30189 - Nîmes

De Geneawiki
Aller à : navigation, rechercher

Retour

Nîmes
Blason Nîmes-30189.png
Informations
Pays Portail-regionalisme-FRA.png    France
Département 30 - Blason - Gard.png    Gard
Métropole
Canton

Anciens cantons
Blason Nîmes-30189.png   30-17   Nîmes-1
Blason Nîmes-30189.png   30-18   Nîmes-2
Blason Nîmes-30189.png   30-19   Nîmes-3
Blason Nîmes-30189.png   30-42   Nîmes-4
Blason Nîmes-30189.png   30-43   Nîmes-5
Blason Nîmes-30189.png   30-44   Nîmes-6
Blason en attente.png   30-45   la Vistrenque

Code INSEE 30189
Code postal 30000
Population 133 424 habitants (1999)
Nom des habitants Nîmois, Nîmoises
Superficie 16 185 hectares
Densité 824,36 hab./km²
Altitude 21 m / 215 m
Point culminant 215 m
Coordonnées
géographiques
43.837778° / 4.360833° (GoogleMaps) Cassini
Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)
Localisation (avant 2015)
250px
          Arrondissement                 Canton                 Commune      ?
Section Tableau : Modifier

HHistoire.pngistoire de la commune

Bref historique

L'évêché de Nîmes, quatrième suffrageant de l'archêché de Narbonne, supprimé en 1791, devint à l'époque de son rétablissement, en 1821, l'un des suffrageant de l'archevêché d'Avignon. De 798 (époque de l'adjonction de l'évêché d'Arisitum) jusqu'en 1694 (création de l'évêché d'Alais), le diocèse de Nîmes se composait de onze archiprêtrés suivant : Aimargues, Alais, Anduze, Meyrueis, Nîmes, Quissac, Saint-Hippolyte du Fort, Lasalle, Sommières, Sumène et le Vigan ou Arisitum, et il embrassait les vigueries d'Aigues-mortes, Alais, Anduze, Beaucaire (en partie), Nîmes, Sommières et le Vigan. Une bulle du 17 mai 1694 en détacha les archiprêtrés d'Alais, Anduze, Meyrueis, Saint-Hippolyte du Fort, Lasalle, Sumène et le Vigan, pour former le diocèse d'Alais, et ne lui laissa que quatre archiprêtrés : Aimargues, Nîmes, Quissac et Sommières. En 1791, Nîmes devint le siège d'un évêché constitutionnel, qui eut les mêmes limites que le département du Gard actuel ( au moment de la création des départements, Ganges fût échangée à l'Hérault contre Aigues-Mortes pour permettre au département d'avoir un débouché maritime et Meyrueis revint à la Lozère) . Par le concordat de 1802, l'évêché de Nîmes fut supprimé et incorporé au diocèse d'Avignon, jusqu'en 1821, époque à laquelle il fut rétabli.

La population de Nîmes se composait, en 1384,en pleine période de peste qui décima la population de seulement 400 feux ; en 1722, avec le développement fort de l'industrie textile , de 4725 feux et de 18 141 habitants ; en 1734, de 5844 feux et de 20 225 habitants ; et en 1789 de 9212 feux et environ 46 000 habitants. On y comptait 1738 maisons en 1722 ; 1967 maisons en 1726.

En 892, le comté de Nîmes appartenait aux comtes de Toulouse, dans la maison desquels il devint héréditaire. La vicomté de Nîmes passa en 956 aux Trencavel ; en 1226, elle fut réunie au domaine royal. La plus ancienne charte qui parle de l'organisation du consulat de Nîmes est de 1144.

Nîmes était le siège de la sénéchaussée de Beaucaire et de Nîmes, qui se composait des vigueries suivantes : Aiguesmortes (vicaria Aquarum-Mortuarum), Alais (vicaria et villa Alesti), Anduze (vicaria et villa Andusie), Bagnols (vicaria ressorti Balneolarum), Roquemaure (vicaria et villa Ruppis-Mauroe), Saint-André-de-Villeneuve-lez-Avignon (vicaria Sancti-Andree), Saint-Saturnin-du-Port, aujourd'hui Pont-Saint-Esprit (vicaria Sancti-Saturnini-de-Portu), Sommières (vicaria et villa Sumidrii), Uzès (vicaria et villa Ucecie), le Vigan-et-Meyrueis (vicaria et loci Vicani et Mayrosii).

