26091 - Chauvac-Laux-Montaux

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Retour

Chauvac-Laux-Montaux
Informations
Pays Drapeau de la France    France
Département Blason de la Drôme    Drôme
Métropole
Canton Blason en attente.png   26-10   Nyons et Baronnies

26264 - Blason - Rémuzat.png   26-20   Rémuzat (Ancien canton)

Code INSEE 26091
Code postal 26510
Population 43 hab. (2016)
Nom des habitants Chauvaquiers, Chauvaquières
Lauxais, Lauxaises
Superficie 2424 hectares
Densité 1,77 hab/km²
Point culminant 1446 m
Altitude Mini:632 m
Coordonnées (long/lat) 44.321389° / 5.525556° (GoogleMaps) Cassini
Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)
Localisation (avant 2015)
26adm-Commune-26091.png
          Arrondissement                 Canton                 Commune

Histoire.png Histoire de la commune

Au fil du temps

2002 : Regroupement des communes de Chauvac et de Laux-Montaux

Extrait du 'Dictionnaire topographique de la Drôme'

Chauvac

Commune du canton de Rémusat

— Castrum de Chovaco, 1232 (Inv. des Dauphins, 224)
— Castrum de Chausaco, 1284 (Valbonnais, II, 118)
— Castrum de Chauviaco, 1314 (Inventaire des Dauphins, 54)
— Castrum de Chouvaco, 1343 (Choix de documents, 86)
— Castrum Chauvasii, 1361 (ibid., 157).

Avant 1790, Chauvac était une communauté de l'élection de Montélimar, subdélégation et bailliage du Buis, formant une paroisse du diocèse de Gap
— Cura de Chauvaco, 1516 (Pouillé de Gap).
Son église était sous le vocable de saint Pierre et ses dîmes appartenaient au prieur de Saint-André-de-Rosans, qui présentait à la cure.

Au point de vue féodal, c'était une terre des barons de Montauban, dont l'héritage échut en 1304 aux Dauphins, qui échangèrent en 1317 Chauvac contre Montbrison avec les Caderousse. Ceux-ci dotèrent de cette seigneurie une de leurs filles mariée en 1349 chez les Bésignan, et ensuite chez les D'Agoult, qui vendirent en 1368 Chauvac aux Mévouillon, lesquels le revendirent en 1522 aux Ferrus, famille éteinte peu de temps après chez les Achard, qui ont été seigneurs de Chauvac jusqu'à la Révolution.

Comprise en 1790 dans le canton de Montauban, cette commune fait partie du Canton de Rémuzat depuis la réorganisation de l'an VIII.

Ruiné et dépeuplé au XVe siècle, Chauvac fut repeuplé en 1602 par les soins du seigneur.

Laux-Montaux

Commune du Canton de Rémuzat

— Le Lauds, 1767 (Archives de la Drôme, B 1632)
— Laux-Montaud, 1788 (Almanach du Dauphiné).

Avant 1790, Laux-Montaux était une communauté de l'élection de Montélimar, subdélégation et du bailliage du Buis, faisant partie de la paroisse de Chauvac.

Au point de vue féodal, c'était une terre formée de la réunion de deux fiefs : Laux et Montaud, Le premier, qui n'était encore au XVe siècle qu'un pâturage dépendant de la terre de Montferrand, appartenait de toute ancienneté à la famille de ce nom, qui le possédait encore en 1413, et dont les droits passèrent alors par héritage aux Peyre. Ceux-ci étaient remplacés dès 1580 par les Manent, qui, ayant acquis le fief de Montaud dans les commencements du XVIIe siècle, s'intitulèrent dès lors, et jusque vers 1766, seigneurs de Laux-Montaux ; puis leur héritière, s'étant alliée chez les La Morte, leur porta cette terre, qu'un mariage fit ensuite passer aux Chastelard, à qui elle appartenait quand la Révolution éclata.

Comprise en 1790 dans la municipalité de Chauvac, Laux-Montaux en a été séparé en l'an VIII pour former une commune distincte du canton de Rémuzat.

