26258 - Puy-Saint-Martin

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Retour

Puy-Saint-Martin
Informations
Pays Drapeau de la France    France
Département Blason de la Drôme    Drôme
Métropole
Canton Blason Dieulefit-26114.png   26-03   Dieulefit

26108 - Crest-Blason.png   26-08   Crest - Sud (Ancien canton)

Code INSEE 26258
Code postal 26450
Population 881 hab. (2016)
Nom des habitants Puy-Saint-Martinois, Puy-Saint-Martinoises
Superficie 1165 hectares
Densité 75,62 hab/km²
Point culminant 520 m
Altitude Mini: 177 m
Coordonnées (long/lat) 44.629167° / 4.974167° (GoogleMaps) Cassini
Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)
Localisation (avant 2015)
26adm-Commune-26258.png
          Arrondissement                 Canton                 Commune

Histoire.png Histoire de la commune

En limite des collines et de la grande plaine, étaient installés plusieurs domaines agricoles gallo-romains.

Au XIe siècle, une église dédiée à Saint Martin est construite sur la colline.

La 1ère citation connue du lieu date de 1049, à l'époque où cette "montagne arrondie" est donnée par un chevalier à l'abbaye de Cluny. Le site se composait alors d'une motte castrale, appelée le "Châstelas", de l'église et du cimetière.

Établi sur le sommet plat de la colline, à l'intérieur d'un premier rempart, le château (castrum Foddi Sancti Martini) cité en 1336 est le fief de la famille d'Urre (Eurre).

Le village se construit dans la pente, en contrebas du château.

Puy Saint Martin n'est pas un village fortifié, protégé par d'imprenables murailles.

Il possédait une enceinte, que l'on peut déceler dans la base de certaines hautes maisons du "Portal".

A partir du 14e siècle, ces murailles médiévales, nommées Barries, ont tenu tant bien que mal leur rôle de barrières sanitaires, au temps des épidémies.

Les guerres de religion entraînent en 1581 la destruction du château et la ruine d'une partie du village perché.

Sur le sommet, derrière l'église, subsiste à cette époque une poignée de maisons dans la quartier qui prend le nom de "Barry".

En 1645-1650, la famille d'Urre fait construire un nouveau château (mairie actuelle), ainsi qu'une chapelle.

Au 19e siècle, le bas du village devient définitivement le centre : construction du temple en 1854, de l'église en 1860, de l'école en 1897.

La population est à son maximum (960 en 1961).

Le village perché, nommé "le Lieu", se dépeuple.

Le haut du village disparaît, les maisons laissent place à des friches, parfois transformées en jardins.

De 1914 à 1918, la population tombe progressivement à 430 habitants.

Héraldique

Histoire administrative

  • Département - 1801-2020 : Drôme
  • Arrondissement - 1801-2020 : Die
  • Canton - 1801-2015 : Crest-Sud --> 2015-2020 : Dieulefit
  • Commune - 1801-2020 : Puy-Saint-Martin

Résumé chronologique :

  • 1801-.... :

Anecdotes

Purge

Par acte reçu Me LONG, notaire à Crest, le trois avril mil huit cent cinquante-sept [1]; Pierre TESTU, cultivateur, demeurant à Puy-Saint-Martin, A acquis De François-Régis BERTHE, propriétaire, demeurant aussi a Puy-St-Martin - Un fonds en terre labourable et vigne, situé au territoire de Puy-Saint-Martin, quartier de Chevrière, appelé particulièrement Fenouillet, de la contenance d'environ soixante ares, limitant, du levant, Antoine BENOIT; du nord, Jean AUBERT et Joseph BENOIT; du nord, encore Joseph BENOIT; et du midi, chemin de Puy-Saint-Martin à Roynac. Cette vente a été faite au prix de deux mille francs.

