26232 - Peyrus

De Geneawiki
Aller à : navigation, rechercher

Retour

Peyrus
150px
Informations
Pays Portail-regionalisme-FRA.png    France
Département 26 - Blason - Drôme.png    Drôme
Métropole -
Canton 26108 - Crest-Blason.png   26-02   Crest

Blason Chabeuil-26064.png   26-04   Chabeuil (Ancien canton)

Code INSEE 26232
Code postal 26120
Population 622 habitants (2012)
Nom des habitants Peyrusiens, Peyrusiennes
Superficie 1 048 hectares
Densité 59 hab./km²
Altitude Mini : 338 m
Point culminant 1 101 m
Coordonnées
géographiques
44.912777° / 5.108333° (GoogleMaps) Cassini
Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)
Localisation (avant 2015)
26adm-Commune-26232.png
          Arrondissement                 Canton                 Commune      ?
Section Tableau : Modifier


Le site a déjà été occupé au Néolithique, puis par les Romains. Le village trouve son origine à partir de la création, au XIIe siècle, d'un prieuré Saint-Pierre par les bénédictins de La Chaise-Dieu (Auvergne). C'est en 1198, lors de implantation d'un cellier des moines de l'abbaye de Léoncel qu’apparaît le nom de "Peruz" pour désigner ce simple hameau de la seigneurie fortifiée de Châteaudouble, fief des Poitiers, comtes de Valentinois et Diois.


HHistoire.pngistoire de la commune

L'église
  • En 1655, on trouvait à Peyrus une papeterie à deux roues à aube, cinq moulins, un battoir à chanvre, un foulon à draps, deux scieries ...
Pictos recherche.png Les petites histoires

Topo.jpg Toponymie

Son nom, malgré des variations nombreuses au fil des siècles rappelle l’idée de pierre, de rocher, de carrière :

  • Peruz,
  • Peiruz,
  • Peirus.

Héraldique

Taillé : au premier de sinople à la hure de sanglier d'argent, au deuxième d'argent à la montagne de gueules chargée d'un village d'argent et surmontée d'un soleil éteint d'or, à la barre d'argent chargée d'une portée de musique de sable.

Marianne.jpg Histoire administrative

  • Département - 1801-2019 : Drôme
  • Arrondissement - 1801-2019 : Valence
  • Canton - 1801-2015 : Chabeuil --> 2015-2019 : Crest
  • Commune - 1801-2019 : Peyrus

Résumé chronologique :

  • 1801-.... :

Les communes du canton étaient regroupées au sein du GIC (Groupement Intercommunal de Chabeuil).

Lorsque sept des 12 communes du GIC (dont Chabeuil) ont préféré rejoindre Valence Agglo, les cinq suivantes : Barcelonne, Châteaudouble, Combovin, Montvendre et Peyrus ont repris une partie des compétences et ont fondé la Communauté de Communes de la Raye (CCR). Source ; Nouveau dictionnaire complet : géographique, statistique, topographique ... Par Briand (de Verzé.),Warin-Thierry

Histoire religieuse.jpg Histoire religieuse

  • Peyrus en 1839 : on y voit les bâtiments du célèbre monastère de Léoncel, fondé en 1137, et à peu de distance la grotte de Pialoux dont la voûte en cône de plus de 50 pieds de haut présente des concrétions curieuses.
  • Outre l'église paroissiale, agrandie en 1687, Peyrus possède une petite église qui fit autrefois partie d'un monastère de Bénédictins.

Patrimoine.png Patrimoine

Le prieuré Saint-Pierre

Chapelle romane de l'ancien prieuré Saint-Pierre (XIIe siècle), à l'extérieur du village.
Dédiée à saint Pierre, elle a été église paroissiale jusqu’en 1695. Un curieux détail d’architecture : l’autel et le chœur sont déportés sur la gauche et ne se trouvent pas dans l’axe de la nef. Elle est classée monument historique (01/08/1964).

Église paroissiale Saint-Pierre dite du Vœu

Église paroissiale : date fin XVIIe siècle, modifiée au XIXe). Sa construction serait liée, selon une légende locale, à un vœu du roi Louis XIII d'avoir un héritier mâle.

Parc du château Bruyas

  • Parc du château Bruyas, (folie en style Art déco de la fin du XIXe siècle, détruit vers 1913 en quasi totalité), restes dans le parc en face de l'église.

