42023 - Bourg-Argental

De Geneawiki
Aller à : navigation, rechercher

Retour

Bourg-Argental
Blason de Bourg-Argental
Informations
Pays Portail-regionalisme-FRA.png    France
Département 42 - Blason - Loire.png    Loire
Métropole
Canton Blason en attente.png   42-08   Pilat

Blason Bourg-Argental-42023.png   42-03   Bourg-Argental

Code INSEE 42023
Code postal 42220
Population 2 767 habitants (1999)
Nom des habitants Les Bourguisans
Superficie 2015 hectares
Densité 137,32 hab./km²
Altitude Mini: 450 m
Point culminant 1003 m
Coordonnées
géographiques
45.297222° / 4.560556° (GoogleMaps) Cassini
Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)
Localisation (avant 2015)
42023 - Bourg-Argental carte administrative.png
          Arrondissement                 Canton                 Commune      ?
Section Tableau : Modifier

HHistoire.pngistoire de la commune

Bref historique

Au milieu du Moyen Age, tandis que tâchait de se développer dans la plaine de « Bourg-Argental » , les seigneurs de la région avaient prudemment installé leur château à l'écart, au lieu-dit Argental.Le nom (Argentan) apparaît pour la première fois dans un texte en 844. Bourg-Argental a relevé pendant plusieurs siècles de la seigneurie d’Argental(Pagan d'Argental). Vers 1428, des fossés sont creusés pour défendre la ville d’assaillants éventuels (Guerre de Cent ans). Bourg-Argental devient chef-lieu de bailliage vers 1481, protégée par la Baronnie d’Argental, Bourg-Argental ne se développe que très lentement jusqu’à la fin du XVe siècle.

Les siècles ont ensuite passé et les héritières Pagan d'Argental se marièrent avec des Retourtour, des De Tournon, des Josserand, des Monchetun, des De Brion et des De Bourbon, tandis que le territoire oscillait entre Vivarais et Forez.

Les guerres de Religion, violentes en Vivarais, eurent raison du château. Encore occupé en 1594 par des Ligueurs un peu trop insolents, le pouvoir royal le fit capituler et ordonna sa démolition en 1595.

A la fin de l’Ancien Régime, Bourg-Argental était une des 13 villes vocables du Forez, c’est à dire une des cités dont les consuls (représentants) avaient voix aux délibérations des assemblées des États du Pays.

Par décrets des 16 et 28 décembre 1789 les municipalités sont mis en place. Celles-ci sont élues censitairement, un nom qui vient d’un vieux mot féodal « cens » c’est à dire celui qui doit le cens (impôt). Donc un électeur est celui qui paye la quotité d’impôts nécessaire pour être électeur et éligible. (Un pourcentage fixé sur l’ensemble actif.) Le nombre d’électeurs est ainsi réduit et à titre d’exemple, le vote du 13 novembre 1791 compte 90 électeurs à Bourg-Argental pour une population de plus de 1300 habitants.

L’absence d’une importante activité économique fait pourtant défaut à une population qui vit chichement. C’est à la fin du XVIIIe siècle que débute l’histoire industrielle du lieu situé à la croisée de plusieurs voies de communication. Ainsi, vers 1780 est érigée une première fabrique de dentelle tandis que sont plantés des mûriers. En 1818, l’Essai statistique sur le département de Duplessy énonce qu’ :

« Une grande partie du territoire de cette commune est plantée en mûriers dont on a poussé la culture à une grande perfection... Les vers à soie produisent de la soie d’une qualité tellement supérieure à toutes celles connues, qu’elle est toujours enlevée à l’avance par les fabricants de Lyon, de Saint-Étienne et de Saint-Chamond à un prix infiniment au-dessus de celui des plus belles soies des autres contrées (...). ».

Le véritable essor industriel se réalise à partir des années 1830-1840, faisant suite à un exode rural massif et à la révolte des Canuts de 1834. La ressource hydraulique (Argental/Déôme/Riotet) sur lesquels se multiplient les barrages, biefs, roues à eau constituent un aide précieuse a ce développement.Vers 1881-91, la population dépasse les 4 000 habitants et on compte plus de 1000 métiers à tisser.

De 1914 à 1962, l’industrie locale connaît une phase de récéssion suite à l’apparition de nouveaux métiers et au développement des fibres synthétiques .Le nombre d’ouvriers du textile ainsi de 408 salariés en 1962 à 240 personnes en 1972.