Nonagénaires

Mme Louise BOULOUMOIS, [2] au Puy-Saint-Martin (Drôme), mère de cinq enfants, dont trois survivants, âgés de 71 et 60 ans, est le modèle de sa fidélité aux d'avoirs religieux pour toute la paroisse. ( Louise BOULOUMOIS née le 13 novembre 1804 à Roche sur Grane, et décédée le 22 septembre 1902 à Puy-Saint-Martin, à l'âge de 97 ans)

Curieux

Le 7 janvier 1909 [3], à 1 heure du matin, M. BERGER, orphelin, petit-fils de M. MESSLÉ Laurent, mourait â Puy Saint-Martin, à l'âge de 28 ans. Son grand-père héritait donc. Mais voici qu'à son tour, et à 9 heure du matin, le même jour, celui-ci, qui est âgé de 77 ans, mourait aussi n'ayant été héritier que pendant 8 heures.
Les deux cyclistes chargés de porter aux deux décédés la funèbre nouvelle se croisèrent en route sans se connaître d'ailleurs.

Sur les pas d'Adèle

Le 26 septembre 2015, la commune de Puy-Saint-Martin inscrivit le nom d'Adèle CLÉMENT dans le patrimoine local en inaugurant une balade pédestre de découverte du village.

Adèle CLÉMENT : née le 2 février 1884 à Saint-Gengoux-le-National (Saône-et-Loire) et morte le 28 août 1958 à Paris, est une violoncelliste française. (1er prix de violoncelle du Conservatoire national en 1902)
En 1928, elle hérite de son père, Jean-Baptiste Clément, entrepreneur de chemins de fer né à Clermont-Ferrand, du “nouveau château” avec ses dépendances et son jardin. Elle y passe ses vacances, elle fait aménager l'écurie en salle de spectacle. Elle y anime une chorale, des spectacle de théâtre, des marionnettes avec les enfants.
Avant de décéder, elle vendit (en 1955) en viager sa maison, la mairie actuelle de Puy-Saint-Martin. [4]
Adèle est inhumée au cimetière de Puy-Saint-Martin [5] . Le parc situé en face de la mairie porte son nom ; de même, le local au-dessus de la salle des fêtes porte le nom de “Grenier d’Adèle”.

Patrimoine.png Patrimoine bâti

Église de l'Assomption-de-la-Vierge

Vue sur le clocher


Avant la révolution, l’église de Puy-Saint-Martin était située sur cette même partie du coteau qui domine le village.

Ce n’est qu’au XIXe siècle qu’elle va être transférée au bas du village dans le quartier du bourg qui deviendra par la suite le cœur du village puy-saint-martinois.


Le temple

Ce temple a été construit en 1854, agrandi d'une sacristie en 1895 et restauré en 1968. C'est un bâtiment rectangulaire (14,5 x 8,05 m) sans décor avec deux fenêtres de chaque côté.

Vierge du vœu de Puy-Saint-Martin

Statue de la Vierge du Vœu du 15 août 1944


Située à la sortie du village, sur la montée Chantepredrix, au-dessus de la route départementale 6, en direction de Crest.

Aucune mention du sculpteur ne figure sur l'œuvre, ni de date.
Seule la présence d'une plaque de marbre brisée nous indique la raison de cette statue :
"A Notre Dame de Lourdes sa protectrice, la paroisse de Puy St Martin reconnaissante à élevé cette statue en exécution d'un vœu exprimé le 15 août 1944 lors de la libération"

C'est Monseigneur Camille PIC, évêque du diocèse de Valence (26), qui durant la semaine religieuse du diocèse du 26 juillet 1944, lance le mouvement de la Vierge du Vœu dans toute la Drôme.
Il demande aux catholiques de faire tous le même vœu le 15 août 1944 : celui d'ériger, en un lieu élevé, public ou privé, un sanctuaire ou une statue à la Vierge Marie dans les paroisses qui auront été protégées des massacres de la guerre.
Celle de Puy-Saint-Martin compte parmi les 78 qui ont été installées dans le département entre 1945 et 1961. [6]


Le Lavoir de Puy-Saint-Martin et le réseau de captage

Le lavoir du village


Construit vers 1855 sur la place du Champ de Mars, le lavoir était alimenté en eau grâce à des captages creusés dans la marne du ravin de Saint Jean en 1834 puis en 1867.
L’eau était acheminée jusqu’au lavoir et aux autres fontaines du village par des tuyaux en terre originaires de Bollène.

