26040 - Beaurières

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Retour

Beaurières
Informations
Pays Drapeau de la France    France
Département Blason de la Drôme    Drôme
Métropole
Canton Blason en attente.png   26-04   Le Diois

Blason en attente.png   26-14   Luc-en-Diois (Ancien canton )

Code INSEE 26040
Code postal 26310
Population 73 hab. (2016)
Nom des habitants Beaurièrois, Beaurièroises
Superficie 2458 hectares
Densité 2,96 hab/km²
Point culminant 1440 m
Altitude Mini: 641 m
Coordonnées (long/lat) 44.5151° / 5.9985° (GoogleMaps) Cassini
Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)
Localisation (avant 2015)
26adm-Commune-26040.png
          Arrondissement                 Canton                 Commune

HHistoire.pngistoire de la commune

Extrait du 'Dictionnaire topographique de la Drôme'

Les Tours

TOURS (LES), Ruines de la commune de Beaurières.

Ces ruines sont celles de l'ancien chef-lieu féodal du mandement de Touranne, Toranne ou la Val de Thoranne, qui ne comprenait au XIIe siècle que la paroisse de Beaurières et dans lequel entrèrent ensuite celles de la la Bâtie-Cramezin, Fourcinet et le Pilhon
- Mandamentum de Torena, 1140 (Cartulaire de Durbon)
- Vallis de Torena, 1214 (Cartulaire de Die, 9)
- Vallis de Turena, 1225 (Inventaire Morin-Pons, 409)
- Vallis de Thorena, 1248 (ibid., 13 )
- In valle Thorana, 1429 (Archives de la Drôme, E 4100)
- Val-Torane, 1477 (Inventaire Morin-Pons, 429)
- La Vallée de Touraine, 1615 (Actes des syn. du Dauphiné)
- La Vallée de Torenne, 1619 (ibid.)
- La Vallée de Tourène, 1626 (ibid., 605)
- La Vallée de Taurenne, XVIIIe siècle (Pithon-Curt., t. IV, 122).
Premièrement possédé par les Isoard d'Aix, ce mandement dont une moitié fut soumise au fief des évêques de Die, vers le commencement du XIIIe siècle, passa par alliance aux D'Agoult en 1225, et les D'Agoult qui le vendirent en 1476 aux Armuet, l'ayant ensuite recouvré, s'en dessaisirent en 1603 au profit des Armand de Lus. Ceux-ci vendirent la terre de Beaurières aux La Tour,qui la revendirent en 1576 aux Ponnat, lesquels, ayant ensuite acquis toutes les autres parties de ce mandement, aliénées à différents coseigneurs, conservèrent le tout jusqu'à la Révolution. Mais il est bon toutefois d'observer qu'à partir du XVIIe siècle, le nom de Val-de-Thoranne fit place à celui de baronnie de Beaurières.

Beaurières

BEAURIÈRES , Commune du Canton de Luc-en-Diois

— Beurerias, 1280 (Inventaire Morin-Pons, I, 412)
— Beureria, XIVe siècle (Pouillé de Die)
— Beureriis, 1516 (Rôle de décimes)
— Beurières, 1544 (Archives de la Drôme, E 2228)
— Beauriéres, 1576 (Rôle de décimes).

Avant 1790, Beauriéres était une communauté de l'élection de Montélimar, subdélégation de Crest et du bailliage de Die, formant une paroisse du diocèse de Die.

Son église, dédiée à saint Pierre,
— Capella de Beureriis, 1449 (Pouillé hist.)
— Ecelesia Beati Petri de Beureriis, 1509 (visites épiscopales)
— Cura de Beurreriis, XVIe siècle (Pouillé)
fut remplacée au XVIIe siècle par celle du prieuré dont le titulaire avait les trois cinquièmes des dîmes; le surplus appartenait à l'évêque diocésain.

Au point de vue féodal, Beauriéres faisait partie de la seigneurie de la vallée de Thoraue appelée dans la suite baronnie de Beauriéres, et qui, relevant du fief des évêques de Die, passa par alliance, vers le milieu du XIIe siècle, des anciens comtes de Diois aux D'Agoult, qui la vendirent en 1603 aux Armand de Lus. Ceux-ci léguèrent Beauriéres aux La Tour, qui le vendirent en 1675 aux Ponnat, ses derniers seigneurs.

Compris en 1790 dans le canton de Valdrôme, Beauriéres est passé en l'an VIII dans celui de Luc-en-Diois.

