26063 - Buis-les-Baronnies

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Retour

Buis-les-Baronnies
Blason Buis-les-Baronnies-26063.png
Informations
Pays Drapeau de la France    France
Département Blason de la Drôme    Drôme
Métropole
Canton Blason en attente.png   26-10   Nyons et Baronnies

Blason Buis-les-Baronnies-26063.png   26-03   Buis-les-Baronnies (Ancien canton)

Code INSEE 26063
Code postal 26170
Population 2287 hab. (2015)
Nom des habitants Buxois, Buxoises
Superficie 3374 hectares
Densité 67,78 hab/km²
Point culminant 1080 m
Altitude Mini: 319 m
Coordonnées (long/lat) 44.276389° / 5.275278° (GoogleMaps) Cassini
Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)
Localisation (avant 2015)
26adm-Commune-26063.png
          Arrondissement                 Canton                 Commune

HHistoire.pngistoire de la commune

Extrait du "Dictionnaire topographique de la Drôme"

Le Buis-les-Baronies

BUIS-LES-BARONIES (LE) , Commune du Canton de Nyons

— Claustrum de Buxo, 1221 (Cartulaire des templiers, 125) — Castrum de Buxo, 1293 (Valbonnais, I, 35) — Boix, 1400 (Choix de documents, 235) — Le Bois, le Boys, 1447 (Statuta delphin.) — Le Boix, 1549 (Rôle de tailles) — Le Buix, 1705 (Dénombrement du roy.) — Le Buis, 1788 (Almanach du Dauphiné) — Buis-les-Baronnies (Décret du 24 juillet 1850).

Avant 1790, le Buis était une communauté de l'élection de Montélimar, chef-lieu de subdélégation et de bailliage, formant trois paroisses : le Buis, Proyas et Ubrieux.

La paroisse du Buis en particulier était du diocèse de Vaison, et son église, Ecclesia de Bucxo, 1222 (Cartulaire des templiers, 121), sous le vocable de Notre-Dame deNazareth, était celle d'un prieuré qui, connu en 1221, fut uni dès le XVIe siècle à la charge de capiscol du chapitre cathédral de Vaison, dont le titulaire perçut de ce chef les dîmes de la paroisse du Buis jusqu'à la Révolution.

Il y avait en outre, dans cette ville, un couvent de Dominicains fondé en 1294 par les barons de Mévouillon, dont les bâtiments servent aujourd'hui de mairie et de collège, et un monastère d'Ursulines fondé en 1643, et maintenant converti en hôpital.

Le mandement du Buis — mandamentum Buxi, 1283 (Inventaire des Dauphins, 228) dont les premiers habitants furent probablement les Bocx (ani), mentionnés avec les Noiomagenses ou habitants de Nyons, dans une inscription découverte à Tain, ne comprenait que les anciennes paroisses du Buis et de Proyas, Ubrieux formant un mandement séparé.

Quant à la terre ou seigneurie du Buis, elle ne comprenait que la paroisse de ce nom, qui, possédée de toute ancienneté par les barons de Mévouillon, dont cette ville était la capitale, advint en 1317 aux Dauphins, par donation, et fut aliénée en 1422 aux D'Avaugour, en 1553 aux Vadel, enfin en 1643 aux princes de Monaco, qui en ont joui jusqu'en 1789.

Les habitants du Buis obtinrent au XIIIe siècle des barons de Mévouillon, une charte de libertés, qui fut confirmée en 1337 par les Dauphins.

Du temps des barons de Mévouillon, le Buis était la résidence du magistrat — Bajulus Buxi, 1300 Valbonnais, II. 102.) chargé de rendre la justice à tous leurs vassaux, et après son annexion au Dauphiné, en, 1317, il devint le siège d'un bailliage — Bayllivia baroniarum montis Albani et Medullioni, 1336 (Valbonnais, II, 320) dont le ressort comprenait tout l’arrondissement de Nyons et quelques communes des cantons de Grignan et de Dieulefit. A partir de 1447, ce tribunal, appelé bailliage du Buis, n'eut plus à sa tête qu'un vibailli.


En 1790, le Buis devint le chef-lieu d'un canton comprenant le Buis et la Roche-sur-Buis, et celui d'un district comprenant les cantons du Buis, de Mirabel, de Mollans, de Montauban, de Montbrun, de Nyons, de Rémuzat et de Vinsobres.

La réorganisation de l'an VIII l'a fait descendre au rang de simple chef-lieu d'un canton, comprenant les communes de Beauvoisin, Bellecombe, Bénivay, Bésignan, Buis, Eygaliers, Mérindol, Mollans, Ollon, la Penne, Pierrelongue, Plaisians, Poët-en-Percip, Propiac, Rioms, Rochebrune, Roche-sur- Buis, la Rochette, Saint-Auban, Sainte-Euphémie, Sainte-Jalle, Saint-Sauveur et Vercoiran.

La population du Buis, qui était de 3500 habitants en 1309, comprenait 400 chefs de famille en 1720.


Proyas

PROYAS , ferme et quartier

- Castrum seu villa de Propryaissio, 1293 (Inventaire des Dauphins, 221) - Castrum seu villa de Prohasio, 1293 (Valbonnais, I, 35) - Castrum de Prohacio, 1389 (Archives de la Drôme, E 2714) - Proyac, 1565 (Archives de la Drôme, fonds de Saint-Ruf) - Proas, Prohéas, 1751 (Bur. eccl. de Vaison).

