34147 - Magalas

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Retour

Magalas
Blason de Magalas
Informations
Pays Portail-regionalisme-FRA.png    France
Département 34 - Blason - Hérault.png    Hérault
Métropole
Canton Cazouls-lès-Béziers (Canton 34 05)

34237 - Blason - Roujan.png   34-29   Roujan (Ancien canton)

Code INSEE 34147
Code postal 34480
Population 1699 habitants (2016)
Nom des habitants
Superficie 2076 hectares
Densité 82 hab./km²
Altitude Mini: 77 m
Point culminant 201 m
Coordonnées
géographiques
43.471944° / 3.222778° (GoogleMaps) Cassini
Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)
Localisation (avant 2015)
34147 - Magalas carte administrative.png
          Arrondissement                 Canton                 Commune      ?
Section Tableau : Modifier

HHistoire.pngistoire de la commune

Le nom de MAGALAS apparaît dans sa forme actuelle en 1529,mais on le trouve écrit différemment dans le cartulaire de Gellone (Magalacio, Magalae, Magalat) ou dans le livre noir de Béziers (Magalatium Castrum). Il pourrait dériver du mot "Magal" : rocher, hauteur rocheuse.
Avant que Magalas avec son château ne s'établisse sur la butte actuelle, il y avait un village situé sur une butte voisine au Nord : l'oppidum de Montfo. Entre les deux a été retrouvé un certain nombre d'exploitations agricoles (villae) démontrant que l'occupation des lieux s'est progressivement déplacée à l'époque "Gallo-Romaine". Ces propriétés existaient encore au début du XIe siècle, elles finirent par être rachetées par des ordre religieux probablement St Victor de Marseille ou l'abbaye de Cassan) et devinrent des petites paroisses avec église, prieuré et cimetière. On en comptait sept à Magalas : Notre-Dame d'Octavian, Notre-Dame d'Affanian, Saint-André de Prolhan, Notre-Dame des Volves, Saint-Martin d'Agel, Saint-Jean des Causses, Saint-Nazaire de Vic.
L'Oppidum de Montfo :
Il a été fouillé vers les années 1930 par Mr J Coulouma (ce qui a donné lieu à plusieurs publications) puis de 1963 à 1979 par Mr Bacou. Il semblerait remonter au temps du Néolithique final et du Chalcolithique. Ce n'est que vers la fin du 1er Âge de fer que l'on retrouve des cabanes de torchis et du mobilier. Les couches les plus anciennes remonteraient aux alentours de 600 - 550 av JC. Un lion en pierre d'origine étrusque serait une dédicace du rempart de Montfo ; on y a aussi trouvé un autel pré-romain. Mais c'est la période qui suit la colonisation romaine qui est la plus représentée (amphores et coupes campaniennes). Lors de terrassements en 2013, pour un lotissement, il a été découvert un temple romain (route de Pouzolles) ainsi qu'un four de potier. Il semblerait avoir été abandonné vers le 4e siècle de notre ère.
À plusieurs endroits du village on trouve les ruines d'un aqueduc romain. Le départ de cet aqueduc est situé dans le bassin de captage de la source de la Resclauze sur Gabian et il conduisait l'eau à Béziers.
Le village de Magalas :
Après la chute de Rome, et dans les siècles qui suivirent, les villages durent se protéger des envahisseurs. C'est ainsi qu'en 1060 s'éleva sur le "magal" le château forteresse appelé dès son origine "le castrum magalatium". On en trouve mention dans les cartulaires de Gellone et d'Aniane en 1060, 1065, 1089. Aujourd'hui il n'en reste rien, si ce n'est les remparts et les trois portes qui s'ouvraient vers l'extérieur. Il est difficile de connaitre l'histoire du château et du village de Magalas car le 5 novembre 1649, dans la sacristie de l'église, tous les titres et papiers, registres civils et religieux furent brûlés dans un incendie criminel, on ne sut jamais ni l'auteur, ni le motif.

Héraldique

D'hermine, au pairle losangé d'argent et de sable.

Histoire administrative

  • Département - 1801-.... : ....
  • Arrondissement - 1801-.... : ....
  • Canton - 1801-.... : ....

Magalas est chef lieu de canton de 1790 à 1801 (3 brumaire an X) puis rattaché avec Fouzilhon au canton de Roujan. Ce canton comprenait les villages d'Autignac, Cabrerolles, Caussignniojouls, Coulobres, Espondeillant, Fouzilhon, Laurens, Magalas, Puimisson et Puissalicon.

  • Commune - 1801-.... : ....

