37225 - Saint-Martin-le-Beau

De Geneawiki
Aller à : navigation, rechercher

Retour

Saint-Martin-le-Beau
150px
Informations
Pays Portail-regionalisme-FRA.png    France
Département 37 - Blason - Indre-et-Loire.png    Indre-et-Loire
Métropole
Canton Canton de Bléré (Canton 37 03)

Blason Bléré-37027.png   37-03   Bléré (Ancien canton)

Code INSEE 37225
Code postal 37270
Population 3 165 habitants (2015)
Nom des habitants Les Saint-Martinois & Saint-Martinoises
Superficie 1844 hectares
Densité 170,01 hab./km²
Altitude Mini: 49 m
Point culminant 108 m
Coordonnées
géographiques
47.356666° / 0.910277° (GoogleMaps) Cassini
Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)
Localisation (avant 2015)
37225 - Saint-Martin-le-Beau carte administrative.png
          Arrondissement                 Canton                 Commune      ?
Section Tableau : Modifier

HHistoire.pngistoire de la commune

L'origine de Saint-Martin-le-Beau remonte aux invasions normandes.

  • Dès le début du IXe siècle siècle, les Normands ont pris l'habitude de remonter les fleuves avec leurs barques plates pour piller les villes et les monastères. Ils inspirent aux populations et aux moines une légitime terreur ; beaucoup cherchent le salut dans la fuite en emportant leurs biens les plus précieux.
Suvention de st-Martin, 903
Document J.P. Mélinon
  • Une bataille sanglante a opposé en 903 les Tourangeaux aux Normands. Après avoir ravagé Amboise et Bléré, ils arrivent aux portes de Tours. Les Tourangeaux sont sur le point de faiblir jusqu'à ce que le reliquaire de saint Martin soit conduit en procession sur les lieux du combat. À cette vue, les assiégés reprennent courage, ils font fuir les barbares, apeurés par cette vision, jusqu'à quatre lieues à l'est de la ville, où ils les massacrent.
Pour rendre grâce au saint patron intervenu en leur faveur, les Tourangeaux victorieux bâtirent une chapelle en son honneur et le lieu prit le nom de « Sanctus Martinus de Bello » (= Saint-Martin de la guerre) qui donnera son nom au village de Saint-Martin-le-Beau au XIVe siècle.

Cet épisode est représenté sur les armoiries de la ville.

  • En 1044 eu lieu la bataille de Nouis, situé sur la commune, entre Thibault, comte de Blois, et Geoffroy Martel, comte d'Anjou, dont l'issue fit tomber la Touraine dans le giron de l'Anjou.
  • Saint-Martin le-Beau constituait un fief relevant du château d'Amboise et qui appartenait en 1150, à Sulpice II d'Amboise ; en 1180, à Hugues Il d'Amboise ; en 1210, à Sulpice III d'Amboise ; en 1250, à Mathilde d'Amboise, femme de Jean II, comte de Soissons ; en 1270, à Jean I de Berrie ; en 1300, à Jean II de Berrie ; en 1320, à Pierre d'Amboise ; en 1383, à Jean de la Cousis ; en 1461, à Pierre Marquies, qui rendit hommage au roi au mois de janvier de cette année. Il passa, par la suite, aux familles Bohier, Gaudin, Babou, Filhet de la Curée, Gouffler, de Pelissary, de Courcillon, Edeline, Cormier de la Picardière, etc.
  • Au cours de la Révolution française, la commune porta provisoirement le nom de "Le Beau-sur-Cher".

Héraldique

« De gueules à la châsse de saint Martin d'or posée sur un brancard du même, à la champagne cousue de sinople chargée d'une grappe de raisin tigée et feuillée aussi d'or ».

Toponymie

Le nom de Saint-Martin-le-Beau :

  • Sanetus-Martinus Belli, villa quae vocatur
  • Sanctus-Martinus de bello, XIème siècle (Ex gestis Amb. dom.)
  • Sanctus-Martinus Belli, 1230, 1270 (chartes de l'Hôtel-Dieu d'Amboise et de Gastines).
  • Saint-Martin-le-Biau, 1307 (Archives de la Vienne).
  • Beau-sur-Cher, 1793.

Histoire administrative

  • Département - 1801-.... :
  • Arrondissement - 1801-.... :
  • Canton - 1801-.... :

Résumé chronologique :

  • 1801-.... :


Patrimoine.png Patrimoine

Église Saint-Martin

Histoire et architecture extérieure

Portail et clocher
Photo J.P. Mélinon
Chevet
Photo J.P. Mélinon

  • La chapelle primitive du Xe siècle siècle a été remplacée au XIIe par un édifice constitué d'une nef de trois travées aboutissant à une abside semi circulaire couverte d'une voûte angevine et éclairée par quatre fenêtres accostées de colonnettes. la corniche de sa toiture arrondie est ornée de modillons sculptés.

Le clocher remonte au XIIe siècle.
Le portail (XIIe siècle) est en plein cintre, avec archivoltes à motifs végétaux, l'un des plus beaux exemples d'art roman en Touraine, bien que restauré au XIXe.
L'édifice est inscrit aux Monuments historiques depuis 1926[1].