Il faut y ajouter :

  • Montpellier (Mons-Pessulanus, baronia et rectoria ejus) ;
  • le bailliage de Gévaudan (bajulia Marologii et bailliagium Gaballitani) ;
  • le bailliage du Velay (nailliaium Vellavioe) ;
  • enfin le bailliage du Vivarais (bailliagium Vivariense).

Nîmes fut encore le siège d'un présidial, créé en mars 1551-1552, dont la juridiction s'étendait sur toute la circonscription de la sénéchaussée. Il y avait de plus une cour royale ordinaire, dont le ressort n'allait pas au delà des limites de la viguerie de Nîmes, et enfin un tribunal particulier connu sous le nom de Conventions royaux, créé en 1272, avec sceau royal et authentique, comme celui du Petit-Scel de Montpellier.

En 1790, lors de l'organisation du département du Gard, Nîmes devint le chef-lieu d'un district qui comprenait les cantons d'Aiguesmortes, Aimargues, Marguerittes, Nîmes, Saint-Gilles et Vauvert. Le canton de Nîmes était composé des communes de Bouillargues, Garons, Milhau et Nîmes.

Blason en attente.png Héraldique

  • Les armoiries de Nîmes étaient, au moyen âge, un "simple champ de gueules".
  • En 1516, François Ier accorda aux consuls les armoiries suivantes : "de gueules, à un taureau d'or passant à dextre".
  • En 1535, les consuls obtinrent de François Ier de prendre pour blason de la communauté les insignes et la médaille de la colonie romaine.
  • Voici comment elles sont données par l'armorial de 1694 : "de gueules, à un palmier de sinople, au tronc duquel est attaché, avec une chaîne d'or, un crocodile passant, aussi de sinople, et une couronne d'or liée d'un ruban de même, posée au premier canton du chef de l'écu". Gastelier de La Tour les blasonne ainsi : "de gueules, au palmier de sinople, au crocodile enchaîné et contourné, d'azur, la chaîne d'or en bande, une couronne de laurier, aussi de sinople, attachée à dextre du palmier, avec ces mots, d'or, en abrégé : COL . NEM".

Repère géographique.png Repères géographiques

La ville de Nîmes se trouve dans l’étroite plaine du bas Languedoc .

Nîmes se trouve à environ 27 kilomètres d'Arles, 95 kilomètres d’Aix-en-Provence et à 110 kilomètres de Marseille à l’est . Au nord-est, elle est distante de 40 kilomètres d'Avignon.Au sud-ouest, une distance de 52 kilomètres sépare Nîmes de Montpellier .

La rivière le vieux Vistre traverse la commune de Nîmes.

Patrimoine.png Patrimoine

la Maison Carrée



la Maison Carrée est inspirée par les temples d'Apollon et de Mars Ultor à Rome . Ce temple mesure 26 mètres de long sur 15 de large et 17 de hauteur.
La Maison Carrée doit état de conservation à une utilisation sans interruption depuis le XIème siècle : tour à tour maison consulaire, écurie, appartement, église. Après la Révolution Française, elle est le siège de la première préfecture du Gard, puis aménagée en archives départementales avant d'inaugurer, dès 1823, la création de musées à Nîmes.

