21710 - Vitteaux

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Retour

Vitteaux
Blason de Vitteaux
Informations
Pays Portail-regionalisme-FRA.png    France
Département 21 - Blason - Côte-d'Or.png    Côte-d'Or
Arrondissement 21425 - Blason - Montbard.png    Montbard (S-Préf.)
Métropole
Canton 21603 - Blason - Semur-en-Auxois.png   21-22   Semur-en-Auxois

Blason en attente.png   21-37   Vitteaux (Ancien canton)

Code INSEE 21710
Code postal 21350
Population 1 075 habitants (2016)
Nom des habitants Vitteliens, Vitteliennes
Superficie 2 070 hectares
Densité 51,93 hab./km²
Altitude Mini : 304 m
Point culminant 513 m
Coordonnées
géographiques
47.3986111° / 4.5425° (GoogleMaps) Cassini
Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)
Localisation (avant 2015)
21710 - Vitteaux carte administrative.png
          Arrondissement                 Canton                 Commune      ?
Section Tableau : Modifier

HHistoire.pngistoire de la commune

Son nom : Vuttellus en 992. Viendrait de "vitta" bandelettes et de "tellus" javelot, flèche, que l'on trouve dans le blason de Vitteaux.

La préhistoire n'a laissé que de rares objets en pierre polie, localisés à la montagne de Myard et de Vesvres (éperons barrés). L'âge de fer est représenté par des tumulus au pied de la montagne de Myard. Les gaulois nous ont laissé deux bas reliefs, l'un représente la déesse Epona et l'autre un Dieu tenant une corne d'abondance et un pain. Mais c'est l'occupation romaine qui a laissé le plus d'éléments, avec la mise à jour au Champ d'Elos, route de Cessey, d'un vase contenant une grande quantité de médailles à l'effigie des empereurs. Aux Mises, des pièces de monnaie à l'effigie d'Antonin (96 av. J.-C.) et un fut à colonnes cannelées, ainsi que les restes de constructions importantes avec des murs épais de six pieds et, des canaux en tuiles pour l'écoulement des eaux.

Les noms des seigneurs de Vitteaux avant le Xe siècle, ne nous sont pas connus sauf celui de Landry, comte de Nevers qui apparaît dans une charte en 992. On voit dans des cartulaires de Flavigny, un Pierre de Vitteaux, fils d'Hugues, parent de Ponce de Grignon et de Léger de Gissey en 1100. En 1174, on trouve Agnès de Montpensier, Dame de Vitteaux. Vitteaux entre dans le domaine des ducs de Bourgogne puisque le duc Eudes (1192-1210) accorde certains privilèges aux habitants. À la mort d'Hugues IV, Béatrice de Champagne sa veuve (en seconde noce), échangea des terres de son douaire contre celles de Vitteaux, Aignay, Etalante par un acte de 1294. En 1299, le duc Robert II, son fils échange avec Jean de Chalon, sir d'Arlay, la seigneurie de Vitteaux contre celle de Montréal. Cette maison conservera Vitteaux jusqu'en 1548.

La maison de Chalon :

- Jean de Chalon, sir d'Arlay, épouse Marguerite de Bourgogne, fille du duc Hugues IV, en 1299.
- Hugues de Chalon, époux de Marguerite de la Tour.
- Jean d'Arlay, épouse en 1346, Marguerite de Mello et en 2e noce Marie de Genève
- Jean de Chalon, épouse en 1389, Marie des Baux, fille de Raymond V dernier prince d'Orange, d'où Louis II d'Orange (la reine de Hollande descend de Marie de Baux). De Jean de Chalon sort la branche des Chalon - Joigny.
- Charles de Chalon, comte de Joigny, baron de Vitteaux, fait renouveler le terrier en 1473, sa reprise du fief est de 1482.
- Hugues comte de Joigny, évêque d'Autun, donne une bulle en 1576 pour réparer l'église de Vitteaux.
- Charlotte de Chalon, fille de Charles, donne Vitteaux par contrat de mariage à François d'Allègre, sir de Précy. La reprise du fief est de 1506. En 1548, Vitteaux passe à Antoine du Prat par son mariage avec Anne d'Allègre, fille héritière de feu François d'Allègre.