  • Vers 1250, Mathilde d'Amboise donna divers biens aux paroissiens à condition de faire dire, pour le repos de son âme, quatre messes aux quatre grandes fêtes de l'année et d'aller en procession, tous les ans, le jour de Saint-Barnabé, à l'abbaye de Fontaines-les-Blanches. À cette procession, qui fut supprimée en 1778 par l'archevêque de Tours, on devait porter une torche de cire du poids de deux livres.



Intérieur de l'édifice

Plan Photo J.P. Mélinon
  • La chapelle gothique flamboyante Sainte-Catherine, à droite du chœur, date du XVe siècle et est dédiée à sainte Rose. Une autre chapelle fut fondée le 23 janvier 1518, par Michel Estève, prêtre. Elle se trouve à gauche et est dédiée à la Vierge et à sainte-Barbe. La collation du titre appartenait à l'archevêque de Tours. Le prêtre Michel Estève, décédé vers 1520, fut inhumé à l'entrée de la chapelle Sainte-Catherine, dépendant de l'église paroissiale. Dans la paroisse se trouvait également une chapelle dédiée à saint André et qui appartenait au prieuré du Grais. Elle fut vendue, le 21 décembre 1791, pour 600 livres, au sieur Vernon.
  • L'oculus (XVIe siècle), au-dessus de la porte en plein cintre, contient un vitrail du XIXe retraçant des épisodes de la vie de saint Martin. Au centre, se trouve la célèbre scène du manteau partagé à Amiens. Cette Charité est entourée de quatre autres scènes de la vie de saint Martin, dont l'épisode de la Subvention.
  • Un groupe sculpté en pierre, remontant au XVIe siècle, représente la Vierge de Pitié. Il est classé au titres des objets historiques depuis 1907[2].
  • Un tableau représentant La Charité de saint Martin date du premier quart du XVIIe siècle et est classé au titre des objets historiques depuis 1913[3].


Manoir Thomas Bohier

Cet ancien logis, vraisemblablement édifié par Michel Estève, fut la propriété de Thomas Bohier, secrétaire des finances de nombreux rois de France, seigneur de Saint-Martin-le-Beau et d'autres fiefs. Il est à l'origine de la reconstruction du château de Chenonceaux qui fût sa propriété de 1496 à 1512.
Bâtiment d'époque Renaissance, façade avec fenêtres à meneaux et masques grimaçant de clef, percements encadrés de pilastres aux chapiteaux caractéristiques de part et d'autre, volutes ou petits personnages finement sculptés, double cordon au niveau des plafonds et appuis, statue de saint Michel placée au fait du pignon.
Aujourd'hui, le manoir est un lieu culturel où sont organisées de nombreuses expositions et manifestations. Il héberge durant les mois d'été le "point info" du village.

Repère géographique.png Repères géographiques

À une vingtaine de kilomètres à l'est de Tours, la cité saint-martinoise se situe au sud de la Loire et la limite méridionale de son ban communal se confond avec la rivière Le Cher. Le territoire alterne entre vignobles qui produisent un vin renommé, et zones boisées dont la forêt d'Amboise, ville située à une dizaine de kilomètres au nord est de Saint-Martin-le-Beau.
Le bourg est traversé par la D140 reliant Tours à Chenonceaux.

Démographie.png Démographie

Année 1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
Population 1 206 1 298 1 323 1 445 1 406 1 422 1 345 1 353 1 379 1 340
Année 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
Population 1 341 1 297 1 323 1 331 1 368 1 408 1 296 1 288 1 207 1 239
Année 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
Population 1 212 1 133 1 127 1 030 1 067 1 159 1 130 1 106 1 220 1 403
Année 1982 1990 1999 2006 2011 2016 - - - -
Population 2 051 2 427 2 481 2 606 2 985 - - - -

Sources : Cassini/EHESS : de 1962 à 1999, population sans doubles comptes, Insee : depuis 2006, population municipale référencée tous les 5 ans.

Cf. : Cassini, INSEE 2006, 2011 & 2015.