Résumé chronologique :

  • 1801-.... :

Patrimoine.png Patrimoine

Église Saint-Laurent

Magalas34église.jpg


Photo L. Le Goaëc

Transcription de la feuille à la disposition des visiteurs (feuille non signée faite par la paroisse):
Pour l'anecdote, c'est dans cette église que fut tournée une scène du film "Le petit baigneur" avec Louis de Funès.

  • L'église Saint - Laurent de Magalas a été restaurée en 1973. C'était à l'origine, au XIIIe siècle, une nef unique avec une abside à l'Est. La nef voûtée en berceau brisé divisée en cinq travées de longueurs inégales. Les doubleaux reposent sur des piles engagées. L'abside, de plan polygonal, est voûtée en cul de four divisé en sept quartiers. Signalons cependant que l'arc triomphal a été entièrement refait en 1974. Au XIVe siècle on a ajouté au Sud, à la hauteur de la troisième travée une petite chapelle de plan carré, voûtée d'ogives. La clé centrale est ornée d'un écu chargé d'un besant. Elle est éclairée d'une fenêtre lancéolée.
  • Au XVe siècle furent ajoutées au sud et au nord deux chapelles qui chevauchent les deux dernières travées. Elles sont l'une et l'autre formées de deux travées d'ogives, qui reposent du côté de la nef centrale sur une pile ronde. Les clés de la chapelle Sud sont ornées, pour la partie Est d'Une Vierge à l'Enfant, et pour la partie Ouest d'un écu illisible. Les clés de la chapelle Nord sont ornées pour la partie Est d'un relief qui semble représenter St Roch et à l'Ouest de la dite chapelle d'une rosace à six pétales. Aux angles deux corbeaux et un corps de femme à queue de poisson. La cuve baptismale a été installée récemment et porte l'inscription : « Jean Cabanis de Besers madonne à l'église St Faix en l'année 1614 ».
  • Les vitraux et verrières
C'est au Maître Verrier Milon qu'a été confié le soin de placer les vitraux dans toutes les verrières. Les deux grands vitraux de la chapelle Sud de la Vierge illustrent la prophétie d'Isaïe (chap. 11, versets 1 à 10), la paix apportée par le Messie. Les deux grands vitraux de la chapelle du Saint-Sacrement sont l'illustration d'un texte de l'Apocalypse (chap. 20, versets 16 et suivants), qui évoque la destiné éternelle de l'Église : l'Église Triomphante, et de l'humanité dans les cieux nouveaux et de la terre nouvelle. L'autre vitrail représente les blasons de Magalas.
  • Derrière le Maître Autel, dans l'abside au fond : le Martyr de saint Laurent, patron de la paroisse. À noter la colombe de la paix près de la plaque des morts de la guerre. Le long des murs, dans la partie occidentale de l'église, court une litre funéraire noire sans trace de blason. La tribune est en bois et prend appui sur un arc de pierre où une imposte avec rosace semble datée du XIIIe siècle. Les doubles colonnettes qui soutiennent le porche portent des chapiteaux, dont trois sont manifestement remployés.
  • Cette église servit de chapelle au château qui se dressait alors au sommet du village. Au XIVe siècle, c'était un prieuré-cure qui dépendait du trésorier de Béziers.
  • À l'extérieur, dans le mur Nord, ont été fixées deux inscriptions obituaires dont l'une est datée de 1180 et classée monument historique. En voici la traduction : « L'an de l'incarnation du Seigneur 1180, est morte Stéphane de Seeubo, mère de Hugon, prêtre, le cinquième jour des Nones de mai. Homme qui me regarde, j'ai été ce que tu es, tu seras ce que je suis. Souviens - toi de moi. Dis un Pater Noster. Qu'il soit offert à G. Capellan qui a écrit ces lignes, un lieu dans le paradis de Dieu ». Au dessous se trouvent deux anciennes mesures de pierre
  • « C'est en plaçant un nouveau dallage dans l'église que furent découverts, le cippe wisigothique, l'autel romain, plusieurs caveaux, des débris d'autel et de nombreuses tegulae romaines qui permettent d'affirmer qu'il y avait là un vieux lieu de culte. Nous supposons qu'avant cette église romane, il y avait une église wisigothique. En effet, le porche d'entrée à l'ouest est soutenu de part et d'autre, de grandes pierres inégalement moulurées, qui semblent avoir servi d'imposte pour un arc triomphal de cette époque ». (Historique par l'abbé GIRY - Avril 1974)
  • L'église est inscrite aux M.H depuis 1984[1].


Chapelle Sainte-Croix

Magalas34chapelle Ste Croix.jpg
Photo L. Le Goaëc

Petite chapelle rurale toute simple. Son abside en "cul de four" date probablement de la période romane.
Les Magalassiens y vont encore en pèlerinage le 3 mai et le 14 septembre.

