32107 - Condom

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Retour

Condom
Blason Condom-32107.png
Informations
Pays Portail-regionalisme-FRA.png    France
Département 32 - Blason - Gers.png    Gers
Métropole
Canton Blason en attente.png   32-07   Baïse-Armagnac

Blason Condom-32107.png   32-06   Condom (Ancien canton)

Code INSEE 32107
Code postal 32100
Population 6695 habitants (2015)
Nom des habitants Les Condomois (ses)
Superficie 9737 hectares
Densité 68,75 hab./km²
Altitude Mini: 62 m - 85 m (mairie)
Point culminant 190 m
Coordonnées
géographiques
43.958333° / 0.373611° (GoogleMaps) Cassini
Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)
Localisation (avant 2015)
32107 - Condom carte administrative.png
          Arrondissement                 Canton                 Commune      ?
Section Tableau : Modifier

HHistoire.pngistoire de la commune

Origine - Étymologie

Hache de bronze
au musée d’Agen


  • Dès la préhistoire la présence humaine est attestée dans le Condomois, (outils en pierre, haches en bronze et épée à antenne….) À partir du IXe siècle avant Jésus Christ plusieurs vagues de peuplement celte occupent la région. Au IIIe siècle avant J.C les celtes Nitiobroges, à l’origine de la communauté s’installent sur l’Oppidum. Ils sont à l’origine du nom de la ville. Le nom de CONDOM remonte en effet au gaulois CONDATO-MAGOS "marché du confluent", la localité étant située au confluent des rivières BAÏSE et GÈLE.
  • « Le plus ancien habitat a été découvert par Mme Renée Mussot-Goulard en 1984 lors de fouilles archéologiques au chevet de l’ancienne cathédrale Saint-Pierre.» [1]



Naissance de l’abbaye

Remparts et cathédrale Saint-Pierre
PhotoL.D.
  • L’église de Condom dépend de l’Agenais, région dont la christianisation est l’une des plus précoces d’Aquitaine. Au VIe siècle une église est attestée à Condom. Cet édifice sera plusieurs fois détruit et reconstruit aux VIIIe et IXe siècle.
  • À la fin du IXe siècle (vers 890900) l’église fut transformée en monastère dédié à saint Pierre par le comte de Gascogne.
  • Après l’an mille le monastère est incendié et les bâtiments sont reconstruits. En 1020 la charte de constitution de la seigneurie est rédigée et un seigneur abbé, Hugues, neveu du comte de Gascogne est placé à sa tête.
  • Du Xe au XIIe siècle l’abbaye se développe : de nombreux domaines aux environs de Condom lui apportent de nombreuses ressources financières. Mais le développement de maisons religieuses concurrentes à la fin du XIIe siècle entraîne la stagnation de l’abbaye. La création de l’évêché en 1317 prendra peu à peu sa place.

La légende de l’abbaye

  • « Rédigée par un moine de l’abbaye dans les dernières décennies du Xe siècle et recopiée jusqu’au XIVe » [2] elle nous raconte les origines de l’abbaye.

Aux environ de l’an 800 un ange apparaît au patriarche de Jérusalem et lui ordonne de sauver les reliques (morceaux de la croix, suaire, graal …..) et de les amener dans le sud de la France au confluent de deux rivières la Gèle et la Baïse. Son neveu Théodore est chargé de l’opération. En passant par Rome il accomplit plusieurs miracles et rend la vue au pape Léon III. Perdue dans les bois, une biche blanche le conduit à Condom où il édifiera une église à l’origine de l’abbaye.

Développement du bourg

Sceau de la ville
  • Un bourg se développe à côté de l’abbaye et prend peu à peu de l’importance. Dès le début du XIIIe siècle de nombreux conflits opposent les consuls et les abbés puis les évêques à partir de 1317. Les activités des habitants sont nombreuses autour du travail du cuir des peaux et des fourrures puis des textiles. Le commerce est florissant malgré les nombreuses périodes de troubles (guerre de Cent ans, guerres de religions, Fronde). Les privilèges des habitants seront confirmés à plusieurs reprises par le roi de France et le roi d’Angleterre (entre 1243 et 1317 les Anglais et les Français se succéderont à sept reprises à la tête de la ville.) Le bourg est entouré de murailles qui suivront les différents agrandissements de la ville.