Illustrations - Photos anciennes.png En photos

Familles notables.png Notables

Les maires

Prénom(s) NOM Mandat Observations
Jacques Philippe BARAT 1790 -  
Antoine Étienne LEOMAN 1790-1791 Ex-curé  
Jean PILLAULT 1791-1794 -  
Antoine CAPILLON 1791-1794 -  
Georges GAUDRON 1800-1813 -  
Antoine Grégoire AMYOT 1813-1817 -  
Jules SCOURION de BEAUFORT 1817-1831 -  
François Abraham COURTEMANCHE 1831 -  
Sébastien BOULLET 1832 -  
Jacques BRIAU 1832-1847 -  
Jules SCOURION de BEAUFORT 1847-1860 -  
Jacques BRIAU 1860-1865 -  
Augustin Jean PILLAULT 1865-1870 -  
Jacques AVENET 1871-1874 -  
Silvain SERRAULT 1874-1881 -  
Grégoire PERRAULT 1881-1882 -  
Emmanuel MABILLE 1882-1888 -  
Eugène MARTIN 1888-1896 -  
Félix THOMAS 1896-1901 -  
Grégoire DOUMAS 1901-1908 -  
Prosper PETIOT de LALUISANT 1908-1919 -  
Ernest MIGNOT 1919-1929 -  
Gatien PIAU 1929-1941 -  
Georges LELARGE 1941-1945 Fait fonction de maire-  
Georges BROCHARD 1945-1959 -  
Marcel HABERT 1959-1971 -  
Gérard DELETANG 1971-1977 -  
Marcel HABERT 1977-1989 -  
Pierre RABIER 1989-2001 -  
Alain KERBRIAND-POSTIC 2001-2008 -  
Didier AVENET 2008-2014 -  
Angélique DELAHAYE 2014-(2020)  
- -  

Cf. : Mairesgenweb - Source[4]

Les notaires

Prénom(s) NOM Période Observations
Georges Auguste GAUDRON -  
- -  

Les curés

-
Prénom(s) NOM Période Observations
Michel ESTÈVE 1518 Fondateur d'une chapelle (voir section "Patrimoine" ci-dessus  
 
François GUICHARD 1641  
Louis ROBIN 1679-1695  
Louis DESACHÉ 1714-1749  
Antoine Étienne LÉOMAN 1781-1790  
POUTHIÈRES 1835  
Vincent PILLEAULT 1840 décédé le 24 octobre 1881  
 


Ressources généalogiques

Dépouillements d'archives

Documents numérisés

Cimetières


Informations pratiques

Horaires d'ouverture de la mairie

Horaires Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dimanche
Matin 9 h 00 - 12 h 00 9 h 00 - 12 h 00 9 h 00 - 12 h 00 9 h 00 - 12 h 00 9 h 00 - 12 h 00 5 h 00 - 12 h 00 Fermé
Après-midi Fermé Fermé 14h00 - 17h00 Fermé Fermé Fermé Fermé
Commune.png

Mairie
Adresse : Place de la Mairie - 37270 SAINT-MARTIN-LE-BEAU

Tél : 02 47 50 67 26 - Fax : 02 47 50 27 69

Courriel : Contact

Site internet : Site officiel

GPS : -° / -° (GoogleMaps) ou Cassini / Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)

Commentaire :

Source : http://saintmartinlebeau.fr/ ()

Dépouillements des registres paroissiaux

Centre généalogique de Touraine
Jean-François Badier (°, x, + : 1690-1910)

Archives notariales

Patronymes

Etude des patronymes et des principales familles : Naître à Saint-Martin-le-Beau aux 18e et 19e siècles, 2009, J-F. Badier ( N.D.L.R. Voir sur le site [1] )

Remarques

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

  • L’origine des noms de lieux de l’Indre & Loire - Stéphane Gendron - Edition Hugues de Chivré.
  • Dictionnaire des arts, métiers et profession - Alfred Franklin - Edition des Sciences et Techniques.
  • Il était une fois les lieudits de Bléré - Association Géographique d’Information sur le Patrimoine.
  • Dictionnaire géographique, historique et biographique d’Indre & Loire et de l’ancienne province de Touraine Tome I à VI - J-X Carré de Busserolle - BNF Galicia.
  • Histoire de Touraine depuis la conquête des Gaules par les Romains jusqu’à l’année 1790 - J. L. Chalmel - Edition Fournier - BNF Galicia.
  • Armorial général de France T 1 et 2 - Charles d’Hozier - BNF Galicia.
  • Charte de l'Abbaye de Saint Julien de Tours du XIème au XIVème siècle - BNF Galicia.
  • Dictionnaire Historique et Héraldique de la Noblesse Française - D. de Mailhol - BNF Galicia.
  • Le Val de Loire, Patrimoine Mondiale - Fondation du patrimoine.
  • Histoire généalogique et chronologique de la Maison Royale de France - P. Anselme - BNF Galicia.
  • Société d’Histoire, Lettres Sciences & Arts de La Flèche, Les Annales Fléchoises et la Vallée du Loir, Revue historique, Archéologique Artistique et Littéraire, Janvier-décembre 1912.
  • Bulletin de la Société des lettres, sciences et arts de la Corrèze.
  • L'abbé C. Chevalier, Promenades en Touraine.
  • Les manuscrits à peintures en France 1440-1520, François Avril, Nicole Reynaud, Flammarion.
  • État de la France - 1752 - Comte de Boulainvilliers par T. Wood & S. Palmer à Londres, Tome 6.


Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)

Le village de Saint-Martin-le-Beau : Cartes postales anciennes, maires, morts pour la France, légion d'honneur, etc... : http://badier.free.fr/genea/diaporam/stmartin.htm

Référence.png Notes et références

  1. Base Mérimée
  2. Base Palissy
  3. Base Palissy
  4. Maires de Saint-Martin-le-Beau, 2013, J-F. Badier