26305 - Saint-Gervais-sur-Roubion

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Retour

Saint-Gervais-sur-Roubion
Informations
Pays Portail-regionalisme-FRA.png    France
Département 26 - Blason - Drôme.png    Drôme
Métropole
Canton Blason Dieulefit-26114.png   26-03   Dieulefit

Blason Marsanne-26176.png   26-15   Marsanne (Ancien canton)

Code INSEE 26305
Code postal 26160
Population 1000 habitants (2016)
Nom des habitants Saint-Gervaisiens, Saint-Gervaisiennes
Superficie 1457 hectares
Densité 68.63 hab./km²
Altitude Mini:144 m
Point culminant 233 m
Coordonnées
géographiques
44.583056° / 4.890833° (GoogleMaps) Cassini
Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)
Localisation (avant 2015)
26adm-Commune-26305.png
          Arrondissement                 Canton                 Commune      ?
Section Tableau : Modifier

Histoire.png Histoire de la commune

Que de noms pour un village

  • 1100 : Villa Sancti Gervasii in pago Valentinensi, (Cart. de Saint-André-le-Bas, i3o).
  • 1277 : Caslrum Sancti Gervasii, (Duchesne Comtes de Valentinois, 14).
  • 1336 : Castrum de Sancto Gervaysio cum fortalicio dicti castri, (ibid., 43).
  • 1340 : Saint Gervaix, castrum de'Sanclo Ginasio, (Cart. de Montélimar, 47).
  • 1482 : Sainct Gervais en Valdaine, (arch. de la Drôme, E a5a6). –
  • 1756 : Saint Gervais de Bonlieu, 1756 (ibid., C i83).
  • 1793 : Montroubion,

L'histoire de la commune

Au point de vue féodal, Saint-Gervais était une terre du fief des comtes de Valentinois, qui appartenait aux Cornilhan en 1247. Une transaction de l'an 1269 en attribua la moitié aux commandeurs du Poët-Laval, qui la possédaient encore en 1540; tandis que l'autre moitié était en 1336 aux mains des Adbémar et passa vers 1430 aux Mévouillon, puis (1540) aux D'Eurre, dont l'héritière s'allia en 1595 chez les Moreton de Chabrillan. Ceux-ci, ayant ensuite acquis la part des commandeurs du Poët-Laval, conservèrent le tout jusqu'à la Révolulion.

Avant 1790, Saint-Gervais était une communauté de l'élection, subdélégation et sénéchaussée de Montélimar, formant une paroisse du diocèse de Valence Cura Sancti Gervasii, XV° siècle (Pouillé de Valence), dont l'église dédiée à saint Claude était celle d'un prieuré de l'ordre de Saint-Benoit et de la dépendance de l'abbaye de Saint-André-le-Bas de Vienne.- Prioratus Sancti Gervasii, XIV° siècle (Pouillé de Valence), et dont les dimes appartenaient, au prieur, l'évêque diocésain nommant de plein droit à la cure.

Extrait du 'Dictionnaire topographique de la Drôme'

Les insurgés de 1851

Le jour où les Drômois emmanchèrent les faux à l’envers…

Pictos recherche.png lire la suite de l'article

L'alambic à la cave de la Valdaine

Pictos recherche.png lire la suite de l'article

Héraldique

Histoire administrative

  • Département - 1801-2021 : Drôme
  • Arrondissement - 1801-1926 : Montélimar --> 1926-2021 : Valence
  • Canton - 1801-2015 : Marsanne --> 2015-2021 : Dieulefit
  • Commune - 1801-1920 : Saint-Gervais --> 1920-2021 : Saint-Gervais-sur-Roubion

Résumé chronologique :

  • 1801-.... :

Patrimoine.png Patrimoine bâti

L’église

L’église a été construite au 19e siècle à l’emplacement d’une remise du château.
Un étroit passage a été ménagé entre l’église et le château pour permettre l’accès à la place du Parterre.

Le Château renaissance

Le château est le cœur du village. C'est une vaste bâtisse, aujourd'hui occupée par plusieurs familles.
Les grandes fenêtres à meneaux témoignent de l'époque de l'aménagement de la façade : certaines furent commandées en 1669 par Joseph de Moreton, qui habitait le château avec sa famille depuis 1650.
La place du Parterre c'est l'ancienne cour du château remaniée au XVIIème siècle, elle devait être occupée par un parterre fleuri.
Les jardins du château se trouvaient à l’emplacement des maisons et des terrains situés en face de la façade.

Le vieux village

Près de l’horloge, une belle porte fortifiée surmontée de mâchicoulis permet l’accès au vieux village.
Ruelles étroites, passages couverts, c’est toute une ambiance médiévale que l’on y découvrira.
Juste après la porte, les murs de la chapelle du château, avec oculus et fenêtres étroites.

Le moulin

Franchissons la porte Saint Claude. La campagne s’offre à la vue.
A nos pieds, le canal du moulin qui alimentait le moulin à grains et à huile du seigneur.
Le moulin est désormais une maison soigneusement restaurée.
Plus loin, le Roubion étire sa ramière.
Jusqu’au 18ème siècle, son lit frôlait les murs du village et ses crues destructrices étaient une constante préoccupation pour la communauté.

