26276 - Roche-Saint-Secret-Béconne

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Retour

Roche-Saint-Secret-Béconne
Informations
Pays Drapeau de la France    France
Département Blason de la Drôme    Drôme
Métropole
Canton Blason Dieulefit-26114.png   26-03   Dieulefit

Blason Dieulefit-26114.png   26-10   Dieulefit (Ancien canton)

Code INSEE 26276
Code postal 26770
Population 446 hab. (2016)
Nom des habitants Rochois, Rochoises
Superficie 3323 hectares
Densité 13,42 hab/km²
Point culminant 1232 m
Altitude Mini:282 m
Coordonnées (long/lat) 44.477222° / 5.028611° (GoogleMaps) Cassini
Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)
Localisation (avant 2015)
26adm-Commune-26276.png
          Arrondissement                 Canton                 Commune

Histoire.png Histoire de la commune

Le territoire communal

La Roche-Saint-Secret

commune du canton de Dieuiefit.
— Castrum Roche Sancti Segre, 1552 (Inv. des Dauphins, 252).
— Castrum Ruppis Sancti Segreti, 1277 (ibid., 238).
— Castrum de Rupe Sancti Segreti, 1324 (Duchesne Comtes de Valentinois,39).
— Rochesinsecret 1339 (Gall. christ., XVI 130)'
— Ruppes Sancti Secreti, 1355 (ibib, 33).
— Ruppes alias le Bore de Rocha, 1378 (Cart. de Montélimar, 72).
— Roche Saint Segre, 1391 (Choix de doc., 213).
— La Roche Saint Segret 1421 (Dnchesne Comtes de Valentinois, 48).
— La Roche San Sécre, 1457 (arch. de la Drôme, E5984).
— Roche sous Lance, 1793.

Avant 1790, la Roche-Saint-Secret était une communauté de subdélégation et sénéchaussée de Montélimar, comprenant seulement une partie de la commune actuelle de ce nom et formant une paroisse du diocèse de Die
— Capella Ruppis Sancti Secreti, XIVe siècle (Pouillé de Die),
dont l'église dédiée à saint Secret dépendait premièrement du prieuré d'Alençon et fut convertie, à partir du XVIe siècle, en un prieuré distinct
— Prioratus Sancti Segreti 1516
— Le prioré de Saint Secret, 1576 -
dont le titulaire avait la collation de la cure et les dîmes de la paroisse.

Au point de vue féodal, la Roche-Saint-Secret était une terre qui forma, plusieurs siècles durant, deux seigneuries indivises. La première, qui passa par alliance, en 1252, des barons de Mévouillon aux Montauban et qui fut un instant possédée en fief de ces derniers, par les Derdono (1277), étant ensuite entrée dans le domaine delphinal, fut donnée, en 1444, aux Scépeaux, qui la vendirent huit ans après aux Diez. L'autre, possédée en fief des comtes de Valentinois, par les Faure, en 1354 et 1377, fut vendue en 1381 sous faculté de rachat par ces comtes, à Jacques, bâtard de Poitiers, puis inféodée en 1428 aux Bologne, des mains de qui elle passa par alliance aux Faure (1525). Ces derniers, ayant ensuite acquis la part des Diez, devinrent ainsi seigneurs de toute la terre, qu'une de leurs héritières porta en dot aux Mantin, vers 1655, et les Mantin furent remplacés vers 1770 par les Boisset, derniers seigneurs de la Roche-Saint-Secret.

Unie à celles d'Alençon, de Blacons et de la Buisse, la communauté de la Roche-Saint-Secret forma, en 1790, une municipalité du canton de Taulignan, qui devint, à la réorganisation de l'an VIII, une commune du canton de Dieulefit

Alençon

hameau et château, commune de la Roche-Saint-Secret.
— Alaitsonum, 1298 (Ann.d'Aiguebelle, I, 486).
— Capella de Alansone, XIVe siècle (Pouillé de Die).
— Capella de Alensone, 1449 (Pouillé hist.).
— Ecclesia Sancti Pétri de Alansone, 1509 (visites épisc.).
— Prioratus Alançonis, Beconœ et Blaconœ, 1516 (rôle de déc).
— Allanson, 1576 (ibid.).
— Alançon, 1644 (visites épisc).
— Alenson, 1657 (arch. de la Drôme, B 84).

