26183 - Mirabel-et-Blacons

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Retour

Mirabel-et-Blacons
Informations
Pays Drapeau de la France    France
Département Blason de la Drôme    Drôme
Métropole
Canton 26108 - Crest-Blason.png   26-02   Crest

26108 - Crest-Blason.png   26-07   Crest - Nord (Ancien canton)

Code INSEE 26183
Code postal 26400
Population 1058 hab. (2016)
Nom des habitants Blaconnais, Blaconnaises
Superficie 1748 hectares
Densité 60,52 hab/km²
Point culminant 705 m
Altitude Mini:197 m
Coordonnées (long/lat) 44.710556° / 5.091944° (GoogleMaps) Cassini
Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)
Localisation (avant 2015)
26adm-Commune-26183.png
          Arrondissement                 Canton                 Commune

Histoire.png Histoire de la commune

Héraldique

Histoire administrative

  • Département - 1801-2020 : Drôme
  • Arrondissement - 1801-2020 : Die
  • Canton - 1801-2015 : Crest-Nord --> 2015-2020 : Crest
  • Commune - 1801-2020 : Mirabel-et-Blacons

Résumé chronologique :

  • 1801-.... :

Histoire

  • Comme dans toute la vallée de la Drôme, ancienne voie romaine du Rhône à l'Italie, on a découvert ici de nombreuses traces d'habitations gallo-romaines, entre autres à Boudra, Charsac et Garard.
  • Pendant les guerres de Religion, le village en majorité protestant fut investi par quatre mille mercenaires italiens dont la moitié moururent du typhus. En 1575, un combat mémorable se déroula au pont de Blacons. C'est là que le célèbre capitaine protestant Charles du Puy-Montbrun fut blessé et fait prisonnier. D'abord enfermé à la tour de Crest, il fut rapidement transféré à Grenoble ou, sur ordre du roi, le parlement le condamna à la peine capitale. Henri III n'avait pas oublié la prise de ses bagages l'année précédente à Pont-de-Beauvoisin, et encore moins les propos égalitaires tenus par Montbrun lors de cet exploit : <<Les armes et le jeu rendent les hommes égaux en temps de guerre. Lorsqu'on a le bras armé et le cul en selle, tout le monde est compagnon!>> d'où la joie du roi qui, apprenant la capture de Montbrun, se serait exclamé : << A ceste heure, il verra s'il est mon compaignon!>> Montbrun fut décapité le 13 août 1575.
  • Dés le Moyen Age, les eaux de la gervanne furent exploitées pour actionner foulons et moulins. A l'ère industrielle, elles firent tourner les moulinages de Romezon et des Berthalais, alors que la grande papeterie Latune, qui exploitait les bois de la forêt de Saou, employait trois cents personnes en 1880. Cette papeterie cessa toute activité en 1972.
  • L'industrie la plus curieuse fut celle des billes, les <<goupilles>> ou << gobilles>> d'antan. Vers 1850, l'usine de Blacons produisait des billes en pierre; elle se spécialisa ensuite dans la bille en sable aggloméré avec de l'argile et cuite au four, avant de passer dans les années 1940 à la bille en ciment. L' <<usine à billes>> ferma ses portes en 1985.

Extrait du 'Dictionnaire topographique de la Drôme'

Mirabel

MIRABEL , village chef-lieu de la commune de Mirabel-et-Blacons.

- Castrum de Mirabel, 1165 (Cartulaire de Die, 20) - Mirebel, 1635 (Terrier de Sallians).

Avant 1790, Mirabel était une communauté de l'élection de Montélimar, subdélégation de Crest et du bailliage de Die, qui forma pendant longtemps deux paroisses du diocèse de Die : Mirabel et Serreméan. La paroisse de Mirabel, en particulier - Capella de Mirabello, XIVe siècle (Pouillé de Valence) - Cura Mirabelli, 1516(ibid.) avait son église sous le vocable de saint Marcel - Ecclesia Beati Marcelli loci Mirabelli, 1509 (Visites épiscopales) et ses dîmes appartenaient à l'évèque de Die, tandis que les dîmes des Barthalais appartenaient au prieur de Serreméan; mais les deux paroisses furent unies au XVIIe siècle.

Mirabel était en outre une terre du patrimoine des évêques de Die, à qui la possession en fut confirmée par les empereurs germaniques en 1178 et en 1214, et qui la joignirent à celle d'Aouste pour la perception de leurs revenus - Castellania de Augusto et Myrabelli, 1450 (Revenus de l'évêché de Die).