Source: Office de Tourisme


Illustrations - Photos anciennes.png En photos


Ville de naissance de.jpg Ville de naissance et de décès de

  • Manuel AMOROS, footballeur né le 1er février 1962
  • Henry BATAILLE, écrivain né le 4 avril [[1872}}, décédé à Rueil-Malmaison (Hauts-de-Seine) le 2 mars 1922
  • Isabelle BLANC, snowboardeuse championne olympiqyue 2002, née le 25 juillet 1975
  • Jean BOUSQUET, dit CACHAREL, parfumeur né le 30 mars 1932
  • Jean CARRIÈRE, écrivain né et décédé à Nîmes les 6 août 1928 et 7 mai 2005)
  • André CHAMSON, écrivain, né le 6 juin 1900, décédé à Paris le 9 novembre 1983
  • Adolphe CRÉMIEUX (ses vrais prénoms étant Isaac Jacob), avocat et homme politique né le 30 avril 1796?, décédé à Paris le 10 février 1880
  • Alphonse DAUDET, né le 13 mai 1840 et mort à Paris le 16 décembre 1897, écrivain et auteur dramatique
  • Bernard DOMBS, matador sous le nom de Simon CASAS, né le 2 septembre 1947
  • Vernon DOBTCHEFF, acteur né le 14 août 1934
  • Ludivine FURNON, gymnaste née le 4 octobre 1980
  • François GUIZOT, homme politique né le 4 octobre 1787 et décédé à Saint-Ouen-le-Pin (Calvados) le 12 septembre 1874
  • Frédérique HÉBRARD, écrivaine née le 7 juin 1927
  • Bernadette LAFONT, actrice, née et décédée à Nîmes les 25 octobre 1938 et 23 juillet 2013
  • Pauline LAFFONT, née Pauline Aîda Simone MEDVECZSY, actrice née le 6 avril 1963, décédée à Barre-des-Cévennes (Lozère) le 11 août 1988
  • Christian LIGER, écrivain né le 24 août 1935
  • Marguerite LONG, pianiste, née le 13 novembre 1874, décédée à Paris le 13 février 1966
  • Jean-Pierre MICHEL, magistrat né le 5 août 1938
  • Jean NICOT, ambassadeur qui a introduit le tabac (l'herbe à Nicot) en France, né en 1530, décédé à Paris le 4 mai 1600
  • Jean PAULHAN, écrivain, né le 2 décembre 1884, décédé à Paris le 9 octobre 1968
  • Jean Alexandre dit Ferdinand POISE, compositeur né le 3 juin 1828, décédé à Paris le 3 mai 1892
  • Claude RÉGY, metteur en scène de théâtre né le 1er mai 1923
  • Claude VIALLAT, peintre né le 18 mai 1936


Décès :

  • Raymond Antoine Marie Emmanuel ESCOLIER, écrivain sous le nom de Raymond ESCHOLIER, né à Paris le 25 décembre 1882, décédé le 19 septembre 1971
  • Jacques JOUANNEAU, acteur né à Angers (Maine-et-Loire) le 3 octobre 1926, décédé le 18 juillet 2011
  • Christian d'ORIOLA, escrimeur né à Perpignan (Pyrénées-Orientales) le 3 octobre 1928, décédé le 29 octobre 2007
  • Maurice TRINTIGNANT, surnommé PÉTOUET, pilote automobile né le 30 octobre 1917, décédé le 13 février 2005

Démographie.png Démographie

Année 1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
Population 40 000 39 594 41 195 37 908 41 266 43 036 44 697 53 497 53 619 54 293
Année 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
Population 57 129 60 151 62 394 63 001 63 552 69 898 71 623 74 601 80 605 80 184
Année 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
Population 80 437 82 774 84 667 89 213 93 758 91 667 89 130 99 802 123 292 127 933
Année 1982 1990 1999 2006 2011 2016 2021 - - -
Population 124 220 128 471 133 424 144 092 144 940 151 001 - - - -

Sources : Cassini/EHESS : de 1962 à 1999, population sans doubles comptes, Insee : depuis 2006, population municipale référencée tous les 5 ans.

Cf. : Cassini, INSEE 2006, 2011 & 2013

Familles notables.png Notables

Les préfets

Prénom(s) NOM Mandat Observations
- -  
François Jean-Baptiste DALPHONSE ou d'ALPHONSE 1804 - 1811 Né le 22/10/1756 à Bonny-sur-Loire (Loiret), décédé le 24/09/1821 dans son château de Beaumont à Agonges (Allier), homme politique, haut fonctionnaire et jurisconsulte, député, il fut préfet de l'Indre, du Gard et de l'Hérault. Baron d'Empire (09/03/1810), commandeur de la Légion d'Honneur (1804). Fils unique de Jean-Baptiste DALPHONSE, receveur du grenier à sel de Souvigny (Allier) et de Catherine DUFAUD. Il épouse à Souvigny, le 06/02/1777, Marguerite DELEAGE (née le 04/01/1743 Souvigny), fille de Antoine (1700-1774), sieur de la Tour, greffier en chef au présidial de Moulins (Alliers). Il eut une fille unique, Elisabeth Virginie, née en 1795.  
- -  
- -  