Antérieurement à la fin du xv° siècle, Alençon était le chef-lieu d'une paroisse du diocèse de Die, dont l'église, dédiée à Saint Pierre, fut alors convertie en un prieuré séculier dont le titulaire a été jusqu'en 1790 décimateur dans les paroisses de Béconne et de la Rocbe-Saint-Secret.

Château d'Alençon

Château ruiné, commune de la Roche-Saint-Secret.
— Dominus Alanzionis, 1324 (La Mure, Histoire des comtes de Forez, éd. Chantelauze, III, preuves, n° 95 ter).
— Castnim Alansi 1332 (Gall. christ., XVI, i3o).
— Alanczonum, 1339 (arch. de la Drôme, E 456).
— Condominus de Alansone, 1355 (arch. mun. de Taulignan).
— Alanson, 1384 (Long, not.à Grignan). - Alanco, 1388 (Choix de doc. a 10). ).
— Castrum de Alansonio, i435 (Cart. de Die, i56).
— La Bastie d'Alanson, XVIIe siècle (Inv. de la chambre des comptes).
Ancien fief des comtes de Valentinois, appartenant dès 1446 aux Bologne, qui s'éteignirent vers la fin du XVIIe siècle, chez les Berger, que remplacèrent peu de temps après les des Armands, derniers seigneurs d'Alençon.

Blacons

Commune de la Roche-Saint-Secret.
— La Bastie de Blacons, 1540 (Inv. de la chambre des comptes).
— La Batie-Blacons 1621 (Livre blanc de l'év. de Valence).

Avant 1790, cette ferme et le quartier environnant formaient un fief qui, vraisemblablement démembré de la terre de Blacons vers la fin du XVe siècle, appartenait en 1529, partie aux Forez et partie aux Vesc. Ceux-ci vendirent alors leur part aux Faure, puis l'ayant rachetée en 1547, la revendirent aux Seguins, qui la léguèrent en 1563 aux Taulignan et aux Meilleuret.

Dans le cours du XVIIIe siècle, la Bâtie-de-Blacons passa aux Vesc de Béconne, ses derniers seigneurs.

Buisse (La)

quartier de la commune de la Roche-Saint-Secret.
— Buesse, 1529 (Inv. de la chambre des comptes).
— Bueyse, 1699 (arch. de la Drôme, E 5571).

Avant 1790 la Buisse était un fief, qui, vraisemblablement démembré de celui de la Bâtie-de-Blacons, au commencement du XVIe siècle, fut vendu en 1547 par les Vesc aux Seguins, qui le léguèrent en 1563 aux Meilleuret; ceux-ci s'en départirent vers la fin du XVIIe siècle au profit des Vesc, derniers seigneurs.

C'était aussi une communauté de l'élection, subdélégation et sénéchaussée de Montélimar, faisant partie de la paroisse de la Roche-Saint-Secret, et comprise dans la commune de ce dernier nom en 1790.

Béconne

commune du canton de Dieulefit.

— Castrum de Becona, 1284 (Valbonnais, II, 118).
— Castrum de Brecona, 1334 (Inv. des Dauphins, 234).
— Bastida sett castrurn de Becona, 1347 (Valbonnais, II, 550).
— Beiconne, 1391 (Choix de doc, 2150).

Avant 1790, Béconne était une communauté de l'élection de Montélimar, subdélégation de Saint-Paul-Trois-Châteaux et du bailliage du Buis, formant une paroisse du diocèse de Die. Son église, dédiée à Notre-Dame
— Capella de Becona, XIVe s' (Pouillé de Die).
— Ecclesia Beate Marie de Becona, 1509 (vis. épisc.)
dépendait du prieuré d'Alençon. (Voir CE NOM.)