La Grande Guerre

Blason en attente.png Héraldique

De gueules à un pont de cinq arches d'argent crénelé et maçonné de sable, sur une rivière aussi d'argent ondée d'azur de quatre pièces, le pont sommé de cinq tours d'argent crénelées et maçonnées de sable, celle du milieu plus haute que les deux dont elle se côtoie et les deux dernières plus petites que celles-ci et surmontées de deux clefs s'affrontant aussi d’argent.

Territoire communal

Condom absorbe en 1839 l'ancienne commune de Lialores.

Histoire administrative

  • Département - 1801-2019 : Gers
  • Arrondissement - 1801-2019 : Condom
  • Canton - 1801-2015 : Condom --> 2015-2019 : Baïse-Armagnac
  • Commune - 1801-2019 : Condom

Résumé chronologique :

  • 1801-.... :

Patrimoine.png Patrimoine

Monuments religieux

Ancienne cathédrale actuellement église Saint-Pierre



Édifice, de style gothique bâti au début du XVIe siècle sur l'emplacement de l'ancienne cathédrale par Jean Marre devenu évêque en 1510. Les travaux débutèrent en 1507 et furent terminés par son successeur en 1531 par l'évêque Hérard de d'artillerie .

Édifice classé aux M.D aux M.H. en 1840 [3]

Logo internet.png Site en ligne : Pour en savoir plus....



Chapelle Notre-Dame de Piétat

32107 - condom Piétat côté sud 2.JPG
Entrée L. D.



  • En 1520, un soir d'orage, le cheval de Raymond BERENJON est foudroyé. Son maître, resté vivant, fait le vœu de bâtir à cet endroit une chapelle sous le vocable de Notre-Dame de Piétat.
  • S'y installent alors les hospitaliers de Saint Jean de Dieu.
  • En 1820, Notre-dame devient une école sous l'autorité des filles de Marie.
  • Les religieuses la quittent en 1905.
  • Pendant la guerre, Piétat devient un hôpital militaire.
  • Notre-Dame de Piétat est de nos jours une école et collège.


Église Saint-Barthélémy du Pradau

Photo L.D.

Cette église date du XIIIe siècle comme en témoignent une porte romane dites des "capots" visible vers le chevet. Elle a été reconstruite au XIXe siècle.
On notera des plafonds en bois et en caissons du XVII e siècle qui couvre la chapelle de Notre-Dame des sept Douleurs.
L'église est maintenant un musée du vêtement ecclésiastique.


Église Saint-Jacques de la Bouquerie

Photo L.D.
Photo L.D.
  • Cette église date de 1210, mais fut presque détruite en 1769 par une violente crue de la Baïse.
  • Reconstruite au XVIIIème siècle on trouve encore un élément de l'ancien hôpital de Saint Jacques de Compostelle datant du XIVe siècle .
  • Le décor actuel intérieur est de style néoclassique et le chœur du style Louis XIV.
  • Édifice inscrit aux M.H depuis 1971[4]



Église Saint-Michel

Photo L.D.
Photo L.D.
  • C'est d'un passé lointain qu'est issue l'ancienne église Saint Michel néogothique de la fin du XIXe siècle
  • Au XIIIe siècle c'était l'église romane Saint-Michel-des-Anges-Gardiens, partiellement détruite par les troupes de Montgoméry en 1569 et un peu restaurée elle devient une distillerie à la révolution.
  • vers la fin du XIX il fut décider de raser l'édifice pour en construire un suivant le modèle de la basilique de Lourdes.

Désacralisée en 1975, elle est resté à l'abandon une vingtaine d'année pour être reprise par l'association des amis de Saint Michel pour une seconde vie et en faire un lieu dédié à l'art contemporain .

Chapelle Sainte-Germaine

Photo L.D.



Selon la légende, Sainte-Germaine aurait été décapitée au IXe siècle par les Normands ou les Sarrasins. Le monastère fut reconstruit au début du XIIe siècle par les descendants du seigneur Arnold Sans (famille de la Sainte) qui lui donna le nom de Santa Germana .

Porte à tympan de type roman.

La chapelle est inscrite aux titres des M.H. le 27/09/1971 [5]



Église Sainte Livrade d'Herret

Photo L.D.
Clocher L.D.



L'église Sainte-Livrade se trouve dans le hameau d'Herret.


Église du Goalard

Photo L.D.
Photo L.D.

«Dans le Hameau du Goalard l’église d’art Roman fut répertoriée dans les documents historique vers 1076. » [6]


Monuments civils

L'hôtel de Cugnac

Photo L.D.