Les maires

Prénom(s) NOM Mandat Observations
Jean-Antoine De TEISSIER baron De MARGUERITTES 03/1790 - 05/1790  
- -  
- -  
ALIZON 03/1795 - 05/1795  
Vincent VALZ 1795 - 1796  
Antoine ALLUT 1796 - 1798  
PARIS 1798 - 1799  
AURIVEL 1799  
BLACHIER 01/1800 - 04/1800  
Dominique-Casimir FORNIER De VALAURIE 1800 - 1811  
Perrin De VERTZ 1811 - 1812  
Scipion-Charles Barnabé BOILEAU De CASTELNAU 1812 - 1814  
Paul-Guillaume baron De DAUNAND 1814 - 1815  
Louis-Marie-Casimir marquis De VALLONGUE 1815 - 1817  
Charles De La BOISIERE 1817 - 1819  
Augustin-Antoine CAVALIER 1819 - 1824  
Louis-Marie-Casimir marquis De VALLONGUE 1824 - 1825  
Eugène De CABRIERES Mai 1825  
Marie-Joachim-Isidor De CHASTELLIER 1825 - 1832  
Ferdinand GIRARD 1832 - 1848  
Émile CAUSSE 02/1848 - 04/1848  
Octavien TROUPEL 04/1848 - 06/1848  
Frédéric FARGEON 06/1848 - 08/1848  
Philippe EYSSETTE 1848 - 1851  
Frédéric VIDAL 1851 - 1854  
Jacques-Philippe PÉROUSE 1854 - 1856  
Jean DUPLAN 1856 - 1861  
Fortuné PARADAN 1861 - 1865  
Auguste FABRE 1865 - 1866  
Gaston BALMELLE 1866 - 1870  
Auguste DEMIANS 1870 - 1871  
PERRIER 02/1871 - 03/1871  
Irénée GIROUX 03/1871 - 05/1871  
Hyacinthe LAMARQUE Mai 1871  
Adolphe BLANCHARD 1871 - 1880  
Louis MONTEILS-NOUGAREDE 07/1880 - 11/1880  
Ali MARGOROT 1880 - 1885  
Henri BERTRAND 04/1885 - 06/1885  
Gaston MARUEJOLS 1885 - 1888  
Numa GILLY 05/1888 - 11/1888  
JOLY Novembre 1888  
Alexandre BOUCHET 1888 - 1889  
Numa GILLY 01/1889 - 02/1889  
Lucien PASCAL 1889 - 1889  
Jules DELON-SOUBEIRAN 09/1890 - 10/1890  
Numa GILLY 10/1889 - 12/1889  
Antoine ALLEMAND 1890 - 1891  
Jules DELON-SOUBEIRAN 02/1891 - 03/1891  
Alexandre BOUCHET 1891 - 1892  
Émile REINAUD 1892 - 1900  
Gaston CROUZET 1900 - 1908  
Jules PIEYRE 1908 - 1909  
Marius VALETTE 06/1909 - 07/1909  
Hubert ROUGER 1909 - 1910  
Charles VAURIOT 08/1910 - 10/1910  
Marius VALETTE 1910 - 1914  
Élie CASTAN 1914 - 1919  
Gustave DOMJEAN 09/1919 - 12/1919  
Josias PAUT 1919 - 1925  
Hubert ROUGER 1925 - 1940  
Étienne VELAY 1940 - 1944  
Paul CABOUAT 1944- 1945  
Georges BRUGUIER 01/1945 - 05/1945  
Léon VERGNOLE 1945 - 1947  
Edgar TAILHADES 1947 - 1965  
Émile JOURDAN 1965 - 1983  
Jean BOUSQUET 1983 - 1995  
Alain CLARY 1995 - 2001 Conseiller général  
Jean-Paul FOURNIER 2001 - (2020) Réélu en 2008 - Conseiller général  
- -  
- -  

Source : Tableau dans la Mairie

Les sénéchaux

  • de Broce Pierre II Sénéchal de Nîmes et Beaucaire en 1308. Ses armes étaient sculptées dans une des salles du Palais de la sénéchaussée de Nîmes "trois gerbes d'or, liées de gueules et posées 2 et 1, sur champ d'azur" Le Roi Philippe le Bel, l'an 1308, lui donna ordre de se rendre à Avignon pour y poursuivre auprès du Pape, au nom du Roi, la condamnation de la mémoire du feu Pape Boniface VIII, à cause des démêlés qu'il avait eus avec ce Pontife.