Notre Dame Des Aires

C'est sur la tour d'un ancien moulin que trône la statue de Notre-Dame des Aires sur l'emplacement où l'on battait les foins (d'où son nom). Elle date de 1882. Sur la porte on peut voir les noms des donateurs : Bédrines, V. Vernhet, LEGRAS, V. Bédrines, BARRAL.

La croix des missions

Datée d'au moins 1841, on peut y lire : « In hoc signo vinces MDCCCXLI et MDCCCLXXVIII ».

LE MONUMENT AUX MORTS : C'est par une délibération du conseil municipal du 25 mars 1919 (N° 400) que la commune décide la création d'un monument aux morts pour honorer ses enfants morts pour la France. Une statue est commandée à Mr Jean MAGROU Sculpteur à Paris, Mr Adrien AVON architecte à Béziers, et l'entrepreneur des travaux est Mr CORBIERES de Béziers. Il est en pierre de Laurens et aura coûté 70 000 francs. Il est achevé le 19 avril 1924 (N° 632)et sera inauguré en 1925 (sources photos personnelles des délibération du conseil Municipal)

Croix de chemin

Croix sur chemin vicinal

Cette croix marque l'emplacement d'une église connue dès le IXème siècle, Ste Madeleine d'Octavian (mentionnée lors des translations des cendres de St Majan)


Repère géographique.png Repères géographiques

Magalas34vue générale côté sud.jpg

Magalas est située à 16 km au nord de Béziers. Le cœur de la ville est à 142m d'altitude. C'est une "circulade", les maisons s'étagent tout autour de l'église St Laurent point le plus haut.
Le territoire de Magalas appartient à la zone de coteaux du Nord - Biterrois, entre les basses montagnes et la plaine littorale. Vers Fouzhilhon au nord-est, on distingue le Puech de Montfo. Magalas fait partie de la communauté de communes dite "des avant Monts".
Le village est traversé du nord au sud par le Libron, fleuve côtier de 40 km, il reçoit comme affluents les ruisseaux de Mayroune, de Piégoudès, Pradannes, Faïsses, Badaussou, de l'Escouadou et du bois de Nine sur la rive gauche ; les ruisseaux de Rauzès, de Cantemerle et de la Barbante sur la rive droite.
La rivière La Lène coule à l'est de la commune, arrivant de Gabian, elle a pour affluents les ruisseaux de Fraïsses, de la Dourgue, de Verdols de Gachebian.
À l'ouest de la commune le ruisseau du Saut des Capelles délimite Magalas de St Geniès de Fontedit, le ruisseau de Saume-Longue draine les eaux des Affaniès, celui des Granios vient des Vics. Ces trois ruisseaux canalisent les eaux vers Le Taurou, lui même affluent de l'Orb.
Magalas compte aussi plusieurs sources : celle de la Fontenelle, du Thou, de Mazou de St Jean de Font Jeannette et de Font de l'Autre.
La culture principale de Magalas est essentiellement la vigne, bien que depuis quelques années on trouve de plus en plus de cultures céréalières.
La ligne ferroviaire Béziers, Millau, Clermont-Ferrand passe à Magalas, avec un arrêt à certaines heures le matin et le soir.

Démographie.png Démographie

Année 1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
Population 904 901 950 1 161 1 213 1 173 1 145 1 165 1 164 1 209
Année 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
Population 1 315 1 365 1 512 1 549 1 463 1 335 1 618 1 872 2 060 1 874
Année 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
Population 2 102 2 031 2 025 2 040 1 904 1 736 1 577 1 604 1 583 1 597
Année 1982 1990 1999 2006 2011 2016 2021 - - -
Population 1 604 1 699 1 827 2 489 3 120 3 313 - - - -

Sources : Cassini/EHESS : de 1962 à 1999, population sans doubles comptes, Insee : depuis 2006, population municipale référencée tous les 5 ans.

Cf. : Cassini, INSEE 2006, 2011 & 2014.

Illustrations - Photos anciennes.png En photos

Cartes postales

Photos

Familles notables.png Notables

Le premier seigneur de Magalas aurait été Laurent BARNERIUS. Dans une donation, établie le 29 septembre 1064 par BERENGER, vicomte de Narbonne et de GARSINDA, son épouse, ce personnage est cité avec six autres seigneurs de la région narbonnaise. Puis Antoine de MAILHAC marié avec Hélix de NARBONNE, ce seigneur reçut le titre de Baron.(Magalas par l'abbé Larroudé) Famille SOLINHAC seigneurs et baron de Magalas et leurs alliés de NATTES et LAVIT au moment de la Révolution.