L' hôtel de Cugnac date du XVIIIe siècle. Il comporte une façade avec fronton triangulaire ou l'on devine les armes des bâtisseurs. Le bâtiment principal est complété de deux ailes latérales.
« La cour d'honneur est l'œuvre commune à madame de Mellet de Fondelin, Marie Courtade et Antoine de Mellet marquis de Bonas, célèbre distillateur »[7].
On trouve une cour d'honneur fermée d'une belle grille, et à l'intérieur sont visibles des éléments XVIIIe siécle.

Hôtel du Bouzet de Roquepine

Entré principale Photo L.D.
Photo L.D.

Un des plus beaux hôtels de Condom construit en 1763 par Jean Félix du Bouzet conte de Poudenas. « En 1884 il est racheté par Mr Riberot qui 10 ans plus tard le revend à la commune. »[8]. Le bâtiment devient l’école publique des filles mais en 2006 il en devient la mairie de Condom.


Moulin de Mousqué

Photo J. Cassagneau

Ce moulin hydraulique, situé à la lisière ouest du ban communal, a abrité des meuniers farineurs de 1790 à 1831 ainsi que des meunières.
Restauré, cet ancien moulin a été transformé en gite.

Pictos recherche.png Article détaillé : Pour en savoir plus, notamment sur les meuniers ...


Moulin de Barlet

Photo L.D

Au XIe siècle est construit en aval de la Baïse un moulin à eau dans le quartier Barlet d’où son nom actuel.

Il deviendra au début du XIXe siècle un moulin hydroélectrique.

Pictos recherche.png Pour en savoir plus consulter la page suivante.


Repère géographique.png Repères géographiques

Sur la VIA PODIENSIS du Pèlerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle.

Démographie.png Démographie

Année 1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
Population - 6 650 7 051 7 146 7 144 - 6 915 7 195 7 205 7 553
Année 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
Population 8 070 8 140 8 282 7 873 8 555 7 902 7 405 7 045 6 578 6 435
Année 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
Population 6 380 5 773 6 355 6 310 6 233 6 725 6 781 6 850 7 326 7 853
Année 1982 1990 1999 2006 2011 2016 2021 - - -
Population 7 634 7 717 7 251 7 158 6 925 6 554 - - - -

Sources : Cassini/EHESS : de 1962 à 1999, population sans doubles comptes, Insee : depuis 2006, population municipale référencée tous les 5 ans.

Cf. : Cassini, INSEE 2006, 2011 & 2015 & 2016.

Illustrations - Photos anciennes.png En photos

Ville de naissance de.jpg Ville de naissance ou de décès de

  • Yves NAVARRE, écrivain né le 24 septembre 1940, décédé à Paris le 24 janvier 1994

Familles notables.png Notables

Les maires

Prénom(s) NOM Mandat Observations
Antoine BONNAMY 1803 - 1812 -  
De CUGNAC 1812 - 1818 -  
Jean-Marie BEZIAN 1818 - 1827 -  
De PEYRECAVE 1827 - 1830 -  
Joseph Célestin SAUTIRAN 1830 - 1831 -  
Auguste PETIT 1831 - 1848 -  
Cerbonnin DUBARRY 1848 - 1848 -  
Auguste PETIT 1848 - 1848 -  
Gabriel LASSERRE 1848 - 1849 -  
Auguste PETIT 1849 - 1850 -  
Cerbonnin DUBARRY 1850 - 1851 -  
Auguste PETIT 1851 - 1851 -  
Lucien LAMARQUE 1851 - 1852 -  
Gabriel DUVIGNEAU 1852 - 1853 -  
Auguste PETIT 1853 - 1859 -  
Marius Baptiste PERALDI 1859 - 1875 -  
Pierre Gustave Marie Elisabeth LASSERRE 1875 - 1875 -  
Joseph Louis LACROIX 1875 - 1881 -  
Eucher LEBBE 1881 - 1884 -  
Joseph Louis LACROIX 1884 - 1892 -  
Joseph Alexandre LATERRADE 1892 - 1894 -  
Arthur NAPLES 1894 - 1895 -  
Frédéric BOUE 1895 - 1896 -  
Joseph Alexandre LATERRADE 1896 - 1901 -  
Ferdinand LARNAUDE 1901 - 1908 -  
Étienne NAPLES 1908 - 1930 -  
Vincent DUJARDIN 1930 - 1936 -  
Étienne NAPLES 1936 - 1940 -  
Étienne JEANNEAU 1940 - 1944 -  
François CASTÉRA 1944 - 1944 -  
Étienne NAPLES 1944 - 1946 -  
Léonce LESTAGE 1946 - 1964 Conseiller général  
Abel ABEILLÉ 1964 - 1983 -  
Jean DUBOS 1983 - 1989 -  
Jacques MOISAN 1989 - 1995 -  
Gérard DUBRAC 1995 - 2008 -  
Bernard GALLARDO 2008 - 2014 - [ Photo]  
Gérard DUBRAC 2014 - (2020) -  
- - -  