- En 1949, le toit est délabré;
- En 1954, on remplace sa couverture par un toit à deux pentes;
- En 2005, la dalle est à son tour enlevée;
- En 2012, le bassin est restauré et on y installe un nouveau toit.


Les cabanons

Les cabanons, construits en pierre, permettaient aux agriculteurs d'entreposer à proximité de leurs champs leurs outils de travail.
Avec l'extension d'une agriculture mécanisée, et le remembrement des terres, beaucoup de ces cabanons ont disparu.
Il en reste 17 sur la commune.

Repère géographique.png Repères géographiques

Village perché du Val de Drôme qui domine la plaine de la Valdaine

Village perché : habitat collectif de hauteur regroupé au pied d'un château, on dit aussi "bourg castral". Dans tout le sud-est de la France, un village sur deux est de ce type et les villages perchés du Val de Drôme constituent un exemple remarquable de ce vaste ensemble.
Dans tout le monde romain antique, l'habitat rural est éparpillé dans la campagne. Aux 11e et 12e siècles, l'habitat se regroupe et se perche. Pendant longtemps, les historiens ont attribué le perchement à la nécessité de se défendre contre les invasions des "Sarrasins". En fait, les seigneurs locaux auraient cherché à rassembler, y compris par la force, la population rurale pour mieux prélever leur part des richesses de la croissance agricole et établir certains monopoles: le four, le moulin.

Carte sur ViaMichelin de : Puy-Saint-Martin

Démographie.png Démographie

Année 1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
Population 704 498 699 854 935 985 1 026 986 960 953
Année 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
Population 935 914 917 859 784 781 708 722 666 630
Année 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
Population 613 516 516 514 497 503 471 464 430 440
Année 1982 1990 1999 2006 2011 2016 2021 - - -
Population 510 602 647 820 843 881 - - - -

Sources : Cassini/EHESS : de 1962 à 1999, population sans doubles comptes, Insee : depuis 2006, population municipale référencée tous les 5 ans.

Cf. : Cassini, INSEE 2006, 2011 & 2016.

Illustrations - Photos anciennes.png En photos

Familles notables.png Notables

Les maires

Prénom(s) NOM Mandat Observations
- - -  
Jean Pierre COMTE < an XIII - 1808 -  
Simon LONG 1808 - 1819 M. Long , maire de la commune du Puy-Saint-Martin,[7]  
Etienne BOREL 1819 - 1826 M. Borel, maire de la commune du Puy-Saint-Martin, [8]  
Jean Antoine Félix MEILHON 1826 - 1848 Jean-Antoine-Félix MEILHON, notaire, domicilié au Puy-Saint-Martin [9]
Baptisé le 18 septembre 1791 à Allex  
Xavier Stanislas CROZAT
Pharmacien de l'école de Paris
Docteur médecin de la faculté de Montpellier
1849 - 1869 Né le 20 thermidor an VI à Puy-Saint-Martin
Fils de Jean Jacques CROZAT et de Marie JANOYER
Marié le 13 octobre 1828 à Chabrillan, avec Félicité Nancy RONAT  
Paul MEILHON 1870 - 1871 -  
Adrien RAYMOND 1871 - 1874 > -  
Auguste COMBE 1878 - -  
- - -  
(Joseph) Casimir MICHEL - Acte de 1889 - Négociant épicier
Né le 8 septembre 1844 à La Laupie, décédé le 20 février 1901 à Puy St Martin, à l'âge de 56 ans  
- - -  
Augustin ANTHON < 1897- 1904 -  
Auguste Adrien BOREL 1904 - -  
- - -  
Roger SAUVAN 1965 - Roger Sauvan le maire sortant et candidat à sa succession (scrutin du 14 mars 1965)
Né le 28 mai 1911 à Cléon-d'Andran, décédé le 23 avril 1999 à Puy-Saint-Martin, à l'âge de 87 ans  
- - -  
Hubert Georges Emmanuel ROZIERES 1980 - 1995 Né le 27/11/1926 à Étampes (91), résistant, combattant, membre de la légion d'honneur, il est décédé le 20/04/2019 à Montélimar (26). Le village de Puy Saint-Martin lui doit beaucoup. [10]  
Pierre-Gérard CAILLY 1995 - 2001 -  
Pierre BLONDET 2001 - 2008 -  
Marie-Thérèse MAYOUD 2008 - 2014 -  
Michel GILES 2014 - (2020) Michel GILES est né le 6 août 1950  
- - -  