Les maires

Une plaque dans la salle des mariage de la Mairie donne le nom et la date de tous les maires. La Mairie actuelle a été construite en 1889. Avant, elle se trouvait avec l'ancienne poste Place Neuve (actuel bureau de la police municipale)

Prénom(s) NOM Mandat Observations
Étienne TRINCHE 1790 - 1791  
Jean François VIGUIER 1791 - 1792  
Jean Pierre CROUZILHAC 1792  
Louis VANIERE 1792 - 1793  
Jean ESPANHAC 1794  
Jean Baptiste BEDRINES 1795 -  
François VERNHES 1800 - 1808  
Étienne TRINCHE 1808 - 1816  
Charles LEGRAS 1816 - 1817  
Antoine DELHON 1817 - 1819  
Antoine CHABARDES 1819 -1828  
Henri D'AUREILHAN 1828 - 1830  
Mathieu DELHON 1830 - 1832  
Gilles BEDRINES 1832 - 1844  
Mathieu DELHON 1844 - 1848  
Hippolyte BEDRINES 1848 - 1848  
Charles LEGRAS 1848 - 1848  
François BEDRINES 1848 - 1860  
Pierre MARTIN VANIERE 1860 - 1866  
Auguste BEDRINES 1866 - 1870  
Prosper BERTHOMIEU 1870 - 1871  
Jules DELHON 1871 - 1871  
Pierre SICARD 1871 - 1876  
Ernest PICON 1876 - 1877  
Jules DELHON 1877 - 1877  
Ernest PICON 1878 - 1880  
Isidore MARTIN 1880 - 1881  
Etienne SILINHAC 1881 - 1883  
Alexandre VIDAL 1883 - 1889  
Arthur CROUZABLANQUE 1889 - 1889  
Xavier CHABARDES 1889 - 1892  
Raphaël CHABARDES 1892 - 1893  
Gabriel GEORGERENS 1893 - 1896  
Camille GRANIER 1896 - 1900  
Louis CHABARDES 1900 - 1921  
Camille GRANIER 1921 - 1932  
Paul BOUSQUET 1932 - 1938  
Pierre RESSEGUIER 1938 - 1942  
Edmond BALMEFREZOL 1842 - 1844  
Jean MAURY 1944 - 1953  
Gaston BOUSQUET 1953 - 1959  
Gabriel GRANIER 1959 - 1977  
Jean Pierre BILSKI 1977 - 1983  
Charles HEY 1983 - (2020)  
- -  

Source: Mairie

Les notaires

Liste fournie par Mtre Coignard Da Silva

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
- -  
MAURY 1891 - 1889  
BURGUIN 1897 - 1912  
FAUX 1913 - 1931  
PERELLI 1932 - 1969  
René VIGARIE 1970 - 1973  
Me Georges CONGNARD 1973 - 1990 -  
Me Françoise CONGNARD DA SILVA 1990 - -  

Les curés

L'église de Magalas fait partie des 19 clochers de la paroisse Saint-Martin de la Coquillade depuis 2000. Les registres de ces 19 paroisses se trouvent au presbytère de Murviel les Béziers 2 rue Chiffre (04.67.32.94.49) paroisse.murviel@orange.fr //www.stmartindelacoquillade.com. Ouvert le lundi de 15h à 17h, mardi de 9h30 à 11h30 et 1er et 3è vendredi du mois de 9h30 à 11h30. Les registres de magalas commencent en 1861. Depuis septembre 2013 le curé est le père Joseph Marie Verlind, abbé du couvent St Joseph de Montrouge à Puimisson.

AIGUESVIVES Jean Baptiste de 1791 à -- membre du Conseil Général de la commune de Magalas.
AUGER Jacques de-- à 1791 déporté pour refus de serment.

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
Abbé AFFRE 1861 - 1868  
A. LALLEMAND 1868 - 1876  
Hippolyte FAUCHARD 1876 - 22/04/1887 décédé à 87 ans  
A. DELULLIER 1897 - 1907  
abbé FABRE 1908 - 1910  
A. GUERIN 1911 - 1913  
Abbé ROUCAYROL 1913 - 1922  
Abbé IMQUEMBERT 1922 - 1945  
Lucien LARROUDE 1945 - 1972  
Paul MAURY 1972 - 1978  
Moïse CROS 1979 - 1981  
Robert GROS 1981 - 1999  
Jean COSTE 2000 - 2008  
Jean - Louis LIGNON 2008 - 2013  