Cf. : Mairesgenweb

Les notaires

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
- -  

Les curés

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
Abbé Joseph Salon.jpg Joseph SALON - 1924 Curé de Saint-Antoine de Lialores, revenu à Dieu le 6 novembre 1924 dans sa 34ème année  
- -  

Monument aux morts couleur france.png
Monument aux morts

Le monument aux morts

Morts des guerres 1914-1918 / 1939-1945

Pictos recherche.png Article détaillé : Consulter la liste des inscrits sur le Monument aux Morts ...


Les émigrés en Algérie

La commune ne semble pas avoir été touchée par cette émigration. On peut toutefois noter :

  • DUPLAN Onézime, né le 05/03/1849, décédé après 1875. Fabricant de bouchons à Bugeaud (Bône, Constantine). Fils de Jean (O 1821 Mézin, Lot-et-Garonne, + ap. 09/1875), fabricant et marchand de liège à Philippeville, et de Thérèse SAMAZAN (o 1821 Condom, + ap. 09/1875).
Il épouse à Bugeaud, le 25/09/1875, Thérèse BUMMER, née en 1850 à Berg, canton de Kandel, district de Landau (Bavière Rhénane, Allemagne), fille de Joseph (+ ap. 09/1875), et de Suzanne NEISS (+ av. 09/1875 à Philippeville).
Acte de mariage n° 1, 15 heures. Témoins au mariage : CHEYRE Alphonse, liégeur, 44 ans - THOUVENOT Adolphe, garde forestier, 45 ans - DUPRE Victor, menuisier, 52 ans - CARRERE Hippolyte, comptable, 27 ans, tous domiciliés à l'Edough, commune de Bugeaud. "Extrait de naissance de la future dûment traduit de l'allemand en français par l'abbé SCHMITT, curé de Bugeaud."
Pas de renseignements sur postérité éventuelle.
A voir au sujet de Bugeaud.


Ressources généalogiques

Dépouillements d'archives

Documents numérisés


Cimetières


Informations pratiques

Horaires d'ouverture de la mairie

Horaires Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dimanche
Matin de 8h30 à 12h30 de 8h30 à 12h30 de 8h30 à 12h30 de 8h30 à 12h30 de 8h30 à 12h30 - -
Après-midi de 13h30 à 18h00 de 13h30 à 18h00 de 13h30 à 18h00 de 13h30 à 18h00 de 13h30 à 18h00 - -
32107 - Condom Mairie.jpg

Mairie
Adresse : 38 rue Jean Jaurès - 32100 CONDOM

Tél : 05 62 28 24 88 - Fax : 05 62 28 48 32

Courriel : Contact

Site internet :

GPS : 43.9575° / 0.366667° (GoogleMaps) ou Cassini / Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)

Commentaire : Les services administratifs de la mairie de Condom vous accueillent du lundi au vendredi de 8h30 à 12h30 et de 13h30 à 18h.

Source : Site (10/2009)

Associations d'histoire locale

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

  Histoire de la seigneurie de Condom et l'organisation de la justice dans cette ville
  Condom

Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)

Référence.png Notes et références

  1. Livre de Mme Renée Mussot-Goulard « Histoire de Condom des origines à 1917 », éditeur CTR Marsolan 1988)
  2. conservé à la bibliothèque de France et sur le livre de Mussot-
  3. Base Mérimée
  4. Base Mérimée
  5. Base Mérimée
  6. Condom-Gers Ténarèze tourisme
  7. Livre Condom et les Condomois
  8. Livre Condom et les Condomois


^ Sommaire

Medaille geneawiki.png
Cet article a été mis en avant pour sa qualité dans la rubrique "Article de la semaine" sur l’encyclopédie Geneawiki.