Source; Wikipédia

La grotte du Pialoux

  • La grotte du Pialoux, qui a été longtemps dans le pays l'objet des contes les plus absurdes, est située parmi les rochers qui bornent la commune de Peyrus au Sud Est.
  • Elle a deux entrées :
- l'une de quatre pieds de hauteur sur sept ou huit de largeur
- l'autre beaucoup plus basse ayant à peu près la même étendue vers sa base
  • Elles sont séparées par une espèce de colonne formée de minerai que les pluies ont détachée du rocher et qui s'est durcie avec le temps.
  • L'intérieur de cette grotte offre un aspect effrayant par la profonde obscurité qui y règne.
  • Les personnes qui l'ont visitée avaient eu la précaution de se munir de flambeaux.
  • Elles l'ont parcourue dans toute son étendue.
  • Dès l'ouverture, le sol baisse rapidement et est encombré de pierres qu'on y a jetées et de pétrifications détachées de la voûte dont l'élévation est de cent à quinze cents pieds.
  • Rien de plus curieux à voir que les stalactites dont les parois sont tapissées et les sujets variés qu'elles représentent. Ici, ce sont des fruits, des guirlandes de roses, des paysages charmants ; là, toutes sortes de quadrupèdes, de bipèdes, de reptiles ; enfin des anges, des peuples vêtus de la manière la plus bizarre, des chapelles d'une beauté admirable, des colonnes en forme de pyramides de cinq ou six pieds de largeur sur quarante à cinquante pieds de pieds hauteur, des galeries profondes ornées des plus merveilleuses pétrifications.
  • On a mis plus de deux heures à faire le tour de cette grotte en examinant à la hâte les merveilles qu'elle renferme.
  • Nos explorateurs auraient désiré visiter une sorte de double grotte qui se trouve dans le centre mais elle est à vingt ou vingt cinq pieds plus bas que la principale : sa descente étant perpendiculaire ils ne purent y pénétrer.
  • Toutefois au moyen de leurs flambeaux ils ont pu l'examiner : ils portent sa longueur à environ deux cents pieds sur vingt à vingt cinq de largeur.

Source : Courrier de la Drôme (1834)

Repère géographique.png Repères géographiques

  • Au coeur du sillon rhodanien, situé entre les collines de l’Ardèche, à l’ouest, et le magnifique massif du Vercors, à l’est, le village de Peyrus est traversé par la Lierne où se trouve l'une des seules piscines françaises remplie à l'eau de source.
  • Peyrus (Drôme), arrondissement de Valence, canton de Chabeuil près la Lierne à 18 km de Valence. Il y a cinq moulins à farine, un à papier et un à foulon. Population de 900 habitants. Bureau de poste de Valence.
(Source : Dictionnaire universel, géographique, statistique, historique et ..., Volume 4)
  • Peyrus, ville de 807 habitants, située au pied des montagnes du Matin ou de Chaffal. La Lierne y fait mouvoir des moulins à farine et de belles fabriques de draps. Les habitants de ce village exploitent de belles carrières de tuf et de pierres vives et fabriquent une grande quantité de charbon de bois dans les forêts voisines.
(Source : Itinéraire général de la France : de Paris à la Méditerranée. Auvergne ... Par Adolphe Laurent Joanne)

Carte sur ViaMichelin de : Peyrus

Démographie.png Démographie

Année 1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
Population 1 007 957 1 024 1 021 1 040 1 014 957 960 898 850
Année 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
Population 807 790 665 617 561 526 454 466 508 533
Année 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
Population 503 383 372 334 324 299 299 215 227 249
Année 1982 1990 1999 2006 2011 2016 2021 - - -
Population 296 423 488 582 628 605 - - - -

Sources : Cassini/EHESS : de 1962 à 1999, population sans doubles comptes, Insee : depuis 2006, population municipale référencée tous les 5 ans.

Cf. : Cassini, INSEE 2006, 2011 & 2015 & 2016.

Illustrations - Photos anciennes.png En photos

Familles notables.png Notables

Les maires

Prénom(s) NOM Mandat Observations
Pierre BELLON 1792 - 1806  
Pierre BELLON (fils) 1806 - 1830  
Louis "Auguste" BELLON 1830 - 1862  
Jean François FEROUL 1863 - 1872  
Jean TALLON 1872 - 1872  
Adrien BARNASSON 1873 - 1881  
Jean François FEROUL 1881 - 1884  
Amédée CHARIGNON 1884 - 1888  
Jean François NICOLAS 1888 - 1890  
Eugène NIVON 1890 - 1900  
Emile BRUYAS 1900 - 1903  
Emile CHARIGNON 1903 - 1904  
Emile BRUYAS 1904 - 1906  
Ernest ARBOUSSIER 1906 - 1919  
Justin DELER 1919 - 1929  
Eugène BARBASSON 1929 - 1953  
Aimé MOULIN 1953 - 1971  
Jean ROBIN 1971 - 1981  
Henri MAGNAT 1981 - 1983  
Jean Claude LANGDORPH 1983 - 2001  
Marie-Hélène GUILLON 2001 - 2014  
Georges DELOCHE 2014 - (2020)  

