36006 - Argenton-sur-Creuse

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Retour

Argenton-sur-Creuse
Blason Argenton-sur-Creuse-36006.png
Informations
Pays Portail-regionalisme-FRA.png    France
Département 36 - Blason - Indre.png    Indre
Métropole
Canton Blason Argenton-sur-Creuse-36006.png   36-03   Argenton-sur-Creuse
Code INSEE 36006
Code postal 36200
Population 5193 habitants (2016)
Nom des habitants Argentonnais(es)
Superficie 2930 hectares
Densité 177 hab./km²
Altitude 120 m
Point culminant 234 m
Coordonnées
géographiques
46.589722° / 1.52° (GoogleMaps) Cassini
Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)
Localisation (avant 2015)
36006 - Argenton-sur-Creuse carte administrative.png
          Arrondissement                 Canton                 Commune      ?
Section Tableau : Modifier

Histoire.png Histoire de la commune

Argenton-sur-Creuse est une commune française, située dans le département de l'Indre et la région Centre. Cette ville a été pendant longtemps dominée par l'industrie du textile en témoigne le Musée de la chemiserie, mais son principal intérêt est ses vestiges romains d'Argentomagus. L'origine de son nom viendrait du travail de la monnaie en argent.

Argenton doit son nom à la ville gallo-romaine d’Argentomagus. La première mention du château d’Argenton remonte au VIIIe siècle, plus exactement en 766 quand le roi Pépin le Bref s’empara de la ville. C’est à la fin du XIIe siècle que le château fut établi dans son tout dernier état. La forteresse était une vaste enceinte de prés de deux hectares dotée de dix tours. Occupé par Henri IV en 1589, le château fut ruiné en 1632 sur l’ordre de Richelieu. Argenton est la patrie du député Jérôme Legrand qui, en 1789, trouva le titre d’Assemblée des députés du Tiers État réunie à Versailles en juin.

Surnommée la « Venise du Berry », Argenton doit son charme à ses vieilles maisons à galeries qui surplombent la Creuse, aux vieux moulins de Bord et de Varenne et à la statue monumentale en bronze doré de la Bonne Dame qui se dresse sur l’ancienne chapelle du château et domine toute la ville.

Argentomagus tiendrait son nom du travail de la monnaie en argent. Argentomagus, situé à l'emplacement actuel de Saint-Marcel, est détruite par les barbares. La ville renaît sur les bords de la Creuse et prend le nom d'Argenton puis, en 1958, celui d'Argenton-sur-Creuse.

En 761, Pépin le Bref s'empare de la ville et de son château. Il le transforme en forteresse de dix tours. Aujourd'hui il ne reste que quelques vestiges de la tour du Midi et de la tour d'Héracle.

Généralités historiques

- La forteresse médiévale, qui comptait dix tours d'enceinte, fut prise par Henri IV en 1589 et ruinée sur ordre de Richelieu en 1632 ; tenue par les vicomtes de Brosse au 10e, les princes de Déols au XIe siècle, elle échut le siècle suivant aux Chauvigny, seigneurs de Châteauroux.
- Ces derniers y fondèrent un prieuré dépendant de l'abbaye de Saint Gildas les Châteauroux dont l'église s'écroula en 1760.
- Les deux paroisses de Saint-Étienne et Saint-Sauveur ont été rattachées en 1763.
- Pie VII s'arrêta à Argenton en 1804.
- L'industrie de la lingerie, en activité depuis 1860, contribua à l'essor économique d'Argenton qui demeure aujourd'hui une cité commerçante très animée.
- Patrie du député aux états généraux Jérôme Legrand, "inventeur" du titre "Assemblée Constituante".
- La ville est surnommée "la Venise verte du Berry".

Vestiges préhistoriques et antiques

- Gisements préhistoriques.
- Objets de l'âge du Bronze.
- Pont gallo-romain ; thermes gallo-romains détruits.

Architecture civile

- Tours d'Héracle et de Guyenne, vestiges XIIIe siècle/XVe siècle de l'ancienne forteresse, sur l'éperon rocheux qui domine la ville.
- Maisons anciennes à galeries de bois, sur les 2 rives de la Creuse, dans la ville basse ; façades et toitures (de tuiles et d'ardoises) sur la Creuse* (SC et SI).
- Porte XVe siècle (IMH) en pierre sculptée, rue des Vieilles-Boucheries.
- Ancienne prison (IMH).
- Hôtel de Scévolle XVIIIe siècle (occupé par le syndicat d'initiative).
- Château du Palis XVe siècle/XIXe siècle, château XVIIIe siècle de Lavergnier ; manoir des Pouzets XVIIIe siècle ; ruines du château de Bournoiseau.
- Pont-Vieux XVIIe siècle (SC).
- Viaduc du chemin de fer sur la Creuse.
- Moulins (en activité).
- Epitaphe sur cuivre 1502 d'un Chauvigny (à l'hôtel de ville).
- Monument commémoratif d'un combat entre FFI et une colonne allemande le 9 juin 1944.

