38515 - Trept

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Retour

Trept
Informations
Pays Portail-regionalisme-FRA.png    France
Département 38 - Blason - Isère.png    Isère
Métropole
Canton Blason Charvieu-Chavagneux-38085.png   38-04   Charvieu-Chavagneux

Blason Crémieu-38138.png   38-08   Crémieu (Ancien canton)

Code INSEE 38515
Code postal 38460
Population 2 106 habitants (2016)
Nom des habitants Les Treptois, Treptoises
Superficie 1 587 hectares
Densité 132,70 hab./km²
Altitude Mini: 219 m
Point culminant 360 m
Coordonnées
géographiques
45.687222° / 5.320556° (GoogleMaps) Cassini
Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)
Localisation (avant 2015)
38138 - Trept carte administrative.png
          Arrondissement                 Canton                 Commune      ?
Section Tableau : Modifier

Histoire.png Histoire de la commune

Changements de noms

  • 625 : Le village est désigné sous le nom de TREQUASENSES ("au-delà des eaux").
  • XIVe siècle : Des écrits mentionnent TREC ou TREICT.
  • XVIe siècle : L'orthographe YTRET apparaît.
  • XVIIIe siècle : TREST.
  • Fin XVIIe siècle : TREPT est adopté. La terminaison -pt signifie "village".
  • Révolution : La commune prend le nom de SERRIÈRES ET TREPT.
  • Depuis 1790 : TREPT l'emporte.

Histoire administrative

  • Département - 1801 -2020 : Isère
  • Arrondissement - 1801 -2020 : La Tour-du-Pin
  • Canton - 1801 - 2015 : Crémieu --> 2015-2020 : Charvieu-Chavagneux
  • Commune - 1801-2020 : Trept

Résumé chronologique :

  • 1801 - .... :

Patrimoine.png Patrimoine bâti

Église de l'Assomption


Datation : XIXe siècle.

En très mauvais état et devenu trop petite pour l'ancienne paroisse Saint-Ennemond, son agrandissement est envisagé dès 1830. Plusieurs projets sont établis, jusqu'à celui de l'architecte diocésain Alfred BERRUYER en 1865, qui envisage la reconstruction complète de l'édifice sur le même emplacement. Les travaux sont adjugés à l'entrepreneur François MONTAGNON de Siccieu-Saint-Julien-et-Carisieu, le 7 octobre 1866. Les travaux sont réceptionnés le 10 février 1870 (Archives). Une pierre gravée 1868 est incluse dans la façade occidentale ; une dalle commémorative, datée 1868 et portant les noms du pape, de l'empereur, de l'architecte et des personnalités de la commune est placée dans le clocher. Celle ci a été cassée lors de l'installation de l'horloge en 1934. Des campagnes de restauration de la flèche du clocher ont été entreprises en 1878 et 1886. Un perron a remplacé la terrasse élevée devant l'édifice, en 1913[1].


Chapelle Saint-Didier du Hameau de Cozance


Ancienne église paroissiale Saint-Etienne de Cozance probablement construite au XVe siècle devenue chapelle Saint-Didier. Elle est édifiée sur un promontoire de 291 mètres.
Les visites pastorales du XVIIe siècle indiquent qu'elle était couverte d'un plafond, et flanquée de 3 chapelles, dont la chapelle de la famille La Poype-Serrières, au sud du chœur.

A l'origine, elle était pourvue d'un clocher-mur élevé au-dessus de l'arc triomphal. A une date inconnue, ce clocher fur remplacé par un clocher hexagonal, accolé au chevet. En 1847, les murs de la nef sont élevés à la hauteur de l'ancien clocher-mur, et un toit unique couvre la nef et le chœur ; le clocher est également surélevé. En 1934, pour agrandir le cimetière, les chapelles latérales de la nef et la sacristie sont détruites[2]. Le clocher actuel date du XIXe siècle. Les pierres du portail et la rosace sont de la fin du XIXe siècle.
Le chemin de croix réalisé par un artiste local à la fin du XXe siècle comporte 15 stations au lieu de 14 habituellement. La dernière station est "la Résurrection".
Restaurée en 1984 par l'association.