Source : Bibliothèque_nationale_de_France

Héraldique

Histoire administrative

  • Département - 1801-2020 : Drôme
  • Arrondissement - 1801-2020 : Nyons
  • Canton - 1801-2015 : Rémuzat --2015-2020 : Nyons et Baronnies
  • Commune - 1801-2001: Chauvac --> 2001-2020 : Chauvac-Laux-Montaux

Résumé chronologique :

  • 1801-.... :
  • 2002 : Regroupement des communes de Chauvac et de Laux-Montaux

Histoire locale

Arrêts de la cour d'Assisses rendus en séances des 10, 11 et 12 novembre 1812 [1]
Le troisième acquitte Jacques COUTTON, ancien maire, cultivateur à Laux-Montaux; Jean JOANNAS, ancien maire, cultivateur à Chauvac; Jean-François JOUVE, ancien maire, cultivateur à Izon; Jean-Joseph SAMUEL, cultivateur à Chauvac; Jean-François JOANNAS, cultivateur à Chauvac; Jean-Louis JOANNAS, cultivateur à Laux-Montaux; Jean-François PENSIN, cultivateur à Laux-Montaux ; Jean-François BOREL, cultivateur à Rozan; Antoine BREMONT père, cultivateur à Izon; Jean GARCIN, cultivateur à Cbauvac; et Jacques ALLEMAND, propriétaire-cultivateur à Chauvac, prévenus de faux en écriture authentique, et de complicité de faux.

Histoire de clocher [2]

  • Mémoire par Jean-Claude ALLARD, curé de Chauvac, contre « messire Blaise de ROCHETTE, prieur commendataire du prieuré de St-André-en-Rosans ».
    Le prieur de St-André, en 1496, chargea un curé de Chauvac du service de la paroisse de Laux.
    En 1654, Antoine CARDERIL fut pourvu des deux cures de Chauvac et du Laux.
    Le 7 novembre 1664, Pierre MARION, évêque de Gap, en cours de visite, reçut plusieurs plaintes sur ce service alternatif, et, le lendemain, il prescrivit au curé de résider à Chauvac ; ce qui fut confirmé le 5 décembre 1687.
    En 1689, le 16 février, le sieur ALLARD fut pourvu de la cure de Chauvac.
    Le 20 septembre 1709, l'évêque de Gap, en cours de visite, lui ordonna de se renfermer dans sa paroisse. Le sieur de ROCHETTE fit appel contre cette ordonnance, comme d'abus, mais elle fut considérée comme légitime.
  • Requête des habitants du Laux à l'évêque de Gap, d'après laquelle le sieur BLANC, vers le commencement du siècle, avait été le dernier curé du Laux (1785). — Autorisation donnée au sieur CATELLAN, curé de Roussieux, de faire le service du Laux, 3 avril 1786.
  • Extrait parte in qua de la transaction du 13 avril 1496, au sujet des cures de Laux-Montaux et de Chauvac, et des dîmes de ces deux paroisses, intervenue entre Guillaume ROBERT, le prieur et seigneur de St-André-de-Rosans (prior et dominus Sti Andreœ in Rosanesio), et Antoine GRÉGOIRE curé de saint Pierre de Chauvac (18 mars 1786)

Patrimoine.png Patrimoine bâti

  • Chapelle Saint Georges

Repère géographique.png Repères géographiques

Le village est composé de 2 hameaux le long de la vallée de l'Armalause.

  • Chauvac
  • Laux-Montaux

Carte sur ViaMichelin de : Chauvac-Laux-Montaux

Démographie.png Démographie

Année 1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
Population 243 176 181 276 274 265 264 255 268 230
Année 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
Population 222 220 197 199 202 194 169 162 163 137
Année 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
Population 147 129 123 116 117 78 80 75 58 46
Année 1982 1990 1999 2006 2011 2016 2021 - - -
Population 46 46 39 45 44 43 - - - -

Sources : Cassini/EHESS : de 1962 à 1999, population sans doubles comptes, Insee : depuis 2006, population municipale référencée tous les 5 ans.

Cf. : Cassini, INSEE 2006, 2011 & 2016.

Démographie.png Démographie Laux-Montaux avant 2002

Année 1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
Population 79 98 85 78 92 94 91 82 86 77
Année 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
Population 90 86 86 63 70 75 71 68 64 71
Année 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
Population 53 48 42 40 21 22 22 16 9 10
Année 1982 1990 1999 2006 2011 2016 - - - -
Population 11 7 8 - - - -

Sources : Cassini/EHESS : de 1962 à 1999, population sans doubles comptes, Insee : depuis 2006, population municipale référencée tous les 5 ans.

