38239 - Moirans

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Retour

Moirans
Blason Moirans-38239.png
Informations
Pays Portail-regionalisme-FRA.png    France
Département 38 - Blason - Isère.png    Isère
Métropole
Canton Tullins (Canton 38 25)

Blason en attente.png   38-23   Rives (Ancien canton)

Code INSEE 38239
Code postal 38430
Population 7 495 habitants (1999)
Nom des habitants Les Moirannais
Superficie 2006 hectares
Densité 373,62 hab./km²
Altitude Mini: 180 m
Point culminant 341 m
Coordonnées
géographiques
45.2701° / 6.004° (GoogleMaps) Cassini
Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)
Localisation (avant 2015)
38239 - Moirans carte administrative.png
          Arrondissement                 Canton                 Commune      ?
Section Tableau : Modifier

HHistoire.pngistoire de la commune

Sous les Romains

La table de Peutinger est le seul document qui donne l'emplacement des localités gallo-romaines et le tracé des routes. On y trouve la localité Morginum ou Morganum, qui fit au moyen-âge, Moirencum, Moyrenc.

Moirans faisait parti de l'Allobrogie, contrée qui s'étendait du Rhône à l'Isère et de l'Isère aux Alpes, et dont les villes les plus importantes étaient Vienne, Genève et Grenoble.

Chorier, dit que c'est sous l'empereur Auguste que Moirans fut établie colonie militaire, avec le titre de municipe et la jouissance du droit italique.

On trouve dans la vieille église romane, servant de base au pilier de droite, près du chœur, un couvercle de sarcophage sur lequel est incrit : "Aux dieux mânes. Au repos éternel de Suetalice, fille de Cinianus : le macédonien Publius-Devillius-Licinus à l'épouse la meilleure a dédié ce monument sous la hache."

Moirans était à l'époque romaine une ville importante.

Sous les Dauphins

Moirans, suite aux guerres entre le comte de Savoie et les Dauphins, fut fortifiée. Les vieux remparts romains existaient encore avec leurs portes et leurs tours. Des fossés, baignés par la Morge, le Merdaret et le Furet, rendant la place presque imprenable.

L'église romane

L'église saint Pierre de Moirans, fut mentionnée pour la première fois par la donnation de l'évêque Humbert 1er d'Albon à l'abbaye bénédictine de Cruas en Vivarais.

Elle est actuellement en restauration et des fouilles se poursuivent à l'intérieure afin de comprendre les différentes phases de sa construction.

Les vieilles maisons de Moirans

Quel est l'âge des maisons ? Toutes celles qui ont des fenêtres à meneaux ou à croisillons datent d'avant Louis XIII. Celles qui ont des portes à ogives sont plus anciennes d'un siècle et demi environ. Ainsi les restes du prieuré sont à peu près du temps de Jeanne d'Arc. Les maisons qui ont une large porte-fenêtre en plein cintre sont de la même époque. On trouve plusieurs de ces maisons à Moirans.

La tour médiévale, dite romaine

Cette tour est le seul vestige de la forteresse qui existait au moyen-âge. Lesdiguières l'a fait démolir, à la suite des guerres de religion, ainsi que les autres tours dont il ne reste rien.

Moirans sous la Révolution

La loi du 13 pluviôse (13 Pluviôse an VI (1er février 1798) : le Directoire institue une fête de la souveraineté du peuple, à célébrer le 20 mars), ordonnait la célébration, dans toutes les communes, de la fête de la Souveraineté du Peuple. Elle se fit à Moirans le 30 ventôse (le dit 20 mars 1798).

L'ancienne prison, qui se dressait à la place de la poste actuelle, et qui fut avant la Révolution, le lieu de détention de la mistrallerie et de la véherie de Moirans, reçue en ses murs des confesseurs de la foi détenus là durant la Révolution.

L'église est fermée, le curé remplacé par un prêtre qui a prêté le serment schismatique et qui livre à la municipalité tout le mobilier de l'église, y compris les cloches. Au sommet du clocher fut mis en place un bonnet phrygien. Ce qui restait du : mobilier, tableaux, crucifix, statues, ornements, furent brûlés.

En 1790, première assemblée électorale de l'Isère, tenue à Moirans, afin d'élire les membres du Directoire administratif. Les travaux durèrent du 1er juillet au 15 du même mois, les séances ayant lieu dans l'église des cordeliers, non encore désaffectée.

(Pour plus de renseignements, lire le livre du docteur Laroche "Moirans en dauphiné")

Héraldique

D'azur à deux dauphins affrontés d'argent accompagnés en chef de deux colombes affrontées du même et en pointe d'une rose de gueules.