Aliénée, vers 1539, partie aux Mirabel et partie aux Montmeyran, et vers 1660, partie aux Arbalestier, cette terre fut ensuite recouvrée par ces prélats, qui la conservèrent jusqu'à la Révolution.

Compris en 1790 dans le canton d'Aouste, cette commune fait partie du canton de Crest-Nord depuis la réorganisation de l'an VIII.

Blacon

BLACONS , village, église usine et chateau de la commune de Mirabel-et-Blacons.

— Le Devès, 1642 (Lacroix, L'arrondissement de Montélimar, III, 50).

Le 18 juin 1642, Hector d'Armand de Forez, seigneur de Mirabel et de Blacons-sur-la-Roche-Saint-Secret, vendant cette dernière terre, s'en réserva le nom, qu'il transporta sur le fief du Devès, paroisse de Mirabel, acquis de l'évèque de Die et depuis appelé Blacons.

Berthalaix

BERTHALAIX , hameau de la commune de Mirabel-et-Blacons

- Le Berthalais, Bertalaix, 1635 (Terrier de Saillans) - Barthalais sur Mirabel, 1760 (Archives de la Drôme, E927)

Charsac

CHARSAC , quartier de la commune de Mirabel-et-Blacons et de Montclar, dans lequel il y avait autrefois une église - Ecclesia Beate Marie de Charsaco, 1489 (Terrier de l'évêque de Die) que remplaça celle de Vaugelas.

Garard

GARARD , quartier de la commune de Mirabel-et-Blacons

- La Roveura sive ou Garast, 1508 (Terrier de Quintel).

Serreméan

SERREMÉAN , chapitre et quartier de la commune de Mirabel-et-Blacons.

- Serineia, 1213 (Cartulaire de Léoncel, 75) - Prioratus de Serromedio, XIVe siècle (Pouillé de Die) - Prioratus de Serromedio Meano, 1449 (Pouillé historique) - Prioratus Serri Medii, 1509 (Archives de la Drôme, E 4022) - Le prioré de Serre Mean et Mirabel, 1576 (Rôle de décimes) - Le prioré de Nostre Damede Serreméan, 1644 (ibid.) - Notre-Dame de Serreméan en Diois, 1760 (Archives de la Drôme, B 1523) - Sermans, 1765 (Archives de la Drôme, E 509).

Ancien prieuré de l'ordre de Saint-Augustin, congrégation de Saint-Ruf - Ecclesia Sanctœ Mariœ de Sermea, 1096 (B. Urbanus : Epist., 463), dépendant fort anciennement de l'abbaye de Saint-Martial de Limoges, et dont le titulaire était décimateur dans le quartier des Barthalaix, commune de Mirabel-et-Blacons.


Source : Bibliothèque_nationale_de_France

Patrimoine.png Patrimoine bâti

Repère géographique.png Repères géographiques

Carte sur ViaMichelin de : Mirabel-et-Blacons

Démographie.png Démographie

Année 1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
Population 296 298 343 392 349 472 486 499 545 495
Année 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
Population 545 553 593 552 573 585 582 547 551 577
Année 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
Population 578 509 502 505 495 474 560 560 552 592
Année 1982 1990 1999 2006 2011 2016 2021 - - -
Population 592 728 815 880 885 1 058 - - - -

Sources : Cassini/EHESS : de 1962 à 1999, population sans doubles comptes, Insee : depuis 2006, population municipale référencée tous les 5 ans.

Cf. : Cassini, INSEE 2006, 2011 & 2016.


Illustrations - Photos anciennes.png En photos

Familles notables.png Notables

Les maires

Prénom(s) NOM Mandat Observations
- -  
- -  
- -  
- -  
- -  
Maryline MANEN 2001-(2020)  
- -  

Cf. : Mairesgenweb

Les notaires

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
- -  
- -  


Les curés

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
- -  
- -  

Ressources généalogiques

Dépouillements d'archives

Documents numérisés


Cimetières


Informations pratiques

Horaires d'ouverture de la mairie

Horaires Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dimanche
Matin - - - - - - -
Après-midi - - - - - - -
Commune.png

Mairie
Adresse : - 26400 MIRABEL-ET-BLACONS

Tél : - Fax :

Courriel :

Site internet :

GPS : -° / -° (GoogleMaps) ou Cassini / Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)

Commentaire :

Source : http://www.annuaire-mairie.fr ()

Associations d'histoire locale

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie


Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)

Référence.png Notes et références