26004 - Alixan

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Retour

Alixan
Informations
Pays Drapeau de la France    France
Département Blason de la Drôme    Drôme
Métropole
Canton Blason Bourg-de-Péage-26057.png   26-01   Bourg-de-Péage

Blason Bourg-de-Péage-26057.png   26-02   Bourg-de-Péage (Ancien canton)

Code INSEE 26004
Code postal 26300
Population 2484 hab. (2015)
Nom des habitants Alixanais, Alixanaises
Superficie 2828 hectares
Densité 87,83 hab/km²
Point culminant 224 m
Altitude Mini: 163 m
Coordonnées (long/lat) 44.975833° / 5.028333° (GoogleMaps) Cassini
Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)
Localisation (avant 2015)
26adm-Commune-26004.png
          Arrondissement                 Canton                 Commune

HHistoire.pngistoire de la commune

Extrait du 'Dictionnaire topographique de la Drôme'

Alixan Commune du Canton de Bourg-de-Péage

— Villa de Alexiano, 915 (Cartulaire de Romans, 96).
— Castrum Alexiani, 1157 (Gall. christ., XVI, 104).
— Aleissais, 1163 (Cartulaire de Léoncel, 11).
— Aleissa, 1192 (ibid., 47).
— Alaisan, 1194i(ibid., 54).
— Alexanum, 1194 (ibid.,65).
— Castrum de Alisio, 1223 (ibid., 91).
— Alixsan, XIIIe siècle (J. Ollivier, Essais sur Valence, 324).
— Alexia, 1442 (Choix de documents, 273).
— Castrum Aleysano, 1344 (Cartulaire de Cleyriaci, 54).
— Alexianum, 1540 (Du Rivail, De Allobrog., 77).
— Cura Aleyziani, 1549 (rôle de décimes).
— Alissan, 1549 (rôle de tailles).
— Leyssam, 1580 ( Mémoires d'E. Piémond, 131 ).
— Alleissan, 1754 (Archives de la Drôme, E 4576).

Avant 1790, Alixan était une communauté de l'élection, subdélégation et bailliage de Valence, formant une paroisse du diocèse de Valence dont l'église était sous le vocable de saint Didier et dont les dîmes appartenaient au prieur de Coussaud.
La terre, qui était du patrimoine de l'église épiscopale de Valence, dont les droits furent confirmés en 1157 par l'empereur Frédéric 1er, fut, dans un partage des biens de cette église, attribuée à l'évêque, qui en a joui jusqu'à la Révolution.
En 1790, Alixan fut compris dans le canton de Montélier mais la réorganisation de l'an VIII l'a attribué au Canton de Bourg-de-Péage