Étymologie de Bourg-Argental

  • La dénomination du Bourg-Argental proviendrait du latin Burgos Argentavi, lieu fortifié et d’un nom d’homme.
  • Autre hypothèse d'après le langage celtique: AR rivière aux eaux impétueuses ; GEN coude ou détour ; TAL élévation ou profondeur.

d'où la définition : rivière tortueuse et rapide courant au pied de la montagne.

Langue

La zone entourant Bourg-Argental fait partie des trois franges du département de la Loire dont la langue est l’occitan. Les deux autres franges occitanes se trouvent autour de Noirétable (avec La Chamba) plus au nord, et Saint-Bonnet-le-Château plus à l'ouest.

Blason de Bourg-Argental Héraldique

D'or au lion contourné à la queue léopardée d'azur , lampassé de gueules couronné du champ.

Ce blason est issu du blason de la famille d'Argental qui régna sur la bourgade vers l'an 1000.

Repère géographique.png Repères géographiques

Ce nom d'Argental, qui est aussi celui du ruisseau, pourrait faire allusion à des mines d'argent, paraît-il présentes dans la région, comme il en est de plomb argentifère du côté de Saint-Julien-Molin-Molette, d'Eteize ou ailleurs dans le Pilat.

42023 - Bourg-Argental Carte.jpg      Bourg Argental est à 75 km de Lyon ,28 de St Etienne , à 7 km de l'ardèche.

Patrimoine.png Patrimoine

Église Saint-André


Ce vestige de l'ancienne église du XIIe siècle a été replacé à l'initiative du cardinal DONNET sur l'église actuelle construite en 1854. Le portail est son tympan sont classés aux M.H[1].

Pictos recherche.pngPour en savoir plus


Une petite lecture du portail de l'église de Bourg-Argental

Pictos recherche.pngPour en savoir plus

Résidence du cardinal DONNET

Sur un emplacement acheté en 1843 le cardinal fit construire ce "Palais" (selon ses dires) dans le style Néo-Gothique. A remarquer la tour d'angle dans le style des châteaux renaissance. A son décès la résidence fit office de presbytère jusqu'en 1909 date d'expulsion du curé GRATA par la force de l'ordre. Aujourd'hui le batiment accueil l'hôtel de Ville.

la Maison du Châtelet

Pictos recherche.pngPour en savoir plus


Illustrations - Photos anciennes.png En photos

Monument aux morts couleur france.png
Monument aux morts

Morts des guerres 1914-1918 / 1939-1945

Pictos recherche.png Consulter la liste du monument aux morts

Ville de naissance de.jpg Ville de naissance et de décès de

  • Ferdinand François Auguste DONNET, né le 16 novembre 1795 dans la commune et décédé le 23 décembre 1882 à Bordeaux, fut archevêque et cardinal . Il se fit remarquer par son opposition à Napoléon III lorsque ce dernier pris parti pour les Italiens contre le Pape.
  • Jacques ESTEREL, né le 5 juin 1917 de son vrai nom Charles Henry MARTIN. Après des études d'Ingénieur des Arts et Métiers, il devient poète chansonnier.(Inscrit auprès de la SACEM en tant qu'auteur compositeur, dès 1945, sous le pseudonyme de Jacques ESTEREL). En 1950 il rencontre à Cannes le créateur styliste Louis Féraud. Après une brève collaboration avec ce dernier, Jacques ESTEREL ouvre la maison de Couture rue du faubourg St Honoré à Paris, en 1953. Il décède à Saint-Cloud (Hauts-de-Seine) le 14 avril 1974.
  • Pierre GUYOTAT, écrivain né le 9 janvier 1940

Démographie.png Démographie

  • La commune d'Argental fut divisée en 1837 entre Bourg-Argental et La Versanne

.

Année 1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
Population 1 356 1 068 1 382 1 995 2 502 2 628 2 529 2 555 2 539 3 107
Année 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
Population 3 535 3 574 3 457 3 664 4 934 4 384 4 560 4 513 4 673 4 595
Année 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
Population 4 226 3 595 3 632 3 680 3 370 3 194 3 212 3 035 3 091 3 239
Année 1982 1990 1999 2006 2011 2016 - - - -
Population 3 150 2 877 2 767 2 926 2 984 - - - - -

Sources : Cassini/EHESS : de 1962 à 1999, population sans doubles comptes, Insee : depuis 2006, population municipale référencée tous les 5 ans.