Cf. : Cassini

Illustrations - Photos anciennes.png En photos

Familles notables.png Notables

Les maires

Les maires de Chauvac

Prénom(s) NOM Mandat Observations
- -  
Jacques ALLEMAND <1853- 1857  
Jean Louis JOANNAS 1858 - 1870 Né le 8 août 1802 et décédé le 21 août 1880 à Chauvac, à l'âge de 78 ans
Cultivateur  
Claude BOREL 1871 - 1876 Né le 31 janvier 1798 et décédé le 14 avril 1888 à Chauvac, à l'âge de 90 ans
Instituteur à Chauvac  
Cyprien BÉGOU 1876 - 1881  
Pierre Eugène BOREL 1881 - 1883 Né le 15 août 1846 à Chauvac  
Eugène BOREL 1884 - 1902  
Jean Antoine JOANNAS 1903 - 1904 Né le 18 décembre 1848 à Chauvac  
Hyppolite Casimir BOREL 1904 - 1914 Né le 3 novembre 1848 et décédé le 17 juin 1914
Marié le 15 janvier 1898 à Rosans (Hautes-Alpes), avec Aima Julie Berthe ARMAND  
Casimir JULLIEN 1914 - 1918>  
- -  
Claude SAMUEL 1980 - 2001  
André MOURRE 2001 - 2002  

Les maires de Laux-Montaux

Prénom(s) NOM Mandat Observations
- -  
Pierre Ferdinand RICHAUD 1872 Né le 11 octobre 1831 à Laux-Montaux
Propriétaire cultivateur, Aubergiste en 1865, Maire de Laux-Montaux en 1872  
- -  
Félix Joseph CLIER
Chevalier de la Légion d'honneur (1925)
1878 - (1930) Né le 23 décembre 1849 et décédé le 31 mai 1930 à Laux-Montaux
Fils de Joseph CLIER et de Pélagie COUTTON
Agriculteur  
- -  
Félix CLIER 1947 - 1995  
- -  

Les maires de Chauvac-Laux-Montaux

Prénom(s) NOM Mandat Observations
André MOURRE dit "DÉDÉ" 2002 - 2014 Décédé le 18 février 2019 à Chauvac-Laux-Montaux, à l'âge de 82 ans.  
Bruno OLIVIER 2014 - (2020)  
- -  

Cf. : Mairesgenweb

Les notaires

Pas de notaires enregistrés pour Chauvac et Laux-Montaux dans les archives départementales de la Drôme.

Les curés

Prénom(s) NOM Période Observations
Jean Claude ALLARD 1689 - — Nomination à la cure de Chauvac, Jean Claude Allard, le 16 février 1689.  
- -  

Monument aux morts couleur france.png
Monument aux morts

Morts des guerres 1914-1918 / 1939-1945 de Chauvac

Plaque commémorative dans l'église faisant office de monument aux Morts

Prénom(s) NOM Naissance Décès Observations
Daniel Marie BOREL 4 mai 1888 5 novembre 1916
Sailly-Saillisel
(Somme)
Fils de Jules BOREL et de Thérèse SAMUEL, frère de Ludovic Émile, décédé le 14 novembre 1915 à Lure (70)
Soldat au 13e Bataillon de Chasseurs Alpins
Fiche
✞ Tué à l'ennemi au secteur de Combles - Mort pour la France
Inhumé à la Nécropole nationale de Rancourt - Somme (Tombe 2990)  
Ludovic Emile BOREL 14 septembre 1892 14 novembre 1915
Lure
(Haute-Saône)
Fils de Jules BOREL et de Thérèse SAMUEL, frère de Daniel Marie, décédé le 5 novembre 1916 à Sailly-Saillisel
Soldat au 340e Régiment d'Infanterie
Fiche
✞ Mort des suites de maladie contractée en service à l'hôpital auxiliaire 24 - Mort pour la France  
Aimé Ernest DUPOUX
Médaille militaire
Croix de guerre
14 avril 1888 21 septembre 1914
Saint-Benoît-la-Chipotte
(Vosges)
Fils de Siffroid DUPOUX et Marie CATIN
Soldat au 159e Régiment d'Infanterie
Fiche
✞ Tué à l'ennemi - Mort pour la France
Inhumé à la Nécropole Nationale de Ménil-sur-Belvitte, Vosges (Tombe 71)  
Pierre Xavier HUBEAUD
Croix de guerre avec deux étoiles de bronze
Médaille militaire à titre posthume
16 mars 1879 4 janvier 1916
Moosch
(Haut-Rhin)
Fils de Pierre HUBEAUD et d’Élisa BLANC, époux de Marie Léa Suzanne JOANNAS
Soldat au 11e Bataillon de Chasseurs
Fiche
✞ Mort des suites de blessures - Mort pour la France  
Louis Antonin Auguste MARTIN 27 août 1875
Salérans
(Hautes-Alpes)
17 juin 1918
Montzéville
(Meuse)
Fils de Louis MARTIN et de Rosette ALBERT, marié le 29 septembre 1900 à Chauvac avec Marie Clémence AUTRAN, au moins une fille
Cultivateur au hameau des Adrets à Chauvac
Soldat au 105e Régiment d'Infanterie Territoriale, 5e Compagnie
Fiche
✞ Tué à l'ennemi au Boyau de Cannebière - Mort pour la France  
Eugène Théodore SYLVESTRE 19 septembre 1876 5 novembre 1918
Briançon
(Hautes-Alpes)
Fils d'Antoine SYLVESTRE et d'Eléonore MEFFRE
Soldat au 159e Régiment d'Infanterie
Fiche
✞ Mort des suites de maladie contractée en service à l'hôpital complémentaire 57 - Mort pour la France  
Eugène Louis TALLON  : 16 avril 1889
Marseille
(Bouches-du-Rhône)
27 septembre 1918
Bussy-le Château
Fils de Louise Georgine TALLON, pupille de l'assistance publique des Boûches-du-Rhône
Canonnier Conducteur au 121e Régiment d'Artillerie Lourde Hippomobile
Fiche
✞ Blessé à la Butte de Souain, mort des suites de ses blessures à l'ambulance 10/13 - Mort pour la France  
Marcel Antoine VIAL 1er mai 1893
Cadenet
(Vaucluse)
2a août 1916
Maurepas
(Somme)
Pupille de l'Assistance Publique des Bouches-du-Rhône
Chasseur au 7e Bataillon de Chasseurs Alpins
Fiche
✞ Tué à l'ennemi - Mort pour la France  
"Martial" Marcel SAMUEL [3] 25 juillet 1908 12 juin 1940
Crépy-en-Valois (Oise)
Fiche
Mort pour la France
Inhumé à la Nécropole Nationale de Cambronne-lès-Ribécourt : Tombe 880  