Architecture sacrée

- Ancienne église prieurale Saint-Etienne (fondation antérieure au XIe siècle établie par les fouilles de 1980) ruinée en 1760 : vestiges XIIe siècle et XVIe siècle, nef restaurée 1872.
- Eglise paroissiale Saint-Sauveur d'origine XVe siècle, restaurée XIXe siècle : clocher et flèche néo-gothique (1853).
- Chapelle Saint-Benoît* gothique (MH), restaurée XIXe siècle : à l'extérieur, statue en pierre de la Vierge à l'Enfant fin XVIe siècle provenant d'une maison de la rue Grande.
- Ancienne chapelle castrale Notre-Dame-des-Bancs (ou de la Bonne-Dame) dans la ville haute, d'origine romane, reconstruite XIXe siècle, avec statue dorée monumentale de la Vierge (procession annuelle datant de 1632 en remerciement d'une épidémie de peste dont la ville fut épargnée).
- Ancienne chapelle, rue Saint-Paul.

Sites

- Vallée de la Creuse, coteaux boisés.
- Nombreux points de vue : du Pont-Vieux, du Rabois, du Bout du Monde.
- Panorama* de la terrasse de la Bonne-Dame.
- Source incrustante de Fontpissette.

Ressources et productions

- Cultures maraîchères.
- Pisciculture.
- Élevage de chevaux.
- Coopérative agricole.
- Charcuterie.
- Biscuiteries.
- Lingeries.
- Manufactures de chemises.

Patrimoine.png Patrimoine bâti

Repère géographique.png Repères géographiques

Démographie.png Démographie

Année 1793 1800 1806 1820 1831 1836 1841 1846 1851 1856
Population 4 064 3 458 3 428 3 770 3 964 4 319 4 346 4 546 5 332 5 242
Année 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
Population 4 765 5 219 5 274 5 582 5 909 6 388 6 270 6 118 6 281 6 275
Année 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
Population 6 122 5 575 5 504 5 412 5 710 6 111 6 109 6 344 6 400 6 424
Année 1982 1990 1999 2006 2011 2016 2021 - - -
Population 5 848 5 193 5 146 5 185 5 070 4 940 - - - -

Sources : Cassini/EHESS : de 1962 à 1999, population sans doubles comptes, Insee : depuis 2006, population municipale référencée tous les 5 ans.

Cfr : Population 2006 & Cassini.

Illustrations - Photos anciennes.png En photos

Familles notables.png Notables

Les maires

Prénom(s) NOM Mandat Observations
- -  
- -  
- -  
- -  
Jean FRAPPAT 1959 - 1983  
André ADVENIER - Conseiller général  
Michel SAPIN 1995 - 2002 Ministre - Conseiller général  
Michel QUINET 2002 - 2007  
Michel SAPIN 2007 - (2014) Député de l'Indre.  
- -  

Cf. [ MairesGenweb]

Les notaires

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
- -  

Les curés

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
- -  

Ressources généalogiques

Dépouillements d'archives

Documents numérisés

>> Voir la liste complète sur Geneanet

Cimetières


Informations pratiques

Horaires d'ouverture de la mairie

Horaires Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dimanche
Matin 8h30 à 12h00 8h30 à 12h00 8h30 à 12h00 8h30 à 12h00 8h30 à 12h00 8h30 à 12h00 -
Après-midi 13h30 à 17h30 13h30 à 17h30 13h30 à 17h30 13h30 à 17h30 13h30 à 17h30 - -

Adresse de la Mairie
rue
Ville
Tél. : & Fax :
Pictos contact.png Courriel : [mailto: ]
( Source : [ Site] - Mise à jour : )

Associations d'histoire locale

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

  Histoire d'Argenton-sur-Creuse
  Argenton-sur-Creuse - Les rues ont un nom
  Argenton-sur-Creuse dans la guerre

Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)

Référence.png Notes et références



Medaille geneawiki.png
Cet article a été mis en avant pour sa qualité dans la rubrique "Article de la semaine" sur l’encyclopédie Geneawiki.