Cf. : Cassini, INSEE 2006, 2011 & 2013

Familles notables.png Notables

Les maires

Prénom(s) NOM Mandat Observations
Barthélemy RICHARD 1790 - 11/1791  
Claude François DESVERNEY 1791 - 1793  
Maurice DUMAS 1793 - 1800  
Pierre Antoine CHAPUIS 1800 - 1815  
Jean-Baptiste RICHARD 1815 - 1820  
Alexandre Denis DEVAUX de PLEYNE 1820 1828-  
Eugène de VILLENEUVE 1828 - 1833 -  
Jean-Marie COURBON 1833 - 1835 -  
Eugène de VILLENEUVE 1835 - 1845  
-MATHON de FOGERE 1845 - 1852  
Abel PUPIL de SABLON 1852 - 1866  
Jacques François MARIUS 1866 - 1870  
Amédée SENECLAUZE 09/1870 - 06/1876 Démission  
Antoine RIVIERE 06/1876 - 1878  
Paul-Émile GIRODET 10/1878 - 05/1888 Maire de Saint-Étienne (1888-1892)  
Maurice DANSON 1888 - 1899 Décès  
Louis VIDON 03/1899 - 1912 Conseiller général  
Gustave DEFOUR 1912 - 1919  
Henri SENECLAUZE 1912 - 1940 Démission  
Auguste DONNET 1940 - 1941 Nommé par décret  
Pierre JOMARON 1941 - 05/1944 Nommé par le préfet du gouvernement de Vichy  
Henri MARTIN 09/1944 - 1945  
Jean GIRODET 1945 - 1953  
Joseph QUIBLIER 1953 - 1959  
Émile SENECLAUZE 1959 - 1967 Conseiller général  
André JAMET 1968 - 1987 Décès  
Danielle GAMBONNET 1987 - 1989  
Bernard BONNE 1989 - 2008 Conseiller général  
Stéphane HEYRAUD 2008 - (2020)  
- -  
- -  

Cfr: Mairie ; Mairesgenweb

Les notaires

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
- -  
- -  

Les curés

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
- -  
- -  
- -  
- -  
Jean BONNET Octobre 1803 - Source [2]  
Jean André FERAUD Février 1817 - 1830 Ex curé de Merle-Leignec [2] décédé le 27 octobre 1830 à Bourg-Argental à l'âge de 75 ans (source : AD42 - Bourg-Argental.-Naissances, Mariages, Décès.3NUMEC1/3E23_10 - De 1829 à 1831 - vue 112/190)  
François VERDIER Février 1832 - Source [2]  
Jean Charles GEOFFRAY Mars 1858 - ou GEOFFROY ? - Source[2]  
Jean Baptiste GRATA Août 1895 - 1909 (1844 - 1909)[3] - Ex curé de Saint-Hilaire-sous-Charlieu - Source[2]  
Louis GRANIER 1909 - 1923 1855 - 1923) - Ex curé de Saint-Martin-Lestra[4]  
Pierre CATON 1923 - Nommé curé archiprêtre en 1937  
- -  
Antoine GIRARDIN 1948 - 1971 “Juste parmi les nations” [5]  
- -  

Ressources généalogiques

Dépouillements d'archives

Documents numérisés

>> Voir la liste complète sur Geneanet

Cimetières


Informations pratiques

Horaires d'ouverture de la mairie

Horaires Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dimanche
Matin de 08h30 à 12h00 de 08h30 à 12h00 de 08h30 à 12h00 de 08h30 à 12h00 de 08h30 à 12h00 - -
Après-midi de 13h30 à 17h00 de 13h30 à 17h00 de 13h30 à 17h00 de 13h30 à 17h00 de 12h00 à 17h00 - -
42023 - Bourg-Argental-mairie.jpg

Mairie (Ex résidence du Cardinal Donnet)
Adresse : Place de l'Hôtel de Ville - 42220 BOURG-ARGENTAL

Tél : 04 77 39 61 34 - Fax : 04 77 39 14 26

Courriel : Contact

Site internet : Site officiel

GPS : 45.29638889° / 4.56° (GoogleMaps) ou Cassini / Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)

Commentaire : Ouverture de la mairie tous les jours du lundi au vendredi : 8h30 - 12h & 13h30 - 17h

Source : Site (11/2014)

Dépouillements des registres paroissiaux

Archives notariales

Patronymes

Remarques

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

Logo internet.png Liens utiles (externes)

Référence.png Notes et références

Medaille geneawiki.png
Cet article a été mis en avant pour sa qualité dans la rubrique "Article de la semaine" sur l’encyclopédie Geneawiki.