Château de la Poype de Serrières

Datation : XIVe ‑ XVe siècles (Restauré)

Propriétaires :

  • Seigneurs de la Poype (~1145-1845)
  • Monsieur LOUIS et descendants, dont Mlle de LA ROCHETTE
  • Famille RENAUD (1965-1995)
  • Fondation reconnue d'utilité publique (Décret 8 mars 1995)

Distinction : inscrit à l'inventaire des monuments historiques (18/05/1992)[3].


Mairie


Datation : 4e quart 19e siècle

Utilisation antérieure : Ecole communale

À noter l’anticonformisme des inscriptions :

  • sur le fronton de la mairie : ‘‘Travail, Paix, Liberté’’ (aucune explication officielle; Franc-maçonnerie ou raison économique ?)
  • sur le monument aux morts : ‘‘Trept, À ses enfants morts à la guerre’’(3 des soldats inscrits ne sont pas "mort pour la France").

Dans la salle des mariages sont exposés tous les portraits des présidents de la République.

Le 15 octobre 1881, CHAMBEROT, architecte à La Tour-du-Pin, dresse les plans et devis d'une mairie-école destinée à accueillir l'école primaire des filles et l'école primaire des garçons. Les travaux, adjugés le 20 mai 1883 à l'entrepreneur Hyacinthe PIANA, de Bourgoin, sont réceptionnés le 14 janvier 1885[4].


Repère géographique.png Repères géographiques

Situé à 45 minutes de Lyon, à 1 heure de Grenoble, Trept est aux portes des grandes villes. Le village est à 20 minutes des autoroutes A43 (Lyon/Chambéry) et A48 (Grenoble) et à 30 minutes de l'Aéroport Lyon-Saint-Exupéry. Il est implanté entre Bourgoin-Jallieu (14 km), Crémieu (9 km) et Morestel (13 km). À une heure des pistes de ski, Trept reste un village au cœur de la campagne, à proximité des grands centres urbains et du tourisme montagnard. Le village compte tous les principaux commerces (boulangeries, épicerie, coiffeur, tabac/journaux, cafés, restaurants), des professions libérales (pharmacie, médecin, dentiste, kinésithérapeute, vétérinaire, experts comptables), des artisans (liste sur le plan de Trept et disponible en Mairie), une société de taxis, une agence immobilière et une zone de loisirs avec camping. Admirable petite bourgade de l'Isle Crémieu, aux façades de maisons en pierres apparentes jointes à la chaux, Trept dispose d'un patrimoine de haute tenue. Hormis la kyrielle de fours banaux, de lavoirs et de fontaines, les mystérieux blocs erratiques de la pierre du Bon Dieu et de la pierre du Diable gardent jalousement leur secret. L'imposant château de Serrières avec ses austères remparts et sa cour carrée est un bel exemple de l'architecture militaire du Moyen Âge.

Démographie.png Démographie

Année 1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
Population 784 585 719 641 864 965 1 149 1 167 1 268 1 344
Année 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
Population 1 339 1 310 1 290 1 333 1 387 1 579 1 615 1 722 1 732 1 666
Année 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
Population 1 527 1 323 1 251 1 139 1 065 931 874 817 840 853
Année 1982 1990 1999 2006 2011 2016 2021 - - -
Population 1 039 1 164 1 540 1 688 1 807 2 106 - - - -

Sources : Cassini/EHESS : de 1962 à 1999, population sans doubles comptes, Insee : depuis 2006, population municipale référencée tous les 5 ans.

Cf. : Cassini, INSEE 2006, 2011 & 2016 & 2017.