Cf : MairesGenweb et mairie

Les notaires

Une famille notariale depuis quatre siècles : les PROMPSAL, notaires de Châteaudouble et Peyrus.
Le 17 décembre 1920, M. Ernest-Marie-Louis PROMPSAL était enseveli au cimetière de Châteaudouble à l'âge de 47 ans.
Il était le dernier représentant de la famille notariale, sans doute la plus ancienne du monde.
Depuis 1518 jusqu'à nos jours, les PROMPSAL, de père en fils, ont continué sans interruption à tenir le notariat de Châteaudouble.

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
- -  

Les instituteurs

Prénom(s) NOM Période Observations
Adèle BERNASSON 1887-1919 - née Adèle BARTHÉLÉMY
- Médaille de bronze de la Mutualité (Journal du 04/03/1811)  
Marins, Jean, Joseph, Fleuri GAUTHIER vers 1900 instituteur à Peyrus (Drôme)  
Adéle BARTHELEMY 1906 institutrice, née en 1864 à Bourg-de-Péage  
Mademoiselle MANIN 1944 institutrice à l'école libre Sainte Thérèse  
- -  


Les curés

Prénom(s) NOM Période Observations
BERANGER 1792 - 1781 Curé  
ESCOFFIER 1788 Vicaire  
HURIE 1781 - 1779 Vicaire  
Pierre DESBOTS 1779 - 1758 Prieur curé  
Nicolas GARNIER 1758 - 1752 Curé  
NOBEL 1750 - 1735 Curé  
NEYVEMAND 1736 - 1720 Prêtre curé  
EYNARD 1732 Curé de Châteaudouble  
GIRARD 1728 Curé de Saint Vincent  
LANTHAUME 1720 - 1717 Curé  
Dominique TROLAT 1717 - 1694 Curé, né entre 1640 et 1700, décédé le 15 mars 1717 à Peyrus  
COYX 1694 - 1686 Vicaire  
ALLART 1694 - 1686 Prêtre et curé  
BERHONE 1686 - 1679 Vicaire  
NICOLAS 1679 - 1677 Vicaire  
LAMBERT 1677 - 1675 Vicaire  

Les pasteurs

Prénom(s) NOM Période Observations
Armand DELISLE - à Valence  
Jean-Abraham CHIRON - à Beaumont  

Les autres personnalités

  • Usine la peyrusienne
Les établissements "la Peyrusienne" (future société Faure Plouton Carton", installée à Valence, puis à Montélier) fabriquant d'articles ménagers (casseroles), en 1913 de la marmite "Pratic".

Les titulaires de la Légion d'honneur

Médaille - Légion d'honneur.png
Prénom(s) NOM Naissance Décès Observations
Jean François Régis FILLIAT 19/02/1821
Peyrus
05/09/1895
Peyrus
- Fait Chevalier le 16/08/1866
- Cavalier au Régiment des Guides de la Garde Impériale  
François Elie Benjamin JUGE 28/12/1842
Peyrus
23/07/1912
Peyrus
- Fait Chevalier le 05/07/1887
- Vétérinaire en 1er au 6e d'Artillerie  
Jean Joseph ROUX 09/12/1787
Peyrus
03/10/1862
Peyrus
- Chasseur à pied  
MAGNY 1889 1997 - ancien poilu, décoré de la Légion d'Honneur  


Les titulaires de la médaille de Saint Hélène

La médaille de Sainte Hélène, créée par Napoléon III, récompense les 405000 soldats encore vivants en 1857, qui ont combattu aux côtés de Napoléon 1er pendant les guerres de 1792-1815.