Morts des guerres 1914-1918 / 1939-1945 de Laux-Montaux

Plaque commémorative dans la Chapelle Saint-Georges faisant office de monument aux Morts

Prénom(s) NOM Naissance Décès Observations
Emile Victor Emeric CLIER 1er mai 1894 31 octobre 1915
Tahure
(Marne)
Fils de Pierre CLIER et de Victorine JOANNAS
Soldat au 328e Régiment d'Infanterie
Fiche
✞ Tué à l'ennemi - Mort pour la France  
Léon Eugène CLIER 4 août 1892 19 août 1914
Wittersdorf
(Haut Rhin)
Fils de Pierre CLIER et de Victorine JOANNAS
Soldat au 159e Régiment d'Infanterie
Fiche
✞ Tué à l'ennemi au secteur d'Altkirch - Mort pour la France :  

Ressources généalogiques

Dépouillements d'archives

Documents numérisés

Sur le site du Cercle Généalogique de la Drôme Provençale.
Le Lauds en 1767, Laux-Montaux en 1788

  • Laux : Relevés et informatisés de 1693 à 1792 (Années manquantes : 1697, 1698, 1706 à 1709, 1711 à 1715, 1726, 1760 à 1762)
  • Montaux : Montaux n’a jamais été une paroisse, (pas de BMS)

Le 1er Janvier 2002, la commune de Chauvac a fusionné avec la commune de Laux-Montaux

  • Chauvac : Relevés de 1654 à 1792 (Années manquantes : de 1675 à 1677, de 1715 à 1729 et de 1741 à 1757)


Cimetières

Informations pratiques

Horaires d'ouverture de la mairie

Horaires Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dimanche
Matin - - - - - - -
Après-midi 13h00 à 15h00 - - - - - -
Commune.png

Mairie
Adresse : - 26510 CHAUVAC-LAUX-MONTAUX

Tél : 04 75 27 81 73 - Fax :

Courriel :

Site internet :

GPS : ° / ° (GoogleMaps) ou Cassini / Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)

Commentaire :

Source : ()

Associations d'histoire locale

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie


Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)

Référence.png Notes et références

  1. Source: Lectura Plus : Le Journal de la Drôme 1812/11/14 - Edité en 1812
  2. Source: Internet Archive ; Inventaire sommaire des Archives départementales antérieures à 1790 - Auteur : Archives départementales des Hautes-Alpes - Edité en 1895
  3. Sur la plaque, le nom Samuel est inscrit en minuscule et le nom Martial qui est le prénom est inscrit en capital. Sur la fiche SGA la date de décès est le 12/06/1940, sur la fiche SDG la date est le 11/06/1940. Sur la table décénale de la commune de Chauvac la date est incertaine : 11 ou 12.