Au point de vue féodal, son territoire formait deux terres ou seigneuries Béconne et Baume-la-Lance. Celle de Béconne, en particulier, était un fief de la baronnie de Montauban, premièrement possédé par les comtes de Valentinois, qui l'inféodèrent partie aux Vesc et partie aux Pencherin. Les Vesc, qui étaient en possession d'une partie de cette terre dès 1268, ayant ensuite acquis le reste, vendirent en 1444 le tout aux Alleman, puis, l'ayant recouvré en 1478, sont restés seigneurs de Béconne jusqu'à la Révolution.

Il y avait, en 1771, 25 chefs de famille dans la commune de Béconne.

Héraldique

Histoire administrative

  • Département - 1801-2020 : Drôme
  • Arrondissement - 1801-1926 : Montélimar --> 1926-2020 : Valence
  • Canton - 1801-2020 : Dieulefit
  • Commune - 1801-1972 : Roche-Saint-Secret --> 1972-2020 : Roche-Saint-Secret-Béconne

Résumé chronologique :

  • 1801-.... :

Patrimoine.png Patrimoine bâti

Le village de Roche-Saint-Secret-Beconne, situé entre Dieulefit (26) et Valréas (84), est l’une des communes du département de la Drôme la plus riche en monuments anciens, témoignage d’une histoire locale riche. [1]

Église Saint-Etienne

Vue d'ensemble



(construction romane)

Autres patrimoines

  • La chapelle Notre-Dame de Béconne
Appelée aussi « Notre-Dame de la Fistule », chapelle de pèlerinage connue pour ses guérisons miraculeuses
  • La chapelle Sainte Madeleine
Elle est intégrée dans une maison du village de la Roche – propriété privée –
  • Le Château de la Roche
À l’écart du bourg de la Roche, sur le chemin de la Lance, il est étonnamment défensif (tours et bouches à feu). (Le château est privé : Atelier de poteries.)
  • La chapelle de la Roche
Elle date du XIIème siècle. Elle est située à proximité du château de la Roche.
  • La chapelle de Blacon
  • La tour de Blacon
Avec vestiges de remparts (tour sarrasine du début du XIIème siècle) – propriété privée –
  • La tour ou donjon d’Alençon
Elle s’élève majestueuse avec ses pierres d’angles blanches provenant des carrières de Poët-Laval et sa magnifique fenêtre géminée à colonnette médiane.
  • Le château d’Alençon ou ferme fortifiée
Construite au XVème siècle, elle a été transformée par les « Boulogne », seigneurs d’Alençon. Architecture Rennaissance – propriété privée – Inscrite aux monuments historiques depuis 1992[2]
  • L’Oppidum en éperon barré du Rocher des Aures
Site archéologique accroché au flanc sud de la montagne de la Lance, il fut occupé depuis la période proto-historique, puis gallo-romaine, le haut Moyen Age et le Moyen Age classique.
  • Les Grottes Sarrazines
Site archéologique formé de vastes abris sous roche
  • L'ancienne centrale hydro-électrique
En Avril 1888, la société lyonnaise Lombard-Gerin et Cie signe un contrat pour l'éclairage des villes de Valréas et Dieulefit.
Elle achète des terres et un ancien moulin à farine sur la commune de Béconne.
L'usine hydro-électrique qui sera implantée à cet endroit, se trouvera située à 17km de Valréas et à 5 km de Dieulefit.

Repère géographique.png Repères géographiques

Carte sur ViaMichelin de : Roche-Saint-Secret-Béconne

Démographie.png Démographie

Année 1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
Population 456 403 385 475 593 555 586 573 558 522
Année 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
Population 547 546 553 569 503 463 503 441 402 420
Année 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
Population 425 409 386 325 280 288 244 197 190 213
Année 1982 1990 1999 2006 2011 2016 2021 - - -
Population 275 313 371 361 385 446 - - - -

Sources : Cassini/EHESS : de 1962 à 1999, population sans doubles comptes, Insee : depuis 2006, population municipale référencée tous les 5 ans.

Cf. : Cassini, INSEE 2006, 2011 & 2015 & 2016.