La maison du Prat :

La famille du Prat est originaire d'une seigneurie près Du Puy en Auvergne. Les Du Prat descendent d'Antoine Du Prat, chancelier de France sous François Ier. Il eut plusieurs enfants, puis veuf embrassa l'état ecclésiastique, devint cardinal et négocia avec le Pape Léon X, le concorda de 1516. Son fils, Antoine Du Prat, seigneur de Nantouillet était prévôt de Paris en 1547.

- Antoine Du Prat, marié à Anne Allègre
- Guillaume Du Prat, 3e fils, tue en duel son cousin Antoine d'Allègre en 1572 et fut lui - même tué en duel en 1583 par Yves d'Allègre.
- François Du Prat 4e fils d'Antoine
- Antoine Du Prat, neveu de Guillaume, le ligueur, un traité avec Henri IV est de 1595. En 1611 reprise du fief par Roger de Bellegarde, acquéreur de Dame Marie Seyve, veuve d'Antoine Du Prat.
- Louis Antoine Du Prat de Barbançon, marquis de Nantouillet, reprend le fief en 1636, il l'avait eu par testament de Demoiselle Michelle Du Prat, sa tante.
- Henri Du Prat, chevalier, marquis de Nantouillet, reprend le fief en 1683 puis par des créanciers en 1695.
- En 1698, François du Prat, fils mineur d'Henry, reprise par son tuteur.
- En 1752, reprise du fief par Louis Antoine Du Prat, comte de Barbançon, mort à Paris en 1776.
- En 1776, reprise du fief par Jean Louis Antoine Du Prat, dernier seigneur de Vitteaux, émigré en 1789. Ses biens furent vendus à la Révolution.

Après les troubles de la Ligue, Philibert Maillot dit Villeferry devint gouverneur pour le roi de la ville de Vitteaux. À partir du XVIIe siècle, les Du Prat n'habitèrent plus à Vitteaux, il y eu des Baillis. En voici la liste :

- Philibert Ferrand 1606
- Hector Languet 1615, Jean Languet, et Nicolas Languet
- Nicolas Baudenet 1695
- Alexandre de Repas qui fut en même temps Maire
- Etienne Guéniard
- Claude Bouchard en 1725 et un autre Claude Bouchard en 1763
- Jean François Bordot

Les Baillis avaient des greffiers dont Denis Belline et Bernard Bidault qui furent les derniers.

Hameau de Cessey

Scitiacum, Siniacum, Cessiacum. Paroisse Saint Bénigne, patronage de l'abbé de Flavigny, donné par l'évêque Gautier en 992. Jacques de la Jarrie, prévôts royal, chevalier est seigneur engagiste. Cette famille originaire du Poitou, a donné un gouverneur de Marans sous Charles IX. Jean - Baptiste de la Jarrie fut reçu aux états en 1706. Philibert, seigneur de Grand Pré, l'avait été en 1685.

Maubec de Capponai a publié un traité des eaux minérales de Cessey en 1679.

Légende : Il y a au-dessus de la fontaine, un passage pratiqué dans le couronnement rocheux, sorte d'escalier naturel, qui permet de monter sur le plateau. Dans une marche existait autrefois une cavité qui était attribuée à l'empreinte du pas de Gargantua ou de son cheval.

Héraldique

  • D'azur à la hache consulaire contournée d'argent, le faisceau formé de flèches renversées du même, leurs pointes émoussées de sable, et lié de gueules.

Histoire administrative

  • Département - 1801-2019 : Côte-d'Or
  • Arrondissement - 1801-1926 : (Sémur) Semur-en-Auxois, 1926-2019 : Montbard
  • Canton - 1801-2015 : Vitteaux, 2015-2019 : Semur-en-Auxois

Résumé chronologique :

  • 1801-.... :
  • Vitteaux absorbe en 1861, l'ancienne commune Cessey-lès-Vitteaux.