Histoire administrative

  • Département - 1801-.... :
  • Arrondissement - 1801-.... :
  • Canton - 1801-.... :

Résumé chronologique :

  • 1801-.... :

Patrimoine.png Patrimoine

L'église Saint-Pierre-et-Saint-Paul

CPA transmise par C. Le Caër
Photo C. Le Caër

Les vitraux de l'église :
Les trois grandes verrières, œuvre d'Antoine Bernard, ont été posées en 1909.
Ce maître verrier a également réalisé, en 1919, les 14 vitraux des nefs latérales qui représentent le chemin de croix, les vitraux du transept consacrés au curé d'Ars et à Jeanne d'Arc, ainsi que les deux premiers vitraux qui se font face dans la nef centrale : sainte Anne et sainte Marie-Madeleine.
Les six autres vitraux, de graphisme et couleurs différents sont l'œuvre d'A. Jacqui de Francheville-sur-Rhône.
Les photos ci-dessous sont tirées du Volume 1 "Trésors inattendus" de l'Association "Centenaire de L'Église de Moirans", et aimablement transmises par C. Le Caër.

Repère géographique.png Repères géographiques

Démographie.png Démographie

Année 1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
Population 2 006 2 607 2 482 2 742 2 765 2 703 2 769 2 834 2 765 2 803
Année 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
Population 2 789 2 842 2 844 2 903 3 227 3 156 3 186 3 253 3 479 3 587
Année 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
Population 3 805 3 517 3 816 3 908 3 484 3 418 3 840 3 959 4 536 5 106
Année 1982 1990 1999 2006 2011 2016 2021 - - -
Population 6 313 7 133 7 495 7 860 7 743 8 042 - - - -

Sources : Cassini/EHESS : de 1962 à 1999, population sans doubles comptes, Insee : depuis 2006, population municipale référencée tous les 5 ans.

Cf. : Cassini, INSEE 2006, 2011 & 2014.

Illustrations - Photos anciennes.png En photos

Familles notables.png Notables

Les grandes familles

  • La famille de Moirenc : Elle prend le nom de la bourgade, apparaît en 1010. Elle s'éteint en 1367. Elle a possédé les seigneuries de Moirans, Rives, Vourey, Saint-Quentin-sur-Isère, Châteauneuf-de-Galaure et Ratières.
  • La Famille d'Arces : Famille très ancienne du Dauphiné qui tire son nom de la maison forte ou Tour d'Arces, situé au pied de la montagne du Saint-Eynard, sur la commune de Saint-Nizier.
  • La Famille de Sautereau : Plusieurs furent prieure de Moirans et cette famille possède leur chapelle privée dans la vieille église.
  • La famille de Simiane : Originaire du comté de Provence, la branche de Moirans est issue des seigneurs de la Coste. Un des leurs fut fondateur du couvent des ursulines de Moirans, actuellement la mairie.
  • La Famille de Mianne : C'est une très vieille famille de Moirans, châtelain de ce bourg en 1626.
  • La Famille de Lovat ou Louvat : Deux familles de ce nom dès le XVIe siècle. Ils sont notaires, magistrats, exploitants agricoles, bourgeois, de toute façon très aisés.
  • La Famille de Voise ou De Voise : Ancienne famille de Moirans et de Voiron.
  • Les frères Paris : Ce sont les quatre fils de jean Paris : Antoine, l'aîné, Claude dit la Montagne, Joseph dit Duvernay et Jean dit Montmartel, qui devenus les financiers de Louis XV, jouèrent un rôle important dans la première moitié du XVIIIe siècle.
  • Autres familles célèbres :Benoît Bigot, soldat au régiment de Chartres, son petit fils Ennemond Barthélemy sera soldat de Napoléon 1er.


