26340 - Curiosités - Séderon

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


Retour à Séderon

Baptême de Cloche

Lan mil sept cents vingthuit et le vingtroisieme jour de decembre a esté béni la cloche de leglise appellée
marie sauveterre
par moy
REYNAUD Charles curé et archiprêtre
  • Aucune explication n'est donnée pour le choix du nom de cette cloche. Sauveterre n'est pas un patronyme local et il n'y a pas eu, dans l'histoire locale, d'événement particulier qui ait justifier l'intercession d'un tel nom protecteur.
  • Il n'est pas innocent de remarquer que ce baptême a eu lieu la veille de la fête de la Nativité. Cependant il ne faut pas oublier que Noël ne sera un jour férié qu'à partir de 1802, soit 80 ans plus tard !


Oratoire

Lan mil sept cent quarante trois et le vingt quatre du mois de juin 
a esté beni par moi curé soussigné un oratoire construit dans ce territoire 
et dédié au glorieux St Jean Baptiste qu'on a pris pour protecteur pour la
conservation des fruits de la terre et pour estre délivrés par son intercession
auprès de dieu des herbes et animaux qui sont nuisibles aux susdits fruits
on y ira en procession tous les ans à pareil jour. ont assisté à cette procession et 
benediction messieurs les consuls et autres apparents du lieu signés avec nous
à Sederon ce vingt quatre juin 1743.
DETHEZ Consul
GIRARD J
GAUTIER Consul
RICOU
TESTANIERE de la BRUGIERE, curé de Séderon
  • St Jean Baptiste, fête religieuse très honorée en Provence, plaquée sur la fête païenne du solstice d'été (20, 21 ou 22 juin selon les années), avec toutes ses réjouissances nocturnes autour des feux de joie.
  • Rite d'offrandes très proche des coutumes païennes qui évoquent la légende de Demeter-Héra, déesse des moissons du monde gréco-romain. Jupiter-Zeus, dieu de l'Olympe, avait uni celle-ci avec Vulcain-Hépaïstos, dieu-forgeron de l'Enfer. Elle était condamnée à passer sa vie sous terre. Zeus l'autorisa néanmoins, 6 mois par an, à rejoindre à la lumière, sa fille Proserpine après quoi elle devait retourner sous terre les 6 autres mois vivre avec son affreux époux.
  • Cette légende était sensée symboliser le cycle des moissons, de la vie végétale. Dans l'Antiquité, le retour de Demeter sur terre correspondait au début de l'été et donnait déjà lieu à de grandes réjouissances autour de feux de joie.
  • Il est question, ici, de récoltes. Nos ancêtres, faute de désherbants et d'insecticides, s'en remettaient au Seigneur, par l'intercession de ses saints, auquel ils demandaient aide et protection.
On remarquera à travers ces deux événements que la religion superposait volontiers les temps forts liturgiques
aux périodes semblables des superstitions païennes pour mieux les combattre et les supplanter.