Cf. : Mairesgenweb

Les notaires

Prénom(s) NOM Période Observations
Pierre GENTON -  
François BOURBOSSON 1692 - Âgé d'environ 60 ans en 1692 selon un certificat du curé du Puy-Saint-Martin - Notaire actif à partir de 1692. - Successeur de : GENTON Pierre. [11]  
Office notarial

Office créé en 1770. [12]

Prénom(s) NOM Période Observations
Joseph REYNAUD 1770 - Baptisé le 3 novembre 1739. - Notaire actif à partir de 1770.  
Honoré Joseph COURBASSIER - 1816 Né vers 1760 (décédé à l'âge de 56 ans en 1816) - Décédé le 8 juin 1816 à Puy-Saint-Martin - Notaire actif jusque 1816.  
Jean Antoine Félix MEILHON 1816 - 1855 Baptisé le 18 septembre 1791 à Allex. - Notaire actif entre 1816 et 1855. Successeur de : COURBASSIER Honoré Joseph.  
Paul Antoine Marie Félix Marcien MEILHON 1855 - 1882 Décédé en 1880. (Minutes déposées à Me Chalvet, notaire à Grane par ordonnance du 19 juillet 1880) - Notaire actif entre 1855 et 1882. Successeur de : MEILHON Jean Antoine Félix.  
Marie Joseph Léonce CHABERT 1882 - 1888 Notaire actif entre 1882 et 1888. - Successeur de : MEILHON Paul Antoine Marie Félix Marcien.  
Édouard Charles Alfred BOULON 1888 - 1892 Notaire actif entre 1888 et 1892. - Successeur de : CHABERT Marie Joseph Léonce.  
Lucien PIALLAT 1893 - 1901 Décès avant 1901 - Notaire actif entre 1893 et 1901. -Successeur de : BOULON Édouard Charles Alfred.  
Samuel François TEYSSAIRE 1901 - 1919 Décédé le 19 novembre 1914 à Puy-Saint-Martin. - Notaire actif entre 1901 et 1919. Successeur de : PIALLAT Lucien
Suppléance assurée par Émilien MARTIN, notaire de Crest, puis Baptistin DDELÈGUE, au décès de Me Samuel François TEYSSAIRE.  
Paul Louis Gustave GIRARDIN 1919 - 1948 Décédé en novembre 1946. - Notaire actif entre 1919 et 1948. - Successeur de : TEYSSAIRE Samuel François.
Suppléance assurée par Ernest CHABOT, notaire de Crest, au décès de Me Paul Louis Gustave GIRARDIN  
Paul DELMAS 1948 - 1984 Notaire actif entre 1948 et 1984. -Successeur de : GIRARDIN Paul Louis Gustave.  
Claude Paul Léon DELMAS 1984 - 2010 Notaire actif entre 1984 et 2010. - Successeur de : DELMAS Paul.  
Matthieu Marie Vincent PIQUEMAL 2010 - (20XX) Notaire actif à partir de 2010. -Successeur de : DELMAS Claude Paul Léon.  