Source : Bibliothèque_nationale_de_France

Dictionnaire historique de la Drôme

Alixan

Alixan possédait le château le plus ancien, parmi tous ceux du Valentinois.
Le nom d' Alexianum semble rattacher sa fondation à l'époque romaine ; le nom lui-même éveille l'idée d'une villa habitée par un proconsul appelé Alexis.
La province Viennoise fit d'abord partie du royaume que les Bourguignons s'étaient créé dans l'est de la France. Alixan, compris dans le Valentinois, apparait sur la scène dès le XIIe siècle, rangé parmi les nombreux fiefs des évêques de Valence. Cette châtellenie fut disputée à Jean, évêque de Valence, par un rival puissant : Silvion de Clérieux ;
Le 29 octobre 1157, Frédéric, empereur d'Allemagne, héritier du second royaume de Bourgogne, envoie des lettres à Odon, évêque de Valence pour lui céder à tout jamais la terre et le château d'Alixan.
Alixan eu à souffir de la rivalité entre comtes de Valentinois et évêques de Valence : pris, repris, saccagé, brûlé, réédifié pour être à nouveau détruit et saccagé, tel fut le sort de ce bourg et de son château-fort.
Le futur Louis XI, alors prince, fit 2 séjours à Alixan en 1448 et 1450. Les guerres devenaient moins fréquentes dans le Valentinois. Il est vrai que les nobles ne pouvaient plus tirer l'épée sans l'assentiment du roi.
A la fin du XVe siècle se répand l'hérésie des Vaudois. Repoussés du Languedoc, ils étaient venus chercher refuge dans le Dauphiné.
A la suite du décès de Jean d'Epinay, évêque de Valence le 3 janvier 1505, alors que la peste sévissait dans le bas-Dauphiné et particulièrement à Valence, les chanoines du Chapître se réunirent à Alixan pour lui désigner un successeur.
Le retour fréquent de la peste appelait la création d'un asile pour ceux qui en étaient frappés ; bientôt s'éleva un hôpital, non loin de l'enceinte du bourg. Cet établissement fut régi par la confrérie du Saint-Esprit. Les troubles de la Réforme amenèrent sa ruine et sa destruction. Comme l'hôpital, le riche prieuré de Saint Martin de Coussaud était situé dans la campagne à peu de distance d'Alixan ; bâti sur une éminence, il regroupait les bâtiments et l'église portant le vocable de St Didier.
Une cour, ou judicature, rendait la justice au nom de l'évêque de Valence.
La longue période des troubles religieux qui transformèrent le Dauphiné en champ de bataille ne devait pas passer inaperçue à Alixan.
Son château, sa proximité de Valence et Romans, lui imposaient une part d'action ; occupée tantôt par les catholiques, tantôt par les protestants, le résultat se traduisait toujours par les vexations, la misère et le pillage.
En 1569 eurent lieu de grands travaux de restauration des remparts. Le 11 mars 1599, 400 habitants d'Alixan et de Montélier se rendirent à Saint-Antoine l'Abbaye pour y remercier Dieu du retour de la paix.
Le calme réapparu, un travail de rénovation se fit dans chaque communauté. L'agriculture et l'industrie reçurent une impulsion favorable aux besoins du moment. Les habitants du bourg se livraient à la fabrication de serges et draps grossiers et la culture du pastel procura aux habitants d'Alixan un bien-être nouveau.
Le retour de la peste en 1649 et 1652 vint jeter l'effroi à Alixan.
En 1717, alors que l'hiver fut particulièrement froid, les loups, poussés par la famine, vinrent chercher près d'Alixan, une pâture qu'ils ne trouvaient plus ailleurs : onze enfants furent dévorés. La peste renouvela ses ravages en 1752.
Il y avait éparses dans le mandement plusieurs maisons-fortes auxquelles étaient unis des colombiers, garennes et autres privilèges réservés à la noblesse. Le château de Bayanne appartenait à la famille des Latier, orignaires de Montélier ; leur pouvoir seigneurial s'étendait sur Charpey, Eugluy, Orcinas et d'autres terres du Valentinois.
Le transport à Valence de la judicature d'Alixan est le dernier acte qui se rattache au passé de ce bourg, peu avant la Révolution.

Héraldique

Histoire administrative

  • Département - 1801-2019 : Drôme
  • Arrondissement - 1801-2019 : Valence
  • Canton - 1801-2019 : Bourg-de-Péage
  • Commune - 1801-2019 : Alixan

Résumé chronologique :

  • 1801-.... :

Patrimoine.png Patrimoine

Église Saint-Didier


Église dont le chevet de style gothique formé de cinq pans est du XIIe siècle. Les nombreux remaniements ou dégâts des guerres de religions font que le bâtiment présente des façades ou les reprises et ajouts sont nombreux.
L'église est construite près du château et servait celui ci avant de devenir église paroissiale.
L'église est Classée au Monuments Historiques depuis 1984[1].


Repère géographique.png Repères géographiques

Alixan est située à 4 km au nord-ouest de Montélier la plus grande ville aux alentours, et est entourée par les communes de Chatuzange-le-Goubet et Saint-Marcel-lès-Valence.

Les principaux cours d'eau qui traversent la commune d'Alixan sont le Ruisseau de Saute-Cavale, le Ruisseau des Omis, et le Ruisseau du Pin.

