19057 - Collonges-la-Rouge

De Geneawiki
Aller à : navigation, rechercher

Retour

Collonges-la-Rouge
Blason Collonges-la-Rouge-19057.png
Informations
Pays Portail-regionalisme-FRA.png    France
Département 19 - Blason - Corrèze.png    Corrèze
Métropole -
Canton Midi corrézien (Canton 19 10)

Blason Meyssac-19138.png   19-18   Meyssac (Ancien canton)

Code INSEE 19057
Code postal 19500
Population 490 habitants (2014)
Nom des habitants Collongeois, Collongeoises
Superficie 1 431 hectares
Densité 34 hab./km²
Altitude Mini : 144 m
Point culminant 493 m
Coordonnées
géographiques
45.061° / 1.655° (GoogleMaps) Cassini
Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)
Localisation (avant 2015)
19057 - Collonges-la-Rouge carte administrative.png
          Arrondissement                 Canton                 Commune      ?
Section Tableau : Modifier

HHistoire.pngistoire de la commune

Site habité dès le VIe siècle (sépultures, sarcophage mérovingien). Au VIIIe siècle, première trace écrite d'une curia colonensis cum ecclesiis suis (exploitation agricole tenue par un colon avec ses églises ; Collonges est issu du terme Colonensis).

785 : une charte du comte de Limoges attribue les revenus de l'église Saint-Pierre de Collonges au prieuré de Charroux.

844 : Collonges fait partie de la nouvelle vicomté de Turenne dont le statut d'autonomie se maintiendra pendant 9 siècles. Vers la même époque, l'église accueille le crâne de sainte Ségolène, mis à l'abri des invasions normandes.

1060 : début de la construction de l'actuelle église. Les pèlerins de Compostelle et de Rocamadour traversent Collonges pendant plusieurs siècles, intense animation marchande. Production de vin et d'huile. Dès 1308, Turenne octroie maints privilèges aux Collongeois, dont un droit de juridiction à l'origine de la présence à Collonges pendant plusieurs siècles de lignées de praticiens du droit.

Fin XVe siècle-XVIe siècle : l'administration de la vicomté de Turenne (dont faisait partie Collonges) se décentralise au profit de Collonges, où les titulaires des offices construisent maints castels représentatifs de la Renaissance en Limousin.

Fin XVIe siècle : une communauté protestante s'est formée à Collonges (le vicomte de Turenne avait adhéré à la Réforme). Catholiques et Protestants vivent en bonne intelligence et utilisent alternativement la nef de leur église pour leurs cultes respectifs.

XVIIIe siècle : records de froids et disettes. En 1738, la vicomté de Turenne est vendue à la couronne de France ; suppression des privilèges, mauvais état des routes, appauvrissement de la population.

XIXe siècle : déclin démographique et économique. La cité perd 40 % de sa population. Les maisons tombent en ruines.

1923-1927 : intérêt des pouvoirs publics pour le patrimoine de la cité. La création de la Société des Amis de Collonges en 1927 donnera le signal du renouveau. Restauration du village et développement du tourisme. En 1969, Collonges devient Collonges-la-Rouge (J.O., 1969, 9, 8894)[1].

Héraldique

  • D'azur à la bande d'argent, à l'écu en cœur coticé d'or et de gueules de douze pièces.

Blason adopté le 4 mars 1978.

Histoire administrative

  • Département - 1801-2018 : Corrèze
  • Arrondissement - 1801-2018 : Brive-la-Gaillarde
  • Canton - 1801-2015 : Meyssac --> 2015-2018 : Midi corrézien
  • Commune - 1801-1969 : Collonges --> 1969-2018 : Collonges-la-Rouge

Résumé chronologique :

  • 1801 - .... :

Patrimoine.png Patrimoine

Manoir de Vassinhac

Le manoir de Vassinhac et l'église Saint-Pierre

Le manoir du XVIe siècle est classé aux M.H. depuis 1932 [2].


Église Saint Pierre

Photo L.D.
Le portail
Photo L.D.