Morts pour la France

Consultez le superbe travail de Chantal LE CAER sur le lien suivant

Les maires

Prénom(s) NOM Mandat Observations
François Abel de LUPPÉ 1789 - 1791  
Louis GUICHARD 1791 - 1792  
Jean CHILLIARD 1792 - 1795  
Joachim DUPERRON 1795 -  
Antoine JAY 1795 - 1797  
Antoine EYMIN 1797 - 1798  
Joseph GONNET 1798 - 1800  
Antoine EYMIN 1800 - Adjoint: Alexandre REVEL DUPERRON  
Claude BILLON 1801 - Adjoint: François REPELLIN  
Alexandre REVEL DUPERRON 1808 - Adjoint: Pierre ROCHE DESMARETS  
Gaspard de la PORTE 1816 - Adjoint: Claude François CHOIN (1816) - Adjoint: Joseph COLLET (1826) - Adjoint: Désiré CHOIN (1829)  
François EMIEUX 1830 - Adjoint: Antoine PARRIER  
Rémi REPELLIN 1831 - Adjoints: Louis GUICHARD - Adjoint Gustave BRUN (1834)  
Gustave BRUN 1839 - Adjoint Joseph ARTHAUD  
Eusève de la MOTTE 1843- Adjoint: Louis Modeste d'ARCES  
Joseph MORCAUD 1848 - Adjoint: Antoine GENIN  
Louis Modeste d'ARCES 1852 - Maire provisoire en 1852, adjoint N. DESFONTAINES - Maire en 1855, adjoint Louis Vincent MARTIN  
Jean RAVANAT 1859 - Adjoints: Jean GONNON (1859) - Jean Baptiste CROZET (1860)  
Séraphin MARTIN 1865 - Adjoint: Henri BERTHAUD  
Jean RAVANAT 1869 - Adjoint: Jean Baptiste CROZET  
Henri JASSERAND 1871 - Adjoint: Séraphin MARTIN  
Jean RAVANAT 1873 - Adjoint: Louis MERLIN  
Louis MERLIN 1877 - Adjoints: Séraphin MARTIN (1877) - Michel Pierre COSTANTIN (1881) - Antoine GIRAUD (1884)  
Séraphin MARTIN 1888 - Adjoint Antoine Giraud  
Séraphin MARTIN 1892 -  
Antoine GIRAUD 1896 -  
Henri DURAND 1897 -  
Michel MONNET 1900 -  
Joseph ARTHAUD 1904 -  
Marius CHOROT 1905 - 1929  
Michel BOURGEAT 1929 -  
Marius CHOROT 1935 -  
Georges MARTIN 1941 -  
Célestin BERTRAND 1945 -  
Georges Martin 1947 - 1959  
Louis BARRAN 1965 - 1977  
Max MONNET 1977 - 1983  
Jean Claude MONNERET 1983 - 1989  
Max MONNET 1989 -  
Gérard SIMONET 2001 - Réélu en 2008  
- -  

Cf. : Mairesgenweb

Les notaires

Aux archives départementales à Grenoble.

Prénom(s) NOM Période Observations
Me SIGAUD 1580  
Me Jean TRENANAY 1590-1619  
Me JOLAN 1609-1614  
Me Charles FIRMEIN 1611-1619  
Me Pierre JULLIEN 1613-1639  
Me Guigues EYMIN 1613-1658  
Me Pierre LOVAT 1650-1684  
Me Henri BARNIER 1662-1668  
Me DELPHIN 1686-1700  
Me Jean Geoffroy BARNIER 1671-1675  
Me Guillaume LOVAT 1693-1733  
Me MOREL 1699  
Me VALLON 1704-1708  
Me De LAYE 1720-1721  
Me Michel BROSSAT 1730-1748  
Me Charles MAGNIN des HAYES 1741-1792  
Me François Michel BROSSAT 1749-1784  
Me Antoine EYMIN 1784-1800  
Me Joseph MARTIN 1786-1807  
Me Jean Hugues ROUX 1807-1808  
Me Etienne Joseph MARTIN 1808-1817  
Me François EMIEUX 1817-1837  
Me Charles BRUN 1837-1851  
Me Maximin ROUDIER 1851-1852  
Me Joseph GONON 1852-1874  
Me Eugène DAMIEUX 1874-1883  
Me Etienne MARCHAND 1883-1892  
Me Marie Augustin SILLAN 1892-1909  

Les curés

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
- -  
Joseph BON 1830 -  
- -  
- -  
Joseph GUETAT 1871 -  
Joseph François GINON 1889 -  
- -  

Ressources généalogiques

Dépouillements d'archives

Documents numérisés

>> Voir la liste complète sur Geneanet

Cimetières


Informations pratiques

Horaires d'ouverture de la mairie

Horaires Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dimanche
Matin - - - - - - -
Après-midi - - - - - - -
Mairie - Moirans.jpg

Mairie
Adresse : - 38430 MOIRANS

Tél : - Fax :

Courriel :

Site internet :

GPS : -° / -° (GoogleMaps) ou Cassini / Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)

Commentaire :

Source : http://www.annuaire-mairie.fr ()

Associations d'histoire locale

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

  Histoire de Moirans

  • Association Moirans recherche Historique " Moirans en Dauphiné, vingt siècles d'histoire par Pierre Laroche" - Association Moirans Recherche Historique, 10 rue Roger du Marais, 38430 Moirans.

Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)

Référence.png Notes et références


Medaille geneawiki.png
Cet article a été mis en avant pour sa qualité dans la rubrique "Article de la semaine" sur l’encyclopédie Geneawiki.