Illustrations - Photos anciennes.png En photos

Familles notables.png Notables

Les maires

Roche-Saint-Secret
Prénom(s) NOM Mandat Observations
Joseph VINCENT An X - 1812  
Joseph SERMANT 1813 - 1815  
Jean PEYREL 1816 - 1834  
Jean Henry TEYSSEYRE 1835 - 1837  
Pierre Louis de FONT-CLAIRE 1838 - 1842  
Jean Henry TEYSSEYRE 1842 - 1851  
Pierre Louis SAULSE de FONT-CLAIRE 1851 - 1854  
Daniel MORIN 1854 - 1858 M. Morin (Daniel), en remplacement de M. Saulse-Fontclaire, démissionnaire. Adjoint M. Saulse-Fontclaire (Emmanuel) [3]  
Auguste ROUX 1858 - 1876  
Jean-Pierre GENZEL 1877 - 1877  
Siméon ROUSSIN 1878 - 1884  
Auguste ROUX 1884 - 1884  
Antoine GLEIZE 1885 - 1892  
Pierre Marcel ROUSSIn 1892 - 1896  
Casimir TEYSSEYRE 1896 - 1904  
Joseph Casimir ROUX 1904 - 1908  
Auguste Séverin ROUSSIN 1908 - 1911 > Maire, M. Auguste Roussin ; adjoint, M. F. Glaize [4]  
- -  
- -  

Noms relevés dans les registres de l'état civil de la commune aux AD de la Drôme en ligne

Béconne
Prénom(s) NOM Mandat Observations
Paul AUBANEL 1793 - An XII  
Joseph AUBANEL An XII - 1830  
Pierre Louis
SAULSE de FONT-CLAIR
1830 - 1834  
Jacques PONÇON 1834 - 1848 MM. Ponçon, maire; Jail, adjoint. [5]  
François SOUBEYRAN 1849 - 1855  
Jean PONÇON 1855 - 1880  
Jean-Pierre PONÇON 1880 - 1894  
Edouard CHASTAN 1894 - 1911 M. Chastan, maire de Béconne. [6]  
Gustave THOMAS 1912 - 1915  
Nicolas AUBANEL 1916 - 1917 >  
- -  

Noms relevés dans les registres de l'état civil de la commune aux AD de la Drôme en ligne

Roche-Saint-Secret-Béconne

Roche-Saint-Secret absorbe en 1972, Béconne

Prénom(s) NOM Mandat Observations
- -  
Michel DURAND 2001 - 2008  
Daniel BRUN 2008 - 2020 Réélu en 2014  
Marc LIOTARD 2020 - (2026)  

Cf. : MairesGenweb

Les notaires

Prénom(s) NOM Période Observations
Héloïse Marie Varthuï Joëlle PUTOUD 2017 - Notaire actif à partir de 2017.  

Les curés

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
- -  
AUBERT 1791 L'an 1791 et le 9 janvier, j'ai enfin béni l'église de Montbrisson, assisté de M. Doux, curé de Rousset, Alexandre, curé de St-Pantaléon, Aubert, curé de la Roche-St-Secret, [7]  
- -  
BREMONT - 1854 En remplacement de M. Bremont, décédé, a été nommé M. Espoulhier, [8]  
ESOULHIER 1854- M. Espoulhier, vicaire à Manas, a été nommé en remplacement de M. Bremont, décédé. [9]  
- -  
Jean Baptiste ROUX 1875-1880 Curé de la Roche Saint Secret. Il est ensuite devenu curé de Soyans [10]  
- -  
PERRIOLAT - 1892 curé de la Roche-Saint-Secret, M. Perriollat, vicaire à Montélimar [11]  
GOURJON 1892 - curé de Montbrun-les-Bains, M. Gourjon, curé de la Roche-Saint-Secret [12]  
- -  
- -  
Raoul BOURGEAUD - 1935 M. l'abbé Raoul Bourgeaud, curé de la Roche-Saint-Secret, est nommé curé de Savasse [13]  
Léon BÉCHET 1935 - M. l'abbé Léon Béchet, curé de Colonzelle, est nommé curé de la Roche-Saint-Secret [14]  
- -  

Les titulaires de la Légion d'honneur

La Roche-Saint-Secret

Médaille - Légion d'honneur.png
Prénom(s) NOM Naissance Décès Observations
Auguste BOISSE 26 octobre 1856 - Cote; 19800035/271/36285  
Louis VERNET 21 août 1788 - Cote; LH/2692/18  

Béconne

Médaille - Légion d'honneur.png
Prénom(s) NOM Naissance Décès Observations
Pierre Vincent FROMENT 16 avril 1778 - Cote; LH/1041/64  

Monument aux morts couleur france.png
Monument aux morts

Photo Geneanet



Pictos recherche.png Article détaillé : Consulter la liste des inscrits sur le Monument aux Morts ...