Avant 1790, Proyas était une paroisse du diocèse de Vaison et de la communauté du Buis, dont l'église dédiée à saint Denis était celle d'un prieuré de l'ordre de Saint-Benoît et de la dépendance de l'abbaye de Saint-André de Villeneuve-lès-Avignon

- Prioratus Proacii, 1310 environ (Inventaire des Dauphins, 248) - Prioratus de Proyaco, 1334 (ibid., 222) qui fat uni au couvent des dominicains du Buis en 1594.

Proyas était également une terre de la baronnie de Mévouillon, qui, donnée aux prieurs du lieu, par les Dauphins, dans les premières années du XIVe siècle, passa avec le prieuré aux dominicains du Buis, qui en furent seigneurs jusqu'à la Révolution.

Ubrieux

UBRIEUX , ruine et quartier du Buis-les-Baronies

- Lambricis (?), 851 (Columbi : Opusc. var., 107) - Castrum de Ubrilis, 1300 (Inventaire des Dauphins, 246) - Castrum Uprilis, 1343 (Valbonnais, Il, 463) - Ubril, 1400 (Choix de documents, 235) - Ubrils, 1499 (Archives de la Drôme, E 2832) - Ubrions, Hubrier, 1615 (Inventaire de la chambre des comptes).

Avant 1790, Ubrieux était une paroisse du diocèse de Sisteron et de la communauté du Buis, dont l'église dédiée à saint Martin était celle d'un prieuré de bénédictins de la filiation de l'Île-Barbe, qui fut uni au chapitre cathédral de Sisteron vers la fin du XVIe siècle.

C'était en outre une terre dont les Flotte, ses premiers possesseurs, vendirent, en 1240, une moitié aux barons de Mévouillon et leur hommagèrent l'autre. Acquise ensuite, tout entière, par ces derniers, dont les biens entrèrent en 1317 dans le domaine des Dauphins, cette terre fut viagèrement possédée par les D'Avangour de 1434 à 1440, puis engagée aux Artaud (1453), qui en étaient encore seigneurs en 1483. Ayant ensuite fait retour au domaine delphinal, Ubrieux fut uni à la châtellerie du Buis, de laquelle il ne cessa plus de faire partie.

Le château d'Ubrieux a été démantelé en 1590.


Source : Bibliothèque_nationale_de_France

Héraldique

D'argent au buis de sinople, au dauphin pâmé et versé d'azur brochant sur le tout. [1]

Histoire administrative

  • Département - 1801-2019 : Drôme
  • Arrondissement - 1801-2019 : Nyons
  • Canton - 1801-2015 : Buis-les-Baronnies --> 2015-2019 : Nyons et Baronnies
  • Commune - 1801-2019 : Buis-les-Baronnies

Résumé chronologique :

  • 1801-.... :

Patrimoine.png Patrimoine

Repère géographique.png Repères géographiques

Carte sur ViaMichelin de : Buis-les-Baronnies

Démographie.png Démographie

Année 1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
Population 2 215 2 215 2 196 2 137 2 180 2 147 2 263 2 358 2 348 2 389
Année 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
Population 2 370 2 413 2 343 2 203 2 160 2 069 1 966 1 868 1 855 1 932
Année 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
Population 1 806 1 473 1 466 1 338 1 472 1 333 1 383 1 496 1 602 1 729
Année 1982 1990 1999 2006 2011 2016 2021 - - -
Population 1 885 2 030 2 226 2 283 2 251 2 293 - - - -

Sources : Cassini/EHESS : de 1962 à 1999, population sans doubles comptes, Insee : depuis 2006, population municipale référencée tous les 5 ans.

Cf. : Cassini, INSEE 2006, 2011 & 2015 & 2016 ; Dictionnaire topographique de la Drôme.

Illustrations - Photos anciennes.png En photos

Familles notables.png Notables

Les maires

Prénom(s) NOM Mandat Observations
- -  
- -  
- -  
- -  
- -  
- -  
Jean-Pierre BUIX 1995-2014  
Sébastien BERNARD 2014-(2020)  
- -  

Cf. : Mairesgenweb

Les notaires

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
- -  

Les curés

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
Alexandre Jean Pierre ROUX 1871-1876 Puis curé de Saint-Jean-en-Royans[2]  
- -  
Jules Auguste BONTOUX 1885-1887 Puis curé de Saint-Nicolas à Romans-sur-Isère[3]  
- -  
- -  

Ressources généalogiques

Dépouillements d'archives

Documents numérisés

>> Voir la liste complète sur Geneanet

Cimetières


Informations pratiques

Horaires d'ouverture de la mairie

Horaires Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dimanche
Matin - - - - - - -
Après-midi - - - - - - -
Commune.png

Mairie
Adresse : - 26170 BUIS-LES-BARONNIES

Tél : - Fax :

Courriel :

Site internet :

GPS : ° / ° (GoogleMaps) ou Cassini / Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)

Commentaire :

Source : ()

Associations d'histoire locale

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

  Buis-les-Baronnies et ses environs

Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)

Référence.png Notes et références