Ressources généalogiques

Dépouillements d'archives

Documents numérisés

>> Voir la liste complète sur Geneanet

Cimetières


Informations pratiques

Horaires d'ouverture de la mairie

Horaires Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dimanche
Matin de 8h 30 à 12h de 8h 30 à 12h de 8h 30 à 12h de 8h 30 à 12h de 8h 30 à 12h - -
Après-midi de 15h à 18h de 15h à 18h de 15h à 18h de 15h à 18h de 15h à 18h - -
Commune.png

Mairie
Adresse : - 34480 MAGALAS

Tél : 04.67.36.20.19 - Fax : 04.67.36.63.60

Courriel :

Site internet : www.mairiedemagalas.fr

GPS : -° / -° (GoogleMaps) ou Cassini / Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)

Commentaire :

Source : http://www.annuaire-mairie.fr (06/2014)

Communauté de Communes : 04.67.36.07.57

Dépouillements des registres paroissiaux

Magalas baptêmes de 1590 à 1705 par Mr Gabriel GRANIER de Béziers (Cercle généalogique du Sud-Aveyron 16A Bd de l'Ayrolle - 12100 Millau - www.genealogie-aveyron.com) 1 exemplaire à la Médiathèque Kalliopé à Magalas.

Archives notariales

Maitre Congnard da Silva a ses archives jusqu'en 1912 (zone de l'Auidacieuse.)

Patronymes

Les plus fréquents entre 1590 et 1705 (au moins 10 individus) d'après les baptêmes : Agasse 50 - Astier 22 - Aubaret 46 - Audibert 13 - Audric 29 - Azeman 22 - Bailhan 15 - Barrière 14 - Beaulac 122 - Bédrines 49 - Bernard 12 - Bertrand 35 - Bonnaville 31 - Bonnet 85 - Bosquet 50 - Boubal 16 - Bouissy 12 - Bout 22 - Boutes, Boutet 72 - Boyer 19 - Castan 31 - Chabardès 15 - Ciffre, siffre 20 - Cros 15 - Crouzablanque 21 - Crouzilhac 26 - Delhon 43 - Dolques 17 - Doumayrou 11 - Durand 15 - Espanhac 51 - Espy 19 - Esquerre 10 - Fabre 26 - Foulquier 13 - Galibert 20 - Castal 10 - Genieys 15 - Georgerens 29 - Gept 16 - Gineis 16 - Gourgas 25 - Granier 11 - Hortus 17 - Jean 14 - Jonquet 21 - Laprune 23 - Marc 28 - Mas 19 - Merle 15 - Mestre 14 - Monjoux 11 - Pautard 12 - Platet 16 - Rul 16 - Sales 25 - Sicard 14 - Solancier 13 - Silinhac 34 - Tarné 18 - Thomas 27 - Trinché 30 - Vernhes 35 - Vidal 11 - Viguier 24

Remarques

Magalas possède un musée du Carillon à l'Espace Vins et Campagnes (zone de l'Audacieuse). Outre ce musée, on y voit aussi les objets trouvés lors de fouilles de l'Oppidum de Montfo. Ouvert du mardi au samedi de 9h à 12h et de 14h à 18h. En période estivale, il y a des concerts de carillon (40 cloches). Il sert aussi de syndicat d'Initiative.

Médiathèque KALLIOPE 6 av de la Mairie à 34480 Magalas - 04.67.80.79.79 ouvert mardi 16h15 à 19h; mercredi 9h è 12h - 14h à 18h; jeudi et vendredi 9h30 à 11h - 16h15 à 19h; samedi 10h à 12h - 14h à 16h30

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

A la médiathèque Kalliopé :

  • Souvenir de Magalas : son château, ses domaines, sa chapelle de Ste Croix par Abbé LARROUDE le 3 mai 1981
  • La population de Magalas à la fin du XVIIIè siècle enquête réalisée par la classe de 4è B du collège de Magalas 1989
  • ÎLOT DU CHÂTEAU DFS de diagnostique 30.6.1999 - 20.7.1999 par Frédéric RAYNAUD 1999
  • Fouilles Archéologiques de Montfo Campagnes de 1675, 1976 et 1978 par Jean- Pierre et Aurélie BACOU
  • BEZIERS - NEUSSARGUES - Histoire et Culture du Rail de Béziers Union Artistique et Intellectuelle des Cheminots Français Mai 2001

Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)

Référence.png Notes et références



Medaille geneawiki.png
Cet article a été mis en avant pour sa qualité dans la rubrique "Article de la semaine" sur l’encyclopédie Geneawiki.

2 Histoire de Magalas (Histoire générale du canton de Roujan) par Albert FABRE 1894