Les curés

Prénom(s) NOM Période Observations
CHOUIERE Avant 1645 - 1649  
GUILLE 1649 - 1664  
Jacques GAUCHIER 1664 - 1704 Décédé le 21 janvier 1705 à Puy Saint-Martin (26)  
Joseph ROUME 1705 - 1732 À partir de 1726 il cesse de signer les actes d'États civil. Ce seront différents prêtres et curés des communes voisines qui signeront à sa place, mais il faudra attendre 1732 pour qu'un nouveau curé le remplace dans la paroisse. Il est décédé le 29 novembre 1732 à Puy Saint-Martin (26)  
Joseph Venance JACQUIER VAULOÜIS 1732 - 1749 Né et baptisé le 28 janvier 1700 à Étoile (26).
13ème d'une fratrie de 14 enfants, il est le fils de Louis JACQUIER VAULOÜIS, officier de la Confrérie du Saint-Sacrement d'Étoile en 1678 et 1679 .
Joseph Venance décède le 1er octobre 1781 à Étoile (26)[13]  
PLACE 1749 - 1779  
ARNAUD 1779 - 1791  
ARSAC 1792 - ....  
- -  
Aristide Joseph Félix CROZAT ...-1858 Décédé le 09 février 1858 à Puy-Saint-Martin, à l'âge de 39 ans [14]  
- -  
André-Ferdinand-Philippe BOUVIER 1884 - 1892 né à Colonzelle le 15 février 1832, ordonné prêtre le 23 sept. 1860: fut vicaire à Montbrun (1860); curé de Ferassières (1861); de Bouvières (1864), de Condorcet (1869-77), de Manthes jusqu'en 1884 et enfin de Puy-St-Martin, où il est mort le 14 mars 1892.  
Marcel Joseph COLLET ....-1896 Décédé le 24 avril 1896. Inhumé au cimetière de Puy-Saint-Martin (26)  
Frédéric JULLIEN 1896-.... Décédé le 19 juillet 1916 à l'âge de 68 ans. Inhumé au cimetière de Puy-Saint-Martin (26)  
- -  
Eugène MICHELON
Ordonné prêtre à Saint-Paul-Trois-Châteaux (1921)
Professeur à l'Institution Notre-Dame de Valence (1921)
Vicaire à Chabeuil (1923)
Curé d'Aix-en-Diois (1927) [15]
Curé à Puy-St-Martin (1931)
Préfet de discipline à l'Institution Notre-Dame (1933)
1931 Né le2 avril 1894 àVinsobres, décédé le 18 janvier 1935 à Valence
Mobilisé (S.A.) 12e B.C.A.(1914)
Démobilisé le 19 septembre 1919
Ordre A.D/77 n°41, 8 août 1918 ; "Très dévoué et très courageux, n'a cessé de faire preuve d'entrain, de bonne volonté et de dévouement, pendant les combats du 15 juillet au 2 août 1918"
Le vendredi, 18 janvier 1935, mourait à Valence, à la clinique Saint-Joseph, après plusieurs mois d'immobilisation occasionné par un accident et par suite d'une complication soudaine qui l'a emporté : M. l'abbé Eugène MICHELON. [16]  
- -  

Sources :