Source : Bibliothèque_nationale_de_France

Héraldique

Histoire administrative

  • Département - 1801-2019 : Drôme
  • Arrondissement - 1801-2019 : Die
  • Canton - 1801-2015 : Luc-en-Diois --> 2015-2019 : Le Diois
  • Commune - 1801-2019 : Bauriéres

Résumé chronologique :

  • 1801-.... :

Petites histoires locales

BRUNET Ferdinand
Cultivateur à Beaurières, qui à Beaurières, le 28 janvier 1866, a sauvé également deux jeunes filles en danger de se noyer; il s'était déjà distingué dans plusieurs circonstances. [1]
FAURE Martin
Cordonnier à Beaurières ; Charens, IL décembre 1876 : à sauvé, au péril, de sa vie, 4 personnes tombées dans la Drôme eu traversant, cette rivière sur un tombereau attelé d'un mulet. [2]
BRUNET, Léon Auguste

Facteur des postes à Beaurières ; le 29 octobre 1907 : a arrêté un cheval emporté«. [3]

Récompenses méritées — Des médailles d'honneur, des mentions honorables et des lettres de félicitations ont été décernées par le ministre de l'intérieur, aux personnes ci-avant désignées, qui ont accompli des actes de courage et de dévouement et dont la belle conduite a été signalée pendant les mois de novembre et de décembre 1907
MARIOTTA Baptiste

Samedi dernier, vers 11 heures du soir, Baptiste Mariotta, âgé de 20 ans, journalier, arrivé depuis quelques jours à Beaurières se préparait à rentrer à son domicile, dans la maison Gros, au quartier St-Hippolyte, en compagnie du sieur Pietro Giacoletti, lorsqu'il fut soudain sans raison apparente assailli par deux autres ouvriers italiens qui se mirent en devoir de le larder de coups de couteau.
Le malheureux jeune homme, croyant échapper à ses meurtriers, se réfugia dans un réduit appartenant à M. Gros ; il se trompait, car les deux misérables le suivirent et continuèrent a le frapper. Leur sinistre besogne accomplie, satisfaits d'avoir tout à leur aise joué du couteau, les meurtriers abandonnèrent leur victime, qui eut encore assez de force pour regagner son domicile [4]

GONTARD Adélaïde

Le 29 mars 1891. La nommée Adélaïde Gontard, âgée de quarante-trois ans, ménagère à Beaurières, vient d'être victime d'un accident qui s'est produit dans des conditions vraiment singulières. Elle avait pour locataire un ouvrier du nom de FACHERO, qu'elle voulait congédier. L'ayant prévenu de ses intentions, elle profita, un jour de cette semaine, de l'absence de cet ouvrier pour sortir la malle de la chambre, et elle se préparait à la traîner dans les escaliers pour la déposer dans la rue, lorsqu'une violente détonation d'arme à feu se fit entendre. Au bruit de la détonation, les voisins accoururent.
La dame Gontard venait de s'affaisser sur le sol, en prononçant ces seul mots Aidez-moi aidez-moi » A côté d'elle était la malle, cassée, brisée en partie, portant des traces de poudre à l'intérieur et dans la-quelle se trouvait un fusil double, dont le canon gauche était déchargé et fumait encore. C'était le fusil du locataire, que celui-ci avait chargé avec du gros plomb, quelques jours avant, et avait ensuite enfermé dans sa malle. Le coup était parti par suite d'un choc provenant du transport de la malle, et la malheureuse femme en avait reçu toute la charge dans les reins. La mort a été presque instantanée. [5]

Patrimoine.png Patrimoine

Église Sainte-Anne

L'église - Photo J-P GALICHON


Temple

Le temple - Photo J-P GALICHON


Tunnel du Col du Cabre

Tunnel ferroviaire, long de 3764 m, relie Beaurières à La Beaume en Hautes Alpes. Début des travaux en 1886 pour s'achever en 1891.
Le tunnel est sur la ligne S.N.C.F. de Valence - Die - Veynes-en-Dévoluy à Briançon

Repère géographique.png Repères géographiques

Les villages proches de Beaurières sont : Val-Maravel à 2.35 km - Lesches-en-Diois à 3.89 km - Les Prés à 5.10 km - Charens à 5.17 km.

Carte sur ViaMichelin de : Beaurières

Démographie.png Démographie

Année 1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
Population 259 272 333 273 300 375 377 390 371 360
Année 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
Population 396 390 374 405 426 - - 425 410 395
Année 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
Population 339 310 304 325 270 261 200 143 160 101
Année 1982 1990 1999 2006 2011 2016 2021 - - -
Population 114 97 65 83 85 73 - - - -

Sources : Cassini/EHESS : de 1962 à 1999, population sans doubles comptes, Insee : depuis 2006, population municipale référencée tous les 5 ans.

Cf. : Cassini, INSEE 2006, 2011 & 2016.