Commune de résidence: PEYRUS

Medaille st helene 2.jpg
Prénom(s) NOM Naissance Décès Observations
Hyppolite ARCHINARD 1792 - - soldat au 3e d'artillerie à pied
- période de 1812-1821  
Pierre BEAUJEAN 1791 - - caporal au 145e de ligne
- période de 1812-1816  
Jean BRESSON 1791 - - soldat au 122e de ligne
- période de 1811-1814  
Jean BRUYAT 1785 - - soldat au 2e d'artillerie
- période de 1810-1815  
Pierre CHOVET 1786 - - soldat au 67e de ligne
- période de 1811-1815  
Jean Joseph FAURE 1788 - - caporal au 32e de ligne
- période de 1812-1815  
Louis FEROUL 1793 - - soldat au 1er Rég. d'artillerie
- période de 1813-1817  
Jean Antoine JUGE 31 octobre 1780
Mirabel-et-Blacons
- - brigadier aux Dragons de la Garde
- période de 1796-1815  
Pierre MOLARD 1792 - - soldat au 9e de ligne
- période de 1813-1821  
Charles René MORIN 1789 - - soldat au 145e de ligne
- période de 1812-1814  
Jean ROUX 1793 - - soldat au 9e de ligne
- période de 1813-1816  
Jean Joseph ROUX 9 décembre 1787 3 octobre 1862 - soldat au 120e de ligne
- période de 1806-1814  
Pierre TEYTU 1790 - - brigadier au 67e de ligne
- période de 1813-1816  
Pierre VINAY 1792 - - soldat au 52e de ligne
- période de 1812-1815  

Source : Les médaillés de Sainte-Hélène

Monument aux morts couleur france.png
Monument aux morts

Morts des guerres 1914-1918 / 1939-1945 / 1954-1962

Monument aux morts de Peyrus
Mémorial Gen Web
Photo Daniel PERMINGEAT


Pictos recherche.png Article détaillé : Peyrus - Morts aux guerres

Ressources généalogiques

Dépouillements d'archives

Documents numérisés

>> Voir la liste complète sur Geneanet

Cimetières


Informations pratiques

Horaires d'ouverture de la mairie

Horaires Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dimanche
Matin 9h - 12h 9h - 12h 9h - 12h 9h - 12h 9h - 12h - -
Après-midi - - - - - - -
Commune.png

Mairie
Adresse : Place de la Mairie - 14, Grande Rue - 26120 PEYRUS

Tél : 04 75 59 81 82 - Fax : 04 75 59 84 22

Courriel : Contact

Site internet : Site officiel

GPS : ° / ° (GoogleMaps) ou Cassini / Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)

Commentaire :

Source : L'annuaire Service Public & Mairie (Novembre 2015)

Dépouillements des registres paroissiaux

Peyrus, listes nominatives des habitants en 1906
   Village, quartiers, hameaux, fermes    Nombre
   de maisons   
Nombre
   de ménages   
Nombre
   d'individus   
Nombre
   de français   
Nombre
   d'étrangers   
Le Village 59 61 218 193 25
Le Banc du Conseil 1 13 13 31 31 -
Total de la population village 72 74 249 224 25
Le Banc du Conseil 2 5 5 11 11 -
Les Arbods 12 12 40 40 -
Les Charignons 17 17 44 44 -
Les Benets 16 16 46 46 -
La Raye 26 26 126 126 -
Total de la population éparse 76 76 284 284 -
Total génèral de la population 148 150 533 508 25

Source : Les Archives départementales de la Drôme

Les relevés faits par EGDA (Etudes Généalogiques Drôme Association)

Tous les relevés faits par EGDA sont déposés en Série 234 J des Archives départementales où ils sont consultables 40h par semaine.

Plus de 2 millions d’actes filiatifs: baptêmes, sépultures, mariages, contrats de mariages, testaments pour toutes les communes de la Drôme avant 1792 et mariages non filiatifs après 1792.

Il est nécessaire de présenter sa carte EGDA de l'année en cours pour pouvoir consulter un relevé. (La cotisation est de 27 € pour l’année civile.)

Siège Social du EGDA : Archives départementales - BP722 - 14, rue de la Manutention - 26007 Valence Cedex

Archives notariales

Patronymes

Les principales familles de PEYRUS
- Propriétaire terrien à Peyrus dans la Drôme. (Il fit construire en 1893 un petit « château », dans le style en vogue, un peu Renaissance, agrémenté des matériaux à la mode ; en 1913, Léopoldine la Châtelaine de Peyrus, suite au décès de son époux Émile en 1906, décide de vendre le château, mais ne trouvant d’acquéreur, elle opte pour la destruction totale et immédiate.)
- Émile résidait 46 rue Victor Hugo à Lyon en 1890.

Source arbre : Arbre peyrus26120 (Basse collaborative)

Remarques

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)

Référence.png Notes et références


Medaille geneawiki.png
Cet article a été mis en avant pour sa qualité dans la rubrique "Article de la semaine" sur l’encyclopédie Geneawiki.