  • Registres de la paroisse, AD Drôme
  • Cimetière communal de Puy-Saint-Martin

Les titulaires de la Légion d'honneur

Médaille - Légion d'honneur.png
Prénom(s) NOM Naissance Décès Observations
Joseph Antoine Nestor Eugène AUDIBERT
Chevalier de la Légion d'honneur (1890)
Officier de la Légion d'honneur (1899)
16 novembre 1843 16 novembre 1931
Pierrelatte
(Drôme)
Fils de Nestor AUDIBERT et Marie Anne COMBE
Chef d'Escadron de Cavalerie (Remonte)
Cote : LH/71/17  
Léon Elisée Martin BOIDÈVEZI
Chevalier de la Légion d'honneur
3 août 1877 12 mars 1973
Mulhouse
(Haut Rhin)
Fils de Jules Eugène Elisée BOIDEVEZI et de Léonie CHAIX
Marié le 30 août 1905 à Avignon (Vaucluse), avec Marguerite Léonie Rosalie MATHON
Attaché au Consulat de France
Cote : 19800035/1213/39994
Dossier non communicable  
Camille Antoine MAGNET
Médaille Militaire
Croix de Guerre
Chevalier de la Légion d'honneur
14 décembre 1891 20 mars 1977
Guilherond
(Ardéche)
Fils d'Antoine MAGNET et de Louise CHALAYE
Marié avec Eva Claire Léoncie Pauline ARSAC
Retraité S.N.C.F.
Sergent d'Infanterie
Brulé aux yeux en juillet 1917 par l'éclatement d'une torpille
Cote : 19800035/1441/66877  
Léon Victor Marcelin Joseph MÈGE
Chevalier de la Légion d'honneur (1919)
Officier de la Légion d'honneur (1931)
Commandeur de la Légion d'honneur (1964)
6 juillet 1883 22 juillet 1963
Valence
(Drôme)
Fils d'Eugène Victor MÈGE et Marceline Laure Thérèsa LIOTARD
Veuf en premières noces de Marie Henriette LEFÈVRE
Époux en secondes noces de Paulette Marie Augusta SÈVE
Chef d'Escadron (37 ans d'armée)
Cote : 19800035/404/54144  
Emile Adrien RAYMOND
Chevalier de la Légion d'honneur (1905)
Officier de la Légion d'honneur (1919)
21 novembre 1865 - Fils de Joseph Adrien RAYMOND et Léonie Victoire COMBE
Marié le 13 octobre 1903 avec Jeanne Marie Joséphine ARNAUD
Capitaine Territorial
Cote : 19800035/451/60294  
Antoine Louis SAMUEL
Chevalier de la Légion d'honneur (1906)
Officier de la Légion d'honneur (1917)
30 décembre 1863 - Fils de François Félix SAMUEL et de Marie Anne GRANON
Marié le 21 mars 1901 à Lyon avec Marie Louise Antoinette GIRAUDAN
Chef de Bataillon (30 ans d'armée)
Cote : 19800035/565/64385  
Jules VEILLOT
Chevalier de la Légion d'honneur
30 novembre 1872 - Fils de Louis Arsène VEILLOT et Victoire Fanny JOBERT
Marié le 10 avril 1901 à Perpignan (Pyrénées-Orientales), avec Marie Catherine Madeleine CASELLES
Lieutenant à la 7e batterie du 50e Régiment d'Artillerie
Cote : 19800035/1407/62581  

Les Justes de Puy-Saint-Martin

Puy-Saint-Martin compte sept Justes parmi les Nations [17] :

  • Édouard, Emilienne et leurs enfants Jean et Monette BADON
Émilienne et Édouard BADON et leurs deux enfants, Jean et Monette ont protégé les jumelles Claudine et Micheline (nées en 1939), leurs deux grands-mères, Madame PÉRÈLE et Marguerite LÉVY et les deux sœurs d'Odette PÉRÈLE, qui étaient encore adolescentes.
  • Louise, André et leur fils Noël ROSTAING.
En février 1943, ils accueillirent sous leur toit Max TURTELTAUD, un enfant juif né en 1930, réfugié de Cologne (Allemagne), que les Eclaireurs Israélites de France avaient recueilli à la Maison de Moissac, après l’avoir extrait du Camp d'Agde.
Les ROSTAING vinrent en aide à deux autres familles juives. Ils hébergèrent les BLUM et leur fille Monique BLUM jusqu’à ce que Louise Rostaing* leur trouve un logement au village.
Elle fit de même pour les PILCZER et leurs deux fils Simon et Jacques dont l’aîné, Simon, membre de la Résistance, fut appréhendé par les Allemands et fusillé avec des camarades à Sauzet.
Les ROSTAING abritèrent aussi un opérateur-radio qui dut s’éclipser précipitamment lors de la visite d’une patrouille allemande, abandonnant derrière lui son matériel qu’André cacha dans une remise. Suspectée pour son soutien à la Résistance, toute la famille dut abandonner son domicile pour se cacher dans les bois et ensuite chez des amis, au cours des combats de la Libération.