Carte sur ViaMichelin de : Alixan

Démographie.png Démographie


Année 1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
Population 1 808 1 952 1 921 2 195 2 429 2 434 2 489 2 551 1 951 2 056
Année 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
Population 1 988 1 952 1 855 1 751 1 619 1 661 1 591 1 540 1 480 1 473
Année 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
Population 1 490 1 223 1 208 1 173 1 182 1 095 1 208 1 142 1 149 1 099
Année 1982 1990 1999 2006 2011 2016 2021 - - -
Population 1 335 1 703 2 080 2 217 2 455 2 497 - - - -

Sources : Cassini/EHESS : de 1962 à 1999, population sans doubles comptes, Insee : depuis 2006, population municipale référencée tous les 5 ans.

Cf. : Cassini, INSEE 2006, 2011 & 2015 & 2016.

Illustrations - Photos anciennes.png En photos

Ville de naissance de.jpg Ville de naissance ou de décès de

Naissances :

  • Jean Étienne VACHIER, dit CHAMPIONNET, général français, est né à Alixan, près de Valence, dans la Drôme, le 13 avril 1762. Il est décédé à Antibes le 9 janvier 1800.

Familles notables.png Notables

Les maires

Prénom(s) NOM Mandat Observations
- -  
François Joseph PAYAN 1830 - 1848 Directeur des contributions jusqu'en 1814
† en 1852 à l'age de 93 ans.  
- -  
Jean Antoine Alexis TROUILLER 1852 - 1860  
Ennemond DREVET 1860 - 1870  
Pierre ROZERON 1870 - 1874 Né le 18 février 1816 à Alixan et décédé le 26 mai 1886 à Alixan, à l’âge de 70 ans.
Agriculteur, Propriétaire, Maire d'Alixan  
Jean Antoine Alexis TROUILLER 1874 - 1876  
Pierre ROZERON [2] 1876 - 1876  
Hippolyte GILIBERT 1876 - 1878  
Pierre ROZERON 1878 - 1886  
Jacques GILIBERT 1886 - 1894  
Lucien JUNILLON 1904 - 1904  
Georges Maurice "Homère" BARBIER 1904 - 1911 Né le 26 février 1897 à Rebais (Seine-et-Marne) et décédé le 4 janvier 1974 à Alixan, à l’âge de 76 ans.
Boulanger, Maire d'Alixan  
Jean MERLE 1911 - 1912  
Paul FAIBIE 1912 - 1919  
Georges Maurice "Homère" BARBIER 1919 - 1942  
Henry LACOUR 1942 - 1945  
Georges BARBIER 1945 - 1965  
Emile DESCOMBES 1965 - 1977  
Marc LAFONT 1977 - 1983  
Albert MERLE 1983 - 1995  
Yves DUFAUD 1995 - 2008  
Josette LEFORT 2008 - 2014  
Aurélie BICHON LARROQUE 2014 - (2020)  

