1793

De GeneaWiki
Aller à : navigation, rechercher


Cette page concerne l'année 1793 du calendrier grégorien.

Années:
1790 1791 1792 - 1793 - 1794 1795 1796
Siècles:
XVIIème siècle - XIIIème siècle - XIXème siècle

Cette rubrique a pour objectif de regrouper année par année et jour par jour l'ensemble des évènements nationaux ou locaux tel que :

  • la politique: alliances, traités, nominations de ministres, papes, etc.
  • les catastrophes: épidémies, incendies, inondations, sécheresses, etc.
  • les guerres: déclaration de guerre, batailles, armistices, invasions, etc.
  • l'histoire régionale: constructions, visites de dignitaires, etc.
  • les naissances, mariages et morts des personnes célèbres: familles royales et regnantes, héros, saints, auteurs, artistes, etc.

Ceci, dans le but de replacer ses ancêtres dans le contexte de l'époque.


Voir aussi : XIIIème siècle

Europe.jpg EUROPE

Portail-regionalisme-FRA.png France

Politique

  • 16 janvier : condamnation à mort de Louis XVI
  • 31 mai et 2 juin : Révolte populaire à Paris. Instauration de la dictature révolutionnaire des Jacobins.
  •   3 juin et 17 juillet : Abolition de tous les droits féodaux et redevances en France.
  • 24 juin : Adoption par la Convention de la nouvelle Constitution Française.
  • Juillet : Référendum sur la question "Êtes-vous pour la Constitution de l'An I ?" - OUI : 99,41 % - NON : 0,59 % - Abstention : 74,11 %
  • 15 novembre : La Convention publie un décret imposant l'accès de chaque citoyen au même pain, nommé « Pain Egalité » consacrant ainsi la naissance de la « baguette ».

Catastrophes

Guerres

  •   1er janvier : Déclaration de guerre à l'Angleterre par la France.

Divers

  •   1er août : La Convention adopte le mètre (dix-millionième partie du quart du méridien terrestre) comme unité de mesure, ainsi que le système décimal.
  • 10 août : Inauguration du Musée du Louvre, ouvert au public le 11 août.

Histoire régionale

Cette page concerne l'année 1793 JUGEMENT CRIMINEL DE MICHEL RUELLO Chef d’une insurrection anti-révoltionnaire à Josselin en 1793


1) Document 1 : Jugement de quatre prévenus anti-révolutionnaires


Référence : Transcription des Archives Lz 916. Commission militaire de Josselin 10-11 frimaire an II. (en trois feuillets). Archives Départementales de Vannes. Le texte suivant reproduit le texte original, avec les fautes orthographiques.

du 10 frimaire 1793 jugement prononçant peine de mort

Commission militaire tenue par les citoyens Perrin capitaine au 4e bataillon de l’Hérault, Ralié officier audit bataillon, Raoült sergent major, Jean Crémat fusillier idem. Leguillou nommés par les autorités Le Guével de cette ville

Président

Le citoyen Soussepin commissaire nommé à cet effet


Contre les nommés :

Pierre Gargasson, michel Ruello, Yves Pichot et (blanc) Rivière, tous quatre prévenus dans la journée du 24 dernier, provoqué au rétablissement de la Royauté, et encore d’avoir été les chefs d’une rébellion qui s’est manifestée dans ce jour, heure de midi, dans cette ville. Les ci-dessus prévenus, vivant ordinairement dans la paroisse de Lanouée et que (mot illisible) quinze jours, environ, volontaires de la 1e réquisition.

Questions faites au tribunal Par le Président


oui Est-il constant que dans la journée du 24 du mois dernier vers une heure de l’après midi, il y a eu dans cette ville grande rue d’y-celle un rassemblement d’hommes armés de bâtons et de la réquisition de la commune de la nouée, oui Est-il constant qu’il a été crié Vive le roi, Vive lion, ou Vive l’union, au diable la nation, merde pour elle, oui Est-il constant que Pierre Gargasson et michel Ruello, soient coupables de ses deux premiers délits, non Yves Pichot est-il convaincu, oui Pichot est-il véhémentement soupçonné, non Rivière est-il à vos yeux coupable et convaincu, non Est-il soupçonné


La commission militaire, établie d’après la loi du treize mars mil sept cent quatre vingt treize et en vertu des pouvoirs donnés par le délégué et au ministre des représentans du peuple pour le département, en date du huit du présent mois après avoir entendu, les prévenus en leur interrogatoire et en leur défense. S’il ( ?) qu’il résulte des dépositions verbales des témoins qu’il est constant que dans la journée du 24 du mois dernier, vers une heure après midi, il y a eu dans cette ville un rassemblement, dont le but a été de provoquer au rétablissement de la Royauté, que Pierre Gargasson et michel Ruello sont convaincus d’avoir été à la tête de cet attroupement, armés de bâtons et d’avoir chanté Vive le roi, Vive l’union ou Vive lion,, au diable la nation, merde pour elle.

Sera condamné conformément aux articles premier et second de la loi du dix neuf mars mil sept cent quatre vingt treize, à perdre la vie et à cet effet ordonne qu’ils seront livrés à l’exécution des jugements criminels et mis à mort dans les vingt quatre heures. Ordonne en outre conformément à l’article sept de la même loi que les biens des dits Gargasson et Ruello, seront confisqués au profit de la République, sauf à être pourvu, ci par devant que de droit à la subsistance de leur père et mère, s’il y a lieu conformément au même article. La commission a renvoyée absous Jean Rivière et ordonne qu’il sera mis sur le champ en liberté. Et quant à Pichot, elle surçoit au jugement définitif jusqu’après l’exécution du présent jugement. Ordonne qu’il sera reconduit dans les prisons d’arrêt, ordonne en outre que le présent sera imprimé et affiché.

Fait à Josselin publiquement dans une des salles du tribunal, ce dix frimaire, l’an deux de la République, une et indivisible.

Glémaric / a Soussepin, greffier


du 11 frimaire, l’an deux de la République, une et indivisible.


La commission militaire, attendu que Gargasson et Ruello n’ont point chargé Yves Pichot par leur déclaration de mort, et qu’il n’est survenu aucune autre charge contre lui, ordonne que le dit Pichot sera remi en liberté.

Arrêté en séance publique à Josselin les dits jour et an.

Glémaric / a Soussepin, greffier

2) Document 2 : Actes de décès des prévenus Gargasson et Ruello Références : 1 MIEC 091 R15 Josselin NMD 1793-1807. Archives Départementales de Vannes. Le premier décembre 1793 à Josselin sont enterrés Pierre Gargasson et Ruello Michel de la paroisse de Lanouée, mort environ midi, enterrés au cimetière de cette ville. Laurent Janse (?), officier public.

3) Document 3 : notes biographiques et familiales des quatre prévenus Références : Archives municipales de Lanouée.

• GARGASSON Pierre, fils de GARGASSON Jacques et de GILLART Olive, mariés 21 septembre 1756 à Lanouée. né le 25 novembre 1771 à Lanouée (à La Ville Eono), issu d’une famille de huit enfants, dont il est le 5e. (dernier enfant en 1778). Parrain : Jan BLANCHARD ; marraine : Perrine RENAUD Jugé et condamné à mort à l’âge de 22 ans. Enterré à Josselin.

• RUELLO Michel, fils de RUELLO René (1729-1786) et HILLION Michelle (1729-1773), mariés à Lanouée en 1752. Né en mars 1770 à Lanouée, issu d’une famille de sept enfants, dont il est le dernier. Orphelin de mère à deux ans et de père à 16 ans. N’a pas connu ses grands-parents. Jugé et condamné à mort à l’âge de 23 ans. Enterré à Josselin.


• PICHOT Yves, fils de PICHOT Jean et de JOLLIVET Anne. Né le 27 janvier 1774 à Lanouée (Bocneuf-la-Forêt), issu d’une famille de dix enfants, dont il est le 8e parrain : Yves JOLLIVET ; marraine : Michelle BOULLE. Innocenté puis remis en liberté après l’exécution des deux premiers. Aucune trace de son décès à Lanouée.

• RIVIERE Jean, fils de RIVIERE Jacques (décédé le 17 juin 1814) et GUILLET (ou GLET) Mathurine, mariés à Lanouée en février 1765. Né le 10 août 1771 à Lanouée (aux Croix), issu d’une famille de neuf enfants, dont il est le 3e. (dernier enfant en 1785). Parrain : Jan GUILLET ; marraine : Michelle ROUXEL. Innocenté puis remis en liberté « sur le champ ». Aucune trace de son décès à Lanouée.

4) Document 4 Référence : La justice révolutionnaire dans le Morbihan (1790-1795) par Jean-Louis DEBAUVE, docteur en droit (1965).

Chapitre sept : Juridictions militaires et maritimes Section 1. Les cours martiales et conseils militaires de 1790/1791. p. 419 : III. Commission Perrin. « jugement à Josselin d’un Ruëllo pour avoir crié avec trois autres personnes de Lanouée : « Vive le roi, au diable la Nation.» (cf. Archives Lz 916).


Euréka.jpg Inventions & découvertes

  • l'égreneuse de coton, par l'Américain Eli WHITNEY
  • 12 juillet : le Français Claude CHAPPE envoie le 1er message télégraphique sur une distance de 15 km

Carnet mondain 2.jpg Carnet mondain

Naissances de personnalités

  • 14 avril : Jean-François Casimir DELAVIGNE, écrivain né au Havre (Seine-Maritime) (1793-Lyon, 11/12/1843)
Casimir Delavigne.jpg

  • 19 août : Barthélémy THIMONNIER, inventeur de la machine à coudre né à Arbresle (Rhone) (1793-Amplepuis (Rhone), 5/7/1857)
  •   4 octobre : Charles PEARSON, homme politique né à Londres (Grande-Bretagne) (1793-1862)
  • 15 novembre : Michel CHASLES, mathématicien, né à Épernon (Eure-et-Loir) (1793-Paris, 18/12/1880)

Mariages de personnalités

Décès de personnalités

  •   1er janvier : Francesco GUARDI, peintre décédé à Venise
  • 21 janvier : Exécution de Louis XVI. Sur la place de la Révolution (actuellement place de la Concorde), Louis Capet (Louis XVI), 39 ans, ancien roi de France, est guillotiné. Emprisonné aux Tuileries avec sa famille depuis août 1792, il est condamné à la peine de mort par le tribunal révolutionnaire.
  • 13 juillet : Jean-Paul MARAT, rédacteur en chef du journal l'Ami du Peuple, est poignardé dans son bain par Charlotte CORDAY.
  •   6 février : Carlo GOLDONI, écrivain italien décédé à Paris
  • 17 juillet : Marie-Anne Charlotte de CORDAY d'ARMONT, guillotinée à Paris
  • 20 juillet : Raymond Joseph de BRUNI, chevalier d'ENTRECASTEAUX, navigateur français décédé dans l'Océan Pacifique.
  • 16 octobre : MARIE-ANTOINETTE, reine de France, guillotinée à Paris.
  •   3 novembre : Olympe de GOUGES, femme de lettres féministe guillotinée à Paris.
  •   6 novembre (16 brumaire an V) : Le couteau révolutionnaire trancha, à Paris, la tête de celui qui fut le duc de Chartres, le duc d'Orléans, le citoyen Philippe-Egalité et le dernier Seigneur d'Albert (80).
  •   8 novembre : Madame ROLAND, femme politique guillotinée à Paris.
  •   8 décembre : La Comtesse DU BARRY, guillotinée à Paris.