Monument aux morts couleur france.png
Monument aux morts

Morts des guerres 1914-1918 / 1939-1945

26258 - Puy-Saint-Martin - Monument aux morts.jpg

Situé sur le Rond point de la rue du 11 novembre 1918 et de la rue du 8 mai 1945

1914-1918
COMMUNE DE
PUY ST MARTIN
À NOS ENFANTS
MORTS POUR LA FRANCE
Pictos recherche.png Article détaillé : Consulter la liste ...


Ressources généalogiques

Dépouillements d'archives

Documents numérisés


Cimetières


Informations pratiques

Horaires d'ouverture de la mairie

Horaires Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dimanche
Matin 8h30 - 12h30 8h30 - 12h30 (sauf le mercredi) 8h30 - 12h30 8h30 - 12h30 - -
Après-midi - - (sauf le mercredi) - 14h - 16h - -
Commune.png

Mairie
Adresse : 1, place de la Mairie - 26450 PUY-SAINT-MARTIN

Tél : 04 75 90 16 70 - Fax :

Courriel : accueil@puysaintmartin.fr

Site internet : Site officiel

GPS : -° / -° (GoogleMaps) ou Cassini / Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)

Commentaire :

Source : http://www.annuaire-mairie.fr (06/2020)

Associations d'histoire locale

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)

Référence.png Notes et références

  1. Source: Lectura Plus ; Le Courrier de la Drôme et de l'Ardèche 1857/06/04 - Edité en 1857
  2. Source: Gallica : La Croix (1880) - 1900/02/20 (Numéro 5168s) Auteur : Bayard - Edité en 1900
  3. Source: Lectura Plus : La Croix de la Drôme 1909/01/30 - Edité en 1909
  4. "Sur les pas d'Adèle", Brochure éditée par le Syndicat d'initiative de Puy-Saint-Martin en collaboration avec l'association Archives et Patrimoine
  5. Sa tombe au cimetière de Puy-Saint-Martin
  6. http://museedelaresistanceenligne.org/media1385-Carte-des-vierges-du-vA#fiche-tab
  7. Source: Lectura Plus : Le Journal de la Drôme 1810/12/19 - Edité en 1810
  8. Source: Lectura : Plus Le Journal de la Drôme 1823/06/11 - Edité en 1823
  9. Source: Lectura Plus : Le Courrier de la Drôme et de l'Ardèche 1854/12/21 - Edité en 1854
  10. Le journal du Puy-Saint-Martinois, n° 83 Juillet 2019
  11. Site des archives départementales de la Drôme - Cote 2 E et E : Archives des notaires > Puy-Saint-Martin. Étude n° 1.
  12. Site des archives départementales de la Drôme - Cote 2 E et E : Archives des notaires > Puy-Saint-Martin. Étude n° 2.
  13. Arbre de "gntstardeflandreysyj" sur geneanet
  14. AD Drôme, cote 2 MI 982/R1, vue n° 350 :https://archives.ladrome.fr/ark:/24626/1b58kczmjtg9/09aba19b-8758-4fab-bf62-e516a3883a51
  15. Source: Lectura Plus ; La Croix de la Drôme 1927/07/17 - Edité en 1927
  16. Source: Lectura Plus ; La Croix de la Drôme 1935/01/27 - Edité en 1935
  17. Le site ajpn.org