La Stèle des maquis de la Lance

Installée en avril 1993, fut érigée à l’initiative de Raoul CHASTAN.
Elle porte, gravée, l’inscription :

« 4 avril 1993 CINQUANTENAIRE DES MAQUIS DE LA LANCE SOUVENONS-NOUS ».

Le 9 avril 1943, le comité de Front national de Nyons, présidé par le docteur Bourdongle, envoie une expédition de reconnaissance sur la Lance pour trouver un lieu d'accueil pour un camp de réfractaires.
La bergerie Buffet (sur la commune de la Roche-saint-Secret), à 850 m d'altitude convient pour plusieurs dizaines de maquisards.
Le boulanger de Taulignan et le boucher de la Roche-Saint-Secret fourniront du ravitaillement.
Le pasteur Saignol, de Valréas, fournit des fonds. Ce camp n° 1 deviendra le pivot central de l'organisation FTPF (Francs-tireurs et partisans français) du Sud-Drôme. [15]

Ressources généalogiques

Dépouillements d'archives

Relevés des ancienne communes de Roche-Saint-Secret (en 2) et de Béconne (en 1) qui forment en 1972, Roche-Saint-Secret-Béconne

Documents numérisés


Cimetières

Informations pratiques

Horaires d'ouverture de la mairie

Horaires Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dimanche
Matin - 9h-12h - 9h-12h 9h-13h - -
Après-midi - 13h-18h - - - - -
Commune.png

Mairie
Adresse : 5 place de l'Église - 26770 ROCHE-SAINT-SECRET-BÉCONNE

Tél : 04 75 53 50 84 - Fax :

Courriel : Contact

Site internet : La mairie de Roche-St-Secret-Béconne

GPS : ° / ° (GoogleMaps) ou Cassini / Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)

Commentaire :

Source : La mairie de Roche-St-Secret-Béconne (10/2018)

Associations d'histoire locale

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)

Référence.png Notes et références

  1. Le patrimoine du village de Roche St Secret Béconne
  2. Fiche Mérimée - Tour d'Alençon
  3. Le Courrier de la Drôme et de l'Ardèche 1854/09/19, Edité en 1854
  4. La Croix de la Drôme 1908/05/24, Edité en 1908
  5. Le Courrier de la Drôme et de l'Ardèche 1834/12/21, Edité en 1834
  6. La Croix de la Drôme 1897/12/19, Edité en 1897
  7. Arrondissement de Montélimar: géographie, histoire et statistique, Auteur : Lacroix, André, 1824-1910
  8. Le Courrier de la Drôme et de l'Ardèche 1854/11/03, Edité en 1854
  9. Le Courrier de la Drôme et de l'Ardèche 1854/11/03, Edité en 1854
  10. Bulletin d'histoire ecclesiastique et d'archéologie religieuse des diocèses de Valence, Gap, Grenoble et Viviers - 1880-1903
  11. Bulletin d'histoire ecclésiastique et d'archéologie religieuse des diocèses de Valence, Gap, Grenoble et Viviers (Volume 13-14)
  12. Bulletin d'histoire ecclésiastique et d'archéologie religieuse des diocèses de Valence, Gap, Grenoble et Viviers (Volume 13-14)
  13. La Croix de la Drôme 1935/10/13, Edité en 1935
  14. La Croix de la Drôme 1935/10/13, Edité en 1935
  15. Sources : Dvd-rom La Résistance dans la Drôme et le Vercors, éditions AERI-AERD, 2007 - Auteurs : Alain Coustaury