Sources : A la découverte du village de Saint-Gervais sur Roubion sur le Site officiel de la Mairie.

Repère géographique.png Repères géographiques

En arrivant, le visiteur embrasse de l’œil la silhouette massive de Saint-Gervais arrondie sur une colline dominant le cours sauvage du Roubion dont les galets ont façonné les murs des maisons.

Pour comprendre le plan du village, il faut imaginer une cuillère, la partie arrondie que l'on met en bouche enserre justement le morceau à déguster. Seulement, le visiteur stationnera à l'extrémité du manche. C'est une place évasée comportant sur la droite un petit édifice qui fait d'abord songer à un kiosque d'inspiration orientale. II s'agit en réalité d'une fontaine, fort appréciée des cyclistes dans leurs randonnées.

Il faut ensuite s’enfoncer vers le nord, passer devant la mairie, admirer au passage une élégante fontaine sur la gauche, avant de pouvoir détailler sur la droite la façade du château, dont la partie la plus ancienne comporte d'immenses fenêtres à meneaux du XVIe. En poussant jusqu'au bout de la place, on découvre, du haut des remparts, un large panorama sur la plaine de Marsanne.

Entre le château et l'église (XIXe) un étroit passage conduit à la partie la plus ancienne du village. Au hasard des ruelles on découvrira une placette où trône un séculaire mûrier. Autour du village ont été ouverts des circuits de randonnées pédestres qui conduisent sur les bords de la rivière et vous font passer devant la cave des Coteaux de la Valdaine où les amateurs dégusteront des vins de pays de la Drôme ou du comté de Grignan.

Source : Office de Tourisme de la Drôme provençale

Carte sur ViaMichelin de : Saint-Gervais-sur-Roubion

Démographie.png Démographie

Année 1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
Population 714 693 751 914 1 024 1 055 1 093 1 112 1 133 1 053
Année 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
Population 1 044 1 030 992 920 810 810 855 795 777 809
Année 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
Population 859 703 656 588 574 542 613 609 620 552
Année 1982 1990 1999 2006 2011 2016 2021 - - -
Population 594 646 717 754 854 1 000 - - - -

Sources : Cassini/EHESS : de 1962 à 1999, population sans doubles comptes, Insee : depuis 2006, population municipale référencée tous les 5 ans.

Cf. : EHESS - Fiche Cassini, INSEE 2006, 2011 & 2016.

Illustrations - Photos anciennes.png En photos

Familles notables.png Notables

Les maires

Prénom(s) NOM Mandat Observations
- - -  
Jean Joseph LOMBARD - 1840 Né le 16 novembre 1773, décédé le 15 janvier 1840 à St Gervais sur Roubion, à l'âge de 66 ans.
Propriétaire à St Gervais s/ Roubion 26 en 1835 - Maire de St Gervais à son décès  
Antoine Pascal FERT 1842 - 1847 Né vers 1799,  
Jean Louis GOURJON 1848 - 1849 Né vers 1808, Cultivateur en 1832 - Ancien maire de St Gervais s/ Roubion en 1851  
Antoine Pascal FERT 1850 - 1860  
Jean Jacques MIRABEL 1860 - 1870 -  
Jean Joseph GAMON 1870 - 1870 Notaire  
Joseph AMBLARD 1870 - 1877 -  
Joseph REVOL 1878 - 1884 -  
Ferdinand LAGIER 1884 - 1895 -  
Baptiste SAVEL 1896 - 1900 -  
Auguste BEC 1900 - 1911 > -  
Fortuné Louis CHECHAT < 1913- -  
- - -  
- - -  
Hervé ANDÉOL 2001 - (2026) - [ Photo]  
- - -  

Cf. : MairesGenweb& AD de la Drôme en ligne (relevé dans les registres d'état civil)

Les notaires

Étude non identifiée
Prénom(s) NOM Période Observations
FAYN -  
Blaise VIRET -  
Étude n° 1

Office créé en 1805 [1] et supprimé en 1883. [2]

Prénom(s) NOM Période Observations
Jean Antoine Bernard ARSAC 1805 - 1848 Décédé le 6 octobre 1848 à Saint-Gervais-sur-Roubion - Notaire actif entre 1805 et 1848.  
Joseph ARSAC 1849 - 1866 Né le 19 septembre 1790 à Saint-Gervais-sur-Roubion - Notaire actif entre 1849 et 1866 - Successeur de : ARSAC Jean Antoine Bernard  
Jean Joseph GAMON 1866 - 1871 Notaire actif entre 1866 et 1871 - Successeur de : ARSAC Joseph.  
Pierre BRÉDON 1871 - 1883 Né le 11 janvier 1842 à Châteauneuf (Charente) - Notaire actif entre 1871 et 1883 - Successeur de : GAMON Jean Joseph  