Illustrations - Photos anciennes.png En photos

Familles notables.png Notables

Les maires

Prénom(s) NOM Mandat Observations
- -  
- -  
Jean-Louis EYDOUX - Maire de Beaurières [6]
Né le 14 novembre 1803 à Beaurières, décédé le 28 mai 1872 à Beaurières, à l’âge de 68 ans  
- -  
BARRE vers 1830 M. Barre [7], maire de la commune de Beaurières,  
- -  
COULLET -  
Louis BOMAN - M. BOMAN (Louis) [8], maire de Beaurières, en remplacement de M. COULLET, qui est nommé juge de paix...  
- -  
Alfred EYDOUX 1887 - M. Eydoux (Alfred) [9], maire de Beaurières (Drôme). Conseiller municipal depuis mai 1877. Maire depuis mai 1887  
- -  
Georges CHAFFAL vers 1933 Chaffal (Georges) [10] maire de Beaurières (Drôme) : services rendus à l'enseignement.  
- -  
- -  
Pascal EYDOUX - 2008  
Hélène VEYRIER 2008 - octobre 2009 Décès  
Pascal EYDOUX Mars 2010 - 2014  
Bernard RUSSIER 2014 - (2020)  
- -  

Cf. : Mairesgenweb

Les notaires

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
- -  

Les curés

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
- -  

Les titulaires de la Légion d'honneur

Médaille - Légion d'honneur.png
Prénom(s) NOM Naissance Décès Observations
Jean Henri "Alfred" EYDOUX 14 octobre 1853 Maire depuis 1887
Chevalier de la légion d'honneur (1921)
Cote19800035/140/17744  
Auguste Emile FELIX 25 septembre 1892 ex Sergent au 15e Bataillon de Chasseurs à Pied
Mutilé à 100%
CoteLH/953/11  
Ferdinand Louis Auguste FELIX 16 septembre 1861
Cote LH/953/18  
Robert Ulysse GROS 28 mars 1896
Cote 19800035/688/78730  
Fernand Victor GUILLAUME 29 juin 1889
Cote 19800035/153/19542  
Louis Gustave ROCHE 23 août 1891
Cote 19800035/659/75862  
Joseph Victor VIALLON 21 juillet 1889
Cote 19800035/826/94211  

Monument aux morts couleur france.png
Monument aux morts

Morts des guerres 1914-1918 / 1939-1945

Le monument aux morts
Photo J-P GALICHON
Pictos recherche.png Article détaillé : Beaurières - Morts aux guerres


Ressources généalogiques

Les registres

Beaurières inclus les relevés de Fourcinet et La Bâtie-Cremezin
La commune de Val Maravel (créée en 1972) résulte de la réunion de 3 paroisses (Fourcinet, La Bâtie-Cremezin et Pilhon (BMS sur la page de Val- Maravel).

Dépouillements d'archives

Documents numérisés

>> Voir la liste complète sur Geneanet

Cimetières

Informations pratiques

Horaires d'ouverture de la mairie

Horaires Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dimanche
Matin - - - - - - -
Après-midi - - - 14h00 à 17h00 - - -
26040 - Beaurières Mairie.JPG

Mairie
Adresse : Le Village - 26310 BEAURIÈRES

Tél : 04 75 21 44 40 - Fax : 04 75 21 44 40

Courriel : Contact

Site internet :

GPS : ° / ° (GoogleMaps) ou Cassini / Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)

Commentaire :

Source : La Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre) (10-2018)

Associations d'histoire locale

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)

Référence.png Notes et références

  1. Le Courrier de la Drôme et de l'Ardèche 1868/03/06 - Edité en 1868
  2. Journal officiel de la République française. Lois et décrets - 1877/07/28 (Année 9, N°205) - Edité en 1877 - Source: Gallica
  3. La Croix de la Drôme 1908/03/08 - Edité en 1908 - Source: Lectura Plus
  4. Le Stéphanois 1893/05/05 - Edité en 1893 - Source: Lectura Plus
  5. Le Petit Parisien (Paris) - 1891/03/31 (Numéro 5267) - Edité en 1891 - Source: Gallica
  6. Geneanet : arbre en ligne
  7. Le Journal de la Drôme 1830/04/24 - Edité en 1830
  8. Gazette des tribunaux : journal de jurisprudence et des débats judiciaires - 1878-10-17 - Edité en 1878
  9. Bulletin officiel du Ministère de l'intérieur - 1922/01/01 (Année 86, N°1)-1922/12/31 (Année 86, N°12) - Edité en 1922
  10. Journal officiel de la République française. Lois et décrets - 1933/12/03 (Année 65, N°283) - Edité en 1933.