Église édifiée au XIe siècle vers 1060 – 1070 et agrandie au 12e et 15e siècle.
<<Les mystères de l’église Saint Pierre, de l’An Mil à nos jours, elle nous raconte l’histoire de la ferveur religieuse des hommes du Moyen-Age et de leur intolérance durant les guerres de religions. >>[3]


Classé aux Monuments Historiques le 04/04/1905 [4]



la chapelle des pénitents

Photo L.D.
Photo L.D.


«A côté de l’église de Collonges se dresse une chapelle dédiée à Saint Maximin. La chapelle des pénitents daterait du XIVe siècle[5]

Repère géographique.png Repères géographiques


Démographie.png Démographie

La commune était peuplée de 264 feux en 1765 et 300 en 1789.

Année 1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
Population 1 183 1 064 1 316 1 264 896 1 470 1 482 1 370 1 487 1 396
Année 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
Population 1 382 1 252 1 187 1 153 1 155 1 136 1 038 1 006 934 937
Année 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
Population 855 725 663 605 580 549 461 401 375 360
Année 1982 1990 1999 2006 2011 2016 - - - -
Population 379 381 413 450 475 - - - - -

Sources : Cassini/EHESS : de 1962 à 1999, population sans doubles comptes, Insee : depuis 2006, population municipale référencée tous les 5 ans.

Cf. : Cassini, INSEE 2006, 2011 & 2015

Illustrations - Photos anciennes.png En photos

Familles notables.png Notables

Les maires

Prénom(s) NOM Mandat Observations
François DELPY 1792 -  
Antoine Annet VÉZY 1796 -  
Pierre LABRUE 1808 -  
Charles DELARAMADE 1813 -  
Louis Léonard DENUCÉ 1830 -  
Antoine VÉZY 1837 -  
Louis Léonard DENUCÉ 1843 -  
Alexandre PONCHET 1847 -  
Charles De LARAMADE De FRIAC 1849 -  
Pierre Hippolyte CÉROU 1863 -  
Amédé PONCHET 1868 -  
Pierre REYNAL 1881 - 1881  
Jean POIGNET 1881 -  
Jean BARDES 1883 -  
Amédé PONCHET 1884 -  
Bernard CEYRAC 1887 -  
Jean POIGNET 1892 -  
Marcel LAPÉTITIE 1893 -  
Antoine ANTIGNAC 1898 -  
Marcel LAPÉTITIE 1900 -  
Pierre DELMAS 1910 -  
Antoine ANTIGNAC 1914 -  
Pierre DELMAS 1919 -  
Jean FOUSSAC 1921 -  
Pierre DELMAS 1925 - 1935  
Mathurin VERGNE 1935 - 1959  
Joseph TRONCHE 1959 - 1965  
Charles CEYRAC 1965 - 1998  
Simone LAURENT 1998 - 03/2001  
Henri BASSALER 03/2001 - 10/2008  
Paulette FENDER 10/2008 - (2020)  
- -  

Cf. : MairesGenWeb & Liste des maires sur le site de la mairie

Les notaires

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
- -  
- -  

Les curés

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
- -  
- -  

Autres personnalités

Monument aux morts

Prénom(s) NOM Naissance Décès Observations
- - -  
- - -  


^ Sommaire

Les titulaires de la Légion d'honneur

Médaille - Légion d'honneur.png
Prénom(s) NOM Naissance Décès Observations
 
 


Ressources généalogiques

Dépouillements d'archives

Documents numérisés


Cimetières


Informations pratiques

Horaires d'ouverture de la mairie

Horaires Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dimanche
Matin 9h - 12h 9h - 12h 9h - 12h 9h - 12h 9h - 12h - -
Après-midi - - - - - - -
Commune.png

Mairie
Adresse : Rue de la Barrière - Le Bourg - 19500 COLLONGES-LA-ROUGE

Tél : 05 55 25 41 09 - Fax : 05 55 84 03 14

Courriel : Contact

Site internet : Site officiel

GPS : ° / ° (GoogleMaps) ou Cassini / Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)

Commentaire :

Source : L'annuaire Service Public (Mai 2017)

Associations d'histoire locale

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

  Collonges (La ville de) dans la vicomté de Turenne

Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)

Référence.png Notes et références