Les minutes sont transférées à Me GOUGNE, notaire à Marsanne

Les curés

Prénom(s) NOM Période Observations
DE VOYSSE 1641-1656  
Claude DE PIERRES 1661-1695 Curé de Saint-Gervais-sur-Roubion du 21 décembre 1661 jusqu'à son décès le 23 juillet 1695, âgé de 80 ans.  
EYMAR 1695-1720 Source [3]  
BRUGIÈRE 1722-1757 Curé de Saint-Gervais-sur-Roubion à partir du 08 Novembre 1722, après 2 ans pendant lesquels la paroisse n'avait pas de curé officiel, seulement des frères cordeliers commis pour le culte.
Il y restera jusqu'à sa mort le 17 mars 1757, âgé de 70 ans. [4]  
BOISSET 1757-1792  
ROUVEURE 1792-.... Source [5]  
- -  
- -  
- -  
Éric REBOUL 2018-.... Nommé curé modérateur de la paroisse Ste Anne de Bonlieu et recteur du sanctuaire Notre-Dame de Fresneau (Marsanne) pour six ans.  
Notes :

Paroisse Sainte-Anne-de-Bonlieu : Elle regroupe 38 communes, dont Saint-Gervais-sur-Roubion.

Les titulaires de la Légion d'honneur

Médaille - Légion d'honneur.png
Prénom(s) NOM Naissance Décès Observations
Antoine Joseph CHARPEINE
Médaille militaire (1863)
Chevalier de la Légion d'honneur (12/08/1866)
21 décembre 1819 20 septembre 1866
Mouzaïville
Gendarme à la 2e Compagnie à la Légion d'Afrique
Fils de Joseph CHARPEINE et de Catherine AMBLARD
Marié le 10 novembre 1845 avec Adeline MÉGE
Cote ; LH/493/44  
Jean Louis MAZON
Chevalier de l'Ordre Royal de la Légion d'honneur (1815)
18 avril 1778 29 février 1856 Chasseur à cheval
Fils de Jean Philippe MAZON et de Jeanne Marie DURAND
Cote ; LH/1812/57  

La famille Moreton de Chabrillan

Joseph Moreton, né le 11 novembre 1637, fils aîné d'Antoine de Moreton, habitait dans le château du village de Chabrillan avant de déménager à Saint-Gervais-sur-Roubion en 1650 car le château de Chabrillan était devenu inhabitable.
À Saint-Gervais-sur-Roubion se trouvait "une superbe demeure féodale qu'il avait hérité de sa mère", Joseph avait alors 13 ans. On n'a pas de renseignement sur la demeure féodale, qui est donc très ancienne et est passée entre les mains de diverses familles.
Joseph entreprit des travaux au château de 1667 à 1669 :
"Portes des chambres, estrades des chambres, parquet pour la chambre jaune et la chambre rouge, lambris pour les mêmes chambres, 6 piliers dans une galerie allant aux chambres, croisières de fenêtres dans la galerie (1669), ..."
Les travaux ont été confiés à un menuisier de Romans (Tournatory), des maçons de Sauzet (Simon et Antoine Roume)
Ces indications sont dans le bail à prix fait trouvé aux archives départementales.

Ressources généalogiques

Dépouillements d'archives

Documents numérisés


Cimetières


Informations pratiques

Horaires d'ouverture de la mairie

Horaires Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dimanche
Matin 8h45 - 11h45 8h45 - 11h45 - 8h45 - 11h45 8h45 - 11h45 - -
Après-midi - 13h30 - 15h - 13h30 - 15h - - -
Saint-gervais-mairie.jpg

Mairie
Adresse : 3 rue des Terrasses - 26160 SAINT-GERVAIS-SUR-ROUBION

Tél : 04 75 53 82 22 - Fax : 04 75 53 93 82

Courriel :

Site internet : Site officiel

GPS : -° / -° (GoogleMaps) ou Cassini / Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)

Commentaire : ouverte lundi, mercredi, vendredi de 8h45 à 11h45, mardi et jeudi de 8h45 à 11h45 et de 13h30 à 15h00

Source : (04/2010)

Dépouillements des registres paroissiaux

Le Cercle Généalogique de la Drôme Provençale ( C.G.D.P. )

Sa vocation : réunir, principalement dans le cadre de la Drôme Provençale, les généalogistes amateurs afin de les aider dans leurs recherches et de mettre à disposition, de façon centralisée, des documents aisément consultables.

Archives notariales

Remarques

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

Logo internet.png Liens utiles (externes)

Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)

Les insurgés de 1851

Référence.png Notes et références

  1. Décret du 22 brumaire an XIV [AN, BB 10/197].
  2. Décret du 17 novembre 1883 [AD26, UP 4328].
  3. - curés de 1641 à 1720 : AD Drôme, cote 5 Mi 78/R1, vue n° 2
  4. - curés de 1722 à 1757 : AD Drôme, cote 5 Mi 78/R2, vue n° 2
  5. - curés de 1757 à 1792 : AD Drôme, cote 5 Mi 78/R3, vue n° 2