Patrimoine.png Patrimoine

Château

La chapelle du château XIVe siècle


Du château fort bâti par les comtes de Chalon et de l'enceinte fortifiée de la ville, il ne reste que quelques murs, sur l'esplanade du château, un puits et la chapelle du XIVe siècle avec crypte.

La démolition du château après les troubles de la ligue, fut menée par Charles de Vienne, comte de Commarin. On rasa entièrement les fortifications : tours, murailles, par corvées des habitants, cela durat 3 mois.

Elle avait un chapelain chargé de dire la messe le dimanche, cela dura jusqu'à la Révolution.

Église Saint-Germain

L'église Saint-Germain

Cette église date de 1399, mais a gardé des parties plus anciennes et a été fortement remaniée suite à un incendie au XVIIe siècle. Elle présente un aspect trapu dut à la carrure quasi romane de son clocher et à ses chapelles latérales massives. Elle a été longtemps desservie par les moines de Flavigny. L'édifice se termine par un beau chevet à pans coupés du XVe siècle.
Dans la nef, on voit des piliers octogonaux avec chapiteaux à crochets rudimentaires du XIIe siècle. Dans le chœur, les curieux culs de lampe sur lesquels repose l'arc triomphal, restes de l'ancienne église du XIe siècle. Les grandes orgues sont portées par une tribune en bois ouvragé du XVe siècle. Dans le chœur, des stalles du XVe siècle aux appuis coudes représentant des têtes. La crypte contient les tombeaux de Claude LANGUET décédé en 1652 et de ses deux épouses, décédées en 1639 et 1652. Les murs sont entourés d'inscriptions funéraires.


Les halles

Les halles


Les halles du XIIIe siècle avec un plafond à la française soutenu par d'énormes poutres transversales. La toiture a été refaite en 1607, probablement après un incendie.


Les maisons anciennes sur la place du 8 Mai

  • C'est tout ce qui reste d'une maison à colombages : un escalier à vis.
  • Sur la place restent deux maisons à colombages du XVe siècle, dont celle dite aux piliers avec un étage en surplomb et toit en encorbellement. Elles possèdent toutes deux des cours intérieures avec escalier à vis en pierres et une galerie en bois.
  • La maison "Bélime" en pierres bâtie par Mathilde de COURTENAY, fut longtemps la demeure des châtelains. Son extérieur est remarquable avec ses fenêtres géminées à arcades sculptées, ses fines colonnettes et ses tympans trilobés. À noter aussi la poterie ronde de la cheminée et les 2 caves, l'une voûtée d'ogives retombant sur des chapiteaux sculptés de têtes et sur un pilier central et l'autre sur un pilier de bois sculpté (classée M.H. intérieure et extérieure).

Couvent des Minimes

Couvent des Minimes


C'est un long bâtiment austère, situé à côté de l'hôpital. Il fut bâti en 1654 et abritait des moines amenés à Vitteaux par Jacques LANGUET et chargés de faire le cathéchisme tous les dimanches et de prêcher le carême. En 1771, ils ouvrirent un collège. En 1789, il ne restait plus que 3 frères, il fut acheté par les frères BELLEVET, puis occupé comme maison de retraite par les sœurs de la Providence de Talant.


L'hôpital

L'hôpital fut construit en 1750 par les dons de Claude BAUDENET, maire de Vitteaux et Conseillé du roi et de sa sœur. C'est un grand corps de bâtiment avec la chapelle au milieu, surmontée d'un clocher. Dans la chapelle on trouve une Vierge à l'Enfant du XVe siècle, provenant de la lèproserie de Saffres. Dès 1399, il existait déjà un hôpital dédié à saint Nicolas au même emplacement. Il dépendait du prieuré Saint-Symphorien d'Autun. Il fut brûlé en 1589 lorsque Tavannes fit le siège de Vitteaux, pendant la ligue.

Les chapelles Sainte-Anne et de la Trinité

Située dans la ruelle Ferrand, près de la Brenne, la chapelle de la Sainte Trinité fut construite en 1592. Elle a la forme d'un rectangle surmonté d'un petit clocher avec une cloche datée de 1639. D'après une inscription, François ESPIARD et dame Marceline GERVAIS, son épouse avaient fondé une messe quotidienne en 1637 (désaffectée).