Les notaires

Liste des titulaires de la Légion d'Honneur

Médaille - Légion d'honneur.png
Prénom(s) NOM Naissance Décès Observations
-  
Paul François Guillaume PIERRE de BERNIS (baron) 9 Novembre 1852 - Dossier - Directeur du Service Central de la Société des Mines de Carmaux de Paris - Chevalier de la Légion d'Honneur - Chevalier de l'Ordre de St Grégoire le Grand - Epoux de Marie de Solages dont 5 enfants  
Jules Georges Alexandre BÈZE 24 Mai 1866 Nimes - Dossier - Trésorier Payeur Général de l'Yonne - Officier de la Légion d'Honneur - Officier de l'Instruction Publique  
Albert Hippolyte GROS 5 Août 1860 18 Février 1939 Dossier - Proviseur du Lycée Victor Hugo à Besançon - Ancien élève du Lycée Louis-le-Grand - Professeur agrégé de grammaire - Chevalier de la Légion d'Honneur - Epoux de Mle Rousselot dont 2 enfants  
-  
- -  
- - - -  

Révolution Française.jpg Morts à la Révolution française

Prénom(s) NOM Naissance-Décès Grade Métier Domicile Commentaires
Joseph IDALO 15 Germinal an II - Agriculteur Nîmes Condamné à mort comme conspirateur par le tribunal criminel du département
- - - - -
- - - - -


Ressources généalogiques

Dépouillements d'archives

Documents numérisés

>> Voir la liste complète sur Geneanet

Cimetières


Informations pratiques

Horaires d'ouverture de la mairie

Horaires Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dimanche
Matin 8h00-12h00 8h00-12h00 8h00-12h00 8h00-12h00 8h00-12h00 9h00-12h00 -
Après-midi 12h00-18h00 12h00-18h00 12h00-18h00 12h00-18h00 12h00-18h00 - -
Commune.png

Mairie
Adresse : 1 Place de l'Hotel de Ville - 30000 NÎMES

Tél : 04 66 76 70 01 - Fax : 04 66 21 36 64

Courriel : Formulaire de Contact

Site internet : Site de la Ville

GPS : ° / ° (GoogleMaps) ou Cassini / Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)

Commentaire :

Source : Site de la Ville (Mai 2011)

Archives & dépouillements des registres paroissiaux

Etat Civil récent

Archives municipales

22 B Rue Pradier, 30000 Nîmes, 04.66.29.48.24
Ouverture du lundi au vendredi de 8h à 12h et de 14h à 17h

Archives départementales

20 rue des Chassaintes, 30000 Nîmes
04 66 67 23 95
Contact
lundi au vendredi, de 8 h 30 à 17 h

Tables en ligne

Dépouillement

Archives notariales

Patronymes

  • Les patronymes de Nîmes sur le site GeneaNet.

Remarques

Les Archives des registres paroissiaux de l'Algérie française peuvent être demandées au Monastère des CLarisses - 34, rue de Brunswick - 30000 Nîmes.

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

  Recherches sur deux monuments antiques de la colonie de Nîmes
  Notre-Dame-et-Saint-Castor - Cathédrale de Nîmes depuis son érection le 22 février 1686 jusqu'à nos jours
  Essai sur le nymphée de Nîmes
  Statuts et réglements l'Archiconfrérie de Notre-Dame-du-Suffrage
  Les arènes de Nîmes - Amphithéâtre romain
  La "bagarre" à Nîmes
  Nîmes (1950-1980) - Tome II
  En Rome française : Cuisine nîmoise
  Monographie des monnaies frappées à Nîmes
  Le crocodile de Nîmes
  La révocation de l'édit de Nantes à Nîmes et dans le Gard
  La porte d'Arles et le château royal de Nîmes
  Le charroy de Nismes
  Exécutions de Camisards faites à Nîmes
  Dictionnaire topographique statistique et historique du diocèse de Nîmes
  Les spectacles à Nîmes en Gaule romaine
  Nîmes à la Belle Epoque
  Nîmes - Esquisse d'une ville
  L'histoire de la terreur à Nîmes et dans le Gard
  Le lézard sur la pierre antique - Nîmes
  Une enfance nîmoise (1938-1958)
  Nîmes de A à Z
  Mémoire sur Jean Nicot - Le Nîmois
  Nîmes au jour le jour - Année 1918
  Némausus Nîmes

  • Dictionnaire Topographique du Département du Gard, Eugène GERMER-DURAND, 1860, Imprimerie Impériale.

Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)

Référence.png Notes et références


Medaille geneawiki.png
Cet article a été mis en avant pour sa qualité dans la rubrique "Article de la semaine" sur l’encyclopédie Geneawiki.