Illustrations - Photos anciennes.png En photos

Familles notables.png Notables

Les châtelains de Serrières

Prénom(s) NOM Période Observations
de La Poype ~1100- .  
- -  
- -  
Jean-François de LA POYPE -1845 Comte de Serrières, Général d'Empire (1758-1851), beau-frère de Stanislas Fréron, député d'opposition en 1822. Doyen des généraux français en 1851  
LOUIS -  
Mlle de LA ROCHETTE -1965  
RENAUD 1965-1995  


Les maires

Prénom(s) NOM Mandat Observations
Jean Benoit MOREL 1790-1797  
Louis MONIN 1801-1806 Décédé en fonction  
Jacque ROUX-LEVRAT 1806-1807  
François Christophe BALLEFIN 1808-1814  
Louis François MONIN 1814-1834  
François GIROUD 1835-  
Joachim MUET 1837-1840 Décédé en fonction  
Benoit GUICHERD 1840-1845  
Léon Jean-Jacques DAVID 1845-1848 Démissionnaire  
François GIROUD 1848-1848 Notaire, Président d'une commission  
François GIROUD 1848-1852  
Alexandre GARNIER 1852-1852 Cultivateur et marchand révoqué par arrêt préfectoral de renouvellement du conseil municipal  
Jean-Marie LOUIS 1852-1861 Propriétaire du Château de Serrières  
Charles BONNET 1861-1870 Notaire  
Anatole GAGNOL 1870-1871 Président d'une commission  
Joseph COTTIN 1871-1876 Épicier  
Joseph MATHIEU 1876-1878 Aubergiste, Maître tailleur de pierres  
Claude GUICHERD 1878-1884 Maître Carrier  
Joseph MATHIEU 1884-1892 Second Mandat  
Joachim MUET 1892-1905 Clerc de notaire, géomètre, marchand de charbon et agriculteur. Démissionnaire  
Louis CHALLIER 1905-1906  
Pierre PILOZ 1906-1906 Agriculteur, Élu au bénéfice de l'âge  
Jules PENAUD 1906-1908 Épicier  
Joachim MUET 1908-1919 Deuxième Mandat  
Joseph MOINE 1919-1920 Tailleur de pierres, Démissionnaire  
Joseph GIROUD 1920-1929 Agriculteur, Artificier  
Joachim MUET 1929-1937 Troisième Mandat Démissionnaire  
Joseph COULON 1937-1941 Démissionnaire  
BATTIER 1941 - 1944  
Marius DALPHINET 1944 - 1965 Institué par le comité communal de la libération nationale le 14 octobre  
BOUCHET-LANAT 1965 - 1983  
Jean-Bernard GOULAMHOUSSEN 1983 - 2001  
Jacques BRISSAUD 2001 - 2005  
Paul DAMETTO 2005 - 2008  
André REYNAUD-DULAURIER 2008 - 2014  
Martine BERT 2014 - 2020 Déléguée communautaire CCBD Communauté de Communes les Balmes Dauphinoises et Présidente de droit de toutes les commissions communales  
Éric MOREL 2020 - (2026)  
- -  

Cf. : MairesGenweb

Les notaires

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
- -  

Les curés

Prénom(s) NOM Période Observations
FALOUE - Curé en 1849  
- -  
- -  
Paul BOITON 1978-1983 Puis curé des Avenières - Ordonné prêtre en 1960 - Décédé en 2019  

Monument aux morts couleur france.png
Monument aux morts

Monument construit en 1920 par l'Union des travailleurs de la pierre et du marbre, de Lyon. Le projet de 1954, visant à déplacer le monument près de l'église, n'a pas été réalisé.

Ressources généalogiques

Dépouillements d'archives

Documents numérisés

>> Voir la liste complète sur Geneanet

Cimetières


Informations pratiques

Horaires Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dimanche
Matin - 9h00-12h30 9h00-12h30 9h00-12h30 9h00-12h30 9h00-12h00 -
Après-midi - - - - 14h00-16h00 - -
38515 - Trept Mairie.JPG

Mairie
Adresse : Place de la Mairie - 38460 TREPT

Tél : 04 74 92 83 87 - Fax : 04 74 92 85 76

Courriel : Contact

Site internet :

GPS : -° / -° (GoogleMaps) ou Cassini / Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)

Commentaire :

Source : http://www.annuaire-mairie.fr ()

Associations d'histoire locale

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)

Référence.png Notes et références