Cf. : MairesGenweb

Les notaires

Étude non identifiée
Prénom(s) NOM Période Observations
JUVENIS -  
BERTRAND -  
Gérenton BERTRAND -  
Claude GUERCIN -  
Mathieu ODEARD -  
MUGA -  
Jean SILLA -  
Étude n° 1
Prénom(s) NOM Période Observations
Pierre CLAPPIER 1667 - 1671 Baptisé le 16 mai 1643 à Alixan - Décédé avant 1672 - Notaire actif entre 1667 et 1671  
Joachim CLAPPIER 1672 - 1713 Né le 27 décembre 1651 et baptisé le 5 janvier 1652 à Alixan [Geneanet] - Décédé le 20 novembre 1704 à Alixan-Notaire actif entre 1672 et 1713 - Successeur de : CLAPPIER Pierre  
Jean Henry CLAPPIER 1713 - 1743 Baptisé le 24 juin 1690 à Alixan - Décédé le 6 avril 1728 à Alixan - Notaire actif entre 1713 et 1743 - Successeur de : CLAPPIER Joachim  
Joachim CHARBONNEL 1733 - (1743) Notaire actif à partir de 1733 - Successeur de : CLAPPIER Jean Henry  
Jérôme FRANÇOIS 1743 - Baptisé le 8 mai 1718 à Saint-Jean-en-Royans - Décédé le 30 prairial an XIII à Romans-sur-Isère - Notaire actif à partir de 1743 - Successeur de : CLAPPIER Jean Henry  
Étude n° 2
Prénom(s) NOM Période Observations
Louis ARMINGAUD - (1674)  
Pierre VOIRON 1674 - (1702) Notaire actif à partir de 1674 - Successeur de : ARMINGAUD Louis  
Pierre VOIRON 1702 - 1750 Baptisé le 14 octobre 1668 - Notaire actif entre 1702 et 1750 - Successeur de : VOIRON Pierre  
Guillaume Joachim CHARBONNEL 1750 - Baptisé le 8 décembre 1722 - Notaire actif à partir de 1750 - Successeur de : VOIRON Pierre  
Étude n° 3

Étude transférée à Saint-Marcel-lès-Valence entre 1969 et 1993.

Prénom(s) NOM Période Observations
Mathieu ARMINGAUD - 1725 Notaire actif jusque 1725  
François TROUILLER 1725 - (1788) Baptisé le 5 novembre 1698 à Alixan, paroisse Saint-Didier - Décédé avant 1788 - Notaire actif à partir de 1725 - Successeur de : ARMINGAUD Mathieu  
Louis François BLANCHARD 1788 - 1827 Baptisé le 3 juillet 1759 - Décédé avant 1827 - Notaire actif entre 1788 et 1827 - Successeur de : TROUILLER François  
Vincent Romain BLANCHARD 1827 - 1829 Né le 13 février 1761 à Bésayes - Décédé le 12 avril 1831 à Bésayes - Notaire actif entre 1827 et 1829 - Successeur de : BLANCHARD Louis François  
Louis François BLANCHARD 1829 - 1860 Né vers 1808 - Notaire actif entre 1829 et 1860 - Successeur de : BLANCHARD Vincent Romain  
Jean Baptiste AVIGNON 1860 - 1888 Né le 7 septembre 1830 à Albon - Décédé le 9 janvier 1888 à Alixan - Notaire actif entre 1860 et 1888 - Successeur de : BLANCHARD Louis François  
Louis Jean Baptiste AVIGNON 1888 - 1928 Né le 3 octobre 1862 à Alixan - Notaire actif entre 1888 et 1928 - Successeur de : AVIGNON Jean Baptiste  
Louis Florentin AVIGNON - Né le 22 mai 1901 à Alixan - Notaire actif entre 1928 et 1969 - Successeur de : AVIGNON Louis Jean Baptiste  
Régis Marie Christian MESSIE 1969 - Notaire actif à partir de 1969.  
Étude n° 4

Office créé en 2017

Prénom(s) NOM Période Observations
Vanessa Jeanine Fernande DESSAILOUD 2017 - Notaire actif à partir de 2017.  

Les curés

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
- -  
Guillaume BAL 1631 - 1658 Curé d'Alixan [3]  
- -  
- -  
- -  
Pierre Alexis TROUILLER 15 octobre 1808-20 mai 1822 Décès  
Marie Joseph REVOL 20 février 1822 - 7 juillet 1849 Décès  
Joseph Auguste SOUCHIER 1 septembre 1849-20 septembre 1879 décédé en 1879 [4]
Curé de la paroisse en 1849 et archiprêtre d'Alixan [5].  
- -  
- -  
PAUCHIER - M. l'abbé Pauchier [6], qui fut curé d'Alixan pendant 30 ans  
François Régis CHANAS 14 février 1884-6 août 1916 M. l'abbé Chanas [7], curé d'Alixan, originaire de Lens-Lestang, - Décès  
François BLANCHARD [8] 1916 curé d'Alixan  
- -  
Paul Léon LANTHEAUME 2 avril 1938-27 février 1962  
Noël DUMONTEIL 24 mars 1962-  

Source [9]

Les vicaires

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
TERPANT  ?- 1894 M. Terpant [10], vicaire à Alixan a été nommé curé de Pisançon, il remplace M. l'abbé Barlatier  
Joseph ARMAND  ? - 1912 M. l'abbé Joseph Armand, [11] vicaire à Alixan, est nommé curé de Saint-Benoit  
- -  

Monument aux morts couleur france.png
Monument aux morts

Morts des guerres 1914-1918 / 1939-1945

Pictos recherche.png Article détaillé : Alixan - Morts aux guerres

Ressources généalogiques

Dépouillements d'archives

Documents numérisés

>> Voir la liste complète sur Geneanet

Cimetières

L'ancien cimetière paroissial qui s'étendait à l'origine sur l'esplanade au sud de l'église, a été transféré au XIXe siècle au nord-est du village par faute de place.

Le cimetière fut établi, au pied de la colline de Coussaud en 1851.

Tombeau de la famille DORIER [12]

Inscription sur la stèle funéraire :

"Famille Dorier
Ici reposent Céline DORIER née VOSSEY (1845-1894)
Sous cette pierre reposent deux pauvres victimes le père et sa fille affreusement massacrées, dans leur demeure aux Blancs la nuit du 13 avril 1908 / Jean Dorier 1844-1908 / Noémie Dorier 1874-1908 / Tous deux étaient des catholiques pratiquants leur sang indignement versé leur aura servi / Espérons-le de second baptême / De Profondis"
Jean DORIER et sa fille Noémie DORIER ont été tous deux victimes de l'affreux massacre des bandits appelés "chauffeurs de la Drôme" qui sévissaient dans la région.
Entre 1905 et 1908, ces quatre bandits torturaient leurs victimes pour leur faire avouer la cache de leurs économies.
Le matin du 14 avril 1908, Jean et Noémie sont découverts dans leur habitation au hameau les Blancs.

Informations pratiques

Horaires d'ouverture de la mairie

Horaires Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dimanche
Matin 8h30-12h00 8h30-12h00 8h30-12h00 8h30-12h00 8h30-12h00 8h30-12h00 -
Après-midi 13h30-16h30 13h30-16h30 13h30-16h30 13h30-16h30 13h30-16h30 - -
26004 - Alixan Mairie.jpg

Mairie
Adresse : L'esplanade - 26300 ALIXAN

Tél : 04 75 47 02 62 - Fax : 04 75 47 09 88

Courriel : Contact

Site internet : Site officiel de la mairie d’Alixan

GPS : -° / -° (GoogleMaps) ou Cassini / Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)

Commentaire : du lundi au vendredi : de 8h30 à 12h00 et de 13h30 à 16h30 Le samedi : de 8 h 30 à 12 h

Source : Mairie (09 /2018)

Associations d'histoire locale

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)

Référence.png Notes et références

  1. Base Mérimée
  2. Une plaque funéraire de Jean Pierre Gabin ROZERON, maire d'Alixan au XIXe siècle, est fixée au mur du cimetière, à gauche de l'entrée principale.
  3. AD de la Drôme ; Cote: 1 Mi 65 R/2 1613-1658 page 76 (signatures des actes paroissiaux)
  4. Pierre tombale à droite de l'entrée du cimetière
  5. Archives
  6. La Croix de la Drôme 1914/04/19 - Edité en 1914
  7. La Croix de la Drôme 1907/10/27 - Edité en 1907
  8. Bulletin de la Société d'archéologie et de statistique de la Drôme - 1916
  9. Curés et desservants des paroisses de la Drôme, de la Révolution à nos jours. Liste établie au 31 décembre 1972
  10. La Croix de la Drôme 1894/02/18 - Edité en 1894
  11. La Croix de la Drôme 1912/07/21 - Edité en 1912
  12. Tombeau situé contre le mur de clôture dans la partie ancienne du cimetière.