La chapelle Sainte-Anne, anciennement Croix Voisin, sur la route de Villy en Auxois, a été bâtie par les Berthier de Massingy en 1621. Ils y avaient fondé 6 messes par an. Elle a été longtemps desservie par les Mépartistes de Vitteaux. La statue de sainte Anne est maintenant dans l'église de Vitteaux près des fonds baptismaux.

Repère géographique.png Repères géographiques

Petite ville, bâtie sur la Brenne, dans une vallée assez étroite, orientée sud-est/nord-ouest. Elle est au croisement de la D70 Précy-sous-Thil - Vitteaux et de la D905 Dijon - Monbart.

Elle possède un hameau : Cessey, situé sur la D117 en direction de de Dampierre.


Démographie.png Démographie

Année 1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
Population 1 865 2 012 1 994 1 968 ... 1 957 1 888 1 824 1 829 1 587
Année 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
Population 1 562 1 496 1 502 1 619 1 649 1 557 1 596 1 467 1 349 1 292
Année 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
Population 1 267 1 110 1 141 1 071 1 073 1 019 981 973 1 052 1 077
Année 1982 1990 1999 2006 2011 2016 2021 - - -
Population 1 097 1 064 1 114 1 100 1 093 1 075 - - - -

Sources : Cassini/EHESS : de 1962 à 1999, population sans doubles comptes, Insee : depuis 2006, population municipale référencée tous les 5 ans.

Cf. : Cassini, INSEE 2006, 2011, 2016.

Illustrations - Photos anciennes.png En photos

Familles notables.png Notables

Les maires

Prénom(s) NOM Mandat Observations
Marc Antoine SIRUGUE 1783 - 1791 Docteur en médecine.  
- -  
- -  
- -  
- -  
- -  
- -  
Gilbert MATHIEU 1965 - 1982 Né le 12/05/1920 à Bouhy (58), décédé le 11/09/2009 à Fontaine-les-Dijon. Notaire. Démissionnaire.  
Jean-Pierre PICARD 1982 - 1989 Né le 24/05/1929, décédé le 02/01/2017. Avocat.  
Gilbert MATHIEU 1989 - 1995 Né le 12/05/1920 à Bouhy (58), décédé le 11/09/2009 à Fontaine-les-Dijon. Notaire.  
François SAUVADET 1995 - 2008 Conseiller général, député, président de la Communauté de communes du canton de Vitteaux.  
Bernard PAUT 03/2008 - (2020) Né le 10/10/1962.  

Cf. : MairesGenweb

Les notaires

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
- -  
- -  

Les curés

Prénom(s) NOM Période Observations
Abbé Millot François.jpg François MILLOT 1921 - 1957 Aumônier de Saint-Pair-sur-Mer de 1957 à 1965.  
- -  
- -  


Ressources généalogiques

Dépouillements d'archives

Documents numérisés

>> Voir la liste complète sur Geneanet

Cimetières


Informations pratiques

Horaires d'ouverture de la mairie

Horaires Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dimanche
Matin 9 h - 12 h 9 h - 12 h 9 h - 12 h 9 h - 12 h 9 h - 12 h 9 h - 12 h -
Après-midi 14 h - 16 h 14 h - 16 h 14 h - 16 h 14 h - 16 h 14 h - 16 h - -
Commune.png

Mairie
Adresse : 23, rue de l'Hôtel-de-Ville - 21350 VITTEAUX

Tél : 03 80 49 61 25 - Fax : 03 80 49 66 05

Courriel : Contact

Site internet : Site officiel

GPS : ° / ° (GoogleMaps) ou Cassini / Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)

Commentaire :

Source : L'annuaire Service Public (Avril 2019)

Associations d'histoire locale

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

  Vitteaux et ses environs

  • Description générale et particulière du duché de Bourgogne, par M. Claude Courtépée, prêtre 1848 et M. Béguillet, notaire
  • La Côte d'Or, par André Guillaume, 1963

Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)

Référence.png Notes et références