17 - Hiers-Brouage

De Geneawiki
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Retour

Hiers-Brouage
(Ancienne commune)
Blason Hiers-Brouage-17189.png
Informations
Pays Portail-regionalisme-FRA.png    France
Département 17 - Blason - Charente-Maritime.png    Charente-Maritime
Arrondissement Blason Rochefort-17299.png    Rochefort (S-Préf.)
Métropole
Canton Blason Marennes-17219.png   17-10   Marennes

Blason Marennes-17219.png   17-14   Marennes (Ancien canton)

Code INSEE (17189)
Code postal 17320
Population 626 habitants (2016)
Nom des habitants Hiersois, Hiersoises

Brouageais, Brouageaises

Superficie 3 135 hectares
Densité 19,97 hab./km²
Altitude Mini : 0 m
Point culminant 26 m
Coordonnées
géographiques
45.8505° / -1.0744° (GoogleMaps) Cassini
Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)
Localisation (avant 2015)
          Arrondissement                 Canton                 Commune      ?
Section Tableau : Modifier

HHistoire.pngistoire de la commune

  • À l'origine, la Brouage était un bras de mer reliant le golfe de Saintonge[1] à Broue (maintenant hameau de Saint-Sornin), châtellenie mentionnée au XIe siècle. Hiers était encore une des multiples îles du golfe avant son envasement. Son église est citée au XIIe siècle ainsi qu'un château et un prieuré.
  • En 1555, « Jacques de Pons, seigneur d' Hiers et de Mirambeau, décide de fonder une petite ville »[2] dans le havre de Brouage pour en faire un avant-port de Hiers et il l'appelle Jacopolis-sur-Brouage. Facilement accessible, ce port se développe grâce au commerce du sel.
Alors en 1578 Henri III fait de cette cité une ville royale et lui donne le nom de Brouage.
  • Lors de la Révolution française, de nombreux prêtres sont déportés sur des navires en direction de la Guyane, mais stationnent devant Rochefort. De nombreux décèdent en martyrs sur les pontons de deux navires négriers, d'autres sont emprisonnés et décèdent au sein de la place-forte de Brouage.
Pictos recherche.png Article détaillé : pour en savoir davantage et découvrir la liste de ces prêtres...
  • Suite au déclin de la cité brouageaise qui était pourtant devenue un arsenal important et une grande réserve de poudre pour l'armée royale, les communes de Hiers et Brouage fusionnent en 1825.


  • Hiers-Brouage est jumelée avec Champlain, ville de la province du Québec.

Héraldique

  • Blason de Brouage :
Parti, le premier d'azur, à trois fleurs de lis d'or, 2 et 1 ; le deuxième de gueules, à un orle de chaînes d'or passées en croix et en sautoir, chargées en cœur d'une émeraude au naturel.
  • Blason de Hiers-Brouage :
Mi-parti : au premier d'argent à la fasce bandée de gueules et d'or, au second d'argent à trois bandes de gueules ; sur le tout d'azur à trois fleurs de lis d'or.

Toponymie

Le toponyme est en rapport avec la nature des lieux. "Brou" a en effet le sens de boue ou terre glaise, de terrain vaseux.
Et dans la langue d'oïl, le mot "brouage" signifie marais salant.

Histoire administrative

  • Département - 1801-1941 : Charente-Inférieure, 1941-2018 : Charente-Maritime
  • Arrondissement - 1801-1926 : Marennes, 1926-2018 : Rochefort
  • Canton - 1801-2018 : Marennes
  • Commune - 1801-1825 : Hiers, 1825-2018 : Hiers-Brouage

Résumé chronologique :

  • 1801-.... :
  • Hiers absorbe, en 1825, l'ancienne commune de Brouage : formation de Hiers-Brouage.

Patrimoine.png Patrimoine

Citadelle de Brouage

Une des échauguettes de la citadelle de Brouage Photo B.ohland

La construction de la cité de Jacopolis-sur-Brouage a été pensée comme un quadrilatère avec des quartiers découpés géométriquement.
Avant tout port de commerce, le site devient très vite une place-forte protégée par 2 kilomètres de remparts.
Puis du temps de Richelieu, Brouage devient un véritable arsenal et une citadelle imprenable où constructions militaires et poudrières côtoient l'église et les habitations civiles.
Mais le golfe de Saintonge et les canaux se sont envasés, le port s'est asséché. Seuls demeurent remparts, échauguettes et autres bâtiments pour témoigner de son histoire.

Pictos recherche.png Article détaillé : Pour en découvrir davantage...


Église Saint-Hilaire, à Hiers

Fondée au XIIe siècle, l'église est le plus ancien patrimoine construit de la commune (qui à l'époque était encore une île).
Elle faisait d'abord fonction d'église prieurale. Le sanctuaire roman a été rebâti au XVe siècle, et l'église entièrement remaniée au XVIIe siècle.
L'édifice adopte un plan rectangulaire et est constitué de trois vaisseaux.

Église Saint-Pierre, à Brouage

Église en 1910
Église en 2017

Sa construction commence en 1608 dans un style plutôt sobre (voir son histoire sur la page consacrée à la citadelle). Son chevet est plat, ses fenêtres ogivales , et le portail est surmonté d'un fronton grec présentant 3 blasons (de gauche à droite : gouverneur d'Espinay de Saint-Luc, armes de France et de Navarre, lieutenant Pierre de Comminges).
L'édifice présente trois nefs séparées par des piliers cylindriques, réunis entre eux par des arcades en tiers-point. La nef centrale est couverte d'un "tillis" cintré[4], les bas-côtés laissent apparaître la charpente;
De nombreuses dalles funéraires couvrent le sol. L'autel est encadré de statues de saint Paul et saint Pierre, à qui l'église est dédiée. Des ex-voto représentant des navires sont suspendus à divers endroits. Les vitraux ont été réalisés au XXe siècle par Nicolas Sollogoub grâce à des dons de différents organismes canadiens.

L'église abrite aujourd'hui le mémorial des origines de la Nouvelle France.


Repère géographique.png Repères géographiques

Hiers-Brouage se situe à l'extrémité occidentale de la Charente-Maritime, au bord du Pertuis d'Antioche.
Au nord-est de l'ancienne commune de Marennes, elle se trouve à 17 km de Rochefort.

Démographie.png Démographie

Année 1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
Population 391 413 326 372 764 804 778 901 760 840
Année 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
Population 742 708 695 708 766 733 687 715 668 663
Année 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
Population 639 534 550 546 560 514 500 541 519 440
Année 1982 1990 1999 2006 2011 2016 2021 - - -
Population 476 498 472 627 648 626 - - - -

Sources : Cassini/EHESS : de 1962 à 1999, population sans doubles comptes, Insee : depuis 2006, population municipale référencée tous les 5 ans.

Cf. : Cassini, INSEE 2006, 2011, 2016

Illustrations - Photos anciennes.png En photos

Familles notables.png Notables

Les maires

Prénom(s) NOM Mandat Observations
- -  
- -  
- -  
Jean PERODAUD 1865 Témoin à un mariage (Ruelle-sur-Touvre).  
- -  
- -  
- -  
Jean-Pierre MARTINET 2001 - 2008  
Jean-Marie PETIT 2008 - 2018 Né le 30/04/1953.  

Cf. : Mairesgenweb

Les notaires

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
- -  
- -  

Les curés

Prénom(s) NOM Période Observations
- -  
Père Maxime LE GRELL 1936 ? -
17189 - Hiers-Brouage Eglise Pierre Tombale Curé.JPG

Né en 1906. Jésuite. Dernier prêtre de Brouage. Décédé en 1984.

S'est beaucoup dévoué pour le rapprochement franco-canadien.  
- -  

Ville de naissance de.jpg Ville de naissance ou de décès de

Naissances : Samuel DE CHAMPLAIN est un explorateur et colonisateur français, fondateur de Québec qui serait né dans la commune entre 1567 et 1574.


Ressources généalogiques

Dépouillements d'archives

Documents numérisés

>> Voir la liste complète sur Geneanet

Cimetières


Informations pratiques

Horaires d'ouverture de la mairie

Horaires Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dimanche
Matin 9 h 30 - 12 h 9 h 30 - 12 h 9 h 30 - 12 h 9 h 30 - 12 h 9 h 30 - 12 h - -
Après-midi - - - - - - -
Commune.png

Mairie
Adresse : 8, place de Verdun - BP 90041 – Hiers-Brouage - 17320 HIERS-BROUAGE

Tél : 05 46 85 10 02 - Fax : 05 46 85 63 73

Courriel : Contact

Site internet : Site officiel

GPS : ° / ° (GoogleMaps) ou Cassini / Satellite / IGN / Cadastre (Géoportail)

Commentaire :

Source : L'annuaire Service Public (Février 2019)

Associations d'histoire locale

Nuvola apps bookcase.png Bibliographie

  Brouage - Ville forte du XVIème et du XVIIème siècles

  • Ouvrage collectif, La citadelle de Brouage, visite guidée, Les Productions du Pertuis, 32 pages, ISBN 2-84702-298-8

Voir aussi.png Voir aussi (sur Geneawiki)

Logo internet.png Liens utiles (externes)

Référence.png Notes et références

  1. La Saintonge est une ancienne province française située au nord de l'estuaire de la Gironde et englobant une bonne partie de la Charente-Maritime. Sa capitale était Saintes
  2. Page 3, in Ouvrage collectif, La citadelle de Brouage, visite guidée, Les Productions du Pertuis, 32 pages, ISBN 2-84702-298-8
  3. Arrêté du 27 novembre 2018 : Légifrance
  4. Plafond en bois ayant la forme d'une coque de navire renversée, qui a remplacé la voûte en pierre