18197 - Blason - Saint-Amand-Montrond

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

< Retour à Saint-Amand-Montrond

Blason de Saint-Amand-Montrond

Blason de Saint-Amand-Montrond

L'histoire du blason remonte à Ebbes VI de Charenton-du-Cher et remonte au XXIe siècle. L'homme s'arrêtant sur les bords du Cher, y fonda la petite bourgade de Saint-Amand-le-Châtel. La petite ville se trouvait dans le quartier actuel de la Paroisse et son château devait s'élever vers la rue de la Cornière. En son sommet flottait alors le flamboyant blason d'Ebbes VI, argent coupé de trois bandes d'un rouge profond.

Au XVe siècle ce fut la famille d'Albret qui devint propriétaire de Saint-Amand-le-Châtel, de Saint-Amand-sous-Montrond.

Les armoiries, très élaborées, se partageaient entre quatre parties de rouge, l'azur et les trois lys d'or. Puis Marie d'Albret épousa Charles de Clèves qui devint seigneur de Saint-Amand et Orval et donna ses armes à la ville.

Puis se succédèrent au cours des siècles Charles de Gonzague, Henri II de Bourbon, prince de Condé et enfin, Joseph de Béthune, duc de Chârost en 1766, dont les armoiries familiales furent les dernières à flotter dans le ciel saint-amandois.

On trouve sur le pignon nord du marché couvert, ainsi qu'au 21, rue Nationale et dans la salle du Duc Jean, au Conseil Général de Bourges, un tout autre blason, vert avec une épée d'argent entourée de deux lys. Une énigme ? Non, une erreur humaine ! Car dans un inventaire, un historien attribua à Saint-Amand-Montrond les couleurs de Saint-Amand-des-Eaux dans le Nord. Pour éviter toute méprise, le conseil municipal demanda à Théogène Chavaillon, en 1947, de trouver un nouveau blason que la ville a conservé : "Écartelé au 1er et au 4e d'or à trois fasces de gueules, au 2e et 3e de gueules plain. Écu surmonté d'une couronne murale".

- A noter que "fasce" signifie "bande horizontale" et "gueules" signifie "rouge".

(Informations Mairie)

Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)