à 15h45 de 13h30 à 15h45 - -
Commune.png

Mairie
Adresse : Place di Colonel Marey - 42600 MONTBRISON

Tél : 04 77 58 27 23 - Fax : 04 77 58 52 25

Courriel :

Site internet :

GPS : -° / -° (GoogleMaps) ou Cassini / Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)

Commentaire :

Source : http://www.annuaire-mairie.fr (mars 2013)

Dépouillements des registres paroissiaux

Archives notariales

Patronymes

Remarques

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

  Montbrison et ses environs - Monographies Foréziennes
  Montbrison - Un canton en Forez
  Montbrison

Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)

Référence.png Notes et références



Medaille geneawiki.png
Cet article a été mis en avant pour sa qualité dans la rubrique "Article de la semaine